James Bond Girls, le long chemin vers l’égalité – Épisode 1

James Bond Girls, le long chemin vers l’égalité – Épisode 1

À l’occasion de la journée internationale de la Femme qui avait lieu le 8 mars, prenons le temps de parler un peu des James Bond Girls.

Même avec une arme, un Bond Girl est toujours plus petite que Bond
Même avec une arme, un Bond Girl est toujours plus petite que Bond

Cette commémoration mondiale a pour but de rendre hommage et encourager les personnages féminins forts qui permettent de faire évoluer les mentalités. Mais peut-on réellement célébrer l’indépendance des femmes lorsqu’on parle des films de James Bond et qu’on lâche le mot de Bond Girl ?

Dans l’opinion générale, la James Bond Girl évoque d’abord la femme objet, faire-valoir de James Bond, uniquement là pour faire joli et finir dans le lit de l’agent secret. Le simple nom de James Bond girl donne à la femme un rôle de second plan, « possession » du personnage de Bond sans qui elle n’existe pas (on parle toujours de Bond et de sa Bond Girl).

Un cliché qui a la vie dure

C’est cette image d’une Bond Girl potiche et inutile qui fait rire automatiquement des James Bond quand ils ne provoquent pas le dédain des féministes les plus convaincus. Pourtant, au delà du cliché de la Bond Girl blonde sans cerveau et faire valoir de Bond, les personnages de Bond Girls ont souvent bien plus d’une dimension, sont joués par des actrices accomplies, et ont des dialogues savamment orchestrés face à 007. Mais l’image de la Bond Girl pinup a la vie dure !

Avec ce genre de poster, comment imaginer que les Bond Girls dessinées ont un cerveau ?
Avec ce genre de poster, comment imaginer que les Bond Girls dessinées ont un cerveau ?

Il faut dire aussi que cette image de la James Bond girl est liée en grande partie à toute la couverture médiatique, les magazines et les posters : quelle que soit la personnalité de la James Bond Girl, c’est toujours sa figure sexy et glamour qui figure aux cotés de l’agent secret et est reprise avec passion par tous les tabloïds et autres magazines playboy.

Cela est dû en parti au nombre de femmes en maillot de bain qui peuplent l’arrière plan des scènes (Bond évolue toujours dans un monde rempli de jolies filles), et le fait que, à part quelques rares exceptions, Bond finit toujours au lit avec la fille.

Donc, entre les personnages féminins dans le décor, l’issue toujours sexuelle de la relation entre Bond et la Bond Girl, et tout le battage médiatique autour de ces belles femmes, la Bond Girl hérite toujours de cette image de faire-valoir.

Quand on voit cette photo, comment imaginer que ce Bond ne comporte que 2 James Bond Girls ?
Quand on voit cette photo, comment imaginer que ce Bond ne comporte que 2 James Bond Girls ?

Tout ceci est bien peu féministe, mais mérite qu’on s’y intéresse de plus près, avant de reléguer tous les films et leur lot de beauté dans la case « film machiste ».

Le métier de Bond Girl : une certaine idée de la féminité

Que pouvons-nous voir dans tous les personnages de Bond Girl, une fois dépassés les clichés habituels (elles finissent au lit avec Bond, et elles sont toutes très belles).

film-dangereusement-votre49Tout d’abord, même s’il y a beaucoup de femmes « objet sexuel » au second plan pour faire joli, les James Bond Girls principales restent des personnages à conquérir. Les films de James Bond tournent effectivement beaucoup sur la façon dont Bond va accomplir sa mission, tout en se mesurant à une femme qui ne veut pas de lui. Pourquoi ne veulent-elles pas de lui me direz-vous ? Parce qu’elles appartiennent au camp des méchants, ou qu’elles n’appartiennent pas au monde de Bond et ne veulent rien avoir à faire avec lui.

Cette histoire de camps définit essentiellement le rapport entre Bond et sa Bond girl : au départ des aventures de James Bond, l’agent secret a pour double mission de 1/ Ramener la Bond Girl dans le bon camp, et 2/ faire succomber la Bond girl à son rôle de mâle dominant.

Sur ce deuxième point, la Bond Girl a pour fonction d’être aussi séduisante qu’exotique : elle doit faire rêver le public. Au delà de la dimension voyeuriste (c’est à dire de voir des filles en maillot de bain), les Bond girls ont la mission de faire éclater leur féminité et leur séduction à l’écran.

On parle toujours du "meilleur James Bond". Mais quand il s'agit de la Bond Girl, on parle plus de "la plus jolie", "la plus sexy", ou la plus piquante
On parle toujours du « meilleur James Bond ». Mais quand il s’agit de la Bond Girl, on parle plus de « la plus jolie », « la plus sexy », ou la plus piquante

Alors oui, les films de James Bond ne sont pas respectueux des femmes : elles sont toujours secondaires et viennent épauler le personnage. Ça pourrait être normal puisque Bond est le héros des films et qu’il a besoin de personnages secondaires, mais on est bien forcé d’admettre que les fonctions premières des Bond Girls sont d’être conquises et de séduire. Une fois cette fonction remplie, il ne leur reste qu’à suivre 007 sans broncher, appuyer sur un bouton quand il leur demande, et de coucher avec lui si elles n’ont pas été éliminées pour les besoins de l’intrigue et taquiner Bond.

On m’a dit : tu as carte blanche pour le scénario à part pour les Bond Girls : Bond doit en séduire trois. Une alliée et une méchante qui se font tuer, et la Bond Girl principale pour la fin du film.
Roal Dahl à propos de son travail de scénariste sur On ne vit que deux fois

Entre pièce d’échiquier, ou gazelle à soumettre, ce n’est pas vraiment valorisant pour les Bond Girls. Ceci explique aussi pourquoi, une fois que la Bond Girl a couché avec Bond et a rejoint son camp et sa « protection », son rôle dans l’histoire devient très minime.

Et pourtant, en 50 ans d’existence, la façon dont les Bond Girls remplissent ce rôle a évolué. Oh, bien sûr, son rôle reste le même, mais la façon de le présenter change considérablement.

« Ma Bond Girl est différente des autres »

Cela dit, la Bond Girl de Denise Richard était aussi un Docteur, et pourtant elle figure comme une des pires potiches de la franchise
Cela dit, la Bond Girl de Denise Richard était aussi un Docteur, et pourtant elle figure comme une des pires potiches de la franchise

Chaque nouvelle actrice qui prend sa place au panthéon des Bond Girls le clame haut et fort : « Ma Bond girl est différente ! Elle n’est pas la même que ces autres femmes soumises et potiches ».

Mais après ce que nous avons écrit plus haut, vous comprendrez, chères Demoiselles, que peu importe la façon dont vous jouez le personnage, et la façon dont est caractérisée votre Bond girl : votre rôle de Bond Girl ne dépend pas de vous. Depuis 50 ans, les Bond girls ont toujours la fonction de séduire et d’être conquise, avant de finir sous le charme de Bond ou d’être exécutée. La recette ne change pas, quelque soit le titre du personnage dans le film, le nombre de répliques ou le nombre de minutes où vous apparaissez à l’écran sans succomber à Bond… Ceci ne compte pas autant que la place, en tant que femme, que l’on vous donne face à 007. Et il serait bon de le rappeler plus souvent !

Cela dit, une fois que l’on s’est mis d’accord sur cette base bien peu féministe, on peut s’intéresser à la façon dont on vous présente à l’écran, et de la manière dont vous vous positionnez face à Bond. Et là, les choses changent considérablement…

Suite : Épisode 2 : L’Âge d’or des James Bond Girls

bg1

Chronique : Les James Bond Girls et le long chemin de l’égalité

Épisode1 : Bond Girls, clichés, rôles et fonctions
Épisode 2 : L’âge d’or des James Bond Girls
Épisode 3 : A la recherche de l’équilibre
Épisode 4 : L’ère Craig et l’avenir des James Bond Girls

About the author

Ytterbium
Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

3 Comments

  1. Pingback: James Bond Girls, le long chemin vers l’égalité – Épisode 2

  2. Pingback: James Bond Girls, le long chemin vers l’égalité – Épisode 3

  3. Pingback: James Bond Girls, le long chemin vers l’égalité – Épisode 4

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

[Bond 25] Léa Seydoux de retour et un Bond en Norvège ?

Des têtes connues de retour La première rumeur