Commander James Bond France

Traductions françaises des paroles des chansons de James Bond [2/3]

Suite de notre dossier dans lequel on vous propose chaque mercredi des traductions françaises des chansons de 007. Aujourd’hui on s’attaque à l’ère Moore, si vous avez loupé la première partie :

Traductions françaises des paroles des chansons de James Bond | Partie 1

Vivre et laisser mourir

Live and Let Die (Vivre et laisser mourir)

C’est une chanson que l’on retrouve souvent dans les « Top 5 » de très nombreux classements des chansons des films de James Bond que l’on peut trouver sur internet et ailleurs. Interprétée par Paul McCartney and Wings, les paroles sont signées Paul McCartney lui-même et sa femme Linda McCartney :

Traduction

Paroles originales supposées

Quand tu étais jeune et que ton cœur
Était un livre ouvert
Tu avais l’habitude de dire « vivre et laisser vivre »*
(Tu sais que tu l’as fait)
(Tu sais que tu l’as fait)
(Tu sais que tu l’as fait)

Mais si ce monde en constante évolution
Dans lequel nous vivons
Te fais capituler et pleurer
Dis « vivre et laisser mourir »
(Vivre et laisser mourir)
Vivre et laisser mourir
(Vivre et laisser mourir)

Quelle importance pour toi ?**
Quand tu as un travail à faire, tu dois le faire bien
Il faut que tu fasses vivre un enfer à l’autre mec

Tu avais l’habitude de dire « vivre et laisser vivre »
(Tu sais que tu le disais)
(Tu sais que tu le disais)
(Tu sais que tu le disais)

Mais si ce monde qui change tout le temps
[Et] dans lequel nous vivons
Vous fait capituler et pleurer
Dites « vivre et laisser mourir »
(Vivre et laisser mourir)
Vivre et laisser mourir
(Vivre et laisser mourir)

When you were young and your heart
Was an open book
You used to say “live and let live”*
(You know you did)
(You know you did)
(You know you did)

But if this ever changing world
In which we’re living
Makes you give in and cry
Say “live and let die”
(Live and let die)
Live and let die
(Live and let die)

What does it matter to you?
When you got a job to do, you got to do it well
You got to give the other fellow hell

You used to say “live and let live”
(You know you did)
(You know you did)
(You know you did)

But if this ever changing world
In which we’re living
Makes you give in and cry
Say “live and let die”
(Live and let die)
Live and let die
(Live and let die)

 

* « Live and let live » : les définitions trouvables disent que c’est d’accepter les choses comme elles sont, sans essayer de les changer, et plus notamment être tolérant envers son prochain (le laisser faire sa vie comme il l’entend et penser comme il veut). Pendant la Première Guerre mondiale, c’était aussi une formule qui caractérisait des comportements non agressifs entre soldats ennemis, tels que les trêves.
** « Qu’est-ce que ça peut te faire ? » marche aussi.

L’homme au pistolet d’or

The Man with the Golden Gun (L’homme au pistolet d’or)

Généralement moins bien classé que sa prédécesseure, The Man with the Golden Gun voit le retour de Don Black qui signe les paroles de cette chanson de Lulu :

Traduction

Paroles originales supposées

Il a une arme puissante
Il facture un million par coup
Un assassin sans pareil
L’homme au pistolet d’or

Tapi dans une quelconque embrasure obscure de porte
Ou accroupi sur un toit quelque part
Dans la pièce voisine, ou celle-ci même
L’homme au pistolet d’or

L’amour est requis à chaque fois qu’il est engagé
Il vient juste avant l’assassinat
Personne ne peut l’attraper
Aucun tueur à gages ne peut l’égaler
Au regard de sa compétence à un million de dollars

Un tir doré signifie [qu’]une autre pauvre victime
Est arrivée à une fin étincelante
Pour un [bon] prix, il supprimera n’importe qui
L’homme au pistolet d’or

Son regard est peut être sur toi ou moi
Qui frappera-t-il ?
Nous verrons… Oh oui !

L’amour est requis à chaque fois qu’il est engagé
Il arrive juste avant l’assassinat
Personne ne peut l’attraper
Aucun tueur à gages ne peut l’égaler
En raison de sa compétence à un million de dollars

Un tir doré signifie [qu’]une autre pauvre victime
Est arrivée à une fin étincelante
Si vous voulez vous débarrasser de quelqu’un
L’homme au pistolet d’or
Le ferra
Il tirera sur n’importe qui
Avec son pistolet d’or

He has a powerful weapon
He charges a million a shot
An assassin that’s second to none
The man with the golden gun

Lurking in some darkened doorway
Or crouched on a roof top somewhere
In the next room, or this very one
The man with the golden gun

Love is required whenever he’s hired
It comes just before the kill
No one can catch him
No hit man can match him
For his million dollar skill

One golden shot means another poor victim
Has come to a glittering end
For a price, he’ll erase anyone
The man with the golden gun

His eye may be on you or me
Who will he bang?
We shall see… Oh yeah!

Love is required whenever he’s hired
It comes just before the kill
No one can catch him
No hit man can match him
For his million dollar skill

One golden shot means another poor victim
Has come to a glittering end
If you want to get rid of someone
The man with the golden gun
Will get it done
He’ll shoot anyone
With his golden gun

 

L’espion qui m’aimait

Nobody does it better (Personne ne le fait mieux)

Paroles : Carole Bayer Sager
Chant : Carly Simon

Traduction

Paroles originales supposées

Personne ne le fait mieux
Cela me rend triste pour les autres
Personne ne le fait à moitié aussi bien que toi
Bébé, tu es le meilleur

Je ne cherchais pas
Mais d’une manière ou d’une autre tu m’as trouvé
J’ai essayé me cacher de l’éclat de ton l’amour*
Mais comme le Paradis au-dessus de moi
L’espion qui m’aimait
Garde tous mes secrets à l’abri cette nuit

Et personne ne le fait mieux
Bien que parfois j’aimerais que quelqu’un le puisse
Personne ne le fait tout à fait comme toi
Pourquoi dois-tu être si bon ?

La façon dont tu me tiens
À chaque fois que tu me tiens
Il y a une sorte de magie en toi
Cela m’empêche de fuir
Mais continue juste comme ça
Comment as-tu appris à faire les choses que tu fais ?

Et personne ne le fait mieux
Cela me rend triste pour les autres
Personne ne le fait à moitié aussi bien que toi
Bébé, bébé, chéri, t’es le meilleur

Bébé, t’es le meilleur
Bébé, t’es le meilleur
Chéri, t’es le meilleur
Chéri, t’es le meilleur
Bébé, t’es le meilleur

Nobody does it better
Makes me feel sad for the rest
Nobody does it half as good as you
Baby, you’re the best

I wasn’t looking
But somehow you found me
I tried to hide from your love light*
But like Heaven above me
The spy who loved me
Is keeping all my secrets safe tonight

And nobody does it better
Though sometimes I wish someone could
Nobody does it quite the way you do
Why’d you have to be so good?

The way that you hold me
Whenever you hold me
There’s some kind of magic inside you
That keeps me from running
But just keep it coming
How’d you learn to do the things you do?

And nobody does it better
Makes me feel sad for the rest
Nobody does it half as good as you
Baby, baby, darling, you’re the best

Baby, you’re the best
Baby, you’re the best
Darling, you’re the best
Darling, you’re the best
Baby, you’re the best

 

* « Love light », une sorte d’éclat caractéristique d’un amoureux dans les yeux. « Love light » fut également utilisé dans une chanson populaire intitulée Turn On Your Love Light de Bobby “Blue” Bland : dans la chanson, l’amour est comparé à la lumière d’une lampe. Lorsque la femme allume sa lumière d’amour et la laisse rayonner sur le chanteur, il sait qu’elle est amoureuse de lui.

Moonraker

Moonraker (Moonraker)

Paroles : Hal David
Chant : Shirley Bassey

Traduction

Paroles originales supposées

Où es-tu ? Pourquoi te caches-tu ?
Où est cette trace du clair de lune
qui mène à tes côtés ?*

Tout comme le Moonraker** [qui] part à la recherche
de son rêve d’or
Je recherche l’amour, quelqu’un à avoir et à tenir
J’ai vu ton sourire dans un millier rêves
Ressenti ton touché et il semble toujours
[Que] tu m’aimes
[Que] tu m’aimes

Où es-tu ? Quand nous rencontrerons-nous ?
Prends ma vie inachevée et complète-la

Tout comme le Moonraker sait que son rêve
se réalisera un jour
Je sais que tu n’es qu’à un baiser***
J’ai vu ton sourire dans un millier rêves
Ressenti ton touché et on dirait toujours
[Que] tu m’aimes
[Que] tu m’aimes…

Where are you? Why do you hide?
Where is that moonlight trail
that leads to your side?*

Just like the Moonraker** goes in search
of his dream of gold
I search for love, for someone to have and hold
I’ve seen your smile in a thousand dreams
Felt your touch and it always seems
You love me
You love me

Where are you? When will we meet?
Take my unfinished life and make it complete

Just like the Moonraker knows his dream
will come true someday
I know that you are only a kiss away
I’ve seen your smile in a thousand dreams
Felt your touch and it always seems
You love me
You love me…

 

* « Moonlight trail » peut aussi se traduire par « trainée de clair de lune » ou « sentier [éclairé par le] clair de lune ».
** Dans le film, Moonraker est le nom des navettes spatiales d’Hugo Drax. Devrait-on assumer que ce mot désigne la même chose dans la chanson ?
*** Dans le sens qu’à un baiser de distance, il n’y a qu’un baiser qui nous sépare.

Rien que pour vos yeux

For Your Eyes Only (Rien que pour vos yeux)

For Your Eyes Only fut la première musique de James Bond à disposer d’un (et même deux) clips vidéo ; un élément de promotion qui continua d’être développé pour toutes les autres chansons titres qui suivirent (excepté No Time To Die ?). À noter que notre traduction française marcherait peut-être davantage en utilisant le « tu » plutôt que le « vous » ? (Mais avouez que ce serait dommage de ne pas faire figurer le titre français du film dans la traduction).

Paroles : Mick Leeson
Chant : Sheena Easton

Traduction

Paroles originales supposées

Rien que pour vos yeux*
[Vous] pouvez me voir toute la nuit**
Rien que pour vos yeux
Je n’ai jamais besoin de me cacher
Vous pouvez voir tellement en moi
Tellement [de choses] que je ne connaissais pas***
Je n’ai jamais ressenti [cela] 
Jusqu’à ce que je vous regarde

Rien que pour vos yeux, rien que pour vous
Vous voyez ce que personne d’autre ne peut voir
Et maintenant je me libère
Rien que pour vos yeux, rien que pour vous
L’amour dont je sais que vous avez besoin en moi
Le fantasme que vous avez libéré en moi
Rien que pour vous, rien que pour vous…

Rien que pour vos yeux
Les nuits ne sont jamais froides
Vous me connaissez vraiment
C’est tout ce dont j’ai besoin de savoir
Peut-être que je suis un livre ouvert
Parce que je sais que vous êtes à moi****
Mais vous n’aurez pas besoin de lire
entre les lignes

Rien que pour vos yeux, rien que pour vous
Vous voyez ce que personne d’autre ne peut voir
Et maintenant je me libère
Rien que pour vos yeux, rien que pour vous
Les passions qui se heurtent en moi
Mon côté sauvage abandonné
Rien que pour vous, rien que pour vos yeux…

For your eyes only*
Can see me through the night**
For your eyes only
I never need to hide
You can see so much in me
So much in me that’s new***
I never felt
Until I looked at you

For your eyes only, only for you
You see what no one else can see
And now I’m breaking free
For your eyes only, only for you
The love I know you need in me
The fantasy you freed in me
Only for you, only for you…

For your eyes only
The nights are never cold
You really know me
That’s all I need to know
Maybe I’m an open book
Because I know you’re mine****
But you won’t need to read
between the lines

For your eyes only, only for you
You see what no one else can see
And now I’m breaking free
For your eyes only, only for you
The passions that collide in me
The wild abandoned side of me
Only for you, for your eyes only…

 

* « Rien que pour vos yeux » ici et tout le long de la chanson n’est pas à prendre au sens littéral : les yeux désignent une personne tout entière comme s’il était écrit « rien que pour toi » ; c’est en meilleur français un équivalent à « pour tes beaux yeux [je pourrais faire ceci cela] ».
** « Through the night » peut aussi se traduire en « [vous pouvez me voir] à travers la nuit » (une notion de voir dans l’obscurité donc) mais « see someone through » a aussi comme sens de fournir à quelqu’un le soutien ou les ressources nécessaires pour terminer quelque chose ou atteindre la fin d’une période de temps (l’homme, Bond, serait ici la personne qui aide la chanteuse à surmonter la nuit).
*** « You can see so much in me, so much in me that’s new », on peut l’interpréter comme cela : Bond est en mesure de découvrir tellement de nouveaux aspects de la personnalité chanteuse, aspects qu’elle ne connaissait pas, c’est-à-dire qu’elle découvre qu’elle est une personne différente (Meilleure ? Plus heureuse ? Autre ?) maintenant qu’il est dans sa vie ; il a fait d’elle une femme nouvelle/différente.
**** Une explication pour tenter de comprendre cette phrase un peu bizarre pourrait être que la chanteuse est un livre ouvert (une personne sans secrets, dont on peut deviner les intentions et pensées) car elle sait que Bond est son amant. Elle n’a rien à lui cacher.

Make it last all night (Le faire durer toute la nuit)

On entend cette musique chantée par « Rage » dans la scène du film où le tueur à gages Gonzales se trouve en bonne compagnie au bord de sa piscine espagnole. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec cette chanson on a franchi un cap que l’on n’a plus jamais osé dépasser depuis, du coup elle méritait bien sa traduction. En effet les paroles signées Shelby Conti (la femme de Bill) et Chris West sont particulièrement torrides et obscènes comme vous pouvez le voir :

Traduction

Paroles originales supposées

Essaye de la maintenir enfoncée et vas-y doucement
Et jouis* simplement du mouvement
Si tu te détends simplement et la remets
Il n’y a aucune limitation

Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir en toi ?
Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir à l’intérieur de moi aussi ?

Essaye de maintenir ton érection** et [vas-y] tout en douceur
Pour obtenir cette bonne vibration
Si tu arrives trop tard, tu devras attendre
Pour avoir cette bonne sensation

Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir bouger paisiblement et lentement ?
Ooouh, ooouh, ooouh
Met toi à l’aise sur le dos et laisse couler l’amour

Tu dois prends ton temps et stabiliser
Ce n’est pas une innovation
Si tu comptes jusqu’à dix et reviens***
Ce n’est pas seulement du calcul

Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir en toi ?
Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir à l’intérieur de moi aussi ?
Ooouh, ooouh, ooouh
Peux-tu la sentir bouger sans problème et lentement ?
Ooouh, ooouh, ooouh
Met toi à l’aise sur le dos et laisse couler l’amour

Doucement bébé
Si je brûle il n’y a pas besoin de se sentir si étriqué
Sois aimant, sois doux, sois patient,
Nous le faisons durer toute la nuit, durer toute la nuit
Sois aimant, sois doux, sois patient,
Nous le faisons durer toute la nuit, durer toute la nuit
Sois aimant, sois doux, sois patient
Nous le faisons durer toute la nuit

Try to hold it down and take it slow
And just enjoy the motion
If you just relax and push it back
There is no limitation

Oooh, oooh, oooh
Can you feel it inside you?
Oooh, oooh, oooh
Can you feel it inside me too?

Try to keep it up and ease it in
To get that good vibration
If you come to late you’ll have to wait
To get that good sensation

Oooh, oooh, oooh
Can you feel it moving smooth and slow?
Oooh, oooh, oooh
Ease on back and let the loving flow

Gotta take your time and level out
It’s not an innovation
If you count to ten and back again
It’s not just calculation

Oooh, oooh, oooh
Can you feel it inside you?
Oooh, oooh, oooh
Can you feel it inside me to?
Oooh, oooh, oooh
Can you feel it moving smooth and slow?
Oooh, oooh, oooh
Ease on back and let the loving flow

Easy baby
If I burn up there’s no need to feel so tight
Be loving, be gentle, be patient
We make it last all night, last all night
Be loving, be gentle, be patient
We make it last all night, last all night
Be loving, be gentle, be patient
We make it last all night

 

* Peut se traduire aussi par « profites » ou « apprécies », mais autant embrasser l’esprit de la chanson jusqu’au bout.
** « Try to keep it up » peut aussi avoir un autre sens un peu moins salace : « essaye de continuer comme ça ». On imagine que le double sens doit être voulu.
*** « Back again » peut aussi se traduire par « et vice-versa » mais ce serait perdre le double sens.

Octopussy

All Time High (Niveau sans précédent / Sommet inégalé / Niveau record)

Pour cette chanson de Rita Coolidge écrite par Tim Rice, il faut avoir en tête qu’en anglais « all-time (high, low, best, etc.) » veut dire le « (plus haut, plus bas, meilleur, etc.) niveau/chose qu’il n’ait jamais existé ».

Traduction

Paroles originales supposées

Tout ce que je voulais c’était une douce distraction
pour une heure ou deux
[Je] n’avait pas l’intention de faire
Les choses que nous avons faites
C’est drôle comment ça marche toujours avec l’amour
Quand tu ne cherches pas : tu trouves
Mais alors nous sommes de la même race*
Nous bougeons en ne faisant qu’un

Nous sommes un niveau sans précédent
Nous changerons tout ce qu’il y a eu avant
Ferons bien plus que de tomber amoureux
Sur un sommet sans précédent
Nous affronterons le monde et gagnerons
Alors accroche-toi bien, laisse le vol commencer

Je ne veux pas perdre un moment [où je suis] éveillé
Je ne veux pas dormir
Je suis si fort et si profondément dedans, et toi aussi
Dans ma jeunesse j’ai déjà dit ces mots
Mais maintenant je réalise
[Que] mon cœur me disait des mensonges
Pour toi ils sont vrais

Nous sommes un niveau record
Nous changerons tout ce qu’il y a eu avant
Ferons bien plus que de tomber amoureux
Sur un sommet inégalé
Nous conquérons le monde et gagnerons
Alors accroche-toi bien, laisse l’envol commencer

Alors tient-toi bien, laisse le vol commencer
Nous sommes un niveau sans précédent…

All I wanted was a sweet distraction
for an hour or two
Had no intention to do
The things we’ve done
Funny how it always goes with love
When you don’t look: you find
But then we’re two of a kind*
We move as one

We’re an all time high
We’ll change all that’s gone before
Doing so much more than falling in love
On an all time high
We’ll take on the world and win
So hold on tight, let the flight begin

I don’t want to waste a waking moment
I don’t want to sleep
I’m in so strong and so deep, and so are you
In my time I’ve said these words before
But now I realize
My heart was telling me lies
For you they’re true

We’re an all time high
We’ll change all that’s gone before
Doing so much more than falling in love
On an all time high
We’ll take on the world and win
So hold on tight, let the flight begin

So hold on tight, let the flight begin
We’re an all time high…

 

* « Espèce » marche aussi mais dans le film, lorsque Bond est dans le palais d’Octopussy, celle-ci lui dit We’re two of a kind, ce à quoi Bond répond un peu plus tard par la même chose. Dans la version française du film, ces lignes ont été doublées en « Vous êtes de ma race » et « Nous sommes de la même race ».

Jamais plus jamais

Never Say Never Again (Jamais plus dire jamais / Ne redis jamais jamais)

Avant de finir l’ère Moore, finissons-en avec Connery avec cette chanson écrite par Alan et Marilyn Bergman, et chantée par Lani Hall :

Traduction

Paroles originales supposées

Jamais, jamais plus dire « jamais »
Jamais, jamais plus dire « jamais »*

Tu marches dans une pièce
Une femme peut sentir la chaleur
Un regard est une garantie
[Que] les nuits pourraient être longues et douces
Le message est clair
Comme rien que je n’ai jamais connu**
Mais plus j’en entends
Oublions les plans à long terme
Parce que cet homme a le sien

Être impliqué avec un homme qui dit « jamais »
Peut être un gros problème, mais alors
Je pourrais juste être la femme qui te conquiert
Et te faire plus jamais dire « jamais »

Jamais, jamais plus dire « jamais »
Jamais, ne redis jamais « jamais »
Jamais, jamais plus dire « jamais »
Jamais, ne redis jamais « jamais »

Tu connais tous les mouvements
Ah, mais bébé, je les connais aussi
Peu importe ton attitude ou ton humeur
Je passerai à travers
Le touché de ta voix
La sensation de tes yeux sur moi
Tu ne me laisses pas le choix
Bien que je sais qu’il y a là un danger
Je m’en fiche, qu’il en soit ainsi

Être éprise d’un homme qui dit « jamais »
N’a peut-être pas d’avenir, mais alors
Je pourrais juste être la femme qui pourrait t’atteindre
Et t’apprendre à ne plus jamais dire « jamais »

Je te supplierai
Je t’aurai
Je t’atteindrai
Je t’apprendrai
Je te conquerrai
Je te ferais

Never, never say “never” again
Never, never say “never” again

You walk in a room
A woman can feel the heat
One look is a guarantee
Nights could be long and sweet
The message is clear
Like nothing I’ve ever known
But the more that I hear
Forget about long-range plans
‘Cause this man’s got his own

To get mixed up with a man who says “never”
May be big trouble, but then
I just could be the woman to take you
And make you never say “never” again

Never, never say “never” again
Never, never say “never” again
Never, never say “never” again
Never, never say “never” again

You’ve got all the moves
Ah, but baby I’ve got them too
No matter your attitude or your mood
I’ll come through
The touch of your voice
The feel of your eyes on me
You leave me no choice
Though I know there’s danger there
I don’t care, let it be

To get it bad with a man who says “never”
May have no future, but then
I just could be the woman to reach you
And teach you to never say “never” again

I’ll beg you
I’ll get you
I’ll reach you
I’ll teach you
I’ll take you
I’ll make you

 

* Il pourrait être intéressant de s’éloigner du texte original pour placer à quelques occasions « Jamais, jamais plus jamais » pour la beauté de retrouver le titre français dans la traduction.
** « Comme je n’en ai jamais connu [auparavant] » serait peut-être un meilleur moyen de traduire cette phrase ?

Dangereusement vôtre

A View To A Kill (Une vue sur un meurtre / Une vue sur un assassinat)

Vous n’allez pas comprendre le texte de la traduction. Non cela ne vient pas de la traduction : c’est simplement que les paroles écrites (et chantée) par Duran Duran, bien qu’elles sonnent harmonieusement, ne font tout bonnement déjà aucun sens en langue originale… Voici donc ce qui arrive quand vous traduisez en français un texte qui ne veut rien dire à la base :

Traduction

Paroles originales supposées

Te rencontrer avec une vue sur un meurtre
Face à face [dans des] endroits secrets
Ressent le frisson

La tombée de la nuit me [re]couvre
Mais tu sais les plans que je fais
Toujours outre-mer*
Serait-ce la Terre entière qui s’ouvre largement [?] 
Un sacré pourquoi, un mystère béant à l’intérieur
Le week-end est le pourquoi. Jusqu’à ce que tu

Danse dans le feu
Ce baiser fatal est tout ce dont nous avons besoin
Danse dans le feu
Aux sons fatals des rêves brisés
Danse dans le feu
Ce baiser fatal est tout ce dont nous avons besoin
Danse dans le feu

Le choix pour toi est la vue sur un meurtre
Entre les ombres
l’assassinat reste immobile

Les larmes de cristal de la Terre
La tombée de flocons de neige sur ton corps**
La première fois depuis des années
Pour tremper ta peau dans la teinture
roséedes amoureux
Une chance de trouver le phénix pour la flamme
Une chance de mourir, mais peut-on

Danse[r] dans le feu [?] 
Ce baiser fatal est tout ce dont nous avons besoin
Danse dans le feu
Aux sons fatals des rêves brisés
Danse dans le feu
Ce baiser fatal est tout ce dont nous avons besoin
Danse dans le feu

Quand tout ce qu’on voit, c’est une vue sur un meurtre

Meeting you with a view to a kill
Face to face [in] secret places
Feel the chill

Nightfall covers me
But you know the plans I’m making
Still overseas
Could it be the whole Earth opening wide[?] 
A sacred why, a mystery gaping inside
The weekend’s why, until we

Dance into the fire
That fatal kiss is all we need
Dance into the fire
To fatal sounds of broken dreams
Dance into the fire
That fatal kiss is all we need
Dance into the fire

The choice for you is the view to a kill
Between the shades
assassination standing still

Earth’s crystal tears
The fall of snowflakes on your body**
First time in years
To drench your skin in
lover’s rosy stain
A chance to find the phoenix for the flame
A chance to die, but can we

Dance into the fire[?] 
That fatal kiss is all we need
Dance into the fire
To fatal sounds of broken dreams
Dance into the fire
That fatal kiss is all we need
Dance into the fire

When all we see is a view to a kill

 

* « Toujours/encore à l’étranger » est également une traduction valide.
** Il existe dans cette chanson plusieurs divergences au niveau de la transcription des paroles originales, certaines personnes entendent notamment cette section comme « The first crystal tears, fall as snowflakes on your body » (qui se traduirait alors par « Les premières larmes de cristal, tombent comme des flocons de neige sur ton corps »).

Tuer n’est pas jouer

The Living Daylights (Les vives lumières du jour)

Les paroles de celle-ci font un peu plus de sens que la précédente chanson, mais guerre plus. À sa décharge : l’anglais n’est pas la langue maternelle du parolier Pål Waaktaar-Savoy (qui est norvégien). Tout de suite la traduction de cette chanson de A-ha :

Traduction

Paroles originales supposées

Hé chauffeur, où allons-nous ?
Je le jure, mes nerfs sont en train de lâcher*
Place mes** espoirs bien trop haut
La vie est dans la façon dont nous mourons

Le matin arrive et les phares s’estompent
Des centaines de milliers de personnes
Je suis celui qu’ils accusent***
J’ai attendu longtemps que l’un de nous dise
« Sauvez l’obscurité, ne la laissez jamais disparaître »

O-o-ohh, [les] vives lumières du jour****
O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
(Vives lumières du jour)

D’accord, tient toi bien maintenant
C’est en bas, c’est sur le fil*****
Place tes espoirs bien trop haut
La vie est dans la façon dont nous mourons

Vient le matin et les phares s’estompent
Cent mille changements
Tout est pareil
J’ai attendu longtemps pour que l’un de nous dise
« Sauvez l’obscurité, ne la laissez jamais disparaître »

O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
(Les vives lumières du jour)
O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
(Les vives lumières du jour)

Vient le matin et les phares s’estompent
Des centaines de milliers de personnes
Je suis celui qu’ils pointent du doigt
O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
O-o-ohh, [les] vives lumières du jour
(Les vives lumières du jour)
(Les vives lumières du jour)
Place tes espoirs bien trop haut
(Les vives lumières du jour)
La vie est dans la façon dont nous mourons
(Les vives lumières du jour)
Place tes espoirs bien trop haut
(Les vives lumières du jour)
La vie est dans la façon dont nous mourons
Place tes espoirs bien trop haut

Hey driver, where we going?
I swear my nerves are showing
Set my** hopes up way too high
The living’s in the way we die

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand people
I’m the one they blame***
I’ve been waiting long for one of us to say
“Save the darkness, let it never fade away”

O-o-ohh, [the] living daylights
O-o-ohh, [the] living daylights
(Living daylights)

All right, hold on tight now
It’s down, down to the wire
Set your hopes up way too high
The living’s in the way we die

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand changes
Everything’s the same
I’ve been waiting long for one of us to say
“Save the darkness, let it never fade away”

O-o-ohh, [the] living daylights
O-o-ohh, [the] living daylights
(The living daylights)
O-o-ohh, [the] living daylights
(The living daylights)

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand people
I’m the one they blame
O-o-ohh, [the] living daylights
O-o-ohh, [the] living daylights
(The living daylights)
(The living daylights)
Set your hopes up way too high
(The living daylights)
The living’s in the way we die
(The living daylights)
Set your hopes up way too high
(The living daylights)
The living’s in the way we die
Set your hopes up way too high

 

* Pourrait vouloir aussi dire que la personne est « visiblement » nerveuse, à nouveau gardons en tête que les paroles ont été écrites par un Norvégien.
** Dans la chanson du film (et le clip), A-ha semble prononcer « Set my hopes », tandis que dans la version alternative de l’album Stay on These Roads c’est « Set your hopes ».
*** Comme précisé dans l’intro de cette chronique, il y a des divergences sur cette phrase : est-ce « I’m the one they blame » ou « I’m the one they frame » ? On a choisi « blame », mais si vous entendez « frame » : sachez que ce mot veut dire piéger quelqu’un, le faire accuser de quelque chose (lui faire porter le chapeau).
**** « The living daylights » n’est pas facile à traduire. En général c’est utilisé pour dire « [spécifier un mot] the living daylights out of » qui veut dire faire la chose spécifiée à (quelqu’un) avec une grande sévérité/intensité. La forme plus utilisée (et celle qui est à l’origine du titre du film et de la nouvelle de Fleming) est « [scared] the living daylights out of [her] » qui signifie « lui avoir fait une peur bleue [à la violoncelliste] ». Dans la chanson de A-ha une traduction plus littérale semble s’imposer au vu des références à l’obscurité des paroles ; d’où les fortes/intenses lumiéres du jour (auxquels on préférera « vives » puisque ce mot rapelle la vie ; sachant qu’un des sens que peut avoir le mot « living » est « vivant(e) »).
***** Dans le sens « ça se joue sur le fil » (down to the wire).

Where Has Every Body Gone (Où est passé tout le monde / Où est parti tout le monde)

Voici une chanson que l’on associe souvent à l’homme de main Necros, qui dans le film l’écoute notamment dans son baladeur. C’est également une des plus difficiles qui nous a été de traduire, en effet les paroles de Chrissie Hynde des Pretenders (qui chante également la musique avec une prononciation un peu excentrique) font l’objet de nombreuses divergences sur leur simple transcription (si vous mettez par exemple celle-ci en face de celle-là dans un site qui compare les différences entre deux textes, vous comprendrez de quoi nous parlons). Voici comment nous imaginons les paroles de notre côté et notre traduction :

Traduction

Paroles originales supposées

Où est passé tout le monde ?
J’ai ce sentiment, mon Dieu,
suis-je livrée à moi-même ?
Où est mon soutien à présent ?
Où sont les [gens] forts ?
Dans cette foule sans visage
Où puis-je trouver ma place ?

Tout le monde est devenu fou pour attraper un avion
Pour [se] permettre de se rapprocher des cieux
Ils veulent le royaume mais ils
ne veulent pas du roi, ls veulent son trône
Il n’y a pas le temps, il n’y a pas le temps du tout

Où est parti tout le monde ?
[C’est] avec grand plaisir
[Que] je chante ton hymne national
Parce ta belle terre
va bientôt disparaître pour longtemps
Et les cendres de tes mémoires
seront éparpillées sur le gazon

Modifie ton visage, lave ton nom*
réserve ton avion pour l’éternité
Parce que les salles sacrées sont bordées de murs
Qui sont fissurés par des rires délirants
Il n’y a pas le temps, il n’y a pas le temps du tout

Où est passé tout le monde ?
Il n’y a pas le temps, il n’y a pas le temps du tout
Tu ne survivras pas et tu seras parti pour longtemps
Parti

Parti, parti, parti, parti, parti
Disparu, disparu, disparu, disparu, disparu
Parti, parti, parti, parti, parti, parti
Disparu, disparu, disparu

Where has everybody gone?
I’ve got this feelin’, God,
am I here on my own?
Where’s my support now?
Where’s the ranks of the strong?
In this faceless crowd
Where can I belong?

Everybody’s gone insane to catch a plane
To help the heavens closer
They want the kingdom but they
don’t want the king, they want his throne
There’s no time, there’s no time at all

Where has everybody gone?
With great pleasure
I sing your national song
Because your beautiful land
will soon be long gone
And the ashes of your memoirs
will be strewn across the lawn

Hack your face, save your case
reserve your plane in the everafter*
Cause hallowed halls are lined with walls
That are cracked by delirious laughter
There’s no time, there’s no time at all

Where has everybody gone?
There’s no time, there’s no time at all
You won’t survive and soon be long gone
Gone

Gone, gone, gone, gone, gone
Gone, gone, gone, gone, gone
Gone, gone, gone, gone, gone, gone
Gone, gone, gone

 

* « Save your case » n’est pas une phrase aisée à traduire. « Case » pourrait se voir comme une affaire de police/justice et la phrase voudrait dire gagner l’affaire, éviter d’être accusé d’un crime. D’un autre côté, « case » pourrait se voir comme des arguments/explications et la traduction de la phrase serait « épargne [moi] tes justifications ». Enfin, « case » peut aussi avoir la définition de valise et la phrase à ce moment voudrait dire « enregistre ta valise » (enregistrer ses bagages à l’aéroport). « Hack your face » est également une phrase difficilement compréhensible, difficile de savoir ce que cela veut dire. On note aussi qu’une des transcriptions possibles est « reserve your place in the everafter » à la place de « reserve your plane […] ».

If There Was A Man (S’il y avait un homme)

Tuer n’est pas jouer vient se conclure avec une autre chanson écrite et chantée par Chrissie Hynde des Pretenders, que l’on entend sur le générique de fin. Pour la petite anecdote cette chanson fut d’abord annoncée sous le titre de Where Have I Seen You? avant qu’elle n’adopte le titre If There Was A Man (et potentiellement des paroles différentes) :

Traduction

Paroles originales supposées

S’il y avait un homme dont je pourrais rêver
Je rêverais d’un rêve devenu réalité
S’il y avait un homme que je pourrais aimer
J’attendrais un million d’années
pour quelqu’un juste comme toi

Toute ma vie j’ai été tardive*
Ne prenant jamais de risques, toujours hésitante
Où est la récompense ? Où est la gloire ?
Où est celui pour lequel je me réserve ?
Franchissait-il la porte
Celle que tu as traversée
S’il n’est pas toi ?

S’il y avait un homme dont je pourrais rêver
Je rêverais d’un rêve devenu réalité
S’il y avait un homme que je pourrais un jour aimer
J’attendrais un million d’années
pour quelqu’un juste comme toi

Les fins heureuses ne me trouvent jamais
J’ai mis** tous mes fantasmes
et espoirs d’amour derrière moi
Tous mes moments qui ne sont pas arrivés à temps mais
S’il y avait un homme là-bas pour moi
J’aimerais que ce soit
Quelqu’un qui pourrait m’aimer aussi
Si [ce] quelqu’un était toi

If there was a man I could dream of
I’d dream about a dream come true
If there was a man I could ever love
I’d wait a million years
for someone just like you

All my life I’ve been belated
Never taking any chances, always hesitating
Where’s the payoff? Where’s the glory?
Where’s the one I’m holding out for?
Was he walking through the door
The one that you walked through
If he isn’t you?

If there was a man I could dream of
I’d dream about a dream come true
If there was a man I could ever love
I’d wait a million years
for someone just like you

Happy endings never find me
I** put all my fantasies
and hopes of love behind me
All my moments overdue but
If there was a man out there for me
I wish it would be
Someone who could love me too
If someone was you

 

* « […] j’ai été à la traîne » marche peut-être mieux ?
** Ou « Je mettrais » si vous entendez « I’d » à la place d’un simple « I » (encore une fois le manque de transcription officiel vient poser problème, et pas que sur ce passage vu que l’on trouve des transcriptions de cette chanson avec diverses paroles différentes).

Permis de tuer

Licence to Kill (Permis de tuer)

En 1989, Gladys Knight chante cette chanson écrite par Narada Michael Walden, Jeffrey Cohen et Walter Afanasieff. On choisi de traduire la version complète (et non celle abrégée du film ou du clip) :

Traduction

Paroles originales supposées

Ooooooouuuuuuuh
Ah-aaah-aaaah
Je sens, [que] j’ai besoin,
[que] je dois m’accrocher à ton amour
Ouh-ouuuh

Hé bébé
[Je] pensais que tu étais celui qui a essayé de fuir
Ouh bébé
N’étais-je pas celle qui t’ai donné envie de rester ?
S’il te plaît ne parie pas que tu m’échapperas un jour
Une fois que je t’aurais dans mon collimateur

J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Et tu sais que je vise droit vers ton cœur
(J’ai un permis de tuer)
J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Quiconque essaie de nous séparer
(J’ai un permis de tuer)
Uh-huuh
Permis de tuer

Hé bébé
Penses-tu que tu as besoin d’un(e) ami(e)
pour se tenir ici à tes côtés ?
Oui tu le penses
(De ton côté)
Ouuh bébé
Maintenant tu peux compter sur moi
pour remettre les choses en ordre
(Choses en ordre)
S’il te plaît ne parie pas que tu m’échapperas un jour
(Ouh-ouuh)
Une fois que mes vues seront sur toi

J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Et tu sais que je vais droit vers ton cœur
(J’ai un permis de tuer)
J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Quiconque essaie de nous séparer
(J’ai un permis de tuer)

J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Et tu sais que je vise droit vers ton cœur
(J’ai un permis de tuer)
J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Quiconque qui essaie de nous faire voler en éclat
Ouh chéri (J’ai un permis de tuer)

Disons que quelqu’un essaie de te faire des avances
En un clin d’œil, je serai là aussi
Et ils feraient mieux de savoir pourquoi
je vais les faire payer
Jusqu’à leurs dernier jour (ouh-ouh)
Jusqu’à leurs dernier jour (ouh-ouh)
Jusqu’à leurs dernier jour ouh-ooh

J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Et tu sais que je vise droit vers ton cœur, bébé
(J’ai un permis de tuer)
J’ai un permis de tuer
Quiconque qui essaie de nous séparer
(J’ai un permis de tuer)

J’ai un permis de tuer
(De tuer)
Et tu sais que je vise droit vers ton cœur
(J’ai un permis de tuer)
J’ai un permis de tuer
Quiconque essaie de nous séparer ouh-ouh
(J’ai un permis de tuer)

Ooouuh
Permis de tuer
[Je] dois m’accrocher à ton amour
Oouh
Permis de tuer
Mmm-hmm
Tuer, tuer, tuer, tuer…

Ooooooooooooooh
Ah-aaah-aaaah
I feel, I need,
I’ve got to hold on to your love
Oooooh

Hey baby
Thought you were the one who tried to run away
Ooh baby
Wasn’t I the one who made you want to stay?
Please don’t bet that you’ll ever escape me
Once I get my sights on you

I got a licence to kill
(To kill)
And you know I’m going straight for your heart
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
(To kill)
Anyone who tries to tear us apart
(Got a licence to kill)
Uh-huuh
Licence to kill

Hey baby,
Think you need a friend
to stand here by your side?
Yes you do
(Your side)
Oooh, baby
Now you can depend on me
to make things right
(Things right)
Please don’t bet that you’ll ever escape me
(Ooh-oooh)
Once I get my sights on you

I got a licence to kill
(To kill)
And you know I’m going straight for your heart
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
(To kill)
Anyone who tries to tear us apart
(Got a licence to kill)

Got a licence to kill
(To kill)
And you know I’m going straight for your heart
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
(To kill)
Anyone who tries to tear us apart
Ooh honey (Got a licence to kill)

Say that somebody tries to make a move on you
In the blink of an eye, I will be there too
And they better know why
I’m gonna make them pay
‘Til their dying day (ooh-ooh)
‘Til their dying day (ooh-ooh)
‘Til their dying day ooh-oh

Got a licence to kill
(To kill)
And you know I’m going straight for your heart, baby
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
Anyone who tries to tear us apart
(Got a licence to kill)

I got a licence to kill
(To kill)
And you know I’m heading straight for your heart
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
Anyone who tries to tear us apart ooh
(Got a licence to kill)

Oooooh
Licence to kill
Gotta hold onto your loving
Oooh
Licence to kill
Mmm-hmm
Kill, kill, kill, kill…

 

If You Asked Me To (Si tu me le demandais)

Timothy Dalton “quitte” le rôle avec la ligne suivante alors qu’il embrasse Carey Lowell dans une piscine :

Pam Bouvier : Pourquoi n’attends-tu pas qu’on te le demande ? (Why don’t you wait until you’re asked?)
James Bond : Alors pourquoi ne me le demandes-tu pas ? (So why don’t you ask me?)

(Dialogue traduit ainsi dans la VF doublée du film : « Tu pourrais au moins attendre qu’on te le demande » ; « Alors pourquoi ne le demandes-tu pas ? »).

C’est ces deux lignes, faisant elles-mêmes échos à un précédent dialogue du film, qui ont inspiré la parolière Diane Warren au moment d’écrire la chanson du générique de fin, qui sera chantée par Patti LaBelle :

Traduction

Paroles originales supposées

Il fut un temps où je croyais en quelque chose
Il fut un temps où je croyais en l’amour
Ça fait longtemps que je n’ai pas eu ce sentiment
[Que] je pourrais aimer quelqu’un
[Que] je pourrais faire confiance à quelqu’un

J’ai dit que je ne laisserais
plus jamais personne près de mon cœur
Chéri
J’ai dit que je ne laisserais jamais personne entrer

Si tu me le demandais
Je pourrais juste changer d’avis
Et te laisser [entrer] dans ma vie pour toujours
Si tu me le demandais
Je pourrais juste te donner mon cœur
Et rester ici dans tes bras pour toujours
Si tu me le demandais
Si tu me le demandais

D’une façon ou d’une autre depuis que je suis à tes côtés
Je ne peux pas retourner en arrière pour redevenir seule
Je ne peux pas m’empêcher de sentir, chéri,
depuis que je t’ai trouvé
Que j’ai trouvé ma maison
Que je suis enfin à la maison
J’ai dit que je ne laisserais jamais
personne s’approcher trop près de moi, chéri
J’ai dit que j’avais besoin, besoin d’être libre

Si tu me le demandais
Je pourrais juste changer d’avis
Et te laisser [entrer] dans ma vie pour toujours
Si tu me le demandais
Je pourrais juste te donner mon cœur
Et rester ici dans tes bras pour toujours
Si tu…

Demande-moi et je donnerai mon monde pour toi bébé
J’ai besoin de toi maintenant
(J’ai besoin de toi maintenant)
Demande-moi et je ferai n’importe quoi (n’importe quoi)
Pour toi bébé
Pour toi bébééééééééééé

(Si tu me le demandais)
Je te laisserais [entrer] dans ma vie pour toujours
(Si tu me le demandais)
Tout ce que tu as à faire c’est de me demander

Je te donnerai mon monde
Je te donnerai mon cœur
Je te donnerai n’importe quoi
Demande-moi juste bébé
Oh, je ferai tout ce que tu voudras
Demande-moi juste, oui

Tout ce que tu as à faire, c’est de me demander
Si tu me le demandais
Je changerais d’avis
Tout ce que tu as à faire, c’est de me demander
Si tu me le demandais
Je te laisserais [entrer] dans ma vie…

Used to be that I believed in something
Used to be that I believed in love
It’s been a long time since I’ve had that feeling
I could love someone
I could trust someone

I said I’d never
let nobody near my heart again
Darling
I said I’d never let nobody in

If you asked me to
I just might change my mind
And let you in my life forever
If you asked me to
I just might give my heart
And stay here in your arms forever
If you asked me to
If you asked me to

Somehow ever since I’ve been around you
Can’t go back to being on my own
Can’t help feeling, darling,
since I’ve found you
That I’ve found my home
That I’m finally home
I said I’d never let
nobody get too close to me, darling
I said I needed, needed to be free

If you asked me to
I just might change my mind
And let you in my life forever
If you asked me to
I just might give my heart
And stay here in your arms forever
If you…

Ask me to and I will give my world to you, baby
I need you now
(I need you now)
Ask me to and I’ll do anything (anything)
For you baby
For you babyyyyyyyyyyy

(If you asked me to)
I’ll let you in my life forever
(If you asked me to)
All you gotta do is ask me to

I’ll give you my world
I’ll give you my heart
I’ll give you anything
Just ask me, baby
Oh, I’ll do anything you want me to
Just ask me, yes

All you’ve gotta do is ask me to
If you asked me to
I’d change my mind
All you gotta do is ask me to
If you asked me to
I’d let you in my life…

 

La suite de notre dossier :
Traductions françaises des paroles des chansons de James Bond | Partie 3

Clement Feutry

Clement Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Commenter

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Sondage du moment :

Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Sondage du moment :

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :