Commander James Bond France

Pour faire un bon ennemi…

Tentative de classement des ennemis plus fous les uns que les autres

Ennemis

Un des éléments des films de James bond est bien entendu l’ennemi que Bond doit affronter. Meilleur est le vilain, meilleur sera le film. Ça a donc été un casse-tête pour moi d’ordonner tout les ennemis de Bond dans un certain ordre. Le fait est que beaucoup ne se ressemblent pas, se comportent différemment par rapport à l’époque où ils évoluent, et n’appartiennent pas à la même classe d’ennemis.
J’ai tout de même réussi à les départager et à faire MON classement des ennemis principaux de Bond (je ne compte pas ici les seconds couteaux ni hommes de mains). J’utilise plusieurs critères pour les départager qui sont pour moi essentiels.

  • Le charisme du méchant : l’ennemi de James Bond doit avoir un caractère bien trempé, qui lui donne du relief et de la valeur. Il ne faut pas juste qu’il soit l’ennemi désigné. J’adore quand ils exposent leurs plans de manières machiavéliques ou inquiétantes, quand ils annoncent la mort de quelqu’un ou montrent que rien ne peut les arrêter. Le champion de ce charisme est pour moi Goldfinger, dont le plan pour attaquer Fort Knox reste mémorable !!!
  • L’implication du méchant : c’est bien de concevoir un plan, mais encore faut-il s’y impliquer un maximum. C’est pour moi essentiel qu’un ennemi soit au cœur de son projet, l’accompagne, et n’ait pas peur de mouiller sa chemise pour cette occasion. Je compte la dedans également les capacités physiques du méchant à se débrouiller dans des situations délicates. Nombreux sont les ennemis qui remplissent ces conditions. Je citerai vite fait Alec Trevelyan et Le Chiffre, qui sont des ennemis de premier plan.
  • La personnalité du méchant : une fois que le méchant a exposé son plan et l’a mené a bien, il reste ce caractère qui définit de manière unique chaque ennemi. Cela comprend la manière dont il se tient en société, les châtiments qu’il réserve à Bond, son succès auprès des femmes, ses petites manies etc. Ça lui permet de montrer qu’une fois sorti de son plan sordide, il a quand même une vie et d’autres objectifs qu’il cherche à atteindre. Ça rejoint donc le caractère de l’ennemi et le charisme y occupe une petite place. Une des personnalités que je préfère est celle d’Elektra King, mise en valeur par le fait qu’au départ, on ignore qu’elle est l’ennemie.
  • Les autres critères secondaires ont aussi un rôle important à jouer : il s’agit de la peur qu’arrive à émettre l’ennemi sur ses hommes de mains et aussi sur le spectateur. Rentre aussi en compte la façon dont il meurt, ses problèmes physiques et son plan. N’oublions pas que ce sont tout de même ces plans que Bond doit déjouer. 😉

Voici donc par rapport à ces éléments, mon classement perso des 24 ennemis principaux actuels (en comptant Jamais plus jamais et les deux ennemis du Monde ne suffit pas et aussi de Tuer n’est pas jouer, puisqu’ils sont deux à occuper le siège de dirigeant) :

  1. Goldfinger : le plus culte, le plus mémorable, le plus charismatique ;
  2. Blofeld de OHMSS : le plus vivant de tout les Blofeld, machiavélique et actif ;
  3. Largo : présent sur tout les fronts, menaçant à souhait ;
  4. Blofeld de YOLT : le premier visage de Blofeld, et une diction inoubliable ;
  5. Elektra King : manipulatrice, charmeuse et dangereuse ;
  6. Le Chiffre : le plus réaliste de tout les ennemis, dangereux mais pas tout puissant ;
  7. Renard : Terroriste indestructible, mais terroriste sensible ;
  8. Franz Sanchez : sans doute le plus abouti et le plus impliqué des méchants ;
  9. Alec Trevelyan : celui qui connait le mieux Bond, et qui l’affronte le mieux ;
  10. Elliot Carver : le mégalomane de notre époque, savoureux et au top ;
  11. Georgy Koskov : tellement traître que on le redoute sans cesse ;
  12. Kristatos : son aptitude à la traîtrise et son élégance en font un super ennemi ;
  13. Rosa Klebb : Sans doute la plus affreuse et effrayante de toutes les ennemies ;
  14. Kananga : Délectable et impressionnant, sa fin reste décevante ;
  15. Scaramanga : à la hauteur de Bond, mais pas assez impliqué pour être menaçant ;
  16. Gustav Graves : méchant dangereux, charismatique, mais un peu classique ;
  17. Zorin : fou à souhait, mais le film le tourne en ridicule ;
  18. Stromberg : il fait peur mais reste trop dans son fauteuil ;
  19. Brad Whitaker : pas assez présent mais un très bon ennemi quand même ;
  20. Dr No : le premier ennemi, mais qui en vieillissant a perdu de son intérêt ;
  21. Kamal Khan : aristo jusqu’à la moelle, mais trop distingué pour faire peur ;
  22. Drax : mégalomane de premier plan, mais parle trop dans sa barbe ;
  23. Blofeld de DAF : couard, ennuyeux, répétitif, sans originalité ;
  24. Largo de NSNA : kitch et milliardaire, mais pas ennemi pour un sou.

Mise à jour : Aujourd’hui, je placerais Dominic Greene entre Sanchez et Le Chiffre. Une persnnalité et un charisme fantastique, mais un film qui ne l’exploite pas suffisemment, et ne nous dit rien de ses motivations profondes.

Jamesbonderies

Commenter

  • Pas mal Herr Ytterbium ,
    Kel choi de fous foir klazzé tous les zenémis de monzieur Pond….
    Ché fou rechoins en partie, mein kollegue , Aulrich Goldfinger, est klairemont lé meilleur dé tou lé moOonte, ché zuis pien d’akkord afek fous…chafoue ke chauré plazé Herr lé Chiffre en deuzième pozitioOon, kar zon interprétazione ist apsolumont machistrale und Terriblemont effikace, zobre und Kolossal.
    En refanche, che né bartache apsolumont pa fotre afis zur mein anderen Kollegen, Herr Largo Maximilian, ein gute freunde mit ein kolossal zens dé l’ humour ki ne mérite zertainement pas la dernière plaze….zertes kitsh, zertes millardaire ( aber z ‘est une kompozante klassiche fur der grosse Vilain…so nicht sehr interezzant de lé précizer nocheinmal )….Kamal Khan und Stromberg zont à mon zens digne aber n’ont aukune Krédibilité en tant que méchant par leur amorphizme und leur abzence d’interaktion muzklée afec Herr Pond . Stromberk mé fait plus penzer à Herr Némo qu’à ein méchant de Pond…..Zo, bitte , danke dé rektifié zette maskarade ridikule…Dé plus, il reste ein méchant partikuliérémont effikaze ki a marké tous les fans dépuis longtomps, il sachit d”herr Réquin, d’akkord d’akkord il sachit d’ein homme dé Main, aber za dimenzion, zon Kharisme kolossal, sein chentillesse délikate und sein zourire ont parfaitemont zervi la kause de Herr Pond pour définir ein adferzaire à la hauteur…..tous lé moOonde zé zoufient de Herr Réquin, il okkupe une plaze à part dans notre koeur à touz…..Ché zuis zur ké fou lui trouverez eine pétité plaze d’honneur .
    Bien à Fous chér Passionné
    Herr Doktor Professssor D

  • Il y a des fois où les hommes de mains dépassent par leur charisme leurs employeurs. C’est la cas de Requin. Mais la démarche scientifique qui caractérise mes études poussées du phénomène bondien me force à séparer ces hommes de l’ombre de leurs employeurs, aussi insipides soient-ils. Mais rassurez vous Herr Doctor ! Je ferais bientôt un article spécialement dédiés à ces hommes de mains qui s’en prennent plein la gueule !
    Quant à Monsieur Le Chiffre, sa personnalité et sa performence hors du commun sont tout bondement exceptionnelle, plus de détails ici.
    Je crois d’ailleurs reconnaître à votre langage quelque peu germanique une nostalgie du folklore glorieux de Fleming où les ennemis de Bond était des hommes de l’est avec une personnalité plutôt marquée vers les accents prononcés allemands ou russes (parfois même nationales-socialistes ou carrément communistes). Apparemment, les films ont choisi de privilégier des ennemis hors de toute idéologie.
    Merci, Herr Doctor, pour votre appréciation éclairée !
    Le professeur et collègue Ytterbium

  • Guten Tag Herr Ytterbium
    Merzi de fotre réponssse kourtoise et rapite, ché zui extrémemont touché par fotre analyze .
    Ja, ché zui ein wenig nostalchik dé zette époke krandioze .
    Ach la kerre frroide était une pelle époke, ché lé rekrette énormémont : konkérir lé monte pour zon idéolochie..ach… za, za afait dé la keule….
    Maintenont afek zette montialization, lé méchant zont partout und zanzaukune ambizion, dé fulkaire pétit patrons dé PME ki ze prennent pour Tieu lé Pére.
    Z’est une choie zans nom dé foir ze profiler tans l’ompre une organization tél qué Quantum..ach, zela mé rapelle ma cheunesse und kombien chétais audazieu alor .
    Chai lu afek un énooOOoorme interêt fotre artikel zur mein freund herr lé Chiffre, ach kom fous y allé ” Regard inquiétant, bouche cruelle, traits aigus ” ….. AH AH AH AH AH …lui ki est tellemont trole, komish, touchours afek une ponne plague à fous rakonter ( ché mé soufiens enkore de zelle des 2 putes dans l’ascenzeur ) et il atorent zes zenfants, ach fous le verriez chouer afec eux…fous ne diriez pas za….kel tristess kil né donne plu zigne de fie….il m’afait confié avant dé partir zon ours en péluche préféré…ché lé garde kom zi zétait lé mien…mein gott, fous ozez ekrire ” Le Chiffre est d’une race d’ennemis “…komment ozez fou ???? ach une raze, on foit pien que fous afez la mémoire kourte…..Herr le Chiffre, ki a pourtant un koeur kros komme za né padine pas afec zé chenre dé plaisanterie…….
    Bref , donnerwetter, chais zui zenzible kom fous poufez lé foir, mais za n’est pa pour za que chaurai pitié dé fous pour zette artikle zur les zhommes de main….zoyez à la hauteur, ché né partonne pas la médiokrité…Chais hate dé Foir lé rézultat dé fotre enkete .Nous nous retrouferons donk bientot Herr Ytterbium, ché fous zouhaites lé bonzoar
    Herr Doktor Professor H. D

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Sondage du moment :

Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Sondage du moment :

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :