Try another day : ces musiques recalées, démos ou non utilisées #3

Try another day : ces musiques recalées, démos ou non utilisées #3

Rejected Bond songs 3

Lumière sur ces musiques et chansons qui ont été rejetés, non utilisé, et quelques reprises/covers notables…

Épisode 1 : De Dr. No à Les diamants sont éternels.
Épisode 2 : De Vivre et laisser mourir à Permis de tuer.

GoldenEye

Ace of Base (ft. Meja) – The GoldenEye / The Juvenile

Pour Goldeneye, le groupe suédois Ace of Base (plutôt connu à l’époque) a enregistré une démo en 1994 d’une chanson intitulée The GoldenEye qui était très loin d’être ridicule. Curieusement, ce ne sont pas les cinéastes qui ont rejeté la chanson d’Ace of Base, mais le label américain du groupe, Arista Records. En effet Arista a pensé que Ace of Base étaient « trop gros » pour Bond. Quoi ? Souvenez-vous qu’à l’époque, James Bond n’était plus le succès qu’il avait été et qu’il est redevenu aujourd’hui. Cinq ans se sont déjà écoulés depuis Permis de tuer et le succès de GoldenEye est loin d’être assuré. Comprenez par là que cela l’aurait mal foutu que le groupe soit associé à la franchise mourante, et pire encore si Goldeneye devenait le tout dernier des James Bond… Du coup, cela n’est pas allé plus loin et ironiquement Goldeneye fut un succès critique et commercial qui a en quelque sorte relancé la carrière de Tina Tuner.

Heureusement, en 2011 le groupe a posté sur sa page facebook différentes démos et versions alternatives de leurs chansons, dont certaines inédites, et il se trouve qu’un certain « The Golden Eye (Meja Version) » (Meja est une chanteuse suédoise) y apparait le 7 avril, avec le message suivant plein de regrets : « Oh quel destin différent nous aurions eu si nous avions fait cela… La plus grosse erreur de notre carrière… Jonas ».

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Après avoir raté le coche en 1994/1995, Ace of Base retravaille The GoldenEye en 2002 pour son album Da Capo. La chanson s’intitule désormais The Juvenile, les paroles des couplets changent mais le refrain et l’air de la chanson restent sensiblement le même. The Juvenile est apparemment chanté par la membre du groupe Jenny Berggren.

The Goldeneye The Juvenile
The Goldeneye is the place when the night is so cold
The Goldeneye is the key to the end
Always believe
The Goldeneye is the place when the night is so cold
The road will take us to the end
I used to like you as friend
The juvenile in a time where the night is so cold
The juvenile has the key to the end
/
The juvenile in the end that is why we are here
The road will take us to the end
Tomorrow’s foe is now a friend
Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Bono et The Edge – GoldenEye

Celles-ci sont dans la veine des démos de Goldfinger d’Anthony Newley. Pour Goldeneye, le leader du groupe irlandais U2, Bono, et son compère The Edge (lui aussi de U2) écrivent la chanson titre du film pour leur amie (et voisine) Tina Turner. Ils enregistrent alors plusieurs démo à cette fin.

Sur les démos de GoldenEye chantées par Bono qui sont sont trouvables, la chanson manquait très clairement de punch, surtout comparé à celles de Tina Turner et de Nicole Scherzinger (qui est celle du jeu vidéo de 2010, et que je préfère personnellement à celle de Turner).

Dans celle-ci, les paroles sont légèrement différentes :

Motiv 8 & Kym Mazelle – Searching For the Golden Eye

Autant vous le dire, j’ignore tout de l’origine de cette chanson si ce n’est qu’elle date de 1995, qu’elle contient les mots « Golden Eye » (qui est probablement donc perdu, vu qu’on le cherche), qu’il est question de quelqu’un à qui l’on ne peut plus faire confiance (cela ne vous rappelle rien ?) et qu’il y a parfois quelques notes instrumentales bondiennes… et c’est tout ce que j’en sais.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Éric Serra – A Pleasant Drive in St. Petersburg

Barbara Broccoli voulait absolument Éric Serra pour créer la bande-son de GoldenEye. Celui-ci n’était pas trop chaud mais Barbara est allée jusqu’à lui proposer de mettre une de ses propres chansons à la fin. Serra qui a fini par accepter, se met à composer la musique du film. Cependant un problème survient, Terry Rawlings qui est en train de faire le montage de la scène du tank est pris d’un doute au sujet de la musique qu’Éric Serra a composé pour cette séquence. Il fait part de son inquiétude à Barbara, Michael Wilson et Martin Campbell en leur disant que l’on « ne peut pas faire le montage avec la musique qu’il a donné, car celle-ci ne fonctionne pas ». Serra est vexé et réplique que si l’on veut faire quelque chose de nouveau et moderne, il ne faut pas qu’un type de 65 ans [Rawlings] en soit le maitre.

La musique qui pose problème est ironiquement intitulée A Pleasant Drive in St. Petersburg, elle comporte du James Bond Theme en veux tu en voilà, avec parfois quelques cœurs aux sonorités de l’Est. Pour Serra il s’agit là de quelque chose de « complétement nouveau et moderne » qui est « parfaitement synchronisé avec l’image ». Il ajoute que même si l’on retirait tous les effets sonores, la musique accentuerait l’action. Cependant, pour Campbell c’est bien là qu’il y a un problème : « le tank et le grondement des synthétiseurs étaient tous sur la même gamme de ton ». On demande à Serra de recomposer une musique pour la poursuite, il refuse, mais peu de temps avant la projection du film il autorise à son chef d’orchestre, John Altman, à composer une musique avec une version plus traditionnelle du Bond Theme. Une histoire et un film qui sont un peu restés en travers de la gorge de Serra comme il le dit dans une récente interview :

[De Goldeneye, je garde en souvenir] un peu de déception. Mon style tranchait avec ce qui s’était fait avant et les producteurs ont pris peur. Ils ont réécrit la musique d’une scène dans mon dos et, surtout le mixage a été conçu avec de la musique moins forte que les bruitages. On n’entendait plus rien. Et les 10% encore perceptibles étaient nuls. Quand le film est sorti, j’étais blessé, j’avais honte. Mais avec le recul, je suis quand même fier et heureux de faire partie de la légende de James Bond.

A Pleasant Drive in St. Petersburg est cependant trouvable sur le CD de la bande originale du film (ce qui n’est pas le cas de la musique d’Altman qui la remplace dans le film) :

Enfin dernière petite anecdote sur Éric Serra et le montage de Goldeneye : dans un workprint du film, la scène du saut du barrage était originalement montée avec la musique du film Léon (également composé par Serra) : voir en vidéo ici.

Demain ne meurt jamais

Pour Demain ne meurt/ment jamais, les paroles de la chanson titre étaient écrites (pour rappel à cette époque, c’était encore ce qui deviendrait Surrender), David McAlmont qui avait participé à l’écriture de la musique avait même chanté une démo (aujourd’hui introuvable). Toutefois le studio voulait un nom connu du milieu de la pop ou du rock pour la chanson et a invité plusieurs artistes et écrivains dans ce qui s’est transformé en une sorte de grande compétition dont le premier prix était le privilège d’avoir sa chanson titre dans le film. David Arnold se souvient :

MGM a invité beaucoup de monde à soumettre une chanson. Je ne suis pas sûr qu’ils savaient qu’ils avaient été effectivement invités à rejoindre un combat entre bandes. Pour avoir parlé avec Jarvis Cocker (Pulp) et Simon Le Bon (Duran Duran), ils ne savaient pas qu’ils étaient en compétions avec d’autres. Ils avaient l’impression qu’on leur avait demander d’écrire la chanson pour le film.

Ainsi, nous nous retrouvons avec de nombreux artistes qui sont venus proposer quelque chose pour Bond 18 : Duran Duran, Pulp, Saint Etienne, Marc Almond (dont la chanson aurait comporté une « big note at the end »), The Cardigans, Space, Glen Ballard, Dot Allison, Sheryl Crow, etc…

Pulp – Tomorrow Never Dies/Lies

Donc oui, comme le dit Arnold, le groupe Pulp a proposé une chanson qui ne fut pas retenue. Même s’ils se sont un peu merdé sur le morceau, la chanson de presque cinq minutes (tout de même) avait le mérite de nous rappeler que le film devait à l’origine s’intituler « Tomorrow Never Lies » (Demain ne ment jamais) lorsqu’elle est sortie sur leur album Help The Aged (1998). Cependant, elle était apparemment originellement intitulée « Tomorrow Never Dies » (le changement de nom fut probablement fait pour éviter les problèmes de copyright) et c’est sous ce titre qu’on la retrouve dans leur album This is Hardcore (Deluxe Edition) de 2006…

Pulp s’est aussi en quelque sorte rattrapé dés 1997 en enregistrant une reprise de All Time High pour l’album Shaken and Stirred de David Arnold.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Duran Duran – Tomorrow Never Dies

Nick Rhodes et Warren Cuccurullo des Duran Duran ont écrit et enregistré un Tomorrow Never Dies chanté par Tessa Niles pour le film. Plus tard la chanson fut retravaillée sous le nom de Last Day On Earth pour leur album Pop Trash (2000).

Ce qui suit est une démo de leur Tomorrow Never Dies, chanté par Simon Le Bon, enregistré on ne sait quand et trouvable dans l’album non officiel Unleashed de 2014… On est hélas bien loin de A View to a Kill :

Saint Etienne – Tomorrow Never Dies

Le groupe anglais Saint Etienne avait composé une chanson et celle-ci était très loin d’être dégueulasse. Elle était même excellente. La voix de Sarah Cracknell était tellement envoutante que l’on se demande comment elle a plus être recalée. Cracknell dira plus tard que :

Nous avons pensé que c’était dans le sac ! Nous ne savions pas qu’il y avait environ une douzaine d’autres personnes qui présentaient leurs chansons. Nous avons fait de notre mieux. Nous avons été rejetées ! Mais j’ai entendu dire que quelqu’un, que je ne nommerai pas [Marc Almond], a encadré sa lettre annonçant le rejet. Après cela il y avait soudainement des tas de groupes qui avaient sur la seconde face de leurs CD des pistes appelées Demain Never Lies ou comme en piste bonus Tomorrow Never Flies.

Saint Etienne a plus se consoler en se disant que c’était le titre favori de Pierce Brosnan, musique qu’il trouvait « sept fois meilleur que celle de Sheryl Crow » et dont il aurait gardé une copie ou l’enregistrement original (« master tape »). C’est du moins ce que révèle le livret de l’album Built on Sand de Saint Etienne dans lequel la chanson est trouvable.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Swan Lee – Tomorrow Never Dies

Le groupe danois Swan Lee avait lui aussi offert un titre qui ne fut pas retenu. Apparemment, le fait qu’il n’était pas assez connu aurait joué un rôle dans ce refus.

Swan Lee l’intègrera tout de même dans son album Enter de 2001 et se payera non seulement un clip à la Goldfinger, mais aussi le luxe de figurer dans Hitman: Blood Money ! En effet si vous avez joué a cette aventure de l’assassin au crane chauve, vous savez que c’est cette musique qui est diffusée durant le générique de fin du jeu :

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

The Fixx – Fatal Shore

La chanson The Fixx, qui aurait été rejetée pour le film, serait ce qui est devenu Fatal Shore. Ce qui suit est une version rare de la chanson avec les paroles « Tomorrow Never Dies » :

Sovory – Tomorrow Never Dies

Les seules informations que j’ai trouvé pour celle-ci proviennent du descriptif de la vidéo. La chanson fut orginiellement écrite par Keith Winston et Bob Christian avec le titre de Tomorrow Never Lies avant d’être récrite à nouveau lorsqu’ils ont appris que le titre du film avait changé. La chanson est chantée par Sovory qui avait alors la grippe et qui ironiquement, après s’être rétablie, a rejoint la tournée de Sheryl Crow.

Dot Allison – Tomorrow Never Comes

Pour celle-ci j’ai des doutes, ce n’est pas 100% confirmé. Toujours est-il que Dot Allison a été approchée pour le film et qu’en 1999 elle sort un certain Tomorrow Never Comes. À prendre avec des pincettes donc :

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Elaine Paiva – Letter To Paris (Tomorrow Never Dies II)

Celle-ci ne vient pas du film, mais du jeu Playstation 1 pour changer. Si vous regardez attentivement le générique du jeu, vous remarquerez qu’une certaine musique Tomorrow Never Dies II écrite par Tommy Tallarico (le compositeur du jeu) et chanté par Elaine Paiva y est mentionné… Cependant, cette musique n’apparait à aucun moment du jeu (sauf via une manipulation s’apparentant à un bug). Toutefois un certain Letter To Paris chanté par Elaine Paiva est trouvable sur le CD de la bande originale du jeu, il y a fort à parier qu’il s’agisse de la même chanson que Tomorrow Never Dies II :

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Le monde ne suffit pas

Straw – The World Is Not Enough

Le groupe Straw avait proposé une chanson pour le 19éme film d’EON. Il n’avait cependant presque aucune chance vu que David Arnold avait déjà choisit Garbage. On notera tout de même la présence de « Kiss Kiss Bang Bang » dans les paroles et quelques autres références à On ne vit que deux fois et Au service secret de Sa Majesté. Comme Ace Of Base, Straw était chez Arista, mais à ce moment-là, le label aurait sans doute été content de voir le groupe dans un James Bond… The World Is Not Enough a fini sur leur album Soundtrack To The Summer.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Scott Walker – Only Myself To Blame

À l’origine, David Arnold avait l’intention d’utiliser pour le générique de fin une chanson intitulée Only Myself To Blame, écrite par lui-même et Don Black et chanté par Scott Walker. Une chanson inspirée par la romance ratée entre Bond et Elektra King et « de la même étoffe que celle de We Have All the Time in the World », selon Arnold. Il avait d’ailleurs suggéré la ligne de direction suivante à Don Black pour les paroles : « Bond est assis sur la plage, il pense à sa vie, à tout ce qui est parti de travers et sa part de responsabilité dans cela, et il a perdu cette personne qui aurait plus être la bonne ».

Scott Walker a donc interprété cette chanson assez noire pour le film, mais le réalisateur Michael Apted, bien qu’il aimait la chanson, a trouvé (à juste titre) que c’était trop déprimant/tranquillisant pour la fin du film. Il voulait que les gens sortent du film excités, prêts pour le prochain. Alors que la date de sortie du film se rapprochait Only Myself To Blame fut remplacé par une version moderne et dynamique du James Bond Theme. Le « thème d’Elektra » qui est présent dans plusieurs morceaux musicales de la bande originale du film (dont Casino) est assez réminiscent de Only Myself To Blame (du moins, je trouve)…

La chanson figure tout de même sur le CD de la bande originale du film.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Enfin sachez que le générique de fin de la version japonaise du film est quant à lui assez bourrin car il contient la musique Sweetest Coma Again de Luna Sea & DJ Krush à la place du Bond Theme…

Meurs un autre jour

Red Flag – Beyond the Ice

Nous voici face à une chanson avec des éléments bondiens (« you only live twice », « Licensed to thrill ») et l’évocation d’un monde qui se réchauffe, d’un traitre et de la glace (Beyond the Ice était par ailleurs l’un des nombreux titres rumeurs de Bond 20)… Selon le livre The Music of James Bond, Red Flag avait crée une démo pour le film, mais trop tard de toute façon, Madonna était déjà impliquée dans le film à cette époque… Le titre a été inclu à leur album Fear Series.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

David Arnold et Don Black – I Will Return

Pour Meurs un autre jour, David Arnold et Don Black avaient commencé à écrire une chanson qu’il abandonnèrent dans la mesure où Madonna allait chanter sur les deux génériques du film. À l’heure actuelle, cette chanson est introuvable (elle n’a même probablement jamais été fini), tout ce qu’il nous en reste ce sont quelques notes qui se trouvent dans la bande-son du film ainsi que quelques interviews d’Arnold :

J’avais commencé une chanson « I Will Return » avec l’écrivain Don Black, mais assez tôt on nous a dit que la Madonna allait faire la chanson titre et qu’on l’entendrait à nouveau durant le générique de fin, du coup on ne l’a jamais fini. J’ai dû écrire la bande-son pendant un certain temps avant d’entendre quoi que ce soit de Madonna, et lorsque la chanson a été livrée, on était assez proche de ma date d’enregistrement. Je n’ai pas travaillé dessus [la chansons de Madonna] au final.

À l’heure actuelle [2007], [I Will Return] existe seulement comme un premier couplet et un refrain, il n’y a rien d’autre. Don Black est venu avec la plus fantastique des premières lignes, c’était lié a Peaceful Fountains Of Desire de Meurs un autre jour. C’était les deux premières lignes de la chanson. Nous ne sommes jamais arrivés à la finir parce que nous savions qu’elle ne serait pas utilisée dans le film comme une chanson. Don avait un duo de lignes d’ouverture fantastique, nous les utiliserons peut-être à un moment donné. La première ligne était : « Before you make your move, think of the consequences… », ça semble être une bonne ligne pour ouvrir un film. Néanmoins ça ne s’est pas fait, c’est peut-être quelque chose que l’on pourrait revisiter. Je pense que l’idée est bonne, même si nous avons déjà utilisé la mélodie dans Meurs un autre jour. […] J’aime l’idée d’avoir des paroles sur la dernière chose que vous voyez dans le cinéma, « James Bond will return ».

Toujours, à la fin de chaque Bond [il est annoncé que] James Bond will return. Donc j’ai pensé qu’il serait intéressant d’écrire une chanson dans laquelle James Bond avertissait les gens que peu importe ce qu’ils pensaient faire, ils ferraient mieux d’être prudent car il aillait revenir. J’ai fait un couplet et un pont, mais j’étais prudent quant au fait de la finir car je savais que Madonna était en discussion et qu’elle voudrait écrire son propre truc. La mélodie principale est dans Peaceful Fountains Of Desire.

Oui, nous avions commencé à travailler sur une chanson qui est restée inachevée. Le thème de la chanson est dans le film et elle était appelée I Will Return, car à la fin de chaque James Bond il est dit que « James Bond will return ». J’ai eu l’idée d’écrire une chanson sur ce sujet car cela n’avait jamais été fait auparavant. Don est venu avec un premier verset incroyable, qui m’a mis hors tension. Nous avons commencé a y réfléchir mais on a assez vite réalisé qu’on n’aurait pas l’opportunité de la placer comme une chanson titre ou pendant les crédits. Donc on la garde en tête pour le prochain car elle était foutrement bonne !

David Arnold – Musiques alternatives

Les CD versions deluxe de la bande originale du film contiennent quelques piste alternatif ou non utilisés de David Arnold :

Streets Of Havana (alternative) :

Wheelchair Access (alternative) :

The Party (alternative) :

End Credits (alternative) :

Gustav Graves Gravitational Grand Entrance (non utilisé) :

Les CD de la bande originale du film contiennent aussi un remix du James Bond Theme par David Arnold et Paul Oakenfold :

Ce n’est pas la première fois qu’un CD de la BO d’un James Bond contient un remix du James Bond Theme qui ne se retrouve pas dans le film puisqu’on se souvient que celui de Demain ne meurt jamais incluait celui de Moby. Les remix de Paul Oakenfold et de Moby apparaissent cependant dans des trailers/TV spots de Meurs un autre jour. En parlant de musique de trailers qui finissent en CD, celle de Goldeneye par Starr Parodi et Jeff Eden Fair a fini dans l’édition 2002 de l’album The Best of Bond…James Bond. On aurait aimé qu’il en soit de même du remix d’Au service secret de Sa Majesté du trailer de Spectre, mais non, celle-là on l’a dans l’os…

Quantum of Solace

La chanson d’Amy Winehouse

Nous sommes en 2008, la présidente de la worldwide music de Sony, Lia Wollack, rencontre Amy Winehouse et son producteur Mark Ronson. Elle qualifie ce moment d’une « très bonne réunion, […] nous étions plein d’espoirs d’arriver à quelque chose ». David Arnold et Ronson travaillent alors sur des idées de chanson pour Quantum of Solace au début du mois de mars et deux semaines plus tard, ils se réunissent avec les Dap-Kings (qui avait déjà travaillé avec Amy Winehouse dans le passé) pour enregistrer une sorte de piste musicale de base. Les paroles sont laissées à Winehouse comme le dit Arnold : « J’ai esquissé une idée musicale, et je ne voulais pas vraiment écrire des paroles, parce que je pensais qu'[Amy] allait la chanter, ainsi ce serait une bonne idée pour elle de l’écrire. […] Mark Ronson avait monté une piste musicale ». Cependant Amy Winehouse qui devait écrire les paroles et trouver le titre, ne s’est pas présentée le jour suivant comme elle devait le faire, ni le jour d’après, ni pendant aucune des journées lors des trois semaines qui ont suivi. Et alors qu’elle promettait de venir avec paroles et titres, elle ne l’aurait apparemment jamais fait.

En avril, The Sun fait état de rumeurs comme quoi Amy Winehouse et son producteur Mark Ronson allaient commencer à travailler sur une chanson pour le film dans une maison de campagne de Ronson : « Amy et Mark sont vraiment excités. Ils voient cela comme la plus grande chose qu’ils aient jamais faite. […] Elle le rejoindra bientôt et ils s’enfermeront pour écrire et enregistrer la chanson. Ils ne savent pas ce qu’ils vont faire. […] Le nouveau film de James Bond est censé être vraiment sombre alors Amy ferra parfaitement l’affaire », disait une source anonyme au journal.

Quelque temps plus tard, Mark Ronson confirme la rumeur sur BBC tout en précisant qu’il n’y a aucune garantie a ce que la chanson soit dans le film car rien n’a été officiellement signé : « Nous travaillons dessus et nous verrons ce qui se passe. […] Ils ont demandé Amy, et je pense qu’Amy a dit que si elle le faisait, elle avait envie de le faire avec moi. Alors espérons que nous allons arriver à sortir quelque chose. La démo sonne comme un thème de James Bond, on l’espère. Je suis sûr qu’il y a des tas de personnes plus célèbres qui sont sans doute en concurrence avec nous mais nous ne savons pas. Je ne suis pas sûr… […] Si nous ne faisons pas celui là [QOS], peut-être qu’on en ferra un autre ».

Alors que presque tout le monde dans la presse et sur les forums voyait bien Amy Winehouse pour Quantum, Mark Ronson s’exprime à nouveau quelques jours plus tard et livre cette fois une « mauvaise » nouvelle en disant que : « Nous avons essayé de travailler un peu dessus. Je ne suis pas sûr qu’elle [Amy] soit encore prête à travailler sur la musique. Je ne pense pas, sauf miracle de la science, que [la chanson de Quantum] sera enregistrée et que quelqu’un chantera dessus. Nous avons travaillé dessus, mais on ne l’a jamais fini, donc c’est tout ». Des sources ont alors dit que l’état de santé de la chanteuse n’avait rien a voir avec sa décision de suspendre le travail mais qu’elle sentait que la chanson n’était appropriée dans sa forme actuelle, « Mark a présenté une piste à Amy, mais elle avait d’autres idées sur la direction que cela devrait prendre ».

Les gens qui s’occupaient du film attendirent pendant plusieurs semaines en espérant qu’elle puisse participer à la chanson, mais abandonnèrent finalement les efforts. David Arnold dit que « il n’y avait ni mélodie, ni parole, juste un ensemble d’accords et de groove sur lesquels Amy était censée composer sa chanson. Aucune de ces mélodies n’a été présentée aux producteurs du film. Il n’y avait en fin de compte rien de substantiel à jouer pour quiconque » (bien que Winehouse aurait à un moment déclaré « J’ai écrit la chanson. S’ils aiment ils aiment, si ils n’aiment pas ils n’aiment pas »). Lia Vollack ajoute penser que « elle voulait le faire, mais à cette période, elle n’était pas en grande forme ». Pour rappel, à cette époque Amy Winehouse avait des problèmes avec la drogue, l’alcool, et la justice…

Ronson révèlera aussi que lui et Amy furent déçus que la chanson soit finalement attribuée à Jack White et Alicia Keys : « C’est vraiment décevant, bien sûr que ça l’est. Mais à l’époque Amy passait par un certain stade, et maintenant elle va bien, donc qui se soucie si nous avons manqué le navire Bond. C’est fantastique de la revoir de nouveau sur les rails ». La chanteuse vexée s’était même exprimé en aout 2008 sur Quantum of Solace : « Je veux prouver qu’ils ont fait une grosse erreur. Je pense qu’ils auraient dû attendre un peu. S’ils veulent un tube mondial, je l’ai tout là-haut dans ma tête. Je suis sûre qu’ils vont faire un titre lisse et ennuyeux. Quand je sortirai le mien, et je compte le faire le même jour, ce sera le meilleur des deux. S’ils changent d’avis, je suis toujours là ».

À l’heure actuelle nous ne savons pas si Amy Winehouse a un jour terminé ou non cette chanson, en tout cas si elle a un jour existé, elle n’a jamais fuité… Vous l’aurez compris : il n’y a donc rien à écouter.

Shirley Bassey – Not Good About Goodbye

Certains semblent penser que Not Good About Goodbye est une chanson qui fut recalée pour Quantum of Solace, mais cela est en fait faux. Comme le dit David Arnold à MI6-HQ, elle étaient loin d’être finie d’être écrite lorsque Jack White et Alicia Keys ont été choisis pour interpréter la chanson titre du film. La chanson de Bassey est tout de même très bondienne dans l’âme, elle partage aussi quelques notes avec la BO du film, quelques notes originellement écrites pour la chanson de Amy Winehouse, ainsi que le mot « Solace ». Celle-ci est écrite part David Arnold et Don Black, et fait intéressant, ils ont apparemment réutilisé des paroles du fameux I Will Return de Meurs un autre jour puisque l’on y retrouve le « Before you make your move, think of the consequences » ! Not Good About Goodbye est trouvable dans l’album The Performance de Bassey (2009).

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Eva Almér – « Forever – I Am All Yours »

Nous sommes ici face a une très bonne chanson écrite par Christian Wolf et Eva Almér, et chantée par cette dernière (sans compter que les mots « Quantum of Solace », pas franchement faciles à placer, figurent dans les paroles). Hélas on ne sait rien de plus sur cette chanson si ce n’est qu’elle catégorisé comme « Quantum of Solace Bond007 – rejected theme » sur le site officiel de la chanteuse suédoise et qu’elle dit dans une réponse à un commentaire facebook : « Nous avons vraiment écrit une nouvelle chanson pour ce film de Bond mais malheureusement nous sommes arrivés trop tard sur la scène ».

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Il y a aussi d’autres artistes qui ont réussi à caser un « Quantum of Solace » dans la chanson, hélas on ne connait l’origine de leurs chansons, si elles ont ont été composées dans le but de la proposer aux producteurs, s’il s’agit d’hommages ou autres : Will Oliver et Scott Fletcher, Jo Harrop, Huck Whitney. Il parait aussi que Duffy aurait enregistré sa chanson Rain on Your Parade dans le but de la faire figurer dans Quantum of Solace, mais je n’ai trouvé absolument (!) aucune source fiable à ce sujet…

Skyfall

Thomas Newman – Old Dog, New Tricks

Une piste de la bande originale de Thomas Newman qui devait accompagner la scène où Moneypenny rase Bond a été recalée. Jugée trop romantique par Sam Mendes, elle a été remplacée par Close Shave, mais elle est tout de même présente dans l’album d’iTunes comme l’explique Newman dans une interview à Empire :

Il y a un passage de l’album appelé Close Shave, lorsque Eve rase Bond à Shanghai. C’était une scène très difficile pour Sam, par rapport à ce que la musique signifie sur la nature de la relation entre Eve et Bond. Est-elle sexuelle ? Est-ce du flirt ? Est-elle dangereuse ? Et Old Dog, new Tricks était la première piste que Sam a approuvé avant de la rejeter comme bien d’autres morceaux précédents ! C’est une piste qui est allée jusqu’à l’étape de l’enregistrement, et jouée de façon très riche, très bondienne, presque old fashion, et nous sommes arrivés à la fin de la journée, et Sam nous a dit que ça ne fonctionnait pas. C’était trop romantique. Ça penchait trop vers une interprétation. La scène joue à plusieurs niveaux, et la musique mettait Sam mal à l’aise du fait de cette inclinaison. J’ai donc écrit un morceau en staccato pour corde et flute, et Old Dog, New Tricks a été rejeté. Mais on s’est dit qu’on pourrait le rajouter dans l’album d’iTunes.

L’interview complète de Newman en français se trouve dans cet article et ci-dessous on vous propose un montage maison de la scène avec cette musique rejetée :

Spectre

Radiohead – Spectre

Une des nombreuses rumeurs sur Spectre disait que Sam Smith allait chanter la chanson, d’autres avançaient que se serait Ellie Goulding/Lana Del Rey/Adele, et encore d’autres disaient que Radiohead allait la faire. Pour Sam Smith la rumeur s’est avérée vrai, mais il se trouve que pour Radiohead, la rumeur n’était également pas fausse ! En effet le groupe de rock anglais a été approché par les producteurs de Spectre. Et en guise de cadeau de noël 2015, Radiohead a rendu gratuitement la chanson écoutable sur internet avec le message suivant :

L’année dernière, on nous a demandé d’écrire une chanson thème pour le film de James Bond, Spectre. Oui on nous l’a demandé. Cela n’a pas fonctionné, mais c’est devenu quelque chose pour nous-même, que nous aimons beaucoup. Comme l’année se termine, nous avons pensé que vous aimeriez l’écouter.
Joyeux Noël. Que la Force soit avec vous.

Rien Que Pour Vos Yeux: Paroles Afficher

Depuis la musique à été incluse sur le single Burn the Witch. Dans une interview en juin 2016 pour BBC6, Jonny Greenwood de Radiohead a dit :

Ça n’allait pas pour le film, ce que nous avons fait. Mais j’imagine que beaucoup de personne voulaient savoir qui ferait la chanson [du James Bond]. Cela faisait beaucoup de choses [à assumer pour la production], et la chanson que nous avons composée était juste trop sombre ou quelque chose comme ça. Mais c’est bon vous savez. On s’est dit « Super, du coup c’est notre chanson. Nous pouvons la finir comme on souhaitait la faire et la sortir ». Donc c’est un coté plutôt positif et nous en sommes très très fiers. Pourquoi rester sur cette vieille idée que c’était pour James Bond et que c’est une grosse affaire ? Ca ne vaut pas la peine de s’en préoccuper plus que ça.

Spectres (ft. Ela Orleans) – Spectre

Ce qui suit n’est pas une chanson qui fut rejetée, mais il s’agit du groupe Spectres (qui d’autre ?) qui apprenant le titre du film, a décidé de faire une petite blague qui s’est transformée en une sorte d’exercice musicale. Ils ont fini par en sortir une chanson (et même une vidéo pour aller avec). Joe Hatt, membre du groupe en dit plus :

Ce qui a commencé comme une blague désinvolte a fini par être probablement la chose la plus élaborée que nous n’ayons jamais faite. Lorsque le titre du prochain film de James Bond a été annoncé l’année dernière, nous avons plaisanté en ligne en disant que nous avions été choisis pour écrire la chanson titre. Peu de gens y ont cru, donc nous avons décidé que nous pouvions aussi bien aller jusqu’au bout. On a vite avancé au cours des mois suivants en essayant de travailler sur un refrain, achetant des costumes chez Asos, priant Q pour que Radiohead ne le fasse pas, et un cheval entre autres choses, et nous avons Spectre.

Musicalement, ça ne ressemble à rien que nous ayons jamais fait ou que ferons à nouveau (donc c’est dommage que beaucoup de gens aient dit que c’était le meilleur truc que nous n’avions jamais fait) mais l’esprit dans l’ensemble est 100% Spectres. Nous aurions peut-être dû ne pas passer un an et demi sur un projet alors que nous devions écrire un second album, mais quand on commence quelque chose, on trouve qu’il est difficile de ne pas mettre toute notre énergie dedans et là ce ne fut pas différent. Nous espérons que les gens prendront Spectre pour ce qu’il est : un groupe que personne n’attendait […] qui essaye d’écrire une chanson qui peut rivaliser avec ce qui sera la plus grande chanson pop de l’année. Bien sûr, nous avons lamentablement échoué, mais nous sommes fiers de ce que nous avons accompli. Nous espérons qu’un jour nous apparaitrons dans l’autobiographie du vrai chanteur de l’hymne, qui je prédis sera appelée Sam’s Myth.

En me réveillant ce matin et en écoutant la chanson de Sam je me suis senti réconforté parce que rien dans le monde n’avait changé. Le chat bâillait, le papier peint était toujours là et Sam Smith doit vraiment regretter d’avoir dit à tout le monde dit qu’il l’a écrit en 20 minutes ; ça s’entend.

Quittons nous avec une anecdote et un peu d’humour. Les scénaristes du film avaient originellement voulus que l’on entende Spooky de Dusty Springfield et L-O-V-E de Nat King Cole durant la poursuite romaine, cela fut finalement remplacé par New York, New York de Ray Quinn. Pour finir une fan-reprise de Writing’s on the wall, chantée en français s’il vous plait, et qui est loin d’être dégueulasse…

FIN

Alors quelles sont vous chansons recalées préférées ? Celles qui auraient mérité de remplacer celles qui ont finalement été choisies ? Et celles que vous aimez le moins ? (Signalez-nous les éventuels liens morts).

 

Sources : The Music of James Bond de Jon Burlingame, (le livre de référence ultime sur le sujet, voir notre article dessus) / Some Kind of Hero: The Remarkable Story of the James Bond Films de Matthew Field et Ajay Chowdhury / le documentaire James Bond’s Greatest Hits / The Establishing Shot / Topito / AlloCiné / Jamesbond-fr.com / Wikipedia / The Bond Themes You Didn’t Get To Hear [Empire] / Amy Winehouse back on track for Bond theme song
Theguardian / You Only Sing Twice [MI6-HQ] / An Interview With Vic Flick [Universal Exports] /
Theguardian / You Only Sing Twice [MI6-HQ] / An Interview With Vic Flick [Universal Exports] / Interview de David Arnold [MI6-HQ] / Interview de David Arnold [Movie Poop Shoot] / An Interview with John Barry [Runmovies] / Radiohead / Interview avec Paul Buckmaster / Spectre par Spectres
Interview de David Arnold [The Incredible Suit] / Amy Winehouse [CommanderBond.net] / Webarchive / Facebook d’Eva Almér / Thomas Newman On The Skyfall Soundtrack [Empire] / « No Good About Goodbye » was not a rejected theme [MI6-HQ] / British Session Star Vic Flick [Songfacts] / Magne Furuholmen interview [Hotrod] / MontyNorman / The tragic life of Phyllis Hyman… [Larrybeatsthestreets].

3 Comments

  1. 3 articles passionnants, surtout les démos qui permettent de découvrir le processus créatif des œuvres !
    Juste une question : Chris Cornell était-il une évidence pour Casino Royale ?

    1. Merci beaucoup, ça fait plaisir ! Hélas, je n’ai plus le livre Music of James Bond pour vérifier, je pense que la réponse se trouve dedans, mais j’ai le lien d’une interview de Cornell où il dit qu’il a été approché par Lia Wollack de chez Sony car ils voulaient (du moins à ce moment là) un chanteur masculin « puissant/fort » : http://www.songwriteruniverse.com/chriscornell123.htm

      1. Merci beaucoup pour la réactivité et pour le lien.
        Quel dommage, pour l’homme au pistolet d’or, de supporter Lulu là où le morceau d’Alice Cooper est extraordinaire.
        Et chapeau encore sur les recherches faites sur Duran Duran !

Comments are closed.

Sur le même thème :

Forever and a death : la critique du roman inspiré d’un scénario de Bond 18

En 1995, la MGM/UA est en pleine production