Wai Lin et les premiers scripts de Meurs un autre jour

Wai Lin et les premiers scripts de Meurs un autre jour

LinDAD 1

Si Demain ne meurt jamais, Wai Lin devait quand à elle vivre deux fois* et mourir un autre jour.

Meurs un autre jour, sorti à l’occasion des 40 ans de la saga cinématographique, contient des tas de références aux précédents Bond. Le documentaire From Script To Screen (De l’encre à l’écran), inclus dans certains DVD du film, en montre une qui n’a jamais vu le jour mais qui aurait du être le plus gros clin d’œil du film. Effectivement, pendant certaines séquences du documentaire, nous pouvons voir Barbara Broccoli et les scénaristes discuter autour d’une table. Un œil attentif aura vite fait de remarquer que les scripts posés sur cette table ne sont pas ceux qui ont étés filmés, mais les premiers scénarios qui contiennent un personnage revenu du passé : Wai Lin, la Bond Girl principale de Demain ne meurt jamais, interprétée par Michelle Yeoh. Certains petits malins ont eu la bonne idée de faire pause pour analyser ces pages du script et voici ce que nos confrères de mi6-hq rapportent :

Séquence de combat :

LinDAD 2James Bond s’est échappé de la frégate. Il se trouve dans son hôtel hongkongais en compagnie de la masseuse Calme Fontaine de Désir, il casse volontairement le miroir. Comparé au film, ce n’est pas Mr Chang qui se trouve derrière mais, surprise, il s’agit bel et bien de Wai Lin.

Ils quittent la chambre mais sont vite encerclés par des méchants sbires nord-coréens dans l’ascenseur. Wai Lin aide Bond à se débarrasser de ces derniers et ils sortent de là tel un couple normal. Dans un clin d’œil à d’autres Brosnan, Bond redresse sa cravate alors qu’ils passent devant un couple qui découvre l’intérieur de l’ascenseur. Wai Lin et 007 quittent l’hôtel et s’enfoncent dans la rue.

À la recherche de Zao :

Les services secrets chinois sont à la recherche de Zao tout comme Bond. Comme M le précise au début du film, Zao a saboté une conférence de paix et a tué plusieurs agents chinois. Wai Lin invite Bond à monter dans une voiture et passe à travers une station de lavage automobile. Il s’agit cependant d’une entrée secrète d’un bâtiment des services secrets chinois. Une voiture identique sort de la station de lavage pendant que celle de Bond et Wai Lin descend sous le sol via un ascenseur.

Ils se rendent dans une salle des opérations où tous les analystes lèvent les yeux vers Bond : ils reconnaissent l’homme qui a été échangé contre Zao en Corée du Nord.

Wai Lin : En ce qui les [analystes] concernent, nos services sont en conflit.
Bond : Et je pensais que nous [Bond et Wai Lin] avions tant fait pour améliorer les relations.

Un peu de répit :

La tension monte lorsque l’un des analystes donne un « rapport » à Wai Lin qui indique que 007 est en roue libre et que les ordres sont de le renvoyer au MI6 si il venait à être retrouvé. Des gardes se postent aux sorties et Bond cherche un échappatoire après avoir suggéré à Wai Lin qu’elle pourrait avoir des ennuis si elle lui venait en aide. Elle a été promu chef de station depuis leur dernière aventure et propose alors de « perdre » l’ordre pendant une douzaine d’heures afin de donner une chance à Bond de quitter Hong Kong avant que les forces de sécurité ne le capture et le livre au MI6.

Tu sais… tu n’as rien à prouver, James ?

Les services secrets chinois n’étant pas en mesure de monter une opération à Cuba pour des raisons politiques, Wai Lin donne à Bond l’emplacement de Zao, un faux passeport britannique et un pistolet Beretta.

Si tu le vois, dis lui « bonjour » de notre part.

________________________________

Tant que nous sommes là, autant continuer sur notre lancée sur les premiers scripts de Meurs un autre jour :

Après que Michelle Yeoh ait été écartée du projet (l’actrice était occupée par un autre film), les scénaristes ont décidé de garder une scène de bagarre dans un ascenseur et l’ont réécrite pour Jinx. Le rôle de ce personnage a bien changé au cours du processus d’écriture (elle était initialement une vilaine), et Neal Purvis & Robert Wade ont finalement décidé de supprimer cette séquence du script dans la mesure où celui-ci contenait déjà suffisamment de scènes d’action. En parlant de ce genre de scènes, un combat entre Bond et Zao était prévu sur une cage aux vautours de Los Organos (007 y aurait récupéré les diamants qui le mettrait sur la piste de Gustav Graves).

Si Jinx propose un Mojito à Bond dans le palais de glace, elle devait à l’origine lui proposer un autre cocktail cubain : le Canchánchara (voir la recette). Elle devait également se présenter autrement à Miranda Frost, comme Ms Michel de Space & Technology (et non Ms Swift). Par ailleurs, le nom de Miranda Frost a été choisi à la dernière minute, celle-ci devait s’appeler Gala Brand en référence à la Bond Girl du roman Moonraker (nom qui n’avait pas été gardé dans l’adaptation du film de 1979, remplacé par Holly Goodhead).

Par ailleurs, voici ce que l’on pouvait lire dans les premiers articles du site officiel du film :

Tout comme je vous confirme qu’un autre rôle clé, celui de Gala Brand – avec qui je me réjouis de croiser le fer ! – sera tenu par l’actrice anglaise Rosamund Pike.

Et pendant que j’y suis, laissez moi trier dans ce gros sac postal tout ce qui concerne le personnage joué par Rosamund Pike. Stuart Basinger, par exemple, s’est aperçu à juste titre qu’elle ne s’appelle plus Gala Brand mais Miranda Frost. Au départ, on avait trouvé sympa de reprendre un personnage de MOONRAKER mais le rôle est si différent qu’on a finalement choisi de le rebaptiser. Croyez moi, lorsque vous verrez sa première réaction face à notre cher James Bond, vous comprendrez que le surnom de Miranda Frost lui va comme un gant !

(Voir aussi des documents du MI6 conçus par les accessoiristes au nom de Gala Brand sur Quantum of Bond).

Le satellite du méchant, Icare, a aussi subit un changement de nom. Celui-ci devait s’appeler le Solaris mais cela a été modifié à cause du film éponyme qui sortait la même année que Meurs un autre jour. De même, le satellite devait ciblé Manhattan dans le final et non la DMZ, cela fut changé pour ne pas faire écho à l’attentat des tours jumelles de New York du 11 septembre 2001.

Dans un dialogue comique similaire à ce qu’il se ferra dans Casino Royale (2006), Jinx devait à l’origine demander à Bond : « Tu vas bien ? », après avoir repris connaissance dans les bras de Bond suite à la presque noyade dans le plais de glace. Dans le film cette réplique sera remplacé par « Qu’est-ce qui t’a pris aussi longtemps ? ».

L’Islande est la partie qui a subie le plus de réécritures : à un moment il fut même considéré que le film s’y achève. En parlant de la fin du film, il fut à un moment prévu qu’elle se passe sur la terre ferme et non dans un avion. Cependant, une scène où Bond et Jinx étaient dans un avion qui se désintégrait en plein vol était programmée, mais dans une sorte de Learjet et non dans un gros Antonov.

Enfin, ce morceau du story-board plutôt mystérieux :

Die another day storyboard

Restez connectés car d’autres éléments du script qui n’ont pas été insérés dans le film seront traités dans un futur dossier sur les scènes coupées et dans un autre sur les novélisations !

________________________________
* En réalité trois fois, il fut à moment question d’un spin-off basé sur Wai Lin dans les années 90. La même chose fut considéré pour Jinx (et un script a même été écrit).

Sources : mi6-hq / Commanderbond.net / Bond Klub Deutschland / From Script To Screen

LinDAD 3

About the author

Clément Feutry
Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

1 Comment

  1. Quel dommage cela aurait été vraiment très intéressant cette « surprise » du retour de Wai Lin. Cela aurait vraiment été une valeur ajouté à Meurs un autre jour.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Au service secret de Sa Majesté : le shooting script

George Lazenby n’a fait qu’un seul Bond, mais