Commander James Bond France

Bond 23 annulé, et alors ?

L’avenir de James Bond dans ma boule de cristal

Le sujet qui agite actuellement la planète des fans de James Bond (ainsi que les journaux qui se réveillent pour l’occasion), est l’annulation de la production du 23e James Bond à cause des soucis financiers de la MGM. Les journalistes crient à la catastrophe et les fans au scandale et au caractère inadmissible de la MGM qui a osé se mettre en faillite alors qu’elle a la sacro sainte responsabilité de produire les James Bond.
Les plus fins commentateurs brandissent le spectre (ahaha) de la longue pause entre Permis de Tuer et Goldeneye : Un moment interminable où on voyait James Bond comme un patient agonisant gentiment sous perfusion dans un hôpital, ne pouvant survivre à ses soucis financiers et à la chute du mur de Berlin, malgré les efforts des docteurs de la production à essayer de le relancer par un film qui semblait ne jamais devoir voir le jour. En fin de compte, Bond est revenu avec un nouveau visage, une nouvelle équipe et de nouvelles idées. Alors quand je vois l’agitation autour du propriétaire de la licence Bond, je me dis “et alors ?”.
Le James Bond littéraire a déjà survécu deux fois à son auteur originel : une fois quand Fleming a essayé de tuer 007 dans Dr No, avant d’être contraint de le ressusciter, et une autre fois quand son auteur est décédé, laissant un homme au pistolet d’or en partie inachevé. Aujourd’hui, les auteurs contemporains sont embauchés pour reprendre le flambeau, on imagine des aventures dans l’enfance de Bond, on novellise les livres et réédite en quantité les vieux livres de Fleming.
Le James Bond des jeux vidéos est né après son cousin cinématographique en apparaissant sous les formes les plus rudimentaires, en essuyant des échecs, et encore aujourd’hui, on trouve moyen de faire des remakes du Goldeneye 64.
Le James Bond cinématographique a survécu à des adaptations qui ont fait des flops (les nombreux projets autour de Casino Royale), à des licences concurrentes (Jamais plus Jamais), aux départs de ses interprètes jugés parfois irremplaçables, à ses producteurs originels qui se sont disputés et sont décédés, à des échecs de box offices, à des mauvais films réalisés autour de Bond, et même à des mauvaises critiques.
En plus de cela, Bond a réussi à se réinventer malgré les soucis financiers, à prendre des risques dans un contexte où les films doivent être de plus en plus des produits standardisés. Les films ont même assez bien résisté à l’emprise des sponsors et de tous les enjeux financiers qui gravitent et parfois gangrènent la réalisation de films à gros budgets. Mieux que cela, Bond reste une référence littéraire, commerciale, cinématographique ou autre pour une multitude de groupes pour qui « James Bond 007 » a un sens particulier. Bond prend même d’autres valeurs, d’autres sens, d’autres significations au fur et à mesure qu’il évolue où qu’il est réinventé, tant par les producteurs que par les consommateurs.
En imaginant même qu’un jour, la licence échappe à Danjaq, à EON et au clan Broccoli, Bond fera forcément l’objet d’un remake, sera repris par une maison de production pensant qu’on peut faire du neuf à partir de vieux films, ou par un Sony quelconque qui se trouvera une image vintage en utilisant le thème de Monty Norman . Bref, Bond a l’avantage d’avoir encore un valeur qui n’est pas seulement liée à la réalisation d’un opus suivant, mais à la richesse d’une univers de jamesbonderies dans lequel on trouvera toujours quelqu’un pour réinventer Bond. Les soucis de Bond actuellement, ce ne sont pas des soucis d’argent. Il y aura toujours quelqu’un prêt à investir dans James Bond, même si son action est bien bas dans la bourse du cinéma.
Ce n’est donc pas l’existence de James Bond qui est remise en cause. À la rigueur, les seuls risques en perspective, c’est de voir sa forme évoluer vers un personnage n’ayant rien à voir avec le James Bond tel qu’on le connait aujourd’hui. Mais après tout, le public de 1953 qui a découvert l’agent secret dans Casino Royale reconnaitrait-il le Bond que l’on présente aujourd’hui ? Et après des années de Roger Moore ou de Pierce Brosnan, certains fans n’ont-ils pas retrouvé dans Daniel Craig une forme de James Bond qu’ils pensaient ne jamais revoir ? De leur coté, les anti-craig n’ont-ils pas déjà fait leur deuil de James Bond, qu’il quitteront quand un nouvel acteur apparaîtra, qui comblera leurs attentes ?
Tant que Bond continuera à faire sens pour un public du moment, quelque soit sa forme, c’est tout l’univers antérieur qui s’y attache qui aura une chance de survivre, même si la forme contemporaine n’a plus grand chose à voir avec ce qu’on attendait du personnage. Et même si Bond sombre doucement dans l’oublie, loin de l’esprit du grand public, il restera quand même des historiens, des universitaires ou des nostalgiques pour entretenir les ruines de l’univers James Bond.

Alors, que le lion de la MGM laisse sa place à un autre annonceur au début du film, qu’est ce que ça change, du moment qu’un James Bond 007 apparaisse après, avec ou sans gunbarrel, avec ou sans Oméga, avec ou sans cheveux blond…

Jamesbonderies

Commenter

  • ” la MGM qui a osé se mettre en faillite “…Correction : la MGM n’est PAS encoe officiellement en faillite à l’heure actuelle . Elle essaie d’obtenir délai sur délai pour résorber ses dettes colossales ( via des prêts colossaux eux aussiqui lui sont accordés les yeux fermés vu son catalogue) , c’est tout .
    Elle ne sera en faillite qu’à l’issue d’un jugement en bonne et due forme prononçé par un tribunal américain…Ultime péripétie qui est même loin d’être envisagée à l’heure actuelle
    Faut arrêter de recopier ce que certains sites débiles se contentent d’annoncer quand ils sont incapable de traduire correctement un article en langue anglaise…

  • Heureusement que Smiert Blogger est la pour remettre les petits fans dans le droit chemin mettre les points sur les i. 😉
    Non, MGM n’est pas en faillite, oui, j’aurais du parler “déboires financiers”. La société Ytterbium’s production émet à ce jour un communiqué de presse faisant part de sa grande confusion et de ses humbles excuses face à ses approximations inacceptables.
    Cela dit, je parlais d’une part des fans sur les forums (il suffit de regarder le ton pris sur les sujets de discussion à ce propos : les grands mots et les grands scénarios sont de sortie, et le spectre de la faillite est agité constamment).
    D’autre part, je ne vise pas sur ce blog à l’exactitude comme tu le fais avec le tiens. Mes articles sont des billets d’humeurs et non des productions journalistiques ou des communiqués d’EON. C’est vrai que c’est bien d’éviter des approximations déplorables, mais est-ce qu’il faut vraiment faire un plat d’une phrase qui était plus dans un registre d’exagération que dans l’assertion solennelle et définitive ?
    Dans tous les cas, merci pour ta fidélité et ton commentaire !

  • A partir du moment où tous les fans se mettent d’accord pour parler de ” la faillite de la MGM ” …Oui, la moindre des choses est de rétablir la vérité , histoire de couper court aux rumeurs débiles qui ne manquent pas de suivre ( ” Ah, alors Sony va racheter la franchise ? Mais alors qui va racheter Eon ? ” et ce genre de stupidités sans nom …).
    Moyennement apprécié de me faire traîter de vecteur basique de communiqués de Eon . Je ne me suis jamais abaissé à ne faire que du servile copié/collé de la soupe promotionnelle que sert la MGM à tous les fans , moi . Dont acte

  • Merci pour cette réponse !
    Je suis désolé si tu t’es senti qualifié de “vecteur basique de communiqué”. C’est une idée bien éloignée de celle que je me fais de toi. un simple regard sur ton site suffit à voir la différence qui existe entre un relai fidèle d’Eon, et un regard personnel et critique sur les coulisses du monde de James Bond, tel que tu y as eu accès. Si j’avais eu à qualifier ton travail (suivi et apprécié à sa juste valeur), j’aurais plutôt parler de rigueur et de précision dans les informations et les critiques formulées.
    Dans mes Jamesbonderies, je passe rapidement d’une divagation à l’autre, ce qui peut favoriser (à mon grand regret) les malentendus regrettables…

  • Ben je suis aussi très susceptible sur mon travail …( ne pas utiliser le passé en se réfèrant à moi siouplait : je bosse toujours sur des trucs ” james Bond ” à droite et à gauche . Là j’essaie de boucler la production d’un doc long-metrage consacré à la genèse du perso …Et bourré d’infos inédites )
    😀

  • Don’t worry …Le monde – que dis-je …L’Univers ! – tout entier sera au courant !
    Pour le moment j’ai les accords tacites de pas mal de personnes , et des révèlations qui font estomaquer les fans…

  • Mouais…Un petit blog qui regorge de métonymies, d’approximation et surtout de grandes tirades à l’emporte-pièces !
    Tu te contenterais peut-être d’un ersatz de James Bond, mais perso, en tant que fan depuis 1969, je veux voir le “vrai” James Bond. Je ne me contenterai certainement pas d’un remake, ni d’un gorille blond.
    Bref, un blog pontifiant.

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Sondage du moment :

Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Sondage du moment :

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :