[Bond 25] Le point sur le tournage #2 – Jamaïque

[notification type=”notification_info”]Qu’est-ce qu’un spoiler pour Bond 25 ? Difficile d’y répondre dans la mesure où on a pas un scénario détaillé du film et que chacun a sa propre vision de ce qui semble être un spoiler ou non (ex : est-ce que Bond au volant d’un 4×4 est un spoiler ?). Du coup on a essayé de procéder en masquant seulement ce qui nous semblait contenir des révélations, mais si vous êtes du genre à voir des spoilers dans tout et n’importe quoi : fermez cette page.[/notification]

Hello, le tournage en Jamaïque a commencé depuis ce week-end. On s’est demandé comment rapporter l’info : vaut-il mieux attendre la fin du tournage pour faire un gros article (qui sera utile pour la postérité) ou rapporter jour par jour quitte à finir avec une tonne d’articles ? Ce que l’on va essayer de faire cette année c’est de tout regrouper en un seul article mais le publier étape par étape en l’actualisant au fur et à mesure du tournage. Donc n’hésitez pas à passer régulièrement : les nouvelles sur le tournage en Jamaïque seront centralisées ici. À noter aussi que les dates indiquées peuvent ne pas être exactes (il y a un décalage horaire important entre la Jamaïque et les médias britanniques).

001- Tournage en Jamaïque

Dans les jours qui ont suivis la conférence de presse à Goldeneye, les producteurs Barbara Broccoli et Michael G. Wilson déclarent dans une interview pour le Jamaica Observer :

Nous pensons que la Jamaïque est la maison spirituelle de Bond et donc notre histoire commence donc avec un Bond qui a quitté le service temporairement et qui tente de profiter de la vie. Il se rend donc chez lui, là où il veut être quand il ne travaille pas. Nous avons construit une maison incroyable pour lui ici et nous avons son bateau ici… C’est là qu’il vient se rappeler ce qui est important dans le monde et trouver la paix dans tout le chaos.

Ils ajoutent que le manque d’incitations financières en Jamaïque ne fut pas un problème insurmontable :

De nos jours, divers pays et régions du monde offrent des incitations financières. Il s’agit donc d’une attraction essentielle pour les studios et les producteurs de films. […] Il y a [aussi] l’infrastructure. Y a-t-il assez d’hôtels, de moyens de restauration et de tous les autres éléments dont vous avez besoin pour le film ? Ensuite il y a les locaux que vous allez embaucher. Y a-t-il des personnes possédant des compétences techniques que vous pouvez embaucher ici, par opposition à une équipe que vous devez faire venir ?

Nous avons toutefois estimé que le lien émotionnel avec Bond était si important que nous avons choisi d’ignorer ceci cette fois-ci ; mais les ministères du Tourisme et de la Culture nous ont aidés à nous fournir des installations et des choses du même genre, qui sont toutes aussi importantes. Ils nous ont vraiment apporté un soutien formidable, mais c’est certainement un défi, car de nombreux pays offrent des incitations fiscales [contrairement à ici].

Selon la commissaire à la cinématographie Renee Robinson, cela fait plusieurs mois que l’ont essayait de faire revenir Bond 25 en Jamaïque :

Cela a commencé par diverses réunions avec l’équipe de production pour identifier les lieux et autres. Ils ont fait plusieurs visites pour reconnaître des lieux avant même qu’il y ait une confirmation pour s’assurer que ce qu’ils voulaient était bien disponible ici et aussi pour s’assurer le pays et son écosystème avaient la capacité d’accueillir le film.

Certains chiffres continuent à arriver, mais je sais déjà que la projection indique que plus de 500 Jamaïcains seront embauchés pour ce projet, que ce soit du point de vue technique ou de la production, ou bien sûr en tant que figurants. Il y a ensuite l’impact économique supplémentaire chaque fois qu’une production de cette taille entre dans le pays : il y a, en plus du personnel qui travaillera sur la production, un besoin de chauffeurs et de moyens de transport, d’hôtels, de moyens de restauration, etc…

Le Premier ministre jamaïcain Andrew Holness s’est félicité de la présence de Bond sur l’île : « c’est un compliment au pays et un grand honneur que les producteurs et les propriétaires de la franchise James Bond cherchent à faire le dernier Bond de Daniel Craig en Jamaïque ».

Sur une photo datée du 25 avril nous pouvons voir Cary Fukunaga et Linus Sandgren sur le bateau de Bond :

Le meme jour, un Instragrameur poste une vidéo de vol d’un hydravion, claimant que celui-ci est pour Bond 25 et que les cinéastes essayent « de simuler Cuba ».

Au matin du 28 avril, un utilisateur de Facebook poste une vidéo prise à Port Antonio où des techniciens fixent des projecteurs sur une nacelle télescopique. Le même jour Cary Fukunaga poste deux photos du tournage en cours :

De même un utilisateur de Twitter rapporte un tournage en cours au large avec un bateau et un avion :

Daniel Craig a été vu au volant d’un vieux Land Rover bleu à Port Antonio près de la CIBC First Caribbean Bank :

View this post on Instagram

#JamesBond new movie #filming in #Portland 🎞 🎥 ⭐️😊

A post shared by Zee Zee (@highgradehunni) on

Il faut attendre le lendemain pour que l’Express et le Daily Mail publient des articles pour avoir plus de détails avec des photos apparemment datées du 29 mars. Parmi les acteurs à tourner avec Craig ce jour-là : Jeffrey Wright (Felix Leiter), Billy Magnussen ainsi que le cascadeur Jean-Charles Rousseau (qui double Craig pour conduire le Land Rover).

À la fin de la dernière vidéo quelqu’un semble vouloir couper la route de Bond (reste à savoir si c’était intentionnel pour le film ou une mauvaise coordination des véhicules durant le tournage ?).

De son côté Cary Fukunaga continue d’alimenter son Instagram avec une nouvelle photo montrant le directeur de la photographie Linus Sandgren :

Un résident de Port Antonio prend quant à lui une photo du Land Rover de Bond qui se fait transporter via un bateau :

Le 30 mars c’est au tour de Cary Fukunaga (dont le frère Jeremy est lui aussi en ce moment à ces côtés en Jamaïque) de poster une photo similaire sur son Instagram :

Le 30, Daniel Craig a été également pris en photo dans l’après-midi par le Daily Mail à bord d’un voilier de la marque Spirit Yachts portant le pavillon Red Ensign (pavillon civil du Royaume-Uni) et le drapeau Jamaïcain. C’est un James Bond dans un simple T-shirt gris (et troué) qui semble en pure relaxation sur les eaux caraïbéennes, même si l’on notera à nouveau la présence du cascadeur Jean-Charles Rousseau (parfois vêtu d’un gilet de sauvetage et qui semble porter des points sur son visage destinés à faire des « incrustations » en effets spéciaux numériques ?) :

Image de Casino Royale – Bond serait-il nostalgique de son vieux T-shirt et yacht Spirit ?

Le 1er mai, un utilisateur de Twitter poste un photo prise à Boundbrook Wharf et apparemment liée à Bond 25. Avec ce panneau « Viva la revolucion ! », certains fans se demandent sur la Jamaïque ne doublerait pas également Cuba dans le film (bien rien n’indique un tournage dans le lieu) ?

Le 3 mai Ameer Youssef, ami de Fukunaga , poste une photo de l’homme :

Le 4 mai, le Daily Mail et The Sun publient de nouvelles photos (non datées). James Bond semble être de retour chez lui (situé quelque part à Cold Harbour Bay) après une virée en bateau où il a attrapé un gros poisson, pêché avec un fusil-harpon. Alors qu’il lève les filets sur le quai, il est rejoint par un chat à qui il offre un morceau de son poisson. Un danger semble toutefois approcher dans la mesure où Bond se saisit de son arme (qui n’est ici pas un Walther PPK mais qui semble plutôt être un Browning Hi-Power). Entre les prises, Craig a également été photographié un cigare à la bouche :

Le 6 mai, Craig est vu sur le tournage torse nu et enveloppé dans une serviette :

Le lendemain, 7 mai, l’acteur Dali Benssalah indique à ses fans sur Instagram qu’il se trouve en Jamaïque tandis que le tournage avec le bateau de 007 semble se poursuivre :

https://twitter.com/Furuta_Jamaica/status/1125930081568874497

Le 9 mai, Cary Fukunaga poste une photo avec son directeur de la photographie ; ils semblent être en boite de nuit :

View this post on Instagram

Jamaican Nights

A post shared by Cary Fukunaga (@cary_fukunaga) on

Le 10 mai, une photo sur laquelle on retrouve des bateaux et un hydravion est postée.

Dans un podcast on apprends que des locaux auraient rapporté et la production utilisait des machines à fumées afin de rendre la vie plus difficiles aux observateurs et membres de la presses curieux.

Le 10 c’est aussi le jour où Cary Fukunaga annonce sur Instagram que le tournage en Jamaïque est terminé après près de deux semaines passées sur place :

View this post on Instagram

It’s a wrap on Jamaica, next up…

A post shared by Cary Fukunaga (@cary_fukunaga) on

Au final la couverture du tournage par les médias locaux s’est avéré décevante car quasi inexistante…

Au moins le 11 et 12 mai le Mirror et Metro nous font cadeaux de nouvelles photos (apparemment datées du 11 mai) dans lesquels on voit que des gros plans de Bond sont tournées à bord de son bateau (avec le pavillon Red Ensign en fond), et d’autres prises chez lui avec notamment un téléphone (le Metro opte plus pour coup de fil personnel qu’un coup de fil pour l’écran), une arme et l’actrice Lashana Lynch (avec une sorte de perruque) qui joue le personnage de Nomi dans le film :

Le 13 mai The Sun écrit que selon « une source » Daniel Craig aurait glissé et serait tombé alors qu’il courrait durant le tournage d’une scène en Jamaïque. Il aurait alors souffert au niveau de sa cheville et se serait envolé pour New York afin de faire une radio et être examiné par un spécialiste. L’histoire du Sun semble avoir été embellie (on nous dit notamment qu’il aurait jeté sa veste de costume à terre, alors qu’on ne l’a pas vue porter une telle veste durant le tournage) et utilise des mots fort comme « annulé » en parlant du tournage ; le tabloïd a toutefois ajouté par la suite que la blessure n’était pas si grave et que Craig serait de retour sur le plateau pour tourner dans la semaine.

Il faudra attendre une semaine et demi pour que EON décide de s’exprimer sur le sujet, confirmant finalement le 22 mai que la rumeur était fondée en ajoutant que Craig sera opéré :

La production de Bond 25 a annoncé aujourd’hui que Daniel Craig subira une petite opération à la cheville à la suite d’une blessure subie lors du tournage en Jamaïque. La production se poursuivra pendant que Craig se réhabilitera pendant deux semaines suite à l’opération. La date de sortie reste la même, avril 2020.

Retour au 14 mai où le Mirror essaye de surfer sur la vague médiatique de la rumeur du Sun en postant une nouvelle fournée d’images (non datées) du tournage sur lesquels on voit discuter Craig et Fukunaga :

Le 15 mai, le Dailymail et autres publient également quelques photos non-datées du tournage :

Selon le Gleaner, une scène de « fête / soirée » a été enregistré avec des figurants et la production travaille en étroite collaboration avec la société jamaïcaine Cinecom Productions Limited dont les tâches incluent le casting des locaux, de la logistique et la sécurité.

Malgré le tweet de Fukunaga, le tournage semble se poursuivre en Jamaïque (probablement par la seconde équipe), en témoigne un post Instagram daté du 16 mai où un hélicoptère, un voilier et quelques autres bateaux semblent filmer près des côtes :

Le 21 mai, Filmweb poste une vidéo prise en Jamaïque. Au programme des prise de vues aériennes (crépuscule ou aube) depuis un hélicoptère qui film un hydravion qui décolle au dessus d’un bateau alors que celui-ci explose.

002- Indiscrétions

Dans une interview donnée après la conférence de presse, Ana de Armas nous apprend que son personnage Paloma a été créé tardivement :

ADA : Cary et moi avons parlé durant des mois et il m’a toujours voulu dans le film mais je n’ai rien lu… Alors Phoebe est venue, a écrit ce personnage et Cary était inquiet de savoir si ça allait me plaire ou non, mais il n’y avait aucun doute.
Jounaliste : Est-ce que vous allez avoir un entraînement spécial ou suivre un régime spécifique pour ce personnage ?
ADA : Je ne sais pas, je n’ai pas encore commencé, voyons ce que le réalisateur demande… et je le ferai.

Au fait le personnage du scientifique Waldo joué par David Dencik : allié ou ennemi ? La cousine de l’acteur répond à la question dans un post Twitter :

Rien Que Pour Vos Yeux: Spoiler Afficher

Interrogée sur Bond 25 par Madame Figaro dans un article publié le 2 mai, Léa Seydoux répond avec des propos peu rassurants :

Je n’ai pas le droit d’en parler, j’ai lu une scène du film, le scénario est en perpétuel changement…

Une autre indiscrétion, cette fois signée de MI6-HQ, nous parle du prégénérique du film :

Rien Que Pour Vos Yeux: Spoiler Afficher

Le 8 mai, interviewée par Awards chatter, la scénariste Phoebe Waller-Bridge déclare que sa contribution à Bond 25 et de « principalement faire en sorte [que les Bond’s Girls] ressemblent à de vraies personnes. […] C’est vraiment excitant. Le film qu’ils ont a une histoire vraiment excitante. C’est juste un plaisir de travailler dessus ». Lorsqu’on lui a demandé si elle va apporter de l’humour féministe comme il en ressort dans ses précédents travaux, elle ajoute : « Eh bien, on verra, on verra ce que je peux glisser. Mais il s’agit surtout de faire en sorte qu’elles ressemblent à de vraies personnes, vous savez ? Ce qu’ils ont fait dans les films précédents ».

Deux jours plus tard le journaliste Baz Bamigboye du Daily Mail publie quant à lui un rapport/rumeur plus inquiétant sur le script. « Le scénario du film est sans cesse en train d’être réécrit par un comité composé du réalisateur Cary Joji Fukunaga, Phoebe Waller-Bridge et de 007 lui-même, Daniel Craig » :

« Elle [Phoebe] écrit une réécriture d’une réécriture », m’a raconté une source. « […] Ils ont une intrigue, mais les dialogues sont faits à la dernière minute. Ce n’est pas la façon de faire un film. J’imagine qu’ils vont régler ça au moment du montage. C’est là que la plupart des films sont faits ».

Le 12 mai Cinematoday.jp publie une interview des producteur dans laquelle on pense apprendre que les chats de Q seront bien présents et que Scott Z. Burns était le choix de Fukunaga.

Enfin selon nos amis de MI6-HQ, il y avait supposément un titre prêt à être révélé lors de la conférence mais la MGM et Universal ne le trouvaient pas assez fort et il ne fut en conséquence pas annoncé.

003- Tournage à d’autres endroits

Le 13 mai, Jeffrey Wright indique sur son compte Instagram se trouver aux studios Pinewood :

Le 18 mai, Fukunaga poste une vidéo d’une location pluvieuse (inconnue) :

View this post on Instagram

Saturday scouts

A post shared by Cary Fukunaga (@cary_fukunaga) on

004- Planifications pour le retour en Norvège

Avec une somme « d’incitation » record offert par les autorités Norvégienne, il semble logique que l’équipe du film retourne y tourner dans le courant de l’année. C’est alors que NRK nous apprends le 13 mai qu’une société d’hélicoptères, Nord Helicopter, à transmis à l’autorité de l’aviation civile une demande pour fermer l’espace aérien au-dessus de la route de l’Atlantique (Atlanterhavsveien, un tronçon de 8 km jouant à saute mouton entre l’océan et les Fjords norvégiens) pour le tournage d’un film international. La demande indiquerait que le film n’est autre que James Bond et la restriction s’applique du 5 au 14 juin 2019.

L’Atlanterhavsveien.

North Helicopter a demandé à utiliser jusqu’à deux hélicoptères dans la région, l’un avec un équipement de prise de vues et l’autre pour déplacer des personnes, du matériel et à des fins de « backup ».

Selon NRK, il faut également s’attendre à un tournage dans la kommune de Rauma, situé dans le comté de Møre og Romsdal.

Les Points sur Bond 25 :

Point 1 – Norvège
Point 2 – Jamaïque

Clément Feutry

Clément Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.