[The November Man] Le retour de Pierce Brosnan

© Relativity Media
© Relativity Media

Y a-t-il une vie après James Bond ?

C’est une grande question à laquelle tous les acteurs ayant joué James Bond ont du répondre !Sean Connery, après quelques polars (le Gang Anderson), quelques bons films (La colline des hommes perdus), a attendu la retraite pour créer un nouveau personnage de héros : Sean Connery 2.0 :le vieux qui a encore de la ressource. Cela a marqué le début d’une nouvelle carrière pour l’acteur écossais avec une filmographie presque plus longue que sa période bondienne (entre autre : The Rock, les Incorruptibles, Soleil Levant, la poursuite d’Octobre Rouge, Haute Voltige, sans bien sûr oublier Indiana Jones), même si elle comporte pas mal d’expériences ratées (Chapeau Melon, la ligue des Gentleman extraordinaire), et certaines surprises comme A la rencontre de Forester de Gus Van Sant. D’autres Bond ont préféré profiter de leur retraite comme Georges Lazenby  et Roger Moore, ne dédaignant pas un passage à l’écran occasionnel. Timothy Dalton quant à lui, est retourné  sur les planches sans renoncer à apporter sa contribution à certains films (Hot Fuzz) ou séries TV comme Dr. Who ou l’excellente Penny Dreadful.

November Man
Photo partagée par le Club James Bond France

Où se situe Pierce Brosnan dans tout ça ? Après s’être essayé avec plus ou moins de succès à la comédie (Mamma Mia, Duo d’escrocs), effectué quelques seconds rôles (A long way down, Remember Me) et avoir croisé pour notre plus grand plaisir Roman Polanski pour le formidable The Ghost Writer, l’acteur irlandais semble revenir, tel Sean Connery dans ses jours, à l’action.

C’est un pari risqué pour Pierce Brosnan de revenir au film d’espionnage, 12 ans après Meurs un autre jour, et de faire oublier que même s’il sait bouger, il ne peut plus aujourd’hui jouer les jeunes premiers. Il a la chance aujourd’hui que les acteurs vieillissants et anciennes stars ont toutes leur place dans le cinéma d’action. Liam Neeson, Harrison Ford et autres Expendables (dont Pierce devrait rejoindre le casting du prochain opus) nous ont habitué à voir les papys faire des cascades.

L’ancien 007 a donc choisi pour se faire son ancien partenaire, réalisateur du Pic de Dante, pour le diriger dans November Man. Il a rajouté un petit jeune pour lui donner du fil à retordre, des paysages dignes d’Amicalement Vôtre, et a débauché une ancienne James Bond Girl qui a la moitié de son âge, mais dont la carrière est pour le coup en plein envol : Olga Kurylenko. Le film est quant à lui adapté d’une série de thriller d’espionnage mettant en scène l’agent à la retraite Peter Devereau.

La concurrence est rude avec beaucoup d’espions pourchassés aux quatre coins de la planète à force de combat et de sueur (voir notre dossier James Bond face aux nouveaux espions), le réalisateur Roger Donaldson est bon pour les scènes d’actions, mais ses films restent de facture très classique, et d’après les premières critiques américaines, l’action ne suffit pas à sauver une histoire dans l’ère du temps, mais au scénario vu et revu. Toujours d’après les critiques, si l’ami Pierce met de la bonne volonté, le reste du casting semble bien fade pour épicer cet affrontement entre un ancien espion tueur à gage et son protégé. En fait, seul Olga Kurylenko, encore propulsée par la bonne impression de sa Bond Girl Camille en 2008, arrive s’après les critiques à se distinguer de l’écran. Une suite serait déjà prévue pour The November Man (d’après Pierce Brosnan himself), et même si cela ne se concrétise pas, on le retrouvera dans un film d’action dans son prochain projet : ‘Survivor’.

Bref, le succès de Pierce Brosnan en homme d’action vieillissant n’est pas assuré. Cela n’a pas trop mal réussi à Liam Neeson qui malgré son jeune âge propose encore et toujours les mêmes types de films dont il est le héros. Pas sûr que l’image de Pierce en 007 suffise à fidéliser le grand public pour s’intéresser à ses aventures. J’aime particulièrement d’ailleurs cette critique vu sur internet décrivant l’affrontement entre le protégé de Peter Devereau et le héros en question comme « un combat entre Captain America et un Sandwish au thon »

Photo partagée par le Club James Bond France
Photo partagée par le Club James Bond France

Mais pour nous fan de James Bond, voir the November Man est un peu une revanche après le départ décevant de Brosnan dans Meurs un autre jour. Le revoir dans un film plus humble que James Bond, mais adapté au personnage de l’ex007 ne peut que faire plaisir. Les américains profiteront dès aujourd’hui du film. En France, il faudra attendre le 29 octobre 2014 que Paramount Picture France nous donne la possibilité de voir l’espion sur grand écran.

En attendant, il nous reste les photos prometteuses, les bandes annonces enthousiasmantes et les montages qui font revivre l’ancien James Bond dans le film. N’hésitez donc pas à consulter tous nos articles et dossiers écrits pour l’occasion !

Ytterbium

Ytterbium

Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.