Roger Moore, Patrick Macnee et Dangereusement Vôtre

En hommage à Patrick Macnee qui nous quitté, nous inaugurons notre semaine consacrée aux 30e anniversaire de Dangereusement Vôtre.

Dangereusement Vôtre est donc le film qui conclue les 12 ans de carrière de Roger Moore dans le smoking de James Bond. Aujourd’hui, le film souffre surtout des 58 ans de l’acteur anglais qui passent difficilement à notre époque où Bond se doit d’être fringuant et dur.

Dangereusement Vôtre ne manque pourtant pas de qualités (nous y reviendrons cette semaine), mais celle qui me décide à le revoir est toujours cette demi-heure du film où Bond fait équipe avec Sir Godfrey Tibbett dans la séquence française. Le Bond de Roger Moore a eu plusieurs alliés au cours de ses 7 films (dont Felix Leiter, Milos Colombo, Vijay, le Shérif J.W. Pepper, Requin et j’en passe) : toujours des personnages hauts en couleur. Mais jamais Roger Moore n’a eu l’air aussi à l’aise et complice qu’avec l’agent du MI6, experts en chevaux.

A_View_To_A_Kill_003

Mr. Bond, we’re needed

Les retrouvailles sur le grand écran de Roger Moore et Patrick Macnee marquent surtout l’importance des séries TV British sur cette période de l’ère Roger Moore. Le duo Bond/Godfrey, c’est d’abord la rencontre entre Lord Brett Sinclair et John Steed, héros respectifs de Amicalement Vôtre et Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le titre de A View to a Kill a été traduit en décalquant le titre de la série qui a rendu Roger Moore aussi populaire après Ivanohé et Le Saint, surtout pour le public français.

Dans Dangereusement Vôtre, Roger Moore laisse de coté le 007 increvable pour reprendre comme couverture celle d’un aristocrate anglais (James St. John Smythe) si proche de Lord Brett Sinclair. De son coté, Patrick Macnee figure de nouveau en enquêteur anglais tout en retenue et en élégance, en grand connaisseur de chevaux (ce qui était aussi le cas de l’acteur, dont le père était éleveur de chevaux).

On retrouve dans ce segment de Dangereusement Vôtre le schéma des séries comme Amicalement Vôtre et Chapeau Melon et bottes de cuir : le duo d’enquêteurs décontracté enchaînant de petits combats avec de méchants espions sous-fifres interchangeables, des couvertures et fausses identités amusantes, des dialogues complices, un méchant affiché qui cache modérément bien son plan et des morts aussi improbables qu’originales…

On oublie alors l’espace d’un moment l’espion solitaire et globe trotteur pour la rythme des séries so british des samedi après-midi. On ne serait pas surpris d’être interrompus pas le générique so 60s de Amicalement Vôtre. En somme, on revient à ce qui a fait le succès public de Roger Moore et Patrick Macnee, et la raison pour laquelle l’acteur anglais a été choisi pour succéder à Sean Connery.

De séries en films

Dans Vivre et Laisser Mourir et l’Homme au Pistolet d’or, on voit tout ce qu’apporte Roger Moore : après l’espion mâle alpha joué par l’acteur écossais, Roger Moore apportait une décontraction bienvenue, une élégance agréable et une légèreté qui allait bien dans le contexte des années 1970 avec ses héros durs. Puis sont venus l’Espion qui m’aimait et Moonraker qui se sont démarqués par l’augmentation des budgets et la transformation de Bond de nouveau en super héros. Enfin Rien que pour vos yeux et Octopussy ont vu le retour de l’espion solitaire au milieu des histoires d’espionnages et des femmes intrigantes. Mais sur toute cette période, on retrouvera des missions de Bond qui fonctionnent comme des feuilletons sans jamais trop se prendre au sérieux, et où 007 sera presque toujours accompagné d’allié hauts en couleur digne des séries.

Pour Dangereusement Vôtre, au milieu des années 1980, l’influence d’action et d’aventures américaines se fait sentir avec plus d’action trépidantes… sauf dans ce passage qui débute sur le cours d’Ascot et se prolonge sur le territoire français au milieu des châteaux et Tours Eiffels. Les deux acteurs ont pris un coup de vieux depuis l’époque de leur duo de choc avec Dany Wilde, Tara King et Emma Peel, mais on sent toute la joie des acteurs à revenir sur un plateau jouer la comédie dans de beaux décors.

tibee

Avec la disparition de Patrick Macnee, et il y a peu de Christopher Lee (invité des Chapeaux Melons) et Richard Kiel (habitué des Mystères de l’Ouest), on se rend compte que ces héros des séries TV cultes typiquement anglaises nous ont pour la plupart quitté ou profitent d’une retraite bien méritée (sauf la géniale Diana Rigg qui crève encore le petit écran de Game of Thrones).

Bientôt viendra le tour des premiers acteurs à avoir incarné James Bond.  C’est une page de l’histoire du cinéma et du petit écran qui est en train de se tourner de décès en nécrologies. Mais en attendant, nous aurons toujours du plaisir à voir le meilleur moment de Dangereusement Vôtre :  l’équipe du MI6 vieillissante mais en costume se retrouver pour de l’espionnage détendu aux courses de chevaux.

A-View-to-a-Kill-100

Suivez la semaine Dangereusement Vôtre :

actak

Cliquez ici pour lire l’hommage de nos amis du Club James Bond France

melon

Ytterbium

Ytterbium

Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.