[Penny Dreadful] La promo s’intensifie pour la série de John Logan

1499519_299082573576480_1892633082_n

Le 11 mai se rapproche à grands pas et ça se sent, la promotion de la série Penny Dreadful commence à s’accélérer. L’occasion de faire le point sur ce qui nous attend dans cette série horrifique !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais vous faire une confidence, je ne suis pas un grand fan de l’horreur. Du tout. Pour un tas de raisons. La principale étant, bien entendu, que ça fait peur (You don’t say…) !

Mais Penny Dreadful représente plus, à mes yeux, que l’horreur. Il représente l’angoisse du Londres de l’époque Victorienne (Jack es-tu là ?), le quotidien pénible de la population des bas-fonds, la misère, l’opium (Walther White n’était pas encore né à l’époque), la brume épaisse recouvrant la ville, etc.
Une atmosphère ultra anxiogène qui était propice aux plus folles idées et déboucha sur la création de personnages absolument incontournables qui ont servi de fondation au genre.
La difficulté majeure de la série repose sur la tâche délicate qu’est l’équilibrage entre monde occulte/fantastique et réalité ‘historique”. Tout en évitant de tomber dans le cliché ou le ridicule.

Mais, avant de commencer, savez-vous ce que signifie le titre ?

Les plus curieux d’entre-vous auront sans doute été consulter l’ami Wiki (partenaire de la réussite scolaire de vos enfants depuis 2001) et voici ce qu’il nous raconte :

Un penny dreadful (aussi appelé penny horrible, penny awful1, penny number ou penny blood) était un genre littéraire surtout populaire au Royaume-Uni pendant le XIXe siècle. Il s’agissait d’histoires macabres fictives publiées sur plusieurs semaines, elles étaient vendues en petits livres de 1 penny chacun.

La série suivra un trio de personnages qui va se charger de combattre ce mal invisible, inconnu, qui massacre la population : Vanessa Ives (Eva Green), Ethan Chandler (Josh Hartnett) et Sir Malcolm Murray (Timothy Dalton).

vanessa1jpg-56a157_610w pennydreadfulethanjpg-56a154_610w pennydreadfulmalcolmjpg-56a156_610w

Mais qui sont-ils réellement ?

Vanessa Ives : Une mystérieuse et séduisante jeune femme pleine de secrets et de danger. Elle est très observatrice, peut-être même clairvoyante, et est médium. Ses dons sont puissants et utiles pour ceux qui l’accompagnent, particulièrement pour Sir Malcolm, mais c’est également un fardeau. Ses démons intérieurs sont plus que réels pour elle et ses proches et menacent de détruire sa santé mentale ainsi que sa vie.

Ethan Chandler : Un américain charmeur qui se retrouve piégé au coeur du Londres de l’époque Victorienne. Il sera engagé par Sir Malcolm pour l’aider dans sa quête (ndlr. combattre les démons) et va rencontrer Brona Croft (Billie -Rose Tyler- Piper) qui est une séduisante damoiselle au passé trouble.
Mais Ethan semble lui aussi caché un lourd secret qui menace de prendre le dessus sur lui.

Sir Malcolm Murray : Un ancien explorateur de l’Afrique qui s’est lancé dans une quête personnelle. Il a payé un lourd prix pour son excitante carrière. Bien que sa maison soit remplie de ses souvenirs de voyages, il est entièrement dévoué à sa famille et ses proche. Sir Malcolm est déterminé à corriger les torts de son passé, avec l’aide de Vanessa. Mais sa plus grande épreuve ne fait que commencer.

pennydreadfuldorianjpg-df0f5f_610wpennydreadfulvictorjpg-df0f61_610w

Du côté des “Forces du Mal” (et non du Mâle), nous retrouverons deux personnages issus des Penny Dreadful : Dorian Gray (rien à voir avec le roman qui comporte 50 nuances) (Reeve Carney) et le Dr Victor Frankenstein (Harry Treadaway).
(ndlr. Quand je dis Forces du Mal, je sous-entend qu’il pourrait y avoir quelque chose de ‘monstrueux’ en eux. Pas forcément qu’ils seront contre nos trois amis.)

Dorian Gray : Dorian Gray est un jeune homme plein de vitalité à la beauté inégalée. Il ne craint nul danger, en réalité, il s’y retrouve souvent mêlé. Gray possède la jeunesse éternelle.

Dr Victor Frankenstein : Plus poète romantique que chirurgien, Victor Frankenstein est un homme tendre et fasciné par les mystères de la vie et de la mort. Il s’est consacré à la recherche de ce qui rend les choses vivantes et a sacrifié absolument tout dans cette quête scientifique. Cependant, il joue avec le feu et ses recherches ont abouti à quelque chose aux conséquences désastreuses.

Tout cela est extrêmement alléchant et, si vous vous donnez la peine d’aller regarder le Blog de Production de la série, vous vous rendrez compte que John Logan (et son équipe de décorateurs) ne lésine pas sur les moyens pour que la magie du Londres Victorien opère à l’écran.

PennyDredful_960x540

[FA_Lite id=”8758″]

Gregory Bertrand

Gregory Bertrand

Rédacteur en chef de Commander007.net. Réalisateur de court-métrage et montages en tout genre à ses heures perdues. Il a découvert 007 sous les traits de Timothy Dalton il y a maintenant une dizaine d'années et n'a jamais cessé d'accroître sa collection bondienne depuis. Sa quête ultime s'est récemment achevée avec la découverte du Teaser préventif de "Tuer n'est pas jouer" !

Une pensée sur “[Penny Dreadful] La promo s’intensifie pour la série de John Logan

  • 26 mars 2014 à 17 h 13 min
    Permalink

    ah! eva green!
    ah!thimoty dalton!
    vive daniel craig!!!!!!!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.