‘Solo’ Le nouveau titre du James Bond littéraire

A l’occasion de l’anniversaire du premier roman mettant en scène James Bond, les évènements se suivent et ne se ressemblent pas. En direct de la foire du livre de Londres, William Boyd, l’écrivain britannique en charge de rédiger la prochaine aventure de l’agent au double 0 est l’auteur de jour et dévoile le titre et un intriguant synopsis pour ce nouvel ouvrage.

La parution de ce livre, dans la continuation des romans de Fleming est prévue pour le 26 septembre 2013 et s’intitulera ‘Solo’

“Parfois, peu signifie beaucoup. Pour un romancier, la simple beauté de ‘Solo’ comme titre du prochain livre sur James Bond tient dans ce mot de 4 lettres tout a fait apte pour désigner ce que j’ai écrit pour cette aventure. Dans mon roman, les évènements vont pousser Bond à partir seul vers une mission qu’il s’assigne lui même, sans prévenir et sans aucune forme d’autorisation, et 007 est tout à fait prêt a assumer toutes les conséquences de son audace.

L’histoire se déroulera en 1969, et le voyage de Bond, âgé de 45 ans l’amènera sur trois continent, la destination principale étant l’Afrique. C’est ce qui se passe en Afrique qui incite Bond a subitement partir “en solo” et prendre les choses en mains depuis les États-Unis. Un synopsis rappelant étrangement l’intrigue du film Permis de tuer, ramener quelques années auparavant dans le contexte de la guerre froide.

L’auteur rajoute : les titres sont très importants, et pour moi, à peine avais-je écrit ce mot “solo” sur un morceau de papier que j’ai vu tout son potentiel. non seulement il correspond parfaitement au thème du roman, mais c’est aussi un nom qui claque, instantanément et internationalement compréhensible, sans oublier son allure graphique. En bonus, c’est étrangement bondien dans le sens ou l’on peut apercevoir inconsciemment le “00” de “007” qui se profile derrière les O de Solo.

Ce n’est pas la première fois que ‘Solo’ s’invite au patrimoine Bondien. En effet, si l’on se souvient toujours de l’engagement “pressant” du gangster Mr Solo dans Goldfinger, il s’agit également du héros fictionnel Napoléon de la série ‘The Man From U.N.C.L.E”, un héros créé au départ par… nul autre que Ian Fleming, une version pour le petit écran de James Bond. L’auteur renoncera à ses droits d’auteurs pour 1 Pound anglaise symbolique, étant a l’époque sous pression par Broccoli et Saltzman pour se désengager de ce projet. La série télévisée devait au départ s’intituler Solo, mais EON production poursuivit la série pour éviter son lancement. EON n’eut pas de succès en ce domaine, mais la MGM accepta de changer le titre, titre aujourd’hui repris par le roman de William Boyd.

Source : HMSS Weblog and Ian Fleming.com

Des Jamesbonderies... entre autres

Des Jamesbonderies... entre autres

Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

Une pensée sur “‘Solo’ Le nouveau titre du James Bond littéraire

  • 15 avril 2013 à 15 h 23 min
    Permalink

    Oui,oui, enfin, Solo est aussi le titre d’un (excellent) film de Mocky (1970). Sans préjuger du contenu de ce roman à paraître, je trouve que l’auteur ne s’est pas foulé, franchement. Et encore, il dit que les titres sont très importants. Qu’est-ce que ce serait, sinon… Les titres font partie de l’univers de Fleming. On a eu des choses merveilleuses comme Vivre et laisser mourir ou On ne vit que deux fois, et maintenant, on a… Solo. Pff !

    Répondre
  • 15 avril 2013 à 16 h 43 min
    Permalink

    Je suis un peu d’accord avec Mr Big. Malgré toute la résonance qu’induit ce titre, je trouve qu’il manque d’originalité.
    Les titres de Fleming, même en un mot, avaient souvent cette spécialité de réunir deux idées ou deux choses : Live and let die, Moonraker, Goldfinger…

    Cela dit, ça n’est qu’un titre, le contenu sera un sujet plus intéressant !

    Répondre
  • 15 avril 2013 à 18 h 31 min
    Permalink

    Au delà du baratin de l’auteur, c’est souvent et surtout des décisions marketing : il leur faut trouver un titre court et facile a exploiter pour la publicité, et surtout qui n’ait pas besoin d’être traduit dans les autres langues. C’est déjà ce que faisait Carte Blanche, avec exactement le même discours “qui représente exactement le degré de confiance et les actions de Bond dans les romans etc…”
    En attendant, une mission en solo de Bond peut être très intéressante.

    Répondre
  • 15 avril 2013 à 21 h 19 min
    Permalink

    Mollo, ça aurait bien aussi comme titre …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.