[Courrier International] James Bond, Maire de Rome

[Courrier International] James Bond, Maire de Rome

Aujourd’hui, nous partageons cet article de Courrier International publié le 10 mars 2015. James Bond, ce n’est pas que de la fiction, et parfois, le tournage touche à des questions politiques bien réelles !Pour les besoins du tournage de son prochain film à Rome, l’agent 007 réasphalte les routes, nettoie les graffitis et répare le mobilier urbain. Dites donc, Monsieur Bond, vous ne seriez pas en campagne électorale ?

En deux semaines de tournage à peine, l’espion le plus célèbre du cinéma a laissé sa marque dans la Ville éternelle, s’enthousiasme le pure player italien Linkiesta. L’agent 007 est à Rome, avec sa suite, pour tourner le dernier volet de ses aventures, Spectre, dans lequel on retrouvera Daniel Craig, Monica Bellucci ou encore Léa Seydoux. La présence de tout ce petit monde n’est pas passée inaperçue.

Au service de Sa Majesté

Outre l’avantage économique pour les hôteliers, restaurateurs et autres fournisseurs, la production devrait s’acquitter, au total, d’une taxe d’un million d’euros pour l’occupation de terrain public. Mais les bénéfices les plus visibles sont réservés aux quartiers qui servent de décor aux aventures de James Bond : « … rues nettoyées, mobilier urbain réparé, graffitis effacés des murs, réasphaltage des routes abîmées par les dernières pluies… » Bref, observe Linkiesta : « Là où [le maire de Rome] Ignazio Marino a échoué, l’agent au service de Sa Majesté a réussi. »

On raconte même que les vigiles municipaux, qu’on avait eu tant de mal à réunir pour travailler le jour de l’an, « se battent désormais pour assurer les veilles de nuit, alléchés par les généreuses indemnisations offertes par la production ». Au moment de tourner aux abords de la basilique Saint-Pierre, des repas ont été distribués aux sans-abri du quartier. En outre, la production a proposé à la ville de Rome de lui offrir un spot promotionnel : un clip de trente secondes de vues aériennes sur la capitale, qui sera remis aux autorités romaines six mois après la sortie du film. A se demander si James Bond, le héros créé par Ian Fleming, ne serait pas en campagne électorale.

Des bouchons, pour changer

Si ces travaux d’embellissement sont courants lors de tournages, « la production de Spectre a fait les choses en grand », au-delà des zones de tournage prévues initialement. Pour autant, « ceux qui s’attendent à un plan de requalification à l’échelle de la ville risquent d’être déçus », tempère Linkiesta, et « les désagréments pour les citadins ne manquent pas » : des quartiers entiers ont ainsi été fermés aux voitures, d’où de sérieuses complications pour le trafic. Mais bon, il faut admettre que, « pour bloquer la capitale, il suffit bien souvent d’un orage ».

« D’ici au 15 mars, la production de Spectre fera ses adieux et s’en ira. Le tournage achevé, il ne serait pas désagréable qu’un autre maire arrive en ville. Un vrai, cette fois. »

Source : Courrier International

About the author

Ytterbium
Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Spectre – le plein de concept arts

Que diriez-vous de jeter un œil sur les