Introduction d’un nouveau Bond

Introduction d’un nouveau Bond

07-1

bond

Ceci est la première partie de mon analyse sur le personnage du nouveau James Bond, encore inexpérimenté, avant qu’il ne se dirige vers la James Bond attitude. Le film va nous présenter ce nouveau Bond, bien différent de tout ses prédécesseurs (car ne répondant pas encore à tout les critères bondiens). Le film procède en trois séquences.

  • Premier temps, le prégénérique

Cette séquence vise à nous montrer d’entrée de jeu le caractère que prend ce nouveau James Bond : il est noir, sérieux, obscur, menaçant, musclé. Cette scène nous montre en parallèle que ce Bond peut agir de deux façons. De la façon brutale comme le montre la bataille dans les toilettes, et de la façon professionnelle comme nous le montre l’assassinat de Drayden. Dans sa façon de procéder, ce James ne ressemble pas aux autres : il est brutal et casse tout dans les sanitaires, une vraie brute. Il est impassible, froid, menaçant dans le bureau de Drayden, un vrai assassin. Voilà qui n’est pas très bondien. De plus, à la fin de son combat contre l’indic, on voit qu’il en bave et que ce n’est pas une partie de plaisir, pour lui, de tuer.

Mais à la fin de cette scène, ce nouveau James a deux réflexes biens bondiens : il tue Drayden, et sort une bonne réplique, bien ironique, bien bondienne, digne de Sean Connery («Yes, considerably»). Et quant à la scène des toilettes, le voilà qui se retourne et tire contre son ennemi, à la James Bond, comme tout 007 qui se doit. Ces deux mouvements biens bondiens sont par ailleurs validés par le gunbarrel (qui manquait au début), et marquent la naissance du matricule 007.

Arrow Cette scène porte par ailleurs le postulat de départ, James Bond n’a pas encore son matricule. C’est cet homme que vous ne connaissez pas encore, qui a des méthodes auxquelles on est peu habitué, qui va devenir l’agent secret dont vous rêvez : le Bond avec l’attitude qui va avec. En attendant, on voit tout de même quelle ambiance va porter le film : ce sera plus noir et plus réaliste.

  • Deuxième temps, la poursuite de Madagascar

Cette seconde séquence a pour but de nous montrer les aptitudes physiques de ce nouveau Bond. 007 est né, d’accord, mais rester dans un fauteuil et tirer n’est pas encore convaincant. C’est pourquoi cette première mission de Bond contre Mollaka (le terroriste) nous fait voir ce que 007 vaut sur le terrain. Il espionne d’abord sa proie, puis lui court après, et une fois qu’il l’a rattrapé, il affronte les gardes de l’ambassade. Il se révèle efficace, mais plutôt brutal dans sa manière de procéder. Il bourrine à travers les murs, casse tout, et exécute finalement sa cible en commettant une grosse bourde devant la caméra de surveillance.

Arrow Cette séquence montre donc les aptitudes physiques et l’énergie de Bond, mais on voit qu’il a encore du chemin à faire pour agir vraiment in the 007 way.

  • Troisième temps : le briefing avec ‹M

Après nous avoir montré les muscles, on nous montre la personnalité de ce James Bond. Cela se fait face un personnage qu’on connaît déjà bien (M) et qui a de l’autorité sur Bond. L’impertinence de ce nouveau 007 et son arrogance nous montrent qu’il manque encore de la finesse que requiert le personnage. Il a cependant beaucoup d’humour et d’ironie, et arnaque M en s’infiltrant chez elle et en piratant son PC. Il est encore trop familier, et les reproches de M lui font sentir que, comme nous, il ne s’y prend pas suffisamment bondiennement. Comme M, on voudrait qu’il suive plus les traces des anciens James Bond. Il ne traite pas encore bien les missions qu’on lui confie.

Arrow On arrive à la fin de la présentation de ce nouveau Bond. Il est capable d’être 007 et il y a des moments où on reconnaît notre James Bond. Mais il est encore trop inexpérimenté pour endosser son smoking.

Il va donc partir seul et autonome en mission. C’est à partir de ce moment là que ce premier Bond qu’on vient de nous présenter va commencer son cheminement vers la sacro-sainte James Bond attitude, et découvrir l’énergie et le style bondien.

Suite de l’article et de l’évolution

About the author

Des Jamesbonderies... entre autres
Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Casino Royale : la critique du comics (2018)

On l’aura attendu longtemps, mais après plusieurs reports,