Commander James Bond France

[NTTD] Le point sur la promotion #15

Devrait-on renommer cette chronique « Le point sur NTTD » ? À force de reports, ça devient de plus en plus bizarre de parler « promotion »… C’est qu’on a maintenant encore 6 mois (au mieux) de news à couvrir ! Dans cet article on parlera les prochaines semaines (et plus probablement les prochains mois) des nouvelles liées au film. Passez de temps en dessus, il sera actualisé aussi régulièrement qu’il y aura des choses à reporter.

001- Actions & conséquences

Vous vous souvenez quand hier encore on écrivait à propos du report de Mourir peut attendre : « Les exploitants de cinémas comptaient énormément sur No Time To Die pour, comme Tenet avant lui, “sauver” [également] les cinémas [désertés par les spectateurs] dans leur lutte pour leurs survies alors que la crise économique liée au COVID se profile » et « exploitants des salles de cinéma qui comptaient sur James Bond pour sauver un peu les recettes de cette année, et dont certains d’entre eux devront mettre la clé sous la porte » ?

Contrairement au film, la réaction ne s’est pas fait attendre :

Cineworld, une des plus grosses chaînes de cinémas au monde, serait sur le point de fermer temporairement ses cinémas jusque 2021 en réaction au report du film. Alors chez nous en France on ne connaît pas de trop Cineworld, la société est principalement implantée en Angleterre et en Irelande. Une de ses filiales est Picturehouse, une autre est Regal Cinemas : une des plus grosses chaînes de cinémas aux États-Unis.

Selon le Sunday Times, Cineworld écrirait à Boris Johnson (Premier ministre du Royaume-Uni) et Oliver Dowden (Secrétaire d’État à la Culture du Royaume-Uni) pour leur dire que l’industrie du cinéma est devenue « non viable/rentable » en raison de la décision des studios de repousser leurs films à gros budget. La société avait la semaine dernière reproché aux gouvernements leurs restrictions vis-à-vis des rassemblements « qui pourraient nous obliger à refermer à nouveau ou faire que des films soient repoussés » (Cineworld avait fermé ses portes pendant plusieurs mois alors que Royaume-Uni pratiquait son confinement).

Dans le même temps, la société prévoirait de fermer ses cinémas situés au Royaume-Uni dans la semaine (ce qui met en danger 5 500 emplois).

Selon Variety, la filiale Regal fermera également les portes de ses cinémas aux États-Unis jusqu’à une date encore inconnue, mais qui ne serait pas avant 2021.

Cineworld a confirmé les rumeurs :

Nous pouvons confirmer que nous envisageons la fermeture temporaire de nos cinémas britanniques et américains, mais aucune décision finale n’a encore été prise. Une fois la décision prise, nous mettrons au courant tout le personnel et les clients dès que possible.

Dans une interview avec Deadline, Mooky Greidinger (PDG de Cineworld) explique cette décision en blâmant principalement le gouverneur de New York (Andrew Cuomo) qui n’est pas enclin à vouloir rouvrir les cinémas sur son territoire. Quand on lui pose la question « envisagiez-vous déjà de fermer avant le report de Bond ? », Greidinger répond :

Non. Mais ce n’est pas juste de tout mettre sur le dos de Bond ; Bond n’était que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Comme vous le savez, le coût de fonctionnement des cinémas sans films est très élevé, mais nous nous étions dit en interne que nous tiendrions les six semaines à venir (jusqu’à Bond) et garderions l’entreprise ouverte pour nos clients et pour nos employés. Mais lorsque la décision pour Bond est arrivée, décision qui suivait le décalage de nombreux autres films, nous avons dû changer de direction, fermer les cinémas et attendre une situation où les studios pourront présenter un calendrier de sortie solide. Le principal obstacle aux studios est qu’ils ne voient pas de mouvement à New York, et dans d’autres endroits, mais New York est en quelque sorte un symbole. Même la Californie est déjà ouverte à 50%.

Le 6 octobre, Cineworld confirme via un communiqué la fermeture temporaire de ses salles au Royaume-Uni et en Irlande. Sa filiale américaine Regal annonce de même.

Film Stories rapporte qu’une autre chaîne de cinéma au Royaume-Uni, Odeon, va limiter l’ouverture de ses salles d’un certain nombre de ses cinémas (voir de tous) aux week-ends seulement, « à la lumière des retards persistants dans la sortie de nombreux des nouveaux films ».

Selon le Wall Street Journal, Kevin Ulrich qui est le plus gros actionnaire de la MGM (via Anchorage Capital Group) comptait sur une sortie de No Time To Die en 2020 afin de faire rentrer de l’argent dans la MGM et faire ainsi que celle-ci soit plus attractive/facile à vendre. L’article rapporte que au cours des derniers mois, Ulrich a déclaré qu’il travaillait à un accord avec Amazon, Apple, Comcast ou encore Facebook comme possibles acheteurs du studio au lion.
Avec ce nouveau report du film, toujours selon l’article, une personne proche d’Anchorage aurait déclaré que M. Ulrich pense maintenant la MGM est un bien plus attractif qu’avant dans la mesure où No Time to Die n’est toujours sortie : ce qui donnerait à un acheteur du studio le contrôle de son lancement et de sa distribution. MGM a conclu un accord avec Universal Pictures pour distribuer le film à l’international ; un éventuel nouveau propriétaire de la MGM devrait probablement indemniser Universal s’il décidait de travailler avec un autre partenaire de distribution, a déclaré une personne familière avec le fonctionnement du paysage de distribution.

002- Les podcasts délayés également

Au cas où vous vous le demanderiez, oui la série de podcasts commencée la semaine dernière s’arrête. Il faudra attendre 2021 pour entendre les 5 épisodes restants (et si vous vous posez la question : on a pas résumé l’épisode 1 car il n’y avait tout bonnement rien d’intéressant à relever dedans).

003- James Bond Day 2020

Bien qu’il n’y ait généralement rien à attendre des James Bond Days, cette année un montage vidéo laisse entrevoir un petit extrait de No Time To Die inédit :

004- Chez Jimmy

La suite du Bond Day s’est déroulée sur la chaîne américaine NBC qui diffusait dans la nuit du 5 au 6 octobre un épisode du The Tonight Show Starring Jimmy Fallon consacré à No Time To Die.

Après s’être moqué du président Trump et raconté quelques histoires drôles, Jimmy Fallon a “accueilli” un Daniel Craig, les cheveux coupés courts, dans son talk-show. Le premier sujet sur lequel l’acteur a été invité à s’exprimer était bien évidemment le report du film :

Voilà ce truc. Cette chose est plus grande que nous tous, et nous voulons juste que les gens aillent voir ce film de la bonne manière et sans danger. Vous savez, des/les cinémas partout dans le monde sont fermés en ce moment et nous voulons sortir le film au même moment partout dans le monde ; et ce n’est pas le bon moment. Donc vous savez, on croise les doigts pour que le 2 avril soit notre date.

(On notera que pourtant que cela ne semble pas gêner tant que ça les cinéastes que les films de Bond accusent généralement des retards de 1 à 3 semaines aux États-Unis, sans crises sanitaires pour les expliquer/excuser…)

Daniel a ensuite raconté quelques anecdotes comme la fois où il s’est payé des sortes de vodka-martini dans un supermarché et en a siroté d’autres dans bar après que Barbara Broccoli lui ait annoncé qu’il avait décroché le rôle, ou encore quand sa mère a fait fuité le fait qu’il était le nouveau James Bond quand un journaliste a appelé celle-ci en lui disant « vous devez être vraiment très fière » et qu’elle a répondu « bien sûr que je le suis ».

Il raconte également que lorsqu’il a reçu la musique de Billie Eilish, il est parti faire une virée pour l’écouter sur la stéréo d’une voiture car il ne voulait pas la découvrir via des écouteurs (et ne pouvait l’écouter comme ça à Pinewood de peur que quelqu’un entende la musique censée rester secrète).

Un peu plus tard le premier extrait du film au monde a été montré ; l’occasion de notamment écouter la BO de Zimmer et remarquer que l’œil de Primo semble quelque peu peu bizarre :

Jimmy Fallon a ensuite enchaîné en “accueillant” Billie et son frère Finneas qui ont notamment raconté qu’ils ont commencé par obtenir la mélodie avant d’écrire des paroles (et que c’était important pour eux d’avoir le titre du film dans ces dernières).

L’émission s’est finie avec une interprétation “live” de la chanson :

En dehors de l’émission en elle-même, une page de publicité fut intéressante car elle a révélé un nouveau spot TV du film avec des images et dialogues inédits (attention : contient la chanson de Eilish pour ceux qui cherchent à l’éviter) :

On remarque que le plan associé à la ligne de dialogue « two years » de Nomi est différent (soit une autre prise a été retenue pour le film, soit un des trailer associe le son de cette scène avec des images d’une autre ligne qu’elle prononce avant ou après) :

005- Sortie française ?

Selon le directeur général d’Universal Pictures France, Mourir peut attendre sortirait le mercredi 31 mars 2021 (pas de retard par rapport à la date internationale, même de l’avance : bonne nouvelle) :

Mais bon, qui accorde encore du crédit aux dates de sorties annoncées par les studio en cette période… ?

006- Le réalisateur parle…

Le Wall Street Journal a interviewé le réalisateur Cary Fukunaga.

On nous dit notamment que lorsque la place de directeur est redevenue disponible pour Bond 25, Broccoli et Wilson se sont tournés vers lui. « C’est quelqu’un qui a été un franc-tireur et qui a entrepris des projets difficiles avec beaucoup d’enthousiasme et d’aplomb », dit Broccoli. « Il est assez intrépide. Alors il y est allé ».

Broccoli et Wilson ont décidé de conserver le calendrier de production de l’époque de Boyle et leurs réservation des studios Pinewood (de peur de le perdre ces derniers au profit de Marvel ou de Disney), mais ont abandonné le scénario de Boyle. Cela signifiait que Fukunaga partait de zéro avec un tiers du temps de préproduction généralement nécessaire pour un film de cette envergure. « Ça allait en territoire inconnu avec un scénario inachevé », dit Fukunaga. « J’écrivais avant et après les jours de tournage, le week-end, sans arrêt ».

En préparation de No Time to Die, Fukunaga a insisté pour parler à des agents de terrain de la CIA, du MI5 et du MI6. Un montant de 250 millions de dollars a été rapporté par la presse pour le budget du film. « Ça ne ressemblait pas à 250 millions de dollars, je peux vous le garantir. Nous avons toujours les mêmes préoccupations. Vous coupez toujours des trucs ».

Quand le Wall Street Journal était à Goldcrest Post Production (Londres) début février, Fukunaga leur a montré une scène du film entre Safin et Madeleine Swann :

« Pourriez-vous faire une pause pendant une seconde ? Pensez-vous que nous pourrions leur montrer l’ouverture [du film] ? ». Fukunaga échange un regard avec l’un des monteurs du film, Tom Cross. Il semble clair que la séquence est censée rester secrète. « Je pense que c’est okay », dit Fukunaga outrepassant le protocole. « Cette scène n’a pas de sens sans avoir vu l’ouverture ».

 

L’article revient sur le délai annoncé le 4 mars 2019, Fukunaga disant que quand il a appris la nouvelle « il y a eu quelques heures de fuck, ce n’est pas possible/vrai ». « Et puis assez rapidement, je suis passé à autre chose… J’étais en paix avec ». La décision a été prise par les producteurs et les dirigeants du studio, ce qui convenait parfaitement à Fukunaga. « Je pense qu’ils ont pris la décision très judicieuse d’être l’un des premiers films à dire à haute voix : “C’est quelque chose de grand . Nous déplaçons le film”. Parce que beaucoup de gens étaient dans le déni. Certains le sont encore ».

Concernant le le nouveau délai d’octobre Fukunaga dit « je pense qu’il y a toujours un potentiel [que le film soit encore repoussé au-delà de avril 2021]. Je regarde ça sans émotion en ce moment… Il se passe tellement de choses plus importantes. J’ai des amis qui perdent des entreprises, des restaurants et d’autres amis qui ont perdu des membres de leur famille ».

« Le film sortira quand ce sera le bon moment et sa performance [au box-office] se fera dans le contexte de ce Nouveau Monde, dans lequel personne ne peut vraiment définir ce que signifie le succès ou l’échec ».

Malgré les mois d’interruption dus au Covid-19, Fukunaga n’a pas été tenté de recouper ou retravailler le film de quelque manière que ce soit. « Nous étions tous assez satisfaits [et pensions que] ce que nous avions était solide ».

Hypothétiquement parlant, Fukunaga serait intéressé de revenir réaliser un autre Bond, ou peut-être une série de films sur Nomi. Chose peut-être réalisable : « c’est certainement quelqu’un avec qui nous travaillerons à nouveau », dit Wilson.

Pour finir, Fukunaga révèle un autre souhait pour lui et son film. « Je ne l’ai jamais vu avec un public. J’adorerais le regarder avec un public à la première occasion que j’aurais. Et ce sera probablement la prochaine et la dernière fois que je le verrai ».

007- …Et parle encore

Un certain nombre de magazines cinémas qui avaient prévu de tabler sur la sortie du film en novembre en proposant des numéros James Bond ont dû être également pris de court par le report. Première semble en faire l’expérience avec son hors-série n° 13 sorti cet octobre. Ce nouveau numéro du magazine vient notamment proposer des interviews de Cary Fukunaga, des producteurs, de Craig, Rami Malek et des Bond Girls Lashana Lynch et Ana de Armas.

Parmi les choses intéressantes à relever, le réalisateur dit « Comme j’ai énormément de respect pour Danny [Boyle], je lui ai écrit à la seconde où l’on m’a offert le poste de réalisateur. Il m’a en quelque sorte donné sa bénédiction. Sauf qu’à ce moment-là, je n’avais pas du tout l’intention d’écrire le scénario. C’est un peu arrivé par nécessité ». (Concernant la séparation avec Boyle, Barbara Broccoli dit : « On a travaillé ensemble pendant un moment et on a fini par en venir la conclusion qu’on ne voulait pas faire le même film. Nos idées étaient trop différentes. Mais on a géré cette séparation de façon très “adulte”, et on est allés de l’avant »).

Fukunaga ajoute : « J’étais bien conscient de la quantité de travail à abattre pour réaliser un Bond, et je n’avais pas envie de me rajouter l’écriture du script en plus. Je voulais mettre ma patte au scénario, mais je pensais qu’on allait embaucher un scénariste pour faire le gros du travail. Pour différentes raisons, notamment de timing, ça ne s’est pas passé comme ça. Et je me suis retrouvé scénariste principal. Ma première tâche de septembre 2018 à janvier 2019, a été de remettre de l’ordre dans le script. J’ai joué avec les morceaux de scénario auxquels Barbara Broccoli et Michael G. Wilson tenaient absolument, en essayant de mettre au point un script qui me ressemble ». Le réalisateur dit que les scènes d’actions sont « de loin le plus gros challenge. […] C’est complètement dingue, surtout vu notre timing très serré : il a fallu qu’on tourne certaines séquences avec la moitié du temps qui nous serait normalement imparti ». Les producteurs du film « ont énormément de respect pour les créateurs qui travaillent avec eux. Et si un n’était pas d’accord sur quelque chose, ça faisait toujours l’objet d’une vraie discussion. On ne m’a jamais dit “Tu vas faire ça, et point barre” ».

Rami Malek de son côté nous dit qu’au moment d’accepter le rôle il « ne savait pas grand-chose [sur le personnage à jouer]. Mais qui refuserait de jouer le méchant dans un James Bond ? ». Comme nous, l’acteur n’a toujours pas vu le film : « je n’ai aucune idée de ce que ça va donner ». Concernant comment il voulait que Safin soit : « dans ma tête, il fallait que ce soit un adversaire comme James Bond n’en a jamais vu. Que ce soit tout le temps compliqué pour 007, qu’il n’ait pas de répit. Je me disais que si j’allais vers ça, j’aurais fait le job ».

008- Defender + journalistes

Octobre 2020, Yes Auto, The Sun, Express & Star ou encore Top Gear montrent qu’ils ont été invités à voir un Land Rover Defender 110 utilisé sur le film en compagnie du coordinateur des cascades Lee Morrison et de la cascadeuse Jessica Hawkins.

Les Defender utilisés par la production ont été les premiers a être construit sur la ligne de production, ils portent des numéros de série à plusieurs chiffres/lettres se terminant par 001 à 010. Celui montré aux journalistes (dont le numéro de série se terminait par 007) étant un véhicule spécialement modifié pour les cascades, il est doté d’arceaux de sécurité, un systéme d’alimentation en carburant spécial, d’un frein à main hydraulique, extincteur, ou encore d’une roue de secours sur la porte arrière qui est en réalité une réplique en plastique léger (afin de sauver du poids).

Jessica Hawkins raconte comment elle est arrivée à travailler sur le film : « J’avais fait quelques spectacles/émissions en direct avec Terry Grant et il a avancé mon nom. J’ai dû aller à une audition où ils ont installé des cônes autour desquels il fallait drift dans une vieille BMW M3. Je me souviens de l’avoir fait, et après avoir baissé la vitre une fois finie, Lee a simplement dit “Bienvenue dans l’équipe, Jess” ».

Lee Morrison dit quant à lui qu’il s’attendait à ce que les Defender ne survivent qu’à une ou deux prises lors d’une séquence incluant un saut, mais que finalement au terme de sept prises les Defender restaient invaincus.

009- Bond 26 toujours au point mort

No Time To Die fait à nouveau la couverture Total Film. Dans son numéro du 16 octobre, le magazine nous apprend que la cascade du saut en moto à Matera a été imaginée tardivement. En effet, alors que Lee Morrison travaillait sur la poursuite off-road en Écosse, il a reçu un coup de fil de Daniel Craig qui pensait que la séquence de Matera manquait d’une cascade vedette. Craig pensait qu’un saut en moto pourrait être la solution à ce problème. « Il a dit : J’ai cette idée, trouve-moi quelque chose de cool » rigole Morrison, qui a développé trois concepts de sauts (l’option retenue sera un saut au-dessus de la Piazza Duomo effectué par le cascadeur Paul Edmondson).

Toujours coté interview avec l’équipe technique, « J’ai dépensé près de 60 000 € en pulvérisant du Coca-Cola dans Matera » se souvient Morrison. Chris Corbould déclare : « Nous avons construit de nombreux gadgets différents [pour la DB5], des drones sortant de l’arrière et crachant du feu [shooting fire] comme arme d’attaque, ou une plateforme d’observation. Nous avons abandonné autant de gadgets que nous en avons conservé ».
La costumière Suttirat Anne Larlarb déclare quant à elle : « Certaines personnes ne savent pas qu’un costume pour Bond a 33 versions, réparties entre les doublures de Daniel, ses doublures cascades en vehicules, une version VFX de celui-ci, puis multiples étapes de sa dégradation durant l’action. Tom Ford l’a fait tant de fois avant [sur les précédents films] qu’ils ne sourcillent même pas lorsque vous leur demandez des dizaines de ces smokings uniques qui ne sont disponibles nulle part ailleurs dans le monde ».

Michael G. Wilson confirme qu’il a fait son premier caméo dans Goldfinger : « J’étais l’un des soldats à Fort Knox ».

Pour finir, la nouvelle qui fait grincer des dents vient de Barbara Broccoli :

Je dis toujours : vous ne pouvez être amoureux que d’une seule personne à la fois. Une fois le film sorti, puis un certain temps passé, alors nous devrons nous attaquer aux affaires du futur. Mais pour l’instant, nous ne pouvons penser à rien [de ce qu’il y aura] au-delà de Daniel.

Yep, en 6 mois de délai rien n’a été fait pour avancer Bond 26 selon la production : du temps désespérément perdu pour les fans (et il y a fort a parier que les 6 nouveaux mois de délais s’avèrent tout autant gaspillés) !

Broccoli ajoute « nous trouverons la bonne personne [pour succéder à Craig] », en réitérant que celle-ci ne pourra pas être une femme (Bond devra rester un homme) mais que le successeur « n’a pas besoin d’être un blanc. Pas en ce qui me concerne »…

010- Autres, images & couvertures de magazines

Après son échec avec Amy Winehouse sur Quantum Of Solace, Mark Ronson ne semble pas s’être démonté. En effet sur l’album Good Music to Avert the Collapse of American Democracy (volume 2 ; 2020) se trouve une étrange piste nommée « No Time To Die (Bond Demo) » de lui et Ilsey Jube. C’est à retrouver dans notre dossier sur les musiques Bond rejetées.

Enfin, on vous a fait une petite playlist sur notre YouTube qui regroupe l’ensemble des vidéos promotionnelles du film qui commencent à s’accumuler.

Les Points sur le tournage
 
Point promo 1
Point promo 2
Point promo 3
Point promo 4
Point promo 5
Point promo 6
Point promo 7
Point promo 8
Point promo 9
Point promo 10
Point promo 11
Point promo 12
Point promo 13
Point promo 14

Clement Feutry

Clement Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

12 commentaires

  • Nous découvrirons dans quelques années que nous sommes dans le pire scandale sanitaire jamais orchestré.
    Ça fera un excellent scénario quoique très proche de Mission Impossible 2.

  • Merci Clément pour toutes ces informations et la grande qualité de ton travail. Votre site est, de loin, le meilleur site français consacré à James Bond !

    Bon courage pour les six mois d’attentes !

    • Merci, ça fait plaisir à lire ! Well ça va être long, en mode “sortez-le, qu’on en finisse et passe à autre chose !” je risque d’être x)

  • Je ne suis pas du tout d’accord avec toi au sujet de la remarque de Barbara Broccoli. C’était à prévoir, et elle a totalement raison.

    Nous, les fans, on se contente de suivre un film pendant son tournage et d’attendre sa sortie. Le travail des producteurs, leur relation avec la saga, dépassent largement ce cadre. jJ ne les imagine pas du tout, en effet, penser à une autre ère, un autre acteur, une autre direction, alors qu’ils sont encore dans l’époque Craig. Il leur faudra un peu de temps pour s’en éloigner, et penser à autre chose. Comme nous, si on revient de longues vacances géniales qu’on a mis des mois à préparer, on ne va pas avoir tout de suite la tête dans les suivantes. Mais petit à petit, ça se fera.

    Je suis surpris que certains aient vraiment pensé qu’ils avaient profité de ces reports pour trouver un 2e James Bond, pour écrire un autre film, et plonger dans une autre époque. Je ne pense pas que ce temps a été gaspillé, je pense qu’il est salutaire pour débuter autre chose sans avoir l’esprit, l’imagination, qui reste sur ce qui a été fait avec Craig.

    • Je suis, comme beaucoup, fatigué d’attendre plus de deux ans entre chaque Bond en général. Fatigué d’également attendre en ce moment pour un film qui dans ma tête aurait dû sortira il y a déjà 3 ans. Bond devrait être là tous les deux ans (Fast & Furious, qui possède des scènes d’actions du même acabit, y parvient bien lui). Et nous : seulement 2 films dans la derniére décennie (avec un silence radio quasi-absolu de la prod de prés de 2 ans après Spe). Fatigué également de ne toujours pas eu de nouveau jeux-vidéo James Bond depuis 8 ans. (Par contre y a du monde pour vendre des merdes à des prix trop élevés comme des chaussettes 007, paillassions 007, et autres).

      À chaque Bond c’est pareil : y’a des news comme quoi le script n’était jamais prêt à temps, de la galère à l’obtenir (et quand on voit le film, on voit qu’en plus la gueule des histoires sur les derniers Bond aurait mérité d’être révisé), mais qu’est ce qu’on fait ? Rien. On attendant toujours pour commencer à développer un script, au lieu de commencer le plus tôt possible… Il a servit à quoi le délai ? Fournir une nouvelles affiches de qualité ? Nah c’était de la merde l’affiche. Quand NTTD sortira en DVD y’aura t’il des bonus ? Nah ce sera le vide absolu comme d’habitude.

      Maintenant que le film à pris un an dans la gueule dû au covid, n’aurait-ce pas été extrêmement cool de découvrir/annoncer Bond acteur n° 7 et un titre dans une scène post-générique de NTTD à la con (genre Aston DB5 de nuit conduit sur un pont de Londres, tu ne voit pas le visage du conducteur, il se gare vers le QG du MI6 et un garde le salut “Excusez-moi je suis nouveau, monsieur ?” et là tu vois le visage Bond 7 quand il répond “Bond, James Bond” + James bond theme + texte “James Bond will return” + “dans [titre de Bond 26]”) ? (Bon je suppose que non vu que la presse spolierait le truc ?).

      Pour finir je cite EON, en 1993, dont la logique me semblait à l’époque être la bonne mais qui s’est perdue en chemin va savoir pourquoi :

      France est en train d’écrire Bond 17. Ces deux autres messieurs écrivent pour les Bond futurs, en supposant [que le relancement de la saga] soit un succès. […] Lorsque vous arrivez à votre 17 éme, vous faites les choses différemment. Vous n’attendez pas qu’il soit un succès pour dire, “Oh, nous devrions en faire un autre”. Ce cycle de deux ans ne donne pas à Danjaq le luxe d’attendre 10 ou 11 mois pour commencer à travailler sur le prochain. Ils ont appris qu’ils doivent être en avance sur le jeu. Quand United Artists dit qu’elle est prête à en faire un autre, elle espère en avoir un de prêt.

      Parcque ce là, vu comme c’est parti, même si NTTD sortait à la date annoncée (ce qui n’arrivera probablement pas), en quelle année vais-je pouvoir voir mon Bond 26 ? Et si j’avais la réponse : me satisferait-elle ?

      • Je suis d’accord avec toi sur la durée entre 2 films (lorsque c’est le même acteur), sur les affiches, sur les bonus, etc.

        Concernant les histoires des derniers films, même si certaines choses auraient pu être mieux (Blofeld fade demi-frere de Bond dans Spectre, j’adhère pas du tout), il faut reconnaître une chose. Il y a plus de travail sur ces histoires qu’auparavant (même si on aime ou on aime pas), les scénarios étaient quasi interchangeables. Dans ces conditions, c’est facile de faire un film tous les 2 ans.

        Là où je comprends que la production veuille attendre la fin de l’époque Craig pour passer à autre chose, c’est pour les raisons que j’ai évoquées plus haut. L’ère Craig est bien différente des précédents. Quand Pierce Brosnan a quitté le rôle (avant je ne peux pas dire, je suis devenu fan en 1995), on imaginait sans difficulté de nouveaux films avec un autre acteur (et des histoires similaires). Avant Craig, on changeait d’acteur pour faire à peu près la même chose (même si les acteurs ont apporté leur personnalité dans le jeu, les histoires restent les mêmes). Qui peut imaginer ou dire ce que sera James Bond désormais ? Vers quoi on va se diriger ? Quelle ambiance ? Comment faire mieux que l’ère Craig en faisant différent, car on ne peut pas revenir aux films interchangeables du passé ? Voilà le problème devant lequel se trouve les producteurs, et pour se projeter, ils doivent tourner la page sur l’ère Craig, ce qui ne sera pas possible tant que le film ne sera pas sorti (pas sûr qu’il le soit en avril, je suis d’accord avec toi), et s’en détacher psychologiquement. ça se fera pas en 1 semaine. Alors évidemment, tout comme toi, j’aimerais que ça aille vite. Mais pas n’importe comment, surtout quand je vois le nom des acteurs qui circulent sur les réseaux sociaux…

        L’idée que tu évoques concernant la fin de NTTD avec le nouvel acteur implique que les producteurs aient fait cette rupture, pour réussir à choisir un nouvel acteur. Et très honnêtement, avec tout le respect que je te dois, je trouve cette idée complètement mauvaise. On aurait James Bond /Craig pendant 2h43 et à la fin, dans la même histoire, un James Bond / autre visage qui revient pour dire “je suis le nouveau” ? Heureusement, pour moi du moins, que la production n’a pas pensé à ça.

        Encore une fois, je suis comme toi frustré de ces reports (et je pense aussi que le film ne sortira pas en avril mais fin 2021). Les producteurs doivent faire le deuil de l’époque Craig, il peuvent pas le faire tant que NTTD n’est pas sorti, mais ils ne sont pas responsables de la pandémie. Je ne par que des films eux-mêmes et du changement d’acteur, et bien sûr pas de l’univers James Bond qui pourrait être plus dynamique, mais j’avoue que je me focalise surtout sur les films.

        • Plus de travail peut-être, mais plus d’absurdité aussi. Comment des films avec 3 scénariste à leurs têtes et produits par un ancien scénariste, et avec un temps plus long que les 2 ans, peuvent avoir autant de choses qui clochent dans leurs scénarios (je pense à Skyfall, et à quels moment tu décides de rembaucher pour Spectre les mêmes gus’ ?).

          Je suis d’accord que il va falloir imaginé Bond après Craig : vers quoi aller ? Que garder, que oublier ? Le problème c’est que ce sont à mon sens des planifications qui devraient être en train de se faire et non après la sortie du film. Après période de deuil je ne suis pas trop ça, on sait que ce sera le dernier Craig depuis longtemps, même si forcément ils sont encore sur ce film/Craig car il n’est pas sortie, je m’attends a un peu d’anticipation, de volonté d’avancer.

          C’est sans doute une mauvaise idée cette scène post-générique, mais après on peut aussi s’attendre que les spectateur soient assez intelligent pour comprendre que malgré qu’elle soit dans le film n’a rien a voir avec celui-ci, comme les gens comprennent que le Bond de Craig et celui de Brosnan sont deux univers différent bien que y ait Judi Dench en M dedans.

          Dans tous les cas ça me fait chier de me retaper une longue traversée du désert après le sortie de NTTD, traversée qui sera d’autant plus longue par le manque de communication habituel d’EON et l’impression que au final, rien de concret ou de positif (que ce soit sur B26 ou autre) ait vraiment émergé des délais liés au COVID…

          • Le deuil ne se prépare pas, il se vit. Pour qu’ils tournent la page, il faut que tout ce qui a trait à Craig soit derrière eux. ça inclut le dernier film. Actuellement, ils ont la tête dans NTTD, tout comme nous. Sommes-nous vraiment intéressés par qui sera James Bond, qui va être le méchant, etc etc ? Non, car on pense à NTTD. Quand le film sera sorti, au bout de quelques semaines, très vites, tous ces sujets vont nous animer. C’est pour cette raison que rien n’a émergé sur Bond 26, car ils n’y réflechissent pas. Mais comme tu le soulignais, concernant les jeux videos ou autres, des choses auraient pu se passer…

            Pour les histoires des derniers films, les incohérences ne me choquent pas. J’aime beaucoup ces films. Le scénario de Skyfall par exemple, comme tu le cites, a eu globalement des retours très positifs, pourquoi changer les scénaristes ?

            Après, pour la traversée du désert que tu évoques (et que je redoute aussi), elle ne sera peut-être pas aussi longue que ça, on verra.

          • Skyfall était un immense succès critique et commercial c’était logique de reprendre les mêmes scénaristes. Alors oui y’a quelques plot hole mais aucun n’est réellement dérangeant. C’est peut être le film de la saga avec l’intrigue la plus originale et les personnages les plus travaillés, c’est ce qui le différencie de Spectre.

  • Je pense au contraire que Barbara Broccoli et Michael G Wilson pensent à l’après NTTD, tout simplement parce qu’il ne sera pas aisé pour eux de sortir de l’ère Daniel Craig. Cependant, il est tout à fait normal qu’ils n’en disent rien à la presse pour le moment et tant que NTTD n’a pas encore été exploité. Il n’est pas impossible pour moi que la production de Bond 26 démarre plus tôt que ne le pensent les fans, nous verrons bien…

    A ce propos, il faudrait sans doute que les fans de Bond veillent à ne pas devenir comme ceux de Star Wars, capables d’influencer tant les producteurs que les films en sont devenus totalement inintéressant. Nous avons la chance d’aimer une saga qui, jusqu’ici, a été bien gérer par les producteurs, sachons leurs faire confiance… Non?!

    • En dire rien serait une chose acceptable, par contre dire une chose qui n’est pas vrai serait un mensonge et ça…

      Bien gérés, bien gérés, dernièrement ils ont pas été capables de nous proposer un film tous les deux ans, ni de communiquer pendant les périodes de vide, tous leurs derniers Bond ont ne sont pas sorties aux dates qu’ils avaient initialement annoncé, y a eu signature/annonce de Boyle alors que visiblement ils avaient pas les mêmes idées pour le film, ils galèrent à obtenir un script à chaque fois au point de commencé à tourné sans, les communiqués de presse de deux lignes, les produits dérivé à foison inintéressant ou inaccessible, les éditions DVD/BR de la honte dénués de tous bonus, les trucs intéressants comme les storyboards qui a part quelques-uns restent à dormir dans des cartons au lieu que les yeux des fans puissent en profités, sans oublier l’exceptionnel “nous sommes extrêmement ravis” d’annoncer un 2e report au lieu d’un extrêmement désolé/honteux de ne pas avoir rendu sa copie à temps… Perso ça fait longtemps que j’ai plus la confiance…

Bienvenue sur CJB

S’il n’est pas repoussé une 5e fois…

Translate the page with Google Translate :


Sondage du moment :


Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

S’il n’est pas repoussé une 5e fois…

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Sondage du moment :


Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :