Commander James Bond France

[NTTD] Le point sur la promotion & sortie #27

Probablement le dernier ou avant-dernier de cette série d’articles, malheureusement l’équipe technique du film ne vend pas autant de documents sur Ebay qu’avait plus le faire celle de Spectre. La pêche aux infos suite à la sortie du film est donc bien décevante… Toujours est-il que cet article sera actualisé souvent si il y a du neuf.

SPOILERS !

001- The James Bond Archives

The James Bond Archives de Paul Duncan a été réédité il y a quelques jours dans une édition ajoutant du contenu lier à No Time To Die. Maintenant ceux qui ont la précédente édition du livre trouveront un peu fort de café de réinvestir 150 € (+ 6 kg de frais de port) juste pour une dizaine de pages inédites (dont une bonne partie du contenu est un résumé du film dont on connaît déjà l’intrigue)… Heureusement il y a ce post sur les forums et voici ce qu’il faut retenir de cette nouvelle section Mourir peut attendre :

  • En 2017, Neal Purvis et Robert Wade avaient imaginé un script où Bond poursuit sa relation avec Madeleine Swann, comportant une toxine qui cible les gens en fonction de leurs ADN.
  • Danny Boyle & John Hodge avaient Bond découvrant qu’il a un enfant, pas de Madeleine mais d’une relation passée.
  • L’idée que Bond ait fille avait déjà été développé dans les premiers scripts de Spectre. L’idée de tuer Bond avait également été considérée dans ce film.
  • Une des fins envisagées pour le film de Fukunaga était Bond nageant dans des eaux radioactives et perçant du béton pour collecter des agents pathogènes du méchant, alors nommé « Valentin Segura ». À la fin, Bond s’infiltre dans le repaire de Segura, le monastère Solovetski dans le nord de la Russie, pour sauver Madeleine et leur fille.
  • Selon Fukunaga : « M. White a empoisonné la famille de Safin afin que SPECTRE puisse prendre le contrôle de l’installation [de poison] et la gérer par lui-même ».
  • Le bateau de Bond (Jamaïque) est nommé « Happenstance » (équivalent français : « le hasard).
  • Cary Fukunaga à propos de la Jamaïque : « À l’origine, il y avait un jardinier et des scènes dans une salle de boxe et un salon de coiffure, mais elles faisaient artificielles. J’ai même rencontré Grace Jones pour qu’elle fasse revivre le personnage de May Day en tant que chef de gang/mafia, mais j’ai décidé que Bond n’avait pas d’amis ».
  • À l’origine quand Nomi entrait dans la chambre de Bond et commençait à se déshabiller, Bond disait « Je pense que je devrais utiliser de quoi me protéger » et revenait avec une arme, et elle pointait aussi une arme sur lui. Cette scène fut plus tard retournée à Pinewood, car elle ne semblait pas convenir, Bond étant émotionnellement connecté à Madeleine.
  • La blessure à la cheville de Craig est survenue le 8 mai 2019, alors qu’il tournait la scène où son personnage se rend à l’avion avec Valdo.
  • Gregg Wilson : « Nous ne le disons pas, mais il est sous-entendu que l’empoisonnement de Safin l’a également rendu infertile, il est donc le dernier de sa lignée familiale. Il sait que son héritage est seulement ce qu’il fait et laisse derrière lui par ses actions ».
  • Les cinéastes ont crée un faux script du film (avec des choses comme Nomi 001 à la place de 007, Bond qui est anobli à la fin) pour garder secrets les éléments de l’histoire.

Les images :

002- Vlog voitures

003- Poster Chinois

Le film est (enfin) sorti en Chine, et on a va ce poster à l’occasion :

004- Effets spéciaux numériques #2

Art of VFX a égallement interviewé Salvador Zalvidea de Cinesite à propos des effets générés par ordinateurs du film :

« Nous n’avons rencontré le réalisateur Cary Joji Fukunaga qu’une seule fois (c’était un gars occupé !) ; sinon, nous nous sommes appuyés sur Jonathan Fawkner et Mara Bryan, les producteurs VFX. […] Dans un autre plan, Safin enroule étroitement une chevelure blonde autour de son doigt. Même en 4K, les cheveux n’étaient pas visibles. Image par image, nous avons fait pivoter le brin pour le rendre visible. Cela semble mineur, mais c’était un travail difficile pour la personne qui l’a prit en charge. […] Enfin, un plan où Bond atteint une salle de contrôle au point culminant d’une autre séquence d’action. Il essaie d’ouvrir un mécanisme de porte. Quand ils l’ont filmé, la machinerie se déplaçait plutôt lentement. Nous avons recréé les contrepoids et le mécanisme d’ouverture des portes par ordinateur, sur la base d’images de référence, et avons pu le faire fonctionner plus rapidement pour maintenir le rythme dynamique de la séquence ».

Au sujet des effets d’Héraclès : « nous avons amélioré le maquillage qu’il y avait sur le plateau, créant des furoncles et des brûlures sur le visage des acteurs. Dans certains cas, nous avons dû atténuer ce qu’ils avaient créé ; il fallait que ce soit convaincant, mais pas trop choquant ou dégoûtant. La production a fournie des scans de la plupart des acteurs ».

Pour la séquence où Q est dans son laboratoire rempli d’ordinateurs, examinant l’œil artificiel de Blofeld : « cette séquence a été entièrement tournée sur fond vert, avec Q et ses moniteurs, rien d’autre. Nous avons utilisé un Lidar de l’environnement d’origine ainsi que des photos de référence du tournage. J’étais assez content du résultat car l’arrière-plan numérique est complètement non discernable ».

Pour Cinesite et son équipe de 67 personnes qui ont retouchés 127 plans du film, le plus dur fut de créer la « fumée » lorsque Héraclès sur diffuse dans l’air durant la soirée à Cuba. Il ont fini le travail sur le film le même jour où fut annoncé le premier report lié à la COVID-19.

005- Sound editors

Les supervising sound editors Oliver Tarney et James Harrison ont eut le droit à une interview par A sound effect :

« L’une des premières scènes sur lesquelles nous avons travaillé a été l’ouverture en Norvège avec l’homme masqué. On nous a demandé de donner une qualité sinistre aux crampons et de rendre le lent glissement de la porte inquiétant lorsque Safin entre dans la maison. […] Nous avons eu beaucoup de notes de Cary sur l’expérience immersive utilisant les environnements [qu’il voulait]. C’était un processus qui a évolué. Plus nous avions de scènes de Tom et Elliott avec des notes d’accompagnement de Cary, plus nous apprenions quelle était la sensibilité de Cary à propos du son ».

Pour la séquence où la DB5 se fait trier dessus : « certains des éléments que nous avons utilisés ont été réalisés à partir d’enregistrements que nous avions déjà réalisés. Ensuite, pour essayer d’obtenir de la variation, une grande partie a été enregistré dans un foley theater à l’aide de marteaux et de divers objets tranchants heurtant différents types de verre de sécurité qui ne se briseraient pas ».

« Nous avons eu la chance d’avoir accès à tous les véhicules. Nous avons fait des sessions d’enregistrement sur quelques jours – une journée Aston Martin et une journée Land Rover/moto. Nous avons d’abord enregistré les moteurs, puis enregistré chaque véhicule sur toutes les différentes surfaces dont nous avions besoin pour les séquences. On avait également eu beaucoup de chance d’avoir tous les cascadeurs pour l’enregistrement. […] Lorsque nous nous trouvions dans une petite zone circulaire avec les motos nous encerclant à toute vitesse et passant à moins d’un demi-mètre, c’était assez éprouvant pour les nerfs, mais les sons que nous avons capturés étaient tout simplement phénoménaux et cela ajoute vraiment une couche supplémentaire à la bande-son ».

Pour le planeur furtif : « nous avons utilisé des enregistrements de planeurs ainsi que de l’air et du vent pour donner cette sensation de vol, mais évidemment, c’est une machine à la pointe de la technologie, elle devait donc sonner moderne et professionnelle. Il y a un peu d’impulsion de sonar quand ils vont enfin sous l’eau, juste pour vendre l’idée ».

Pour l’explosion du laboratoire dans le gratte-ciel : « D’après les plans précédents, vous voyez que ces engins qu’ils plantent émettent un gaz. Donc, une partie de l’idée sous-jacente était que lorsque les bombes explosent, tout ce gaz s’enflamme, puis il aboutit à une énorme explosion ».

« Je pense que nous avons terminé en mars [2020]. […] Nous avons fini de livrer tous les différents formats un vendredi, puis le dimanche a eu lieu le confinement [en Angleterre] ».

006- Éditeurs

Les éditeurs Elliot Graham et Tom Cross racontent à Bellow the line qu’ils ont notamment voyagé avec la production pour éditer sur place (« [À Matera] Tom et moi éditions dans la cave à vin d’un hôtel ») et que à l’origine Cay Fukunaga voulait tourner la séquence à Cuba en plan séquence :

« C’était censé être une prise, mais au moment où Tom et moi sommes arrivés, il y avait plusieurs morceaux, en partie pour que vous puissiez suivre plus facilement. Aussi, Daniel s’investit dans chaque prise, il n’y a pas de demi-efforts avec lui. Il y avait une certaine appréhension à l’idée de faire un plan de vingt minutes. […] Puis il s’est blessé avant que ça soit filmé. Cela signifiait qu’il fallait tourné en plusieurs parties ».

007- Encore plus d’effets spéciaux

« C’était censé être une poursuite dans un ciel bleu, ce qui a été le cas pendant une grande partie du tournage de la première équipe », se souvient le co-editeur Elliot Graham à propos de la poursuite en tournée Écosse pour VFXvoice. « Cependant, pendant que nous étions là-bas avec la deuxième équipe, il a plu tout le temps et les routes étaient couvertes de boue. C’étaient une cascade où se renverse une voiture. Ils ont fait la cascade une fois. Nous avons attendu quatre heures, abandonné, l’avons faite sous la pluie, espérant pouvoir la virer par ordinateur. Nous avions vraiment besoin d’une troisième prisee parce que nous n’avions le moment où où la voiture de Bond heurte cette autre voiture. Il pleuvait juste trop, et au moment où ça s’est éclairci quelques jours plus tard, nous avons dû passé à autre chose à cause du calendrier. Cela nous a laissé dans la position de me demander un plan où la voiture de Bond faisant semblant de heurter une autre voiture. Les gars des effets visuels pourraient ajouter numériquement la deuxième voiture plus tard. Ce sont les réalités pratiques du cinéma ».

Chris Corbould confirme une scène coupée : « un hydravion le long du sol essayant d’obtenir suffisamment de vitesse pour décoller tout en étant poursuivi par des bateaux armés. Pour cela, nous avons fabriqué un avion avec un moteur entraînant ses roues sans hélice afin que nous puissions monter et descendre à notre guise avec un pilote en dessous ».

008- Les futurs bonus Blu-Ray/DVD ?

Les futurs bonus des éditions physiques auraient fuités et autant dire que ça s’avère très décevant :

  • A Global Journey (7 min 29)
  • Anatomy of a Scene: Matera (11 min 02)
  • Designing Bond (10 min 35)
  • Keeping it real: The Action of No Time To Die (5 min 58)
  • Being James Bond (44 min 38 ; non inédit)

Et ce serait tout… À voir si cela se confirme, on fera un article dessus quand les diverses éditions auront été officiellements annoncées par EON.

009- Autres, images, produits dérivés & couvertures de magazines

John Altman et Derek Watkins ont participé à l’enregistrement des cuivres de bande originale de Mourir peut attendre.

Below the Line a interviewé le réalisateur de la seconde équipe, Alexander Witt. Malheureusement rien d’intéressant sur le film en soi en ressort, mais ce passage concernant Skyfall est à noter : « l’idée était d’aller en Inde, alors nous avons faits des repérages en Inde deux fois. Mais à chaque fois que nous y retournions, les prix augmentaient et le temps dont nous disposions pour chaque endroit où nous voulions tourner diminuait. Vous ne pouvez être ici que pendant quatre heures, seulement le matin pendant deux heures, et des choses comme ça. Alors nous avons tout changé, toute la scène a changé pour Istanbul à la place ».

Les Points sur le tournage
 
Point promo 1
Point promo 2
Point promo 3
Point promo 4
Point promo 5
Point promo 6
Point promo 7
Point promo 8
Point promo 9
Point promo 10
Point promo 11
Point promo 12
Point promo 13
Point promo 14
Point promo 15
Point promo 16
Point promo 17
Point promo 18
Point promo 19
Point promo 20
Point promo 21
Point promo 22
Point promo & sortie 23
Point promo & sortie 24
Point promo & sortie 25
Point promo & sortie 26
 
Galerie photo (+ 2000 images)

Clement Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

3 commentaires

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Nos amis du groupe Facebook Planète 007

Actuellement en salles

Bienvenue sur CJB

Translate the page with Google Translate :


Catégories

Nos partenaires du Club James Bond France

Notre Facebook :

Parce qu’un petit like/commentaire fait toujours plaisir ! 😉

Nos amis du groupe Facebook Planète 007

%d blogueurs aiment cette page :