From Saarbrücken with Love

saar12.1244469301.jpg

Premier article en revenant de Saarbrücken où se tenait la conférence internationale sur The Cultures of Bond . Il est dur de faire un résumé ou un compte rendu immédiat de la conférence, sans passer d’abord par mon expérience en tant que fan.

Tout d’abord, la conférence de Saarbrücken n’était pas un rendez-vous de Bondmaniaques, mais principalement d’universitaires, d’enseignants ou de chercheurs, passionnés, intéressés, ou travaillant sur James Bond. C’est donc une atmosphère très collégiale et enthousiaste de rencontre des différents domaines universitaires, qui s’est déroulée autour d’un thème que chacun considérait comme passionnant. Évidemment, il n’y avait pas que des experts ou des universitaires, mais aussi des étudiants, des présidents de fan clubs, ou de simples fans non seulement attirés par le sujet, mais aussi, et c’est le principal, par l’approche qui y était développée.

 Cet événement organisé par le Dr Christian Krug et le professeur Joachim Frenk avait pour but de réunir autour de ce thème, les différents domaines universitaires qui ont travaillé sur James Bond, d’où une extrême diversité des champs convoqués : cela allait des livres écrits sur la vie de Fleming, aux études cinématographiques sur les films de Bond et ses pastiches, en passant par des études littéraires sur l’influence de Shakespeare sur les romans, sans oublier les analyses psychologiques, historiques, symboliques, sémiotiques (et encore, j’en oublie) autour de l’univers de 007. Tout cela s’accompagnait de la joie de faire partager et d’échanger ses points de vue sur les performances des films, des acteurs et les réflexions sur l’avenir de la saga.

Certaines hautes personnalités des études bondiennes étaient présentes, comme James Chapman , auteur de License to thrill , Chritoph Linder , qui a suivi tous les débats universitaires autour de James Bond, ou encore Andrew Lycett , biographe de Ian Fleming. Il est cependant dommage que parmi tous les auteurs qui avaient participé au premier colloque de Paris, seul Luc Shankland (qui avait présenté un papier sur James Bond, agent secret ou agent double de la britannité ?) était présent. Ce qui est remarquable à cette conférence est le réel partage et l’écoute entre les membres venant d’horizons différents. Les débats suivant les présentations des articles rédigés pour l’occasion ont été vraiment riches, chacun faisant partager ses connaissances, des plus experts aux moins experts, au cours, et en dehors des conférences. À la variété des profils s’ajoutait la variété des nationalités, et le cadre magnifique du campus universitaire de Saarbrücken, immense, vert, moderne et paisible.

Le fan que je suis a ainsi pu participer aux débats, et rencontrer des personnes vraiment intéressantes, passionnées par Bond et prêtes à échanger. J’ai aussi beaucoup profité de textes sur Bond, réellement enrichissants et surtout, qui mobilisent le même vocabulaire et utilisent une approche scientifique à laquelle j’essaie de tendre dans certaines analyses de ce blog.

 Évidemment, la plupart exposés étaient textuels, alors que mes articles se basent beaucoup plus sur des images directes des films, à partir desquelles je dérive. Cette différence de traitement va cependant m’être utile sur mon blog. Je vais pouvoir d’une part, améliorer ma façon de parler de Bond, et d’autre part, essayer de partir de ces exposés pour aller plus loin, où apporter mon point de vue. Recopier textuellement le contenu des conférences serait long et fastidieux, d’autant plus que les auteurs disposent en priorité de ce qu’ils exposent. D’autre part, le support écrit de ces conférences sera bientôt mis en ligne et en anglais sur internet.

Je vais donc prendre mon temps pour partir de certains exposés de ces auteurs, et apporter mes critiques, ou mes ajouts à ces analyses.

J’espère donc pouvoir très bientôt (sauf si d’autres obligations m’amènent loin de mon blog pour le mois de juin) vous faire partager certaines facettes de cette magnifique conférence, sans pour autant arrêter mes articles de fans et mes analyses sur la saga. Pour finir, j’aimerais remercier toutes les personnes ayant participé à cet évènement (qui a été pour moi un grand moment), et en particulier Monika Seidl, André Nimtz, Alessandro Catania, cette chère Abigail de Kosnik et son amie Jennifer, Wolfgang Thürauf (président du Bond Klub d’Allemagne ), Isis Martinsen et Saskia Lemm, sans oublier les organisateurs!

Des Jamesbonderies... entre autres

Des Jamesbonderies... entre autres

Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

Une pensée sur “From Saarbrücken with Love

  • 15 juin 2009 à 10 h 21 min
    Permalink

    Eh bien, voilà déjà un premier compte rendu. Formidable.

    Répondre
  • 15 juin 2009 à 10 h 22 min
    Permalink

    Des professionnels de James Bond ? Tu sais que c’est un tout PETIT PEU flippant.. Pire que Star Wars !! Cela dit, ce n’est pas une critique, j’aime les personnes qui aiment et connaissent à fond un sujet! Merci pour ce premier report, pas grave pour les photos..Bon courage pour le nouveau blog, je comprends le boulot!!!xxx

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.