Scaramanga, mauvais joueur

En guise d’adieu à Christopher Lee, ressortons des cartons cette scène supprimée de l’homme au pistolet d’or qui aurait bien mérité de figurer dans le film.

Lors du duel qui oppose Bond à Scaramanga, ceux-ci devaient d’abord croiser le fer avant de s’affronter dans la maison du tueur à gages.

Bond arrive à tromper son rapide adversaire en jetant en l’air un thermos rempli d’essence. L’objet en mouvement dans les airs est rapidement pulvérisé par la seule balle de l’homme au pistolet d’or, qui fait exploser le projectile en l’air.

Normalement à court de balles, on découvre que le tueur à gages est mauvais joueur. Francesco Scaramanga sort une autre balle de sa ceinture et recharge son arme. « Maintenant, je sais comment vous réussissez vos contrats Scaramanga », lui lance Bond. Et Christpher Lee rétorque avec une bonne leçon :

scara

On peut encore voir certains passages de cette scène dans le désordre dans cette bande annonce (à partir d’1min 20) :

Et se replonger dans quelques photos :

Cliquer ici pour lire notre hommage à Christopher Lee.

sc2

Retrouvez ici toutes les scènes supprimées de la franchise James Bond

Ytterbium

Ytterbium

Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

2 pensées sur “Scaramanga, mauvais joueur

  • 13 juin 2015 à 15 h 54 min
    Permalink

    bonjour

    Même si ” l homme au pistolet d or ” n est pas le meilleur
    ” Bond ” il n en reste pas moins un divertissement de choix et des paysages propices au voyage , et le succès( touristique ) de l ile de James Bond…ou plutôt la retraite doré de scaramanga , en est la preuve ….Christopher Lee restera a mes yeux un acteur très convaincant , au multiples facettes …dommage que l on et vue en lui qu une partie de son talent…..

    Répondre
  • Ytterbium
    21 juin 2015 à 12 h 14 min
    Permalink

    Bien d’accord !Le film avait un potentiel énorme, mais à aucun moment ou presque il ne se prend au sérieux. La “playhouse” de Scaramanga aurait pu être un moment bourrré de suspense et le duel une scène d’anthologie s’ils avaient décidé de ne pas se contenter des beaux décors.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.