[Edito] Ce charme exotique des James Bond

Quand j’ai su que le pré-générique du prochain James Bond aurait lieu lors de la fête des morts à Mexico, mon niveau d’impatience a soudainement augmenté.

Pourquoi ? Parce que c’est ce qui différencie Bond de ses autres collègues du monde de l’espionnage. Dans les blockbusters, on prend des décors pour les faire exploser. Dans les James Bond, on les prends pour le plaisir des yeux et juste pour épicer l’intrigue et l’action. Un des gros problèmes des films d’actions contemporains est d’avoir toute l’intrigue et le monde projeté sur l’écran qui tourne autour du héros, ou totalement relégué à l’arrière plan.

Dans les James Bond, aucun décors n’est laissé au hasard, et chacun d’eux contribue à créer l’ambiance de la scène. On n’a pas de décors anonymes, de bureaux interchangeables, de rues ennuyeuses. Quand on rentre dans le monde de James Bond, tout devient exotique : depuis le quartier de Westminster où Bond s’élance en courant dans Skyfall aux vastes déserts boliviens où il marche en costume de soirée avec Camille dans Quantum of Solace.

21 Mars, le tournage du pré-générique de SPECTRE commence à Mexico
21 Mars, le tournage du pré-générique de SPECTRE commence à Mexico

C’est un charmé hérité des années 1960 où l’un des éléments les plus vendeurs des James Bond, au delà de l’action et de l’histoire, était ces décors exotiques qui faisaient voyager le spectateur hors de sa grisaille européenne.

James Bond ne se contente pas d’utiliser de beaux fonds. Dans certains films de Marvel, on utilisera un ou deux plans panoramiques introductifs avant de rentrer dans une série d’actions interchangeables. Dans les James Bond, quand on choisit un décors, toutes la mise en scène y sera liée : l’Orient Express roulera en sur-impression sur les aventures d’espionnage, le rythme d’une poursuite s’accélérera sur les rythmes du Junkanoo on aura de sublimes panoramiques pendant que Bond coure sur des docks japonais, on jouera à se cacher derrière un trafic de drogue au milieu de l’Afghanistan, ou on s’élancera sur les chaînes d’un centre atomique sous-terrain au moment d’un vol d’ogives, à moins que l’on ne soit à visiter le Londres du Millénaire en hors-bord. Plus récemment, on visitera l’Afrique travailleuse de Madagascar en se livrant à du Parkour, on assistera au Palio de Sienne à travers un montage parallèle effréné, ou on se dissimulera dans les reflets des panneaux publicitaires chinois pour attraper un tueur à gage.

xl James Bond 2012

Je pourrais continuer pendant des heures. L’importance du décors est une chose acquise dans les films d’auteurs, mais le coté pratique est trop recherché dans les films d’actions au détriment de l’exotisme. Ça ressemble à une prison ? Ça fera l’affaire. Ça ressemble à une gare ? Banco. Ça ressemble à une grosse ville ? Ça suffit.

On sait très bien que les James Bond sont de la fiction : c’est trop haut en couleur pour être vrai, les coïncidences qui amènent Bond dans les plus beaux lieux sont trop fortes et les actions et personnages qu’on y trouve sont à la limites du fantastique : une cérémonie vaudou ? un centre de relaxation servant à vendre de la drogue ? un palace en glace ? Un concours de tir dans une île abandonnée ? Bien sûr que c’est digne d’une BD. Mais c’est beau, ça se mélange parfaitement à l’action, et Bond y a toujours l’air à son aise.

Ce goût pour l’exotisme a survécu encore jusqu’ici en 2015, avec un SPECTRE qui va maintenant rencontrer la fête des morts. C’est une fête connue, on est habitué à voir Bond courir après une méchante organisation, mais le simple fait de mettre les deux ensemble me donnent un goût d’inédit, et me rappellent pourquoi j’adore James Bond !

Keep up the good work, Sam !

 

 

 

Ytterbium

Ytterbium

Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.