EON vs McClory. C’est fini !

EON vs McClory. C’est fini !

Eon vs Mcclory

Après un conflit qui aura pesé une éternité pour la communauté des fans de 007, le studio MGM ainsi que les producteurs de la saga James Bond ont annoncé officiellement qu’ils avaient récupéré les droits d’adaptation du roman « Opération Tonnerre » de Ian Fleming : toutes les propriétés intellectuelles liées à James Bond reviennent donc sous un seul toit !

Eon vs Mcclory

Il s’en suit alors que le personnage de Ernst Stavro Blofeld, chef de l’organisation terroriste SPECTRE, peut être à nouveau réutilisé par EON sans problème.

En 1965, les producteurs de l’époque Harry Saltzman et Albert R. Broccoli décident d’utiliser le roman « Thunderball » de Fleming avec Sean Connery dans le rôle principal. Kevin McClory est alors co-producteur du projet. Toujours propriétaire des droits cinématographiques du roman, ce dernier annonce en 1976 son projet de mettre sur pied le James Bond « non-officiel » intitulé « James Bond of the Secret Service » puis « Warhead ». Ce projet restera vain mais il se rattrapera en 1983 lorsque sort « Jamais plus jamais » (Never say never again) avec Sean Connery au même moment qu’Octopussy avec Roger Moore.

Revenons sur cette Bataille pour Bond historique qui a duré plus de 50 ans, avec comme adversaire principal à la saga : Kevin McClory.

mc

Fier et têtu jusqu’à sa mort en 2006, le producteur et réalisateur irlandais Kevin McClory a tenté à plusieurs reprises le lancer sa saga concurrente sur James Bond face à la série officielle. Son atout-maître étant les droits d’Opération Tonnerre.

Avant que Fleming n’en fasse un roman, il s’agissait d’un scénario de film par Ian Fleming lui-même pour un projet d’adaptation cinématographique des aventures du Bond littéraire pour le grand écran auquel avait collaboré McClory et Jack Whittingham. Dans celui-ci, luttait contre les Soviétiques puis la Mafia sicilienne. Le projet ayant du mal à aboutir, Fleming en fait un livre dans laquelle il remplace la Mafia par un autre ennemie : le SPECTRE dirigé par le mystérieux Blofeld. Ce roman qui marque donc la toute première apparition à l’univers bondiens de cette infâme organisation criminel, a été adapté par EON/UA en 1965.

Il y a exactement cinquantaine d’année, en novembre 1963, un procès opposant Kevin McClory et Ian Fleming venait de commençait. McClory poursuit Fleming pour plagiat (le roman étant basé sur le scripts du projet d’adaptation et Fleming n’ayant pas crédité Whittingham et McClory dans son livre). Au final, un règlement de l’affaire à l’amiable est accepté par les deux partie : McClory acquière les droits cinématographiques sur Opération Tonnerre (et sur toutes les versions des scripts qui avaient été développées) et Fleming garde les droits littéraires sur le roman. Ainsi McClory sera présent comme co-producteur pour le tournage d’Opération Tonnerre. Cette action en justice épuisera par ailleurs l’auteur-créateur de l’agent 007 déjà en mauvaise santé : Ian Fleming décèdera en effet l’année suivante.

TBall

Mais McClory ne renonce pas pour autant à sa volonté de lancer sa série concurrente à James Bond. 10 ans après Opération Tonnerre, McClory s’entête. Si son premier projet, « Warhead », ne verra pas le jour, il réussira à faire un remake de Thunderball avec « Jamais plus Jamais » en 1983 avec le retour de Sean Connery, il y a 30 ans. Celui-ci devra finalement s’incliner au box office face à « Octopussy » de EON sorti la même année avec Roger Moore.

EON devra cependant renoncer au SPECTRE et Blofeld. Les droits étant clamés par le clan McClory, toute utilisation du SPECTRE et de Blofeld par la série officielle peut en principe entrainer une éventuelle action en justice par McClory. Cela n’empêche pas EON de contourner la difficulté en faisant revenir la silhouette du Maître du SPECTRE dans le pré-générique de Rien que pour vos Yeux.

mc2

Après l’expérience de Jamais plus Jamais, les autres tentatives de profiter des droits n’aboutissent pas. McClory vend une partie de ses droits à Sony en 1997. Sony envisagea un temps de lancer une série concurrente à la franchise 007, mais échangera finalement ses droits avec la MGM contre les droits d’adaptation de Spider Man. La MGM acquiert aussi Jamais plus Jamais.

Kevin McClory

C’est avec une certaine ironie que Sony, qui voulait concurrencer la saga de la MGM, avalera finalement la MGM lors de la banqueroute des studios en 2008. Avec le partenariat conclu entre les studios jusque pour Bond 25, aucun des deux studios ne tente de se plonger dans les ramifications légales pour présenter un nouveau concurrent à la série officielle. Un jugement de 2001 donne d’ailleurs tord au clan McClory. Le producteur s’est lui même éteint le 20 novembre 2006 soit quatre jours avant la sortie de Casino Royale avec Daniel Craig.

Ce n’était donc qu’une question de temps avant que les héritiers de l’adversaire de la série ne vendent leurs droits et ne bénéficient d’une compensation pour l’abandon de ces droits.

C’est donc hier que la MGM, Danjaq et le clan McClory ont publié un communiqué annonçant qu’ils sont arrivés à « une conclusion amicale aux disputes légales et commerciales qui ont émergées périodiquement au cours de ces 50 ans ». Les détails de cet accord ne sont pas connus, mais on peut parier que sans recourir au « contre-espionnage, au terrorisme, à la revanche à l’extorsion », les droits incluant Blofeld et le SPECTRE n’ont pas du être bradés à un euro symbolique.

Le retour de Blofeld ?

Les intérêts des McClory, représentés par un cabinet d’avocat de Chicago ont annoncé que leurs efforts pour régler ces questions de droits d’auteurs devraient bénéficier maintenant aux fans des films de James Bond à travers le monde. Il faut dire que les batailles juridiques concernant ces droits sont revenus un nombre incalculable de fois devant les tribunaux.

Maintenant que l’intégralité des droits liés à Bond, que Casino Royale et Opération Tonnerre sont la propriété du même studio, on peut maintenant s’attendre à un possible retour de l’homme chauve au chat blanc, et à ses conspirations diaboliques.

blogeld

adapté de l’article de MI6 HQ

 

6 Comments

  1. Je n’ai pas lu l’article original sur MI6 HQ mais il y a quelques erreurs. Peut-être dues à la traduction, peut au texte d’origine:
    – le projet original de McLory, Witthingham et Fleming n’a jamais été conçu pour la télévision mais bien pour le cinéma.
    – il n’y a jamais eu d’accord juridique entre McLory et Fleming comme expliqué plus haut à propos des droits d’adaptation cinématographique d’Opération tonnerre, mais bien un violent procès qui eut raison de la santé de l’auteur…

    1. Ytterbium

      Merci pour la correction ! On rectifie ça tout de suite !

  2. Pingback: [Sondage] A la recherche du nouveau Blofeld ! | Commander James Bond – CJB

  3. Pingback: [Edito] Blofeld or not Blofeld ?

  4. Pingback: Warhead, les James Bond perdus…

  5. Pingback: Warhead #4 : un projet qui n’en finit pas…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Spectre – le plein de concept arts

Que diriez-vous de jeter un œil sur les