EON annonce une saison 2 à la série James Bond Jr. ! {Poisson d’avril}

[notification type=”notification_info”]C’était en réalité notre poisson d’avril / April fool’s day[/notification]

Pinewood Studios (31 mars 2019) – MGM, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, producteurs des films de James Bond, annoncent aujourd’hui une seconde saison à la série d’animation JAMES BOND JR. originellement diffusée en 1991. Dans celle-ci, le neveu de l’espion international James Bond, James Bond Jr., était déterminé à suivre les traces de son oncle. James Bond Jr. et ses amis I.Q. (le petit-fils de Q) et Gordo Leiter (fils de l’agent de la CIA, Felix) s’inscrivaient à Warfield, une école préparatoire au Royaume-Uni située sur le terrain d’une ancienne base de formation au contre-espionnage. Ensemble, les camarades de classe se battaient contre S.C.U.M. (Saboteurs and Criminals United in Mayhem), un cartel international de terroristes et de scientifiques fous. Michael G. Wilson :

Quand on a créé James Bond Jr., on voulait raconter une histoire sous un angle nouveau qui parlerait aux enfants des deux cotés de l’Atlantique, tout en rendant hommage au personnage de James Bond avec lequel les plus « grands enfants » ont grandit et ont appris à aimé. Cela fait un moment déjà que nous cherchions à relancer la série mais avions peur de rester trop similaire à l’originale. Le monde ayant bien changé depuis les années ’90, notamment grâce aux nouvelles technologies informatiques, et avec le reboot de la saga avec CASINO ROYALE, nous pensions qu’il était temps de faire revenir la série en l’actualisant à notre époque.

Collaborant avec MGM et EON, l’équipe créative de Titmouse, Inc. (The Epic Tales of Captain Underpants, Half-Shell Heroes: Blast to the Past, Ballmastrz: 9009) sera en charge de l’animation et de la coécriture. Le Chief creative officer de Titmouse, Inc., Tim Kalina :

C’est un honneur de faire partie de la franchise Bond et de travailler avec les équipes prestigieuses de la MGM. Nous avons été impliqués dans le projet parce que nous avons toujours été fans de Bond, qu’étant une entreprise américaine nous pouvions plus facilement écrire pour le public américain, et surtout parce que nous avions la même idée pour relancer la série : la situer aujourd’hui. Notre série n’est pas la suite de l’originale [qui se finissait avec Bond Jr. récupérant le marteau de Thor] mais plutôt une remise à zéro, une sorte de reboot comme ils ont plus faire il y a quelques années avec les films. Les fans de la série originale ne serreront toutefois pas déçus dans la mesure où nous avons gardé le meilleur de celle-ci et la même structure. Nous avons cependant vraiment voulu nous servir de ce que Daniel Craig a apporté à la franchise en ancrant notre série dans son « ère » afin de la mettre au goût du jour.

Des changements ont ainsi été opérés pour que le jeune public puisse davantage s’identifier aux derniers films :

Notre James Bond Jr. sera blond et nous avons également penser à changer la couleur de peau de Gordo Leiter pour refléter la participation de Jeffrey Wright aux derniers films. Ce dernier personnage est très important pour nous car il s’agit de la connexion principale avec la culture et la mode américaine qui peut contraster avec celle britannique, donnant un peu de comique à l’ensemble. Dans la série originale Gordo est fan de surf mais ce sport faisant moins rêver les jeunes qu’il y a trente ans, nous avons décidé de lui donner un look « gansta » avec notamment une casquette rouge « make rap great again » afin de l’actualiser pour 2019. De même, Ben Whishaw faisant trop jeune pour être grand-père, nous avons fait de I.Q. le petit frère de Q au lieu de son petit-fils. Nous avons également supprimé le personnage de Tracy Milbanks au profit d’un nouveau : Madeleine Milbanks. Il était très important pour eux et pour nous que la série reflète les films, dit Tim Kalina.

L’une des grandes nouveautés de la série sera la présence de scènes d’action dans un univers de réalité virtuelle :

Les casques de réalité virtuelle ont envahi le marché ces dernières années et vu que notre I.Q. est une sorte de « geek » fan de jeux vidéo on s’est dit que ce serait amusant que Bond Jr. doive affronter S.C.U.M. dans des mondes virtuels crées par I.Q. et son alter ego « génie-informaticien » du camp des méchants, Boris (comme dans la série orignal nous faisons revenir des méchants emblématiques des films comme Boris ou encore Elvis). Ce qui est génial c’est que dans un monde en réalité virtuelle on peut tout faire : changer l’époque, introduire des éléments fantastiques et même abroger les lois de la physique lorsque l’on en a envie ; je pense que ça créer de superbes décors et des combats originaux jamais vus auparavant dans la saga.

Pour le producteur associé Gregg Wilson « la série s’annonce déjà encore meilleure que la précédente, j’ai récemment pu assister à une projection test avec des enfants d’un premier jet d’un épisode où le S.C.U.M. vole la Statue de la Liberté et la tour Eiffel pour demander une rançon ; les retours étaient merveilleux. Ils ne peuvent attendre que la série sorte et je pense que leurs parents aussi, qui n’auront d’ailleurs pas à s’inquiéter car la violence est très réduite et aucun personnage ne meurt à l’écran. On est partie sur un peu moins d’épisodes que la première saison, seulement une quarantaine [contre 65]. D’autant plus que cette fois il y aura un fil conducteur, cela concerne le père de Bond Jr. (le frère de James Bond), je ne peux rien dire de plus mais si vous avez vu SPECTRE, vous avez déjà une idée sur quoi vous attendre… ».

« Et puisque nous avons estimé que deux James Bond Jr. girls ne sont pas suffisantes, nous pouvons d’ores et déjà annoncer un partenariat avec Zodiak Media qui permettra à Bond Jr. de faire équipe avec les agentes secrètes des TOTALLY SPIES! au complet le temps d’un épisode. C’est l’une des nombreuses surprises qui attendent les fans de la nouvelle série ».

La saison 2 de James Bond Jr., produite par MGM et EON Production, réalisée par Titmouse, Inc., et distribuée par MGM sera diffusée début 2020 au Royaume-Uni sur BBC One et suivra peu après aux États-Unis sur NBC. Une gamme de jouets et de comics sera plus tard dévoilée dans le courant de l’année.

Source : 007.com.

Pour « fêter » ça, on se re-regardera bien le premier épisode de la série originale…

Et si l’anglais n’est pas votre tasse de thé, en VF ça donne :

La série originale avait également été adaptée en comics à l’époque…

[divider][/divider]

English version :

Pinewood Studios (March 31, 2019) – MGM, Michael G. Wilson and Barbara Broccoli, producers of the James Bond films, announced today a second season for the animated series JAMES BOND JR. originally released in 1991. In the original, the international spy James Bond’s nephew, James Bond Jr., was determined to follow in his uncle’s footsteps. James Bond Jr. and his friends I.Q. (Q’s grandson) and Gordo Leiter (son of CIA agent Felix) enrolled in Warfield, a preparatory school located on the grounds of an old counter intelligence training base in the UK. Together, the schoolmates fought against S.C.U.M. (Saboteurs and Criminals United in Mayhem), an international cartel of terrorists and mad scientists. Michael G. Wilson on the new series:

“When we created James Bond Jr., we wanted to tell a story from a new angle that would speak to children on both sides of the Atlantic, while paying tribute to the character of James Bond who the “older children” grew up with and have learned to love. It’s been a while since we thought about restarting the series but were afraid it’d too similar to the original. The world has changed a lot since the 90s, thanks to the computer technologies, and with the reboot of the film series, we thought it was time to bring back the series by updating it to our time.

Collaborating with MGM and EON Productions, the creative team of TITMOUSE, INC. (The Epic Tales of Captain Underpants, Half-Shell Heroes: Blast to the Past, Ballmastrz: 9009) will be in charge of animation and co-writing. Chief Creative Officer of Titmouse, Inc., Tim Kalina:

“It’s an honor to be part of the Bond franchise and to work with the prestigious MGM team. We were involved in the project because we were always fans of Bond, and being an American company we could write more easily for the American public, and especially because we had the same idea to relaunch the series: to update it for audiences of today. Our series is not a continuation of the original [which ended with Bond Jr. recovering Thor’s hammer] but rather a reboot, similar to the kind of reboot they did a few years ago for the movies. Fans of the original series will not be disappointed since we took the best of the original series and kept the same structure. However, we really want to use what Daniel Craig has brought to the franchise by anchoring our series in the current ‘era’ to bring it up to date”.

Changes have been made so that young audiences can identify more with the latest films:

“Our James Bond Jr. will be blond and we changed the skin color of Gordo Leiter to reflect Jeffrey Wright’s participation in the movies. This last character is very important to us because he is the main connection with America’s culture and fashion, which can contrast with the British one, giving a little comedic style to the whole series. In the original series Gordo is a fan of surfing, but this sport is less appealing for young people than it was thirty years ago, so we decided to give him a ‘gansta’ style, especially with a red cap with the inscription “Make Rap Great Again” in order to update him for 2019. Similarly, since Ben Whishaw is too young to be a grandfather, we changed I.Q. to Q’s little brother instead of his grandson. We also changed Tracy Milbanks to Madeleine Milbanks. It is very important for MGM, EON and for us that the series reflects the current movies”, says Tim Kalina.

One of the big novelties of the series will be the presence of action scenes in a world of virtual reality:

“Virtual reality headsets have invaded the market in recent years and as our I.Q. is a kind of ‘geek’ video game fan we thought it would be fun for Bond Jr. to face S.C.U.M. in virtual worlds created by I.Q. and his alter-ego ‘genius-computer scientist’ baddie, Boris (as in the original series we’re bringing back emblematic villains of the films like Boris and Elvis). The great thing is that in a world of virtual reality you can do anything: change the era, introduce fantastic elements and even do away with the laws of physics when you want to; I think that it creates beautiful scenery and original fights like never seen before in the saga”.

For Associate Producer Gregg Wilson: “The show is already looking better than the previous one, I was recently able to see a test screening with kids of an episode where S.C.U.M. steals the Statue of Liberty and the Eiffel Tower and demand a ransom; the returns were wonderful. They can’t wait for the show to come out and I think their parents won’t either. They won’t worry because the violence is very light and no characters die on the screen. We went with fewer episodes than the first season, only forty. Especially since this time there will be a common thread, it concerns the father of Bond Jr. (the brother of James Bond), I can’t say anything more but if you saw SPECTRE, you already have an idea about what to expect…”

“Since we felt that two James Bond Jr. girls are not enough, we can already announce a partnership with ZODIAK MEDIA that will allow Bond Jr. to team up with the full team secret agents of the TOTALLY SPIES! for one episode. This is one of the many surprises that awaiting fans of the new series”.

Season 2 of James Bond Jr., produced by MGM and EON Productions, directed by Titmouse, Inc. and distributed by MGM will be broadcast in early 2020 in the UK on BBC One and will follow shortly after in the USA on NBC. A range of toys and comics will be unveiled later this year.

Source : 007.com.

[divider][/divider]

Poisson d’avril ! On espère cependant que l’absurdité de la news vous aura fait sourire et nous remercions tous ceux qui ont pris le temps de lire le texte grotesque de l’article. Si on n’ira pas jusqu’à vous inviter de regarder la série James Bond Junior de 1991 en entier, nous vous conseillions cependant de regarder un ou deux épisodes, ne serait-ce que par curiosité et votre culture générale bondienne… Et si vous ne connaissiez pas on vous invite aussi à regarder notre fiche de présentation de la série disponible ici.

À noter que l’idée de Bond qui affronte le méchant dans un monde de réalité virtuelle n’était pas inédite : en effet c’était la fin prévue pour le comics Bond A Silent Armageddon ; mais la fin de cette bande dessinée ne fut ultimement jamais publiée.

Enfin il nous reste plus qu’à remercier Pat Carbajal, artiste connu auprès le communauté Bond au vu des magnifiques dessins qu’il réalise (entre autres) sur 007, et qui nous en a gentiment dessiné 3 trois superbes que vous pouvez voir au-dessus et auquel nous n’avions plus qu’à créer les couleurs. Ce poisson n’aurait pas plus se faire sans lui, alors n’hésitez pas à visiter son Twitter et son blog pour voir ses autres créations bondiennes. Nous on vous laisse avec les trois dessins originaux qu’il nous a fournis :

Clément Feutry

Clément Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.