Scènes supprimées de C.R. : Vesper

menu

Pour ceux qui n’auraient pas les moyens de se payer la triple ré-édition DVD de Casino Royale (ou qui ont été assez raisonnables pour ne pas craquer comme le fan que je suis), il est nécessaire que quelqu’un raconte ce qui n’a pas été dévoilé à nos yeux avides de jamesbonderies. Comme je ne suis pas sûr que les scènes mises en ligne sur Youtube le resteront longtemps, je rajoute en même temps une description et analyse des scènes. Certaines d’entre elles étaient par ailleurs déjà décrites dans cet article à partir du script.

Dilapidation des fonds gouvernementaux

Description

unfairLa scène se passe dans la gare du Monténégro, le lendemain de la rencontre entre Bond et Vesper. Sur le quai, Bond et son porteur de bagage rattrapent Vesper qui roule elle-même sa valise. Ils se dirigent vers la tête de station.
Bond : Bien dormi ?
Vesper : Bien merci. Juste dérangée de temps en temps par quelques cauchemars sur la dilapidation des fonds du gouvernements.
Bond : C’est bon de savoir que vous vous faites tant de soucis pour nos impôts.
Vesper : (ironiquement) Les agents secrets payent-ils des impôts ?
Bond : C’est injuste n’est-ce pas ?

(Vesper sourit pour elle même)
Vesper : On vous dédommage pour les balles et les pointes empoisonnées ?
Bond : dans la catégorie “frais de travail additionnels”.

Le film enchaîne ensuite sur le dialogue dans le taxi.

Analyse

Petit dialogue très piquant qui aurait mérité d’être conservé. Les affrontements ironiques de ce genre entre Bond et Bond girl sont trop peu fréquents avec Daniel Craig !


Ancien petit ami

Description

Dans un autre registre, cette scène se passe à Venise, quand Bond et Vesper descendent de leur chambre d’hôtel. Ils sortent de l’ascenseur dans le hall de l’hôtel. Alors qu’ils se dirigent vers la sortie, quelque chose attire le regard de Vesper. Bond suit ce regard, et remarque l’homme au Panama et au bandeau sur l’oeil qui parle au réceptionniste.
Juste avant de sortir :

gettlerBond (à Vesper) : Un ancien petit ami ?

Vesper (riant) : Non, je l’ai juste vu sur le canal.

B. : C’est une petite ville. (longue embrassade) Je te retrouve ici dans une demi-heure ?

Ils s’embrassent de nouveau et Vesper part. Bond tourne alors la tête vers l’homme au bandeau qui quitte la réception, accompagné de son garde du corps. Bond se dirige vers le réceptionniste.

B. (l’air de rien) : Le gentleman qui part à l’instant… Il me rappelle un ami qui a perdu un oeil.

Le réceptionniste : Mr Gettler.

B. : C’est ça. Qu’est-ce qu’il fait maintenant ?

Le réceptionniste : Mr Gettler répare les montres. Il est là pour une conférence.

B. : Il y a une conférence pour les réparateurs de montres ?

Le réceptionniste : Il y a une conférence pour tout monsieur.

Bond : merci.
Bond, l’air rassuré, remonte alors dans la chambre.

gettler

Analyse

Cette scène s’intègre parfaitement au film, et lance juste un peu en avance, la reprise de l’action pour le final grandiose. Cela dit, cela “casse” la surprise de Bond lorsqu’il entend de la bouche de M que l’argent n’est pas arrivé à bon port, et que Vesper a reçu le message de Gettler. C’est donc pas plus mal de sacrifier le petit dialogue avec le standardiste, et de prolonger un peu le dernier moment d’amour sans nuages entre Bond et Vesper…



Autres scènes supprimées :

Le pavillon de Cricket ; Secours et guérison

Des Jamesbonderies... entre autres

Des Jamesbonderies... entre autres

Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

Une pensée sur “Scènes supprimées de C.R. : Vesper

  • 15 juin 2009 à 10 h 11 min
    Permalink

    2 scènes que j’aime beaucoup. La première est superbe avec les sarcasmes de Vesper et le répondant de 007. Dommage mais le reste de leur arrivée au Monténégro n’est déjà pas si mal.

    La seconde aurait eu sa place également. Elle est intéressante car elle nous montre que même en plein idylle et en instance de démission James Bond est rattrapé par son instinct professionnelle. On saisit également mieux sa réaction et son affolement lorsqu’il découvre le nom de Gettler sur le portable de sa petite amie.
    Ceci dit l’enlever donne plus d’épaisseur à la machination qui est venir. Après le désarroi de Vesper lors de l’arrivée à Venise, cette scène aurait été un indice de trop pour comprendre que quelque chose ne tourne pas rond.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.