[Penny Dreadful] Hymne à la possession

En route pour la critique sans spoiler de l’avant-dernier épisode de Penny Dreadful !

Il n’y a pas à dire, Eva Green est absolument incroyable. Les scènes de possession sont vraiment bluffantes et j’ai la sensation que ça pourrait bien lui a valoir une belle récompense.
Ces séquences offrent leur lot de révélations et tout le monde en prend pour son grade. L’occasion de voir que malgré la sensation qu’à pu laisser l’entrevue entre Sir Malcolm et le Démon, c’est bien Lui qui a toutes les cartes en main.

J’ai beaucoup aimé le passage musical où ils s’occupent d’elle à tour de rôle. C’est très poétique. Mais on sent bien qu’ils ont tous quelque chose à se reprocher et que ce n’est pas par bonté qu’ils font ça.

L’épisode donne enfin l’occasion de dévoiler le vrai visage d’Ethan. C’est un peu le genre d’homme qui se prend pour un chevalier en armure, tentant de sauver les pauvres demoiselles.
Après Brona, il se montre d’une infinie tendresse avec Vanessa. Ce qui amènera forcément L’autre à se servir de son image pour tenter de la séduire.
Même s’il ne le dit pas clairement à Frankenstein, je suis certain qu’il s’agit de sa propre histoire. Un acte de confiance entre deux personnes qui ne s’appréciaient pas forcément.

Penny 2
© Showtime

J’apprécie vraiment le fait que la narration soit très lente. Ça permet à nouveau aux personnages de se parler, raconter leur histoire. Tisser des liens.
Et voir que Sir Malcolm se retrouve presque isolé. Les autres voyant une personne en Vanessa, Sir Malcolm ne voyant qu’un moyen de retrouver sa fille.

Il y aurait encore beaucoup de chose à dire sur cet excellent épisode, mais il était plaisant de voir Ethan s’ériger en Sauveur.

Penny 3
© Showtime

En bref, c’est encore une fois un excellent épisode. Le fait que la narration soit posée et que ça se déroule à huit clos permet d’avoir une atmosphère étouffante ponctuée de quelques brèves bulles d’oxygène.

Ce soir, c’est le final de la saison 1 sur Showtime. On se donne rendez-vous, mardi pour la critique sans spoiler de ce 8ème et dernier épisode de la saison !

[FA_Lite id=”8758″]

Gregory Bertrand

Gregory Bertrand

Rédacteur en chef de Commander007.net. Réalisateur de court-métrage et montages en tout genre à ses heures perdues. Il a découvert 007 sous les traits de Timothy Dalton il y a maintenant une dizaine d'années et n'a jamais cessé d'accroître sa collection bondienne depuis. Sa quête ultime s'est récemment achevée avec la découverte du Teaser préventif de "Tuer n'est pas jouer" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.