Quentin Tarantino et Casino Royale

Quentin Tarantino et Casino Royale

Casino Royale Tarantino baniére

Pour les fans de James Bond qui surveillaient semaine par semaine les rumeurs et tout le drame qui accompagnait le long intervalle entre Meurs un autre jour (2002) et son éventuel successeur Casino Royale (2006) quatre ans plus tard, il y avait Quentin Tarantino (Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Kill Bill, Inglourious Basterds, Django Unchained, etc…) et sa quête pour réaliser ce film de James Bond. Aujourd’hui nous revenons sur la volonté que Tarantino avait de faire Casino Royale à travers cet article qui est majoritairement une adaptation française de celui de nos amis de MI6-HQ

Quentin Tarantino et Christoph Waltz
Quentin Tarantino et Christoph Waltz

Chronologie

Vers 1994 – Tarantino essaye d’obtenir les droits de Casino Royale.

Dans une interview à Vulture en août 2015, Quentin Tarantino dit : « Après Pulp Fiction, j’ai essayé d’obtenir les droits de Casino Royale sans les Broccoli, mais cela ne s’est pas produit. Cela n’aurait pas juste jeté mon chapeau dans l’anneau de la franchise, cela aurait été de la subversion à un niveau massif, si j’avais pu subvertir Bond ».

Le cinéaste aurait plus tôt dit quelque chose de similaire (je n’arrive cependant pas a trouver les propos d’origine, juste cette traduction) : « J’adore ce roman, et ça m’a toujours étonné qu’il n’ait pas été adapté, du moins pas sérieusement, puisque le Casino Royale réalisé en 1967 est une parodie délirante. J’avais envie d’adapter ce roman, mais de façon très différente des autres James Bond. J’en aurais sans doute fait quelque chose de plus sobre, et je l’aurais retransposé dans son époque d’origine. J’ai donc commencé à négocier les droits et là, je n’ai vraiment pas eu de chance. Un an plus tôt, je pense que ça aurait pu marcher, parce que la franchise James Bond était quasiment moribonde. Mais quand je me suis penché sur le projet, ils étaient en train de relancer la machine avec Goldeneye, et donc, s’ils me vendaient les droits, ils créaient leur propre concurrence, ce qui aurait été idiot. Le projet est donc tombé à l’eau ».

Décembre 1997 – Tarantino fantasme sur Casino Royale.

Invité chez Charlie Rose pour faire la promotion de Jackie Brown (la vidéo n’est hélas plus disponible, donc à prendre peut être avec des pincettes), Tarantino révèle l’un de ses fantasmes absolus (outre sucer des doigts de pieds) : réaliser Casino Royale, un film qu’il voudrait le faire dans l’esprit du roman. Cependant lorsqu’il expose sa vision des choses, elle est différente du livre : il situerait l’intrigue en 1964, dans lequel 007 tuerait Vesper en lui tirant dessus, puis Bond appellerait « Control » pour leur dire que « The Bitch is Dead ». Qui plus est, il aurait apparemment eu pour idée d’avoir un Felix Leiter noir.

Octobre 2003 – Sa vision de Casino Royale.

Dans une longue interview avec le New York Daily News, Tarantino redit qu’il souhaite un jour faire Casino Royale : « Un jour, je vais obtenir les droits pour adapter Casino Royale, le premier roman de James Bond, et je vais le faire de la bonne façon. Je voudrais vraiment qu’il soit ma suite de Pulp Fiction et le faire avec Pierce Brosnan, mais le situer après les événements d’Au service secret de Sa Majesté, après que la femme de Bond, Tracy, ait été tuée. Je veux que Bond soit en deuil lorsqu’il tombe amoureux de Vesper Lynd, la femme du roman. De ce que je sais de Brosnan et de ce que j’ai lu dans des interviews, je pense qu’il voudrait aller dans la même direction que moi avec Bond ; même si je ne suis pas certain que producteurs de la série seraient d’accord » (À la l’occasion de la sortie de Goldeneye, Brosnan avait notamment confié à Canal+ en 1995 qu’il souhaiterait Tarantino à la réalisation d’un futur James Bond et explorer le côté sombre de James).

Tarantino parle également brièvement de la saga : « En fait, je pensais que Timothy Dalton avait fait du bon travail, il était ce que j’ai toujours pensé vouloir dans un James Bond, mais au final il ne correspondait pas tout à fait à ma vision du personnage. Je vous dirais que si je fais un film de James Bond, il n’y aura pas de réalisateur de seconde équipe. Tout sera filmé par moi. Mon film d’espionnage préféré, outre James Bond, est Kiss The Girls and Make Them Die [Ramdam à Rio, un film qui contient d’ailleurs des parallèles avec Moonraker qui est sortie treize ans plus tard] ».

Tarantino Royale 1

Avril 2004 – Tarantino espère pouvoir convaincre les producteurs.

Quentin Tarantino raconte à Sci Fi Wire qu’il a parlé à Pierce Brosnan pour adapter Casino Royale en temps que son cinquième et dernier film de James Bond. Tarantino a souligné que son défi serait de convaincre les producteurs Michael G. Wilson et Barbara Broccoli de s’éloigner de la formule actuelle des scènes d’action couteuses.

« Je ne vois pas du tout ce qu’ils ont à perdre », a déclaré Tarantino dans une interview alors qu’il promouvait son dernier film, Kill Bill volume 2. « Ils ont cette franchise gigantesque, ils ne peuvent rien faire de travers avec elle. Pierce Brosnan ne va faire qu’un seul film de plus pour eux, si c’est cela, s’il veut rester pour le faire avec moi, faisons-le cette année et faisons-le un peu différemment. Je ne vais pas faire quelque chose qui va ruiner la série ».

Tarantino espère qu’un faible budget et le retour de Brosnan pourraient convaincre les producteurs d’approuver de revenir pour le temps d’un film au style d’intrigue d’espionnage porté par les personnages des premiers films de 007. « Ce ne serait pas génial d’avoir un film de James Bond qui n’a pas couté 115 millions de dollars mais que 40 millions ou quelque chose du genre ? Vous savez que l’argent va être récupéré […]. Peut-être que nous ferons mouche aux critiques cette fois, alors nous reprendrons du service comme avant ».

Tarantino a estimé qu’il avait seulement « une mince chance » de se voir attribuer le projet, et a dit qu’il était prêt à concéder de mettre à jour le roman de 1953 pour notre époque. « Si je possédais le truc, je voudrais situer le film dans les années 60, mais je suis sûr que je devrais le faire maintenant [à notre époque] ».

(Il existe des rumeurs comme quoi Tarantino voulait faire le film en noir et blanc, mais je n’ai plus trouvé aucune source fiable pour le confirmer, si tenté que cela est vrai).

Mai 2004 – Pierce Brosnan est intéressé et le choix de la Bond Girl.

Quentin Tarantino continue de parler de Bond à Cannes où il est le président du jury du festival pour cette année : « J’ai toujours voulu le faire. Je suis tombé sur Pierce Brosnan et nous avons parlé. Il a aimé l’idée ».

Brosnan avait donné son appui à Tarantino plus tôt dans le mois : « Quentin et moi nous sommes rencontrés et c’est un grand fan de James Bond. Il veut refaire Casino Royale. Je ne sais pas si cela va arriver ou non. Ce qu’il veut apporter au film c’est de la vie, et juste un grand sentiment d’excitation, de danger, et la perspective d’un cinéaste qui a vraiment fait les gens s’assoir pour regarder ses films. Il a du tranchant, comme ce que nous avons eu sur le dernier film Meurs un autre jour avec Lee Tamahori […]. Quelqu’un comme Quentin serait magnifique ».

Concernant les producteurs, Tarantino dit : « Je ne sais pas s’ils vont vouloir ou non, mais je leur fais savoir que je suis intéressé ». « Je voudrais adapter le livre Casino Royale et de le faire plus ou moins de la façon dont est Uma Thurmanle roman de Ian Fleming ».

Toujours en mai, MovieHole.net rapporte que si Tarantino fait un James Bond, il veut Uma Thurman (Kill Bill) dans le rôle de la fille. L’actrice avait d’ailleurs déclaré l’année précédente qu’un jour elle aimerait bien être une Bond Girl.

2004 – Wade & Purvis commencent l’écriture d’un scénario de Casino Royale avec Brosnan en tête.

Micheal G. Wilson dit à ses scénaristes Robert Wade et Neal Purvis qu’il est temps de relire Casino Royale. Le duo commence l’écriture d’un script pour Bond 21 qui serait l’adaptation du roman avec Pierce Brosnan ; l’idée principale est d’avoir Bond qui tombe amoureux d’une fille. À la fin, Vesper devait apparemment se laisser tomber d’un bâtiment en arrière en regardant directement dans les yeux de Bond qui pointait son pistolet vers elle.

Août 2004 – Campagne télévisée.

Tarantino est apparu dans l’émission Tonight Show with Jay Leno et a longuement parlé de son désir de réaliser un film de James Bond basé sur Casino Royale. Il n’a pas tardé à mentionner qu’il était celui qui alimentait beaucoup de rumeurs sur le choix du réalisateur, et a dit que les fans devraient exprimer le fait qu’ils le veulent en tant que réalisateur. Il a ensuite dit que les trois derniers films étaient bons mais qu’il pensait qu’ils étaient plus des parodies des « vrais » films de James Bond, son préféré étant Bons baisers de Russie. Il veut revenir au vrai personnage de 007 et a montré qu’il connaissait bien la saga durant l’émission. Tarantino a aussi dit qu’il ne souhaitait pas montrer des litres et des litres de sang pour un James Bond.

Il a de nouveau dit que son choix pour James Bond se porterait clairement sur Pierce Brosnan et qu’il aimerait situer le film dans les années 60, bien qu’il peut comprendre que cela ne puisse pas marcher.

Octobre 2004 – Pierce Brosnan dit qu’il n’incarnera plus James Bond.

Alors plusieurs rumeurs qui disaient que Pierce Brosnan avait été viré, l’acteur révèle finalement qu’il n’incarnera plus le célèbre agent secret de Sa Majesté le 14 octobre 2004 : « C’est fini, c’est fini, c’est absolument fini. Ils [Barbara Broccoli et Michael Wilson] m’ont invité à revenir juste avant […]. Ils ont dit: « Nous sommes tellement heureux du succès, nous voulons que vous reveniez ! ». J’étais un homme heureux, vous savez. Je pensais que nous allions en faire un cinquième et pas un de plus. […] Et puis un jour, le téléphone a sonné, j’étais ici [à Nassau] et mes agents m’ont dit […] qu’ils avaient changé d’avis. […] C’était leurs prérogatives de changer d’avis. Ils pouvaient le faire ! Ils l’auraient fait pour apporter de la jeunesse ».

Ironiquement, Barbara Broccoli avait quelques années plus tôt offert pour Goldeneye une première édition du roman Casino Royale à Brosnan avec une note disant : « À un nouveau départ ».

Novembre 2004 – Brosnan dit que l’idée de Tarantino a été rejetée par les producteurs.

Pierce Brosnan est interviewé par le New York Times et à la question « Après quatre films couronnés de succès il semble que vous n’êtes désormais plus Bond, que s’est-il passé ? », il répond : « Je suis allé vers eux et leur ait demandé de faire Casino Royale, qui est le premier livre de Ian Fleming. J’avais rencontré Quentin Tarantino, qui voulait réaliser le film. Au bout de la cinquième pomme-Martini un soir, il a mentionné Casino Royale, qui est le schéma directeur de la psyché de Bond, et j’ai apporté cette idée à la famille Broccoli, qui produisent les films de James Bond. Ils ont une façon de faire les films, et ils ne sont pas ouverts à la discussion, ils ont jeté mon idée par la fenêtre ».

À la question « Mais ils vous voulait toujours pour un cinquième film ? » que le journaliste relance, Brosnan répond : « Initialement. Et j’ai dit que je le ferais. Mais en plein milieu des négociations, ils ont changé d’avis. Ils ne m’ont jamais donné une bonne raison. J’étais choqué. Ils ont dit qu’ils voulaient aller dans une nouvelle direction. Mais ils m’ont probablement fait une grande faveur. Je peux maintenant me concentrer sur d’autres rôles ».

Février 2005 – EON révèle que son 21éme James Bond sera intitulé « CASINO ROYALE », qu’il sera réalisé par Martin Campbell et qu’aucune décision n’a encore été prise concernant l’acteur qui incarnera James Bond.

174936_115804005185397_7255302_o

Mars 2005 – Tarantino dit que c’est mort.

Aux Empire Awards, Tarantino dit : « J’aurais aimé faire Casino Royale avec Pierce Brosnan. Mais une fois que j’ai appris qu’il n’allait plus faire d’autre Bond, ça a tué le truc en ce qui me concerne. Au cours des années, pour moi il a vraiment prouvé qu’il était le James Bond de cette génération ». Il aurait également ajouté : « Pas Brosnan. Pas moi. Pas bon ».

Octobre 2005 – Pierce Brosnan toujours confus au sujet de la perte du rôle.

En pleine promotion de The Matador, Brosnan a déclaré aux journalistes qu’il n’avait toujours aucune idée sur la raison pour laquelle il a perdu le rôle le Bond. « Ils ont dit que je voulais trop d’argent, ce qui est absurde. […] Je voulais vraiment Quentin Tarantino pour réaliser le prochain, et Quentin voulait le faire. Je pense que cela a effrayé les producteurs ».

Octobre 2005 (bis) – Daniel Craig est officiellement annoncé comme le sixième James Bond d’EON.

Janvier 2006 – Tarantino fâché à cause des producteurs.

« Je suis fâché que les producteurs de James Bond ne m’aient même pas appelé pour m’en parler, parce que je peux vous dire qu’ils n’auraient jamais fait Casino Royale si je n’en avais pas d’abord parlé. Ils auraient dû m’appeler. Surtout depuis qu’ils ont pris mon idée et la publicité que j’ai donné à celle-ci. Ils auraient au moins du avoir la courtoisie de prendre un café avec moi ».

Novembre 2006 – Casino Royale sort dans les salles obscures de cinéma.

Mars 2007 – Quentin Tarantino est toujours en colère.

« Ça me déplait qu’aucun d’entre eux ne m’ait fait un signe pour me dire que je suis celui qui les a fait faire Casino Royale ». Selon le Mirror, Tarantino aurait dit que Harvey Weinstein a mentionné son nom aux producteurs de Bond. Tarantino aurait dit : « Il lui ont répondu [à Harvey] : Nous avons peur que Quentin le fasse trop bien et foirer le reste de la série ».

Septembre 2007 – Tarantino critique les producteurs.

Dans une interview avec Total Film, Tarantino a dit qu’il était si contrarié qu’il n’a même pas regardé le film : « Je n’ai jamais vu Casino Royale parce que je suis tellement en colère contre ces gens. Ils auraient dû m’en parler. Ils ont publiquement dit que Casino Royale était infilmable, mais à la minute où j’ai dis que je ferais Casino Royale, c’était sur tous les sites et c’était le film que les gens voulaient voir. Ils auraient dû dire merci ».

Juillet 2009 – Tarantino répète son mécontentement.

« La raison pour laquelle ils ont fait Casino Royale me revient. J’en ai fait un devoir, je disais que je voulais faire Casino Royale. Ils étaient déjà sur le dossier en disant que le film était infilmable, mais après je l’ai dit et en ait parlé un petit peu, lorsque le grand sujet sur tous les internets était cela, et que tous les fans voulaient le voir, et ils se sont dit : « Oh, il n’est peut être pas si infilmable ». En fait, si j’avais fait le film, je ne l’aurais pas fait avec Daniel Craig, je l’aurais fait avec Pierce Brosnan ».

Juillet 2012 – Martin Campbell parle de Casino Royale.

Martin Campbell : « Casino Royale ne devait pas être le prochain film. Ils développaient un autre script mais ensuite, après une longue bataille, les Broccoli ont tout à coup obtenu les droits cinématographiques du premier roman de Bond, Casino Royale, en dépit de Quentin Tarantino qui était en compétition contre eux [bidding against them]. Le script en cours d’élaboration était une histoire originale dans laquelle James Bond n’était pas le personnage que nous connaissons aujourd’hui, mais quelqu’un de plus jeune et de plus raté/perturbé. Pierce Brosnan arrivait sur ses 49 ans ou quelque chose du genre, et il était clairement trop vieux pour jouer le jeune Bond, alors ils ont décidé d’aller dans une direction différente ».

Craig screentestDans le reste de l’interview au Daily Express, Martin Campbell dit d’autres choses intéressantes sur le film : « Henry Cavill a fait un bon screen test, […] peut être qu’il était trop jeune, il avait 22 ans à l’époque. Daniel aussi, bien qu’il était arrivé vraiment fatigué après une nuit de vol […]. J’avais besoin de quelques jours pour penser à ma décision. Au cours du week-end j’ai vu Layer Cake avec Daniel Craig il avait un charme si fantastique dedans que cela m’a convaincu qu’il devait avoir le rôle. […] Nous avions testé les [huit] candidats de la même manière que tous ceux qui sont auditionnés pour James Bond, en leur faisant jouer une scène de Bons baisers de Russie. Celle où 007 entre dans la chambre d’hôtel, enlève sa veste et son arme en se dirigeant vers la salle de bain, avant de détecter qu’il y a quelqu’un dans la chambre, une James Bond Girl, il s’assoit et a une conversation sexy avec elle ».

Août 2013 – Tarantino n’envisage plus de réaliser un James Bond.

Lorsqu’on lui demande s’il envisage de réaliser un James Bond, Tarantino répond : « Non, Casino Royale était celui que je voulais réaliser, ils ont raté leur chance ».

Août 2014 – Brosnan parle de sa rencontre avec Tarantino.

« Ouais ouais. Il voulait me rencontrer juste avant Demain ne meurt jamais [plutôt Meurs un autre jour] et il faisait Kill Bill 2. Il était dans cet hôtel, je suis venu et l’ai rencontré. Je suis descendu pour aller prendre une bière. Le gars est venu et a dit : « Quelqu’un vous a envoyé un martini ». J’avais le martini et la bière. Ensuite, je l’attendais et pensais : « Bon, je vais prendre un autre martini ». Puis Quentin est descendu et il était tel « Ouais, mec, ouais ! Foutrement bon, mec ! Pomme-martini ! ». On a enchainé martini pomme après martini pomme. Nous étions tellement complètement sonnés et il a frappé la table en disant : « Tu es le meilleur James Bond ! Tu es le seul James Bond ! ». J’ai répondu « Quentin, mec, des gens écoute pour l’amour du ciel ». Je pouvais à peine sortir par la porte. Heureusement j’avais une voiture. Je ne conduisais pas, et nous étions à l’extérieur de cet hôtel. Je suis allé voir les Broccoli pour leur parler de Quentin Tarantino, mais ça n’a accroché. [Quel était son point de vue à Tarantino ?] Comment je pourrais m’en souvenir après six martinis ? […] Quentin ne savait pas ce qu’était son point de vue excepté qu’il m’aimait bien comme James Bond et qu’il voulait faire un James Bond ».

Janvier 2016 – Tarantino dit avoir aussi envisagé de faire Casino Royale sans Pierce Brosnan.

En pleine promotion pour Les Huit salopards, on demande à Tarantino de parler un peu plus de sa vision de Casino Royale. Il répond : « Eh bien vous savez, si j’avais plus le faire de la façon dont je voulais vraiment faire. J’étais ouvert à le faire de deux manières différentes, parce que j’aime vraiment Pierce Brosnan. Je pense qu’il a fait du très bon travail, je ne pensais pas qu’aucun des films n’était terrible, mais je pensais qu’il était un très bon James Bond.

Alors, il n’y aurait pas eu toutes les scènes d’action que les films de James Bond ont pour constante, et les scènes d’action qui auraient été là auraient été réalisé par moi, pas une série d’autres gars que vous embauchez, je ne parle pas de Sam Mendes, il fait ses propres scènes d’action.

Cela aurait été beaucoup plus proche du roman et cela aurait été plus sombre, et vous savez qu’il tue la fille à la fin, j’aurais dû le faire tuer Vespa à la fin, ce qui était une grande chose et ce se serait terminé avec la dernière ligne du livre, quand il appelle M et dit « la garce est morte ».

C’était très Mickey Spillane. J’aimais cet aspect. Je l’aurais fait de cette façon. Cependant, je suis également prêt à dire ; écoutez je comprends que si vous faites toute cette franchise et que vous ne voulez pas la niquer, j’aurais pu le faire complètement comme un stand-alone, donc il n’y avait pas besoin d’avoir Pierce, j’aurais pu caster quelqu’un d’autre, cela aurait été un hors série qui aurait eu lieu dans les années 60.

Mes drivers l’auraient fait comme une version dans les années 60, avec ou sans Pierce… »

279062_109960422436422_7146206_o

About the author

Clément Feutry
Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Quelques anecdotes sur les films…

C’est devenu une tradition, chaque année CJB vous