[Bond 25] Le point sur le tournage #3 – Retour en Norvège

Les rubriques points sur le tournage ont pour vocation de rapporter tout ce qu’il s’est passé avec un maximum de détails. On a essayé de procéder en masquant seulement ce qui nous semblait contenir des révélations, mais vu qu’on ne connaît pas le scénario du film en détail : si vous êtes du genre à vouloir vraiment éviter tous spoilers on vous déconseille la lecture de cet article.

James Bond est de retour en Norvège alors que le pays accueille à la même période le tournage de Black Widow (Blue Bayou) de Marvel et Børning 3. Comme la dernière fois on va essayer de centraliser les news sur cette seconde partie du tournage norvégien de Bond 25 en un seul article (celui-ci) en l’actualisant au fur et à mesure du tournage. Donc n’hésitez pas à passer régulièrement.

001- Retour en Norvège

On commence cette section avec un certain Kjetil C. Astrup, spécialisé dans le tournage en milieu sous-marin, qui déclare faire partie de l’équipe norvégienne du film :

Parlant au Mirror, Astrup révèle que Bond 25 devrait montrer un combat sous-marin avec 007 sous un lac gelé. « L’eau est à un degré Celsius, vous devez utiliser un équipement spécial sinon votre équipement de plongée gèle. Un glaçon se forme autour de votre appareil respiratoire, bloquant l’air. Nous plongeons avec des gilets chauffants électriques et allons directement dans les piscines chauffées lorsque nous remontons ». Selon l’article, Craig et d’autres acteurs se sont entraînés dans des bassins pendant des semaines avant de partir filmer la scène à l’étranger.

NRK avait annoncé le 13 mai un tournage sur la route de l’Atlantique, Atlanterhavsveien, pour la première moitié de juin (voir le précédent point sur le tournage). Les choses ont commencé à se matérialiser avec un panneau indiquant aux usagers la fermeture de la route du 5 au 7 juin comme le montre cette photo de Jamesbond.no :

Le 3 juin, rbnett.no écrit qu’un avion contenant de l’équipement pour le tournage s’est posé :

Ils ajoutent plus tard dans la journée que de grandes quantités d’équipements sont en train d’être entreposées dans une ancienne usine de pêche pour le tournage du film sur la route de l’Atlantique.

De son côté Brunsvika rapporte une grande concentration de minibus de la société de location Hertz près de la route de l’Atlantique (même société qui fut utilisée quelques mois auparavant lors du tournage au lac Langvann).

Le 4 juin, NRK rapporte qu’une équipe de sécurité est déjà au travail et vérifie que des personnes ne restent pas la nuit sur la route de l’Atlantique. Les gardes ont demandé aux chauffeurs de camping-car de quitter la célèbre route. Au cours des prochains jours des conditions strictes seront également imposées. La sécurité vérifiera que les voitures ne s’arrêtent pas pour que des gens sortent et prennent des photos. Il sera également interdit de rester sur les zones de pique-nique près de route de l’Atlantique.

Le 5 juin, Dagbladet révèle qu’un rassemblement de voitures BMW qui a lieu annuellement dans comté de Møre og Romsdal a laissé samedi 1er juin de grosses traces de pneus sur la route de l’Atlantique. Les traces s’étendent sur plusieurs kilomètres et Henry Borch de Truenorth déclare avoir engagé des équipes pour essayer de les retirer, sans succès :

Une photo du rassemblement de BMW.

Nous n’avons pas d’autre choix que de filmer […] Nous avons essayé des balayeuses, mais c’est trop difficile. L’administration norvégienne des routes publiques a été informée. Il est difficile de dire si nous pouvons éviter de filmer à ces endroits et ce qui peut être fait par la suite. […] J’aurais voulu voir un lieu aussi intact que possible lorsque nous venons ici pour filmer une route touristique nationale et des formations spectaculaires. […] Les marques sont un casse-tête supplémentaire pour nous, ce qui peut à son tour imposer des limitations visuelles au tournage des prochains jours.

L’administration publique norvégienne des routes déclare être effectivement au courant et avoir mis la société de production en contact avec son centre opérationnel pour voir s’ils pouvaient apporter leur aide.

Quelques minutes plus tard, Dagbladet et VG publient d’autres articles qui cette fois montrent une Aston Martin V8 Vantage dans la vallée et les montagnes à Malmedalen, non loin de Molde, dans le compté de Møre og Romsdal. Le tout a eu lieu le 4 juin avec d’autres véhicules : un Range Rover et Toyota Land Cruiser ainsi de d’étranges panneaux bleus représentant des personnes. Les fans remarqueront que non seulement cette Aston Martin V8 Vantage vue en Norvège est du même modèle que celui du film Tuer n’est pas jouer (The Living Daylights), mais qu’en plus elle partage exactement la même plaque d’immatriculation, à savoir : « B549 WUU » ! L’article précise que la production a chacun de ces trois véhicules en double.

D’autres images datées du 5 juin montre la V8 Vantage et le Range Rover sur la route de l’Atlantique. Un hélicoptère orange de tournage a également effectué quelques essais à proximité du pont. L’Aston a roulé à plusieurs reprises sur le pont sous un soleil radieux, avec l’hélicoptère volant vraiment bas au-dessus. Même s’il y avait peu de doute, les images confirment qu’il ne s’agit certainement pas de Daniel Craig assis dans le siège du conducteur.

Les 4×4 de la veille ont aussi eu le droit à leur passage sur la route survolé par l’hélicoptère :

En dehors de l’hélicoptère, un SUV muni d’une caméra a aussi été vu en train de rouler avec l’Aston Martin :

Dans une vidéo, un policier explique qu’ils ont dû escorter des voitures à la zone de tournages car celles-ci ne sont sont pas autorisées à rouler sur les routes norvégiennes.

rbnett.no poste vers 16h00 un article dans lequel on apprend que le tournage est fini pour aujourd’hui. En effet Henry Borch a écrit aux journalistes : « Nous avons arrêté de filmer pour la journée (jusqu’à nouvel ordre). Nous avons eu beaucoup de difficultés lorsque nous avons vue de nombreux journalistes et curieux sur la caméra de l’hélicoptère. Nous exhortons tout le monde à utiliser un bateau et à ne pas se trouver sur la terre ». Il indique toutefois que le tournage se poursuivra le lendemain.

Notez que le Range Rover a l’air de posséder une plaque d’immatriculation Russe.

À 17h53, NRK publie une vidéo qui montre un aperçu de la base de la production.

Le lendemain, 6 juin, la couverture médiatique du tournage est moins bonne : seulement quelques nouvelles photos et une vidéo (dont on ne sait pas si elles datent du jour même ou de la veille).

Dagbladet nous montre des photos sur lesquels on peut voir que les personnes se trouvant dans les véhicules portent des points sur leurs visages qui serviront, via des effets spéciaux numériques, à remplacer leurs visages par ceux de quelqu’un d’autre. On apprend également que dans le Toyota Land Cruiser se trouve un homme et une femme, mais également une poupée ressemblant à un(e) enfant sur le siège arrière. D’autres photos montrent l’hélicoptère et des équipes au sol en train de filmer le Toyota suivi (ou poursuivi ?) par deux Range Rover.

Un étrange véhicule de tournage ressemblant au style hot rod et équipé de multiples caméras (pour filmer à 360° ?) a également été photographié :

Quoi qu’il en soit, images datées du jour même ou non, à 21h20 ce soir-là Henry Borch annonce la fin du tournage et confirme (enfin) que tout ceci était pour Bond 25 :

Nous avons eu des jours d’enregistrement fantastiques et tout le monde est très enthousiasmé par ce que nous avons filmé. Nous aimerions profiter de cette occasion pour remercier la municipalité du comté. Les kommunes d’Averøy et de Eide, ainsi que les résidents pour l’emprunt de la route de l’Atlantique. L’équipe d’enregistrement norvégienne et anglaise a été très bien reçue. Tout le monde a hâte de montrer le résultat final lors de la première du film en avril 2020.

002- Une ou plusieurs explosion(s) tourne(nt) mal à Pinewood

Le 4 juin, les réseaux sociaux de la production rapportent que : « lors du tournage d’une explosion contrôlée aujourd’hui sur le tournage de Bond 25 aux studios Pinewood, des dommages ont été causés à l’extérieur du 007 Stage. Il n’y a eu aucune blessure sur le plateau, toutefois un membre de l’équipe se trouvant en dehors du plateau a été légèrement blessé ».

Selon le The Sun ce serait en réalité trois grosses explosions qui auraient retenti et il se dit que l’homme est « sérieusement » blessé. Celui-ci aurait été écrasé par une partie du décor/ensemble qui lui est tombé dessus alors qu’il se tenait sur une rampe à l’extérieur des studios.

Selon une source anonyme du tabloïd, l’équipe du film était en train de tester une cascade impliquant une boule de feu dans un laboratoire au moment de l’incident : « C’était le chaos total. Il y a eu trois énormes explosions qui ont emporté une partie du toit et un certain nombre de panneaux muraux du bâtiment. Ils étaient censés filmer. Une boule de feu devait traverser le décor. C’était la cascade, mais quelque chose a terriblement mal tourné. Il y a eu trois fortes explosions, l’une après l’autre, et un membre de l’équipe gisait à terre, à l’extérieur du bâtiment, blessé ».

Yahoo déclare que le HSE (Health and Safety Executive), qui a pour travail d’empêcher les décès, les blessures et les problèmes de santé liés au travail, mène un début d’enquête sur l’accident.

Le Sun ajoute que des sources ont déclaré que trop de gaz avait été pompé dans deux contenants munis d’un détonateur (voir photo d’à côté) pour une scène d’action dans un décor censé ressembler à l’intérieur d’un laboratoire de recherche de Porton Down (il s’agit d’un large site de recherche militaire, notamment dans les domaines chimiques et biologiques, en Angleterre).

Suite à l’accident, le Daily Mail a publié une vidéo du 007 Stage prise par un drone et qui nous permet également de voir un décor construit en extérieur représentant une rue. La question que l’on pourrait se poser est : ce décor est-il pour Bond 25 ou pour un autre film qui est tourné à Pinewood ?

Quoi qu’il en soit, une fusillade devait être originellement tournée sur un décor extérieur dans les nuits du 5, 10 et 17 juin, avant que ne survienne l’accident :

« Les producteurs ont été forcés d’annuler une séquence de tournage hier soir [5 mai], car le matériel photographique dont ils avaient besoin se trouvait toujours dans le bâtiment sinistré », peut-on lire dans le Sun.

Le 18 juin, un porte-parole du Health and Safety Executive déclare que l’affaire est close en ce qui les concerne : « après une première évaluation, nous avons conclu qu’aucune enquête officielle n’était nécessaire et nous considérons que l’affaire est close ».

003- Autres complications

Le Sun lance en juin une nouvelle rumeur comme quoi des problèmes de calendrier avec Rami Malek, qui a d’autres engagements, fait qu’il est difficile de trouver une date à laquelle celui-ci pourrait tourner en face de Craig (dont la blessure a modifié les disponibilités). Le tabloïd dit qu’une source leur aurait raconté : « le tournage devait se terminer en septembre, mais les acteurs et l’équipe ont été informés cela avait été repoussé à fin octobre, possible début novembre, en raison de la blessure de Daniel et de l’explosion à Pinewood. Mais ils ont encore besoin de trouver le temps pour que Daniel et Rami puissent filmer ensemble ».

Le 9 juin, la blessure de Daniel Craig parait évidente alors qu’il est photographié à l’aéroport JFK de New York (après son opération ?) avec une botte de marche au pied :

Le 15 juin, EON rassure ceux qui avaient encore besoin d’être rassurés (avec toute cette presse et ses articles comme quoi Bond 25 est un film « maudit ») en publiant cette photo de Craig s’entraînant à la gym, avec sa botte de marche, en vue d’un tournage prévu la semaine d’après :

La photo étant signée Greg Williams on peut sans doute s’attendre à un nouveau livre-photo sur le film à paraître.

Le 18 juin le Sun publie un article comme quoi une discorde aurait eu lieu sur le tournage du fait que Cary Fukunaga serait arrivé 3h00 en retard car il jouait à la PlayStation, et que l’ont aurait alors demandé à l’équipe de faire des heures supplémentaires. La réponse de l’intéressé ne s’est pas fait attendre puisque Fukunaga publie quelques heures plus tard sur son Instagram un démenti :

Notre chef décorateur, Mark Tildesley, m’a dit un jour qu’être réalisateur doit être Côme mourir sous un millier de (petites) coupures, à cause du flot constant de questions à traiter. Il n’y a pas une seule minute sur ce travail qui n’est pas planifié, et même pendant une journée de tournage, dans les heures qui précédent, entre les prises et les réglages, et après le tournage, il y a toujours une bande de chefs de département dévoués et qui travaillent dur, avides de préparer nos prochaines séquences, personne ne dort sur ce genre de travail. Bien sûr que c’est difficile, mais ça reste le meilleur travail au monde et je ne manquerais jamais de respect aux acteurs et à l’équipe qui travaillent si dur. Nous sommes tous dans le même bateau. Et pour ma relation avec ma PS4, si ma progression dans RDR2 [Red Dead Redemption 2] en est une quelconque indication, elle stage à 63% depuis des mois et si quelqu’un me spoil la fin du jeu avant que je finisse B25, je vais m’énerver.

View this post on Instagram

Our Production Designer/Artful master of living for the day, Mark Tildesley— commented to me once that being a director must feel like dying of a thousand cuts, because of the constant stream of questions one must field. There’s not a minute on this job that isn’t scheduled, and even during a shoot day, in the hours before call, between takes and setups, and after we wrap there’s always a line of dedicated and hard working department heads hungry to prep our next sequences, no one sleeps on this kind of job. So sure it’s hard, but it’s still the best job in the world and I’d never disrespect the hardest working cast and crew. We’re all in this together. 🍀 As for my PS4 relationship, if my RDR2 progress is any indication, it’s been stunted at 63% for months and if anyone spoils the end for me before I wrap on B25 I’m going to be pissed.

A post shared by Cary Fukunaga (@cary_fukunaga) on

Le 21 juin, BBC rapporte qu’un homme a été arrêté par la police après qu’une caméra ait été découvert dissimulée dans des toilettes pour femmes à Pinewood.

Tournage à Pinewood et autre

C’est à Pinewood qu’un certain nombre de personnes de couleurs prennent des photos avant les poster sur Instagram vers le 8 juin. L’une d’elles est censée jouer une « danseuse cubaine » comme le montre une photo posté le 12 :

Le 13 juin, Cary Fukunaga était à Pinewood comme l’indique cette photo sur son compte Instagram :

Le 15 juin le Mirror interview le cascadeur français Sébastien Soudais qui révèle être la doublure de Rami Malek dans le film. Soudais explique : « Il a un rôle important dans le film, donc on me verra beaucoup à l’écran. Nous avons tous deux travaillé ensemble avant que le tournage ne commence. Je devais tout apprendre sur son corps, ses mouvements, son attitude, entrer dans sa tête, l’imiter de toutes les manières et bien comprendre comment il fonctionne. Je pratique dans la rue, dans ma salle de bain et envoie à lui et à Polly Bennett [mon entraîneuse aux mouvements] des vidéos de moi en Rami pour qu’ils me donnent donner leurs impressions ».

Le 17 juin, Entertainment Weekly publie une interview de Naomie Harris dans laquelle on nous dit que l’actrice doit commencer à filmer ses premières scènes dans le rôle de Moneypenny pour Bond 25 le mercredi 19 juin, et qu’elle n’a pa encore reçu de script complet pour le moment.

Le 18 juin, l’acteur Dali Benssalah publie une photo d’un décor construit pour Bond 25 à Pinewood. La présence d’un drapeau cubain est une nouvelle indication sur la présence de scènes censées se dérouler à Cuba dans le film :

View this post on Instagram

#bond25

A post shared by Dali Benssalah (@dalibenssalah) on

005- Consultations

Selon IBC, la production emploie un consultant en développement durable sur le tournage pour garantir des pratiques plus écologiques. Ce qui n’est pas une mauvaise chose lorsque l’ont sait que l’industrie du cinéma est l’une des plus polluantes à ce jour…

De son côté Le Sun lance la rumeur comme quoi un « coach d’intimité » a été engagé par la production pour s’assurer que les acteurs se sentent à l’aise pendant les scènes de sexe.

006- Pour la charité

Daniel Craig fait une fois de plus équipe avec Omaze, cette fois pour aider The Opportunity Network (qui aide des étudiants à atteindre leurs objectifs scolaires et professionnels). Le gagnant aura l’opportunité de rencontrer Craig à Pinewood et visiter le plateau de Bond 25 comme l’acteur l’explique non sans humour dans cette vidéo :

007- Aston Martin Valhalla pour Bond 25

C’est du moins ce qu’affirme This Is Money le 18 juin.

La Valhalla était anciennement connue sous les noms de code Project 003 puis AM-RB 003 (« 003 » était là car elle est la 3 éme « hypercar » du constructeur, suivant l’Aston Martin Valkyrie et la Valkyrie AMR Pro) ; son nouveau nom Valhalla s’inscrit d’ailleurs dans la mythologie nordique qui a inspiré le nom des précédentes « hypercars » Valkyrie (Valkyrie qui ont égallements fortement influencé la Valhalla dans sa conception). Elle sera limitée à 500 exemplaires entièrement en fibre de carbone et propulsés par une combinaison de moteur essence V6 turbocompressée et par un système électrique hybride. La Valhalla (dont le « V » n’est pas anodin, rappelant « Vantage » et autres « Vanquish ») est également conçue et mis au point pour offrir des concessions plus adaptées à la conduite sur route, ce qui comprend notamment un espace pour les bagages, et bénéficie de la participation étroite de la Red Bull Advanced Technologies dans sa conception et son ingénierie (d’où le « RB » dans son ancien nom). Intiallement présenté au salon international de l’automobile de Genève de 2019 (voir photos ci-dessous), elle devrait être disponible à la vente pour fin 2021 pour la « modique » somme d’un million de livres, soit environ 1 115 475 euros (en savoir plus sur les spécifications de la voiture dans ce communiqué officiel d’Aston Matin).

Le Sun va plus loin en publiant carrémment une photo qui aurait été prise à Pinewood le 18 juin :

Quelques jours plus tard, à la suite de la visite du Prince Charles sur la plateau (voir la section suivante), Aston Martin met fin à la rumeur en confirmant officiellement la présence de la Valhalla dans Bond 25, une voiture pour 007 donc (malgré ce que l’ancien nom en « 003 » pouvait indiqué) ! :

008- Au service secret de Son Altesse

Le 20 juin, le Prince Charles de Galles s’est rendu à Pinewood pour une visite sur le tournage de Bond 25 (décidément il y’a une nostalgie de Tuer n’est pas joué sur ce film !). Sur place pour l’accueillir Michael G. Wilson, Barbara Broccoli, Daniel Craig (avec quelques petites coupures en maquilliage sur son visage), Ralph Fiennes, Naomie Harris, Lashana Lynch et le réalisateur Cary Joji Fukunaga ; ainsi que deux Aston Martin (la production a d’ailleurs officialisé le fait que la DB5 serait dans le film). Les scènes tournées ce jour-là impliquaient visiblement les bureaux de M et Moneypenny (on remarquera un tableau représantant l’ancienne M jouée par Judi Dench sur le mur d’un des décors), mais le Prince a aussi visité le décor faisant penser à Cuba et le Q-lab. Nottons égallement que Bond porte une carte qui l’identifie comme un « visiteur » lors de son entretient avec M…

« Bond 25 est le premier film de la franchise à avoir un programme de stagiaires/jeunes recrues dédié qui soutient les nouveaux arrivants. Le Prince en a rencontré 16 issues de la BFI Film Academy, de la London Film School, de la Iver Make Up Academy, de Iconic Steps et de Mama Youth. Les rôles sont dans les départements caméra, son, accessoires, costumes, poignées, assistant vidéo et emplacements », peut-on lire dans le communiqué d’EON.

Craig : Je peux dire sans crainte que ce n’est pas un film de Bond, à moins que je ne me blesse et cette fois, j’ai éliminé cela tôt. Mais c’est bon.

Craig : C’est clairement une DB5, mais en dessous se trouve un moteur BMW sur un châssis moderne avec une suspension moderne… Oh, ça peut vraiment aller… Le problème est que je les casse. Nous en avons fait cinq. C’est tout en fibre de carbone. Je peux être à l’intérieur mais le chauffeur peut s’asseoir sur le dessus.

Charles : J’ai entendu dire qu’il y avait eu une explosion
Craig : Vous pouvez le voir ici. Voyez-vous le bâtiment avec tous les côtés partis ? Ils ont sautés.

Charles : Alors, êtes-vous à mi-chemin du tournage?
Craig : Non, nous sommes environ un tiers. Nous continuons jusqu’en octobre.

Les Points sur Bond 25 :

Point 1 – Norvège
Point 2 – Jamaïque
Point 3 – Retour en Norvège
Point 4 – Petit tour à Londres
Point 5 – Visite surprise en Écosse
Point 6 – L’Italie

Clément Feutry

Clément Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.