Commander James Bond France

[NTTD] Le point sur la promotion #17

Nouvelle année 2021 placée sous le signe de la COVID-19, confinements, couvre-feux, ambiance et articles de presse anxiogènes, campagnes de vaccination et, on l’espère (sans trop y croire) No Time To Die. À l’heure actuelle la production n’a toujours pas annoncé aux fans un changement de sa date de sortie invraisemblable (bien que si on en croit les rumeurs : l’annonce d’un nouveau délai c’est pour bientôt) et s’accroche à son modèle « cinémas seulement » : bref le film sortira toujours on ne sait quand, et on ignore également si les cinémas de nos pays respectifs seront fermés ou non par décisions gouvernementales le jour où il daignera enfin sortir… Comme d’habitude les nouvelles des prochaines semaines (et probablement mois, vu le manque de news depuis novembre) seront centralisées sur ce même et unique article, donc passez le consulter de temps en temps…

001- S’entraîner comme James Bond

Simon Waterson, ancien des Royal Naval Commandos et entraîneur chargé du physique des acteurs de Bond depuis Le monde ne suffit pas, se confie lors d’une petite interview sur 007.com :

Quand avez-vous rencontré Daniel Craig pour la première fois?

C’était avant que le tournage de Casino Royale ne commence. J’ai pris l’avion pour Washington pour rencontrer Daniel qui travaillait sur un autre film. J’ai frappé à la porte de sa loge et il s’est montré en tenant un sandwich au bacon et fumant une cigarette ; il m’a dit « Oh non » et j’ai dit « Oh si, le processus démarre mon ami ». Nous avons élaboré un plan concernant le look esthétique que nous voulions pour lui – sa forme corporelle et la façon dont Bond se déplace – tout ce qui va avec le personnage. Daniel est très méticuleux et il savait comment il voulait dépeindre Bond et faire évoluer le personnage. Il ne le considérait pas ça comme un seul film, il voyait déjà au-delà, comment le personnage évoluerait au fil d’une série de films.

Comment préparez-vous Daniel pour le tournage ?

Je reçois normalement le script et passe un peu de temps à décomposer les différents éléments, surtout s’ils sont sportifs – sprint, traverser des murs – comme au début de Casino Royale, juste pour que je connaisse le mouvement et la vitesse qu’ils vont nécessiter. Ensuite je travaille sur ces éléments avec Daniel. Il me dit toujours que son physique doit représenter la nature de son travail, pour qu’il ait l’air capable et qu’il se maintienne au top. Ensuite il y a la vitesse, la réaction, la force et l’agilité. Il ne devrait pas ressembler à un body builder, c’est un produit de la nature de son travail.

Est-il prêt pour l’entraînement ou avez-vous besoin de le pousser un peu ?

Le départ est toujours le plus difficile. Les premiers mois sont difficiles, mais lorsque vous commencez à voir les fruits de votre travail, cela devient beaucoup plus facile et ça devient plus une question de peaufinement, de maintient et d’effectuer des mouvements spécifiques qui représentent ce qui est dans le script. Par exemple s’il a besoin de sauter par-dessus une balustrade, nous pratiquons cette cascade pour que cela devienne de plus en plus facile. Plus vous êtes en forme, plus cela devient facile. Lorsque le film entre en production, nous entrons dans une phase de maintenance. Comme tout athlète il y a une pré-saison qui dans le monde du cinéma est la pré-production, puis vous avez la saison qui dans notre monde est le tournage et puis il y a une post-saison qui est la post-production.

Qu’est-ce qui fait sa routine ? Vraisemblablement une combinaison de poids et de cardio ?

C’est une combinaison de toutes ces choses. Le mot clé est la pertinence. Je ne veux pas perdre de temps à faire des choses qui ne sont pas pertinentes. S’il y a d’énormes scènes de sprint dans le film, cela ne sert à rien que Daniel soit assis sur un vélo. Tout est question de pertinence pour le film.

Lors du tournage de Mourir peut attendre, Daniel s’est blessé à la cheville, comment avez-vous géré cela ?

Vous ne voulez jamais qu’une blessure se produise et c’est un revers/contretemps, mais c’est gérable et vous travailliez avec. Dans le monde des films d’action il y aura toujours quelques problèmes, vous travaillez très dur et vous n’avez pas une après-midi de libre, c’est six jours par semaine, de six heures du matin à dix heures du soir. Recevoir des coups est inévitable, mais c’est la manière dont vous réagissez qui est importante. Si vous dramatisez la situation, vous allez vous retrouver dans une mauvaise passe. Mentalement, vous devez vous maintenir au bon endroit. Avec les blessures, il s’agit de regarder la santé à long terme, donc vous faites les bons exercices et la bonne rééducation pour la soigner correctement.

Quelle est l’importance du régime alimentaire ?

L’aspect nutritionnel des choses est la clé. J’aime avoir un bon œil sur cela. J’utilise beaucoup de protocoles anti-inflammatoires. La nutrition est adaptée au script et au calendrier de tournage. Pour les journées athlétiques, à indice d’octane élevé, où il y a beaucoup de cascades et de courses à pied, les calories et les macronutriments sont différents comparés à une journée de tournage de dialogue. Il n’y a pas de régimes fous, rien n’est éliminé. Nous recherchons une énergie maximale, une bonne hydratation et un flux constant d’alimentation tout au long de la journée. Pendant le tournage, Daniel a six repas par jour.

À quoi ressemble une journée typique sur le plateau de tournage ?

Cela dépend du jour bien sûr, aucun jour ne ressemble à un autre. Mais il arrive tôt et si c’est une journée d’action nous avons une demi-heure où nous préparons le corps à travailler à un niveau élevé pour la journée. Nous faisons un mélange d’exercices dynamiques avec une routine d’étirement pour nous assurer que le corps est bien réchauffé. Ensuite il retourne à sa loge et se prépare pour le tournage pendant que je pars et m’assure que le petit déjeuner est prêt. Nous utiliserons beaucoup de choses comme le jus de racine de curcuma qui est un anti-inflammatoire naturel avec des probiotiques. Ensuite collations et ses repas, puis le soir, nous faisons un plus gros entraînement dans la salle de sport et travaillerons sur un peu de conditionnement. Mais nous le jugeons au jour le jour. S’il semble qu’il a juste besoin de manger et de dormir, nous le faisons ça plutôt que de nous entraîner.

En quoi le travail sur les lieux de tournage extérieurs aux studios diffère-t-il ?

Aller sur place est génial du point de vue de la remise en forme. Travailler à Matera sur Mourir peut attendre était épuisant simplement parce que pour aller au gymnase, il y avait tellement d’escaliers à monter. Si vous allez quelque part avec un climat chaud, il est plus facile de nager ou de faire du paddle pour diversifier et rendre les choses un peu plus intéressantes. Le fitness n’a pas besoin d’être prescrit, il doit ressembler à un passe-temps. Vous avez besoin d’évasion, ce n’est pas le travail, c’est du temps libre, alors nous mettons simplement de la musique et profitons.

002- Sortie française hypothétique

Selon le site officiel d’Universal Pictures France, la fameuse sortie « dans les cinémas du monde entier le 8 octobre » annoncée ne sera pas respectée (mais cette fois, c’est pas nous qui irons nous en plaindre) puisque le film est daté pour le 6 octobre 2021 en France.

003- Autres, images & couvertures de magazines

/

Les Points sur le tournage
 
Point promo 1
Point promo 2
Point promo 3
Point promo 4
Point promo 5
Point promo 6
Point promo 7
Point promo 8
Point promo 9
Point promo 10
Point promo 11
Point promo 12
Point promo 13
Point promo 14
Point promo 15
Point promo 16

Clement Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

7 commentaires

  • Bonjour et bonne année à tous.

    Il y a un autre élément qui pourrait venir perturber la sortie ciné c’est que la MGM est à vendre et qu’Apple doit faire une grosse annonce ce soir.
    D’ici qu’ils annoncent le rachat pour grossir le catalogue de TV+, nous verrons notre précieux en streaming.
    Ce qui sincèrement serait une très mauvaise nouvelle. A suivre…

    • À voir si MGM sera racheté d’ici la sortie et par qui et quel impact cela aura. Perso je préférais le découvrir en streaming demain que de le voir en 2022 ou X mois après le reste du monde car Macron/Castex auraient décidé de fermer les ciné français au moment de sa sortie…

  • Voilà c’est officiel, sortie ciné repoussée au 8 octobre.😬
    Je vais finir par souhaitez que la MGM soit racheté le plus vite possible.

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :