[Bond 25] Un décor en construction en Norvège ?

Selon la presse locale de Norvège, des décors pour un film qui serrait potentiellement Bond 25 seraient en train d’être contre sur les bords du lac Langvann près de la commune de Nittedal, à 6 ou 7 kilomètres d’Hakadal et à une trentaine de kilomètres au nord d’Oslo.

Norvége acte 1 (4)

Selon les observations de Varingen et VG des ouvriers sont en train de construire dans le secret un chalet et un grand espace dégagé a été pavé ; celui-ci pourrait servir de parking pour une centaine de voitures, voire un certain nombre de camions (des parkings avaient aussi été construits lorsque lorsque que Spectre posait ses caméras en Autriche afin d’accueillir les véhicules de la production).

Les gens qui s’y rendraient seraient invités à s’éloigner de « s’occuper de leurs propres affaires » ; le photographe de VG aurait observé des gardes de la compagnie de sécurité ProSec à proximité.

Norvége acte 1 (5)

Kristian Westgård, responsable de l’information à la municipalité de Nittedal, a d’abord dit qu’il ne souhaitait faite « aucun commentaire » lorsque VG l’a appelé pour savoir ce qu’il se passe. D’autres personnes interrogées ont donné ce même type de réponses, citant des accords de confidentialité. La municipalité de Nittedal a toutefois confirmé à Varingen qu’un film devrait être tourné dans le chalet mais a refusé de dévoiler le nom du film ou de la société de production. Les documents relatifs à l’activité mentionnent une exclusion de toute publicité pour des raisons de concurrence.

L’association norvégienne pour la conservation d’Oslo et d’Akershus a réagi vivement au silence de la municipalité :

« Je ne peux pas comprendre qu’un tel projet de construction puisse faire concurrence, à part s’il ne s’agit que d’un simple prétexte. La loi est limpide. À Marka, il y a une interdiction de construire. Le fait que la municipalité autorise un tel bâtiment et ne souhaite rien dire à son sujet est très médiocre et totalement inacceptable », a déclaré le dirigeant de l’association, Gjermund Andersen, à Varingen.

Norvége acte 1 (1)

Sigbjørn Høidalen, le journaliste de Varingen (journal qui fut le premier à parler de la construction) déclare :

S’ils laissent l’enthousiasme d’un grand projet de film compromettre l’égalité de la loi, ce n’est pas bien. C’est extrêmement strict de construire […] beaucoup de personnes se demandent comment les règlements sont appliqués. […] On n’obtient même pas l’autorisation de construire un chalet, mais soudainement, certaines personnes se mettent au travail avec des engins de chantier et du matériel lourd.

Eriksen i Løvenskiold-Vækerø, le propriétaire de la propriété, a déclaré avoir collecté tous les permis nécessaires et ajoute : « Nous avons conclu un accord avec un client qui souhaite exercer un type d’activité temporaire dans ce domaine. Je ne peux pas en dire plus ».

La municipalité de Nittedal a par la suite décidé de publier des justificatifs et des documents concernant la construction en précisant qu’elle est temporaire et sera supprimée sans qu’elle ne laisse de traces visibles à Marka. On peut y lire :

– Construction de tentes temporaires et d’espace pour les camions.
– Place de stationnement temporaire pour véhicules à moteur et établissement d’une route temporaire.
– Construction d’un bâtiment temporaire de 12×16 mètres et d’un bâtiment plus petit.

Norvége acte 1 (6)

Selon le Romerikes Blad le nom de Henry Borch (de Truenorth Norway, qui est lié au projet « B25 ») aurait été mentionné en rapport avec les travaux. Dagbladet en profite pour rappeler que Borch avait déclaré en automne 2017 que l’objectif de Truenorth était que la séquence d’ouverture pour laquelle les films Bond sont connus soit tournée en Norvège.

La conseillère en communication Gro Rognmo du Norwegian Film Institute a déclaré quant à elle que la production de « B25 » n’a toujours pas accepté l’offre de subvention et ne pense pas que la construction autour du lac Langvann à un rapport avec le film.

(Sinon, dans l’actualité bondienne il y a aussi les médias qui s’excitent sur un supposé titre de travail qui n’est en aucun cas une news (la rumeur date de septembre dernier), les gens ont-ils une si courte mémoire ?).

Sources : Varingen, VG, Dagbladet et Nettavisen

Clément Feutry

Clément Feutry

Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.