La justice espagnole menace Sean Connery

sean-connery-460_782185c nor blanc

L’ex-interprète de James Bond risque-t-il la prison ?

D’après un article du Latin American Herald Tribune publié le 2 juillet 2013, un mandat d’arrêt pourrait être délivré contre l’acteur Sean Connery et son épouse s’ils ne comparaissent pas d’ici six mois devant la justice espagnole.

Cette décision est principalement due au fait que « toutes sortes d’obstacles » ont été dressés pour entendre les déclarations de Sean et sa femme Micheline Anne Jeanne Connery, la procédure remontant à mai 2010.

SEAN CONNERY ET SA FEMME A MARBELLA

Âgé alors de 80 ans, l’acteur avait évoqué son âge et ses problèmes de santé quand il a refusé de se présenter en Espagne pour témoigner.

En Décembre 2010, la justice espagnole avait lancé une procédure pour avoir un témoignage du couple Connery depuis les Bahamas où le couple vit actuellement, mais sans suite.

L’affaire repose sur plusieurs actes criminels dont notamment le blanchiment d’argent lié au rezonage de la propriété en bord de mer de Sean Connery dans la station balnéaire espagnole de Marbella permettant la construction de 72 appartements de luxe.

La poursuite a débuté en 2007 et comprend une vingtaine de prévenus, dont l’ancien maire de Marbella Julian Muñoz, accessoirement l’ex-petit ami de la chanteuse espagnole Isabel Pantoja.

Jusqu’en 1999, Sean Connery et sa femme ont passé des vacances dans un chalet sur ​​leur parcelle balnéaire de Marbella, où figure aujourd’hui un bâtiment de quatre étages.

En référence avec sa carrière de James Bond, cette affaire a été surnommée « Goldfinger ».

Sir Godfrey

Rédacteur de Commander James Bond