[Penny Dreadful] Vanessa Ives Origins

[Penny Dreadful] Vanessa Ives Origins

MV5BMzk3MDAzMDg3Ml5BMl5BanBnXkFtZTgwNTMwMDQ5MTE@._V1__SX1853_SY919_

Plongeons-nous à nouveau dans l’univers sombre et mystérieux de « Penny Dreadful » pour cet épisode consacré à Miss Vanessa Ives (Eva Green).

Je dois bien vous avouer que après l’épisode 4, j’ai eu une petite baisse de « foi ». Peut-être est-ce dû aux nombreux personnages traités dans l’épisode, peut-être est-ce dû au final extrêmement surprenant et quelque peu décevant. En tous les cas, j’ai eu du mal à me mettre devant ce 5ème épisode intitulé « Closer than Sisters ».

Penny Dreadful n’est jamais aussi bonne que quand elle se concentre sur un unique personnage.
Et quoi de mieux que de prendre le personnage le plus intéressant -mystérieux- de la série et explorer son passé ?
Découvrir les raisons qui l’ont menée à passer de la gentille fille catholique à la femme pleine de ‘fureur’.

Penny 1
© Showtime

Cet épisode est bien plus intéressant que le précédent car si on explore la jeunesse de Vanessa, son enfance avec Mina passée dans la maison de Sir Malcolm et le sombre secret qu’elle a enfoui en elle, les non-dits entre elle et Sir Malcolm prennent enfin un sens. C’est également l’occasion de dévoiler le début de leur « partenariat ».
Il s’agit donc d’un flashback des plus passionnant qui donne l’occasion à Eva Green de montrer tout son talent. Elle livre une prestation sans faille qui force l’admiration.

Penny 2
© Showtime

La force qui émane de son personnage a été acquise par des épreuves très douloureuses qui ont envoyé son esprit aux frontières de la folie. L’occasion de changer d’esthétisme lors de certaines séquences et faire prendre à l’épisode une teinte assez terne, éloignée de l’époque Victorienne. L’histoire mettant en scène la mélancolie de Vanessa, c’est un choix tout à fait judicieux.
Il y a des passages que j’aime énormément, notamment lorsque le Démon qui tourmente Vanessa prend la forme d’un des personnages. C’est intéressant de voir qu’Il choisit de prendre cette apparence pour se révéler à elle. Ça montre sans doute qu’il y a encore énormément de choses à découvrir à son sujet.

Penny 3
© Showtime

En bref, cet épisode est à mon humble avis le meilleur depuis le pilote.
Par rapport au précédent épisode, il apporte une certaine fraîcheur dans la série grâce à sa narration d’une étonnante fluidité. Les personnages campés par Eva Green et Timothy Dalton prennent également de l’épaisseur, les rendant encore plus intéressant.
Mais le véritable point fort de cet épisode « Closer than Sisters », c’est la prestation de la belle Eva Green. Absolument parfaite.

Quant à moi, je vous retrouve la semaine prochaine pour l’épisode 6 « What Death Can Join Together ». D’ici-là, portez-vous bien !

[FA_Lite id= »8758″]

2 Comments

  1. Pingback: [Penny Dreadful] Sir Malcolm, roi de l’échiquier de John Logan ? | Commander James Bond – CJB

  2. Pingback: Penny Dreadful : La saison 2 en avril sur Showtime !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

[Scripts] Bond 16 : Risico et autres péripéties bondiennes

The Living Daylights (1987) avait la délicate tâche