Commander James Bond France

Pourquoi j'aime James Bond ?

Question fondamentale qui peut expliquer la création de ce blog, et 18 ans de Bondmania

bond1

Aujourd’hui, 16 juillet 2008, c’est mon anniversaire. 18 ans ce n’est pas tout les jours, alors pour l’occasion, je me suis regardé le 18e James bond : Demain ne meurt jamais. Donc, depuis le début de ma passion pour James Bond lorsque j’avais environ 8 ans, jusqu’à aujourd’hui, 10 années de folies m’ont transformé en fan inconditionnel de la saga, et donc plus de la moitié de ma vie actuelle dédiée à l’agent secret. Devant toutes ces heures perdues, j’en viens donc à me demander : pourquoi, moi qui suis cinéphile, pas fan des gros blockbusters américains où les héros gagnent toujours en se faisant des filles à fortes poitrines, assez critique sur ce qu’on me montre (faut que j’arrête de me lancer des fleurs, j’me sens plus), pourquoi, dis-je, suis je fan de cette série à grosse production ???
Remontons donc aux origines ! Au tout début, j’ai le souvenir lointain d’avoir vu pour la première fois Goldfinger, puis L’espion qui m’aimait. Je pense que, petit comme j’étais, ce qui m’a attiré tout d’abord, ce sont les gadgets ! Que ce soit le vieux chapeau d’Oddjob, la vieille valise de Bond (BBDR), ou la voiture télécommandée de James dans TND, j’étais hypnotisé par ces joujoux électroniques que je rêvais de posséder. En plus de ça, savoir qu’il existait une vingtaine de film, avec le même héros, mais avec à chaque fois des histoires différentes, ça a de quoi stimuler n’importe quel gosse, en se disant qu’il reste encore pleins d’autre épisodes à découvrir, en guettant attentivement la télé.
Cette passion de se représenter les différents films de la saga, de les hiérarchiser, de les classer, de les comparer, de les mettre en parallèle, de les voir, en fait, évoluer, a fait que c’est une découverte continue de la saga qui s’offrait à moi. En plus de ça, au fur et à mesure que je grandissais, je comprenais de mieux en mieux l’intrigue et différemment l’action des James Bond (le fameux plan de Koskov dans Tuer n’est pas jouer, je ne l’ai entièrement compris qu’il y a 3 ans).
Du coup, à force de regarder la saga, je me suis passionné pour les autres aspects des James Bonds, qui restent encore aujourd’hui :

  • Les ennemis de Bond : tous plus sadiques et anormaux les uns que les autres, c’est exaltant de découvrir à chaque fois pour Bond un adversaire différent, toujours plus ou moins estropié avec des plans machiavéliques !
  • Les voyages et les destinations exotiques : les destinations paradisiaques de Bond font rêver de devenir un jour espion ;
  • Le scènes d’actions époustouflantes : que ce soit des courses de voitures, des combats à mains nues ou des chûtes d’avions, on en a pour son argent de scènes d’actions sans cesse renouvelées et toutes différentes les unes des autres ;
  • La classe de Bond : le personnage de Bond a toujours une classe et un charisme qui fait que, pour un héros professionnel, ce n’est pas pour autant juste un paquet de muscles. En plus de ça, les différents acteurs lui donnent des visages variés, ce qui fait que James bond n’est pas un personnage statique, mais quelqu’un qui évolue ;
  • Les génériques et prégénériques : spécialité bondienne par excellence, les prégénériques plongent le spectateur dans l’action immédiatement avant de le charmer avec une superbe musique et des images numériques ou non, qui sont parties intégrantes du film et de son ambiance.

Enfin, pendant la dernière phase de découverte de Bond (la plus récente), on découvre d’autres intérêts aux James Bond :

  • Les James Bond girls : pour moi, elles faisaient avant partie du décors avant que je me mette à admirer leurs formes et leurs caractères charmeurs ;
  • le cinéma sur grand écran : quand on a découvert 80% des films en cassettes, c’est un bonheur d’attendre les nouveaux Bond en salle et d’y aller une, deux, voire trois fois ;
  • Voir Bond se transformer : il est loin le temps où faire des films était le plus important. Maintenant, la course à l’audience force les scénarios à adapter le personnage à son époque, ce qui devient plein de suspense pour le fan qui attend ces transformations
  • Pour finir : je découvre maintenant l’arrière des films avec les acteurs, réalisateurs et tout ce qui va avec, ainsi que les nombreux fans de mon âge qui partagent la même folie depuis qu’ils sont tout petits 😉

Tout ça fait que ma passion n’est pas prête de s’arrèter, et que je veux bien repartir pour encore 18 ans de bondmania !!!

Jamesbonderies

Commenter

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Sondage du moment :

Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Sondage du moment :

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :