[INTERVIEW] Kevin Collette nous parle des “Ennemis de James Bond”

jamesbondmaxiAujourd’hui, mardi 25 mars, sort en librairie un nouveau livre sur le monde de James Bond. Une nouvelle fois, c’est un auteur français qui nous montre que l’agent 007 n’est pas uniquement représenté que dans le monde anglophone.

Nous vous avions déjà présenté le livre, “Les ennemis de James Bond : comment détruire le monde avec style” dans un précédent article. Aujourd’hui, Kevin Collette répond à nos questions sur ce nouvel ouvrage : sera-t-il accessible à tous ? Les méchants se valent-ils tous ? Quel ennemi de Bond serait-il ? De quoi mieux connaître l’auteur en attendant de découvrir son livre en librairie.

Vous pouvez aussi venir acheter votre exemplaire dédicacé ce samedi 29 mars, à la Librairie Metaluna à Paris, à partir de 15h (c’est au 7 rue Dante, cliquez ici pour voir la carte)

kevin2

Commander James Bond France (CJB) : Or donc, Bonjour Kevin, est-ce que tu pourrais nous présenter en quelques mots ton parcours en tant que Fan de James Bond qui en a fait son métier ?

 Kevin Collette : J’ai vu mon premier James Bond à la Noël 71 , j’avais … Six ans et j’ai eu un Flash ! Jusqu’à présent , je ne connaissais que les productions Disney et là, découvrir d’un coup l’univers de Fleming au grand écran, ça m’a fait un choc … Quelques années plus tard j’ai compris qu’il y avait un écrivain derrière tout ça . Grâce à une tante qui vit à Londres, j’ai vite reçu des programmes souvenirs des Bonds qui sortaient là-bas , et avec la lecture assidue de Marvel Comics, je suis petit à petit devenu bilingue …

CJB : Après ton parcours de journaliste, comment en es-tu arrivé à l’écriture de livre, notamment avec Bond, le dossier secret ?

K.C. : J’ai toujours voulu écrire des livres (je termine en ce moment le manuscrit d’un 3ieme ouvrage thématique sur 007, à paraître à l’automne  – tout en organisant le plan de mon tout premier roman de fiction, plus ou moins inspiré de souvenirs persos). Avec la main-mise de l’internet sur l’Information, je me suis rendu compte que la Presse écrite telle que je la connaissais est appelée à disparaître à moyen terme. D’où reconversion dans une autre forme d’écriture…

photoCJB : Quel est ton histoire avec les méchants de la franchise 007 ? Qu’est ce qui t’a donné envie de te plonger dans l’écriture de ce nouveau livre ? Les méchants de James Bond ne sont-ils pas en fin de compte tous pareil ?

K.C. : J’adore les Méchants, dans toutes les sagas , romans, comics : Le Dr Doom ( Fatalis ), Darth Vader, Ming l’Impitoyable, l’infâme Javert, Fantomas ou l’ Ombre Jaune. Pour moi, ces personnages sont bcp plus interessants que les gentils héros , lisses et proprets sur eux . Et l’origine directe de ce livre-ci est… un dépit amoureux . Une jeune femme dont j’étais très amoureux m’a quitté du jour au lendemain l’été drnier pour aller batifoler avec un joyeux iconoclaste . Vu que j’ai une imagination débordante, j’ai immédiatement ourdi des plans de vengeance gratinés . Et c’est alors que je me suis dit « mais , au fait , pourquoi ne pas plutot en faire le thème d’un nouveau bouquin ? » . Donc finalement , merci à Nathalie D. de m’avoir inspiré la trame de ce nouveau livre ! ” .

CJB : Comment est organisé ce nouveau livre ? Comment approches tu ces incarnations du mal ? Est-ce une encyclopédie des vilains, une exploration de ce qu’est un méchant de James Bond ? ou les deux à la fois ?

K.C. :J’ai tout simplement suivi un plan chronologique . Au début j’ai cherché à thématiser mais au bout de quelques heures, je m’arrachais les cheveux : d’autant qu’il fallait aussi arriver à caser les nouveaux Méchants des jeux vidéo, et là, ça devenait vraiment trop dur. J’ai donc opté pour un ‘guide’ des Méchants par ordre d’apparition à l’écran – avec comparatif des modèles littéraires issus de la plume de Ian Fleming .

Et pour faire bonne mesure, j’ai rajouté tout un addenda composé d’interviews complètement inédites que j’ai pu réaliser tout au long de ma carrière de Journaliste – Critique de Cinéma.

CJB : À quoi peuvent s’attendre les fans ? Tout le monde va-t-il trouver son compte dans le livre ? Y a t-il besoin de connaître par cœur le monde de Fleming pour pouvoir suivre ?

K.C. :Il est clair que c’est d’abord un ouvrage destiné effectivement aux Fans. Celui qui ne connait pas le SPECTRE ou pour qui le nom vénéré de Guy Hamilton (qui signe la préface de l’ouvrage d’ailleurs !) ne signifie rien risque d’être un peu perdu .

Encore une fois , l’approche a été faite de façon plutôt humoristique ( ‘ tongue-in-cheek’ diraient les Anglais ). Ce n’est pas un livre d’analyse Freudienne ou Lacanienne : c’est juste un petit guide qui vous fera peut-être sourire, voire parfois éclater de rire, à la lecture de telle ou telle anecdote de tournage peu connue…

Kevin Collette
Kevin Collette

Et enfin, pour mieux connaître ce français fasciné par le coté obscur du monde de James Bond, nous lui avons demandé de répondre à ce portrait chinois bondien, pour savoir quel méchant sommeille en lui !

– Si tu devais comploter contre le monde libre, quel méchant serais-tu ?

Kevin Collette : En régle générale, j’aime plutot les Méchants hauts en couleur . C’est pourquoi j’ai été un peu déçu par le Chiffre et par Dominique Green : rien de bien terrifiants chez ces deux-là. Un comptable et un écolo un peu cinglé, pour moi, ce ne sont pas des adversaires à la taille de James Bond. Silva est beaucoup plus réussi dans Skyfall. Il a un passé qui le rattache directement à 007 – et Javier Bardem en fait des tonnes dans son interprétation, j’adore !

Bref, si j’étais un Méchant , je serais un mixe entre Kamal Khan (pour le coté glamour et gentleman ) et… le petit-fils du Dr Noé (celui qu’incarne Woody Allen dans la version iconoclaste de Casino Royale de 1967 bien sûr ! ) .

– Pour t’accompagner dans ton entreprise destructrice, quel repère te conviendrait le mieux ?
K.C. :Bien sûr, j’aurais tout un harem de girls mortelles à mon service ! Quant à mon repaire, comme je l’indique en fin de préface de l’ouvrage, c’est mon Bunker perso dans le quartier Chinois du 13ieme arrondissement de Paris. Un peu comme l’île privée de Han (en plus modeste).

– Enfin, pour ou contre le retour de Blofeld dans Bond 24 ?

K.C. : Je n’aurais rien contre un retour de Blofeld mais il faudrait que le SPECTRE se modernise sérieusement et se mette au goût du jour – comme l’avait judicieusement proposé John Gardner en 1982 dans son excellent roman ‘ For Special Service ‘…

kevin

Merci à Kevin pour cet échange, et n’hésitez pas à venir le rencontrer à Metaluna samedi prochain, et faire signer votre exemplaire des “Ennemis de James Bond” (30 euros, éditions Camion noir) : pour tout savoir sur le livre, cliquez ici pour notre présentation, et là pour la page de l’éditeur.

Pour acheter l’ouvrage, et si vous ne le trouvez pas chez votre libraire, vous pouvez le commander à partir des sites suivant : Le site de l’éditeur Camion Noir, le site de la FNAC et Amazon. Le livre est au prix de 30€ (18€50 pour les revendeurs Fnac/Amazon), ou à 15€ si vous préférez la lecture numérique (disponible à la FNAC et sur Amazon)

Ytterbium

Ytterbium

Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.