Craigmania et Trahison ?

Voici un dernier article pour clôturer mon cycle sur les jeux vidéos et James Bond, et répondre en même temps aux commentaires de Smiert Spionem (ici et ). Vous pouvez lire mes remarques conclusives sur la page “À la recherche du Bond numérique”

L’aspect des jeux sur lequel je reviens aujourd’hui est l’incarnation de Bond par Daniel Craig à la place de Pierce Brosnan dans Goldeneye. Un choix qui a du mal à passer chez certain fans (puristes, old school, marqués à vie par le Goldeneye ou tout simplement fidèles à leur conception de ce que doit être Bond). Ces discussions ne sont pas sans rappeler les polémiques pro et anti craig au moment de la sortie des derniers films (Daniel Craig est-il digne d’incarner Bond dans un film ?). Ici, il s’agit du droit de Craig de prendre l’image de Pierce Brosnan dans une aventure où ce dernier était James Bond.

En tant que non-pratiquant des jeux 007, ce choix ne me gène pas trop, mais m’intéresse beaucoup en tant que nouvelle représentation de James Bond 007. On pourrait aborder à cette décision d’Activision de trois manières.

Vision économique

À mon avis, ce choix serait plus dérangeant si Goldeneye Wii visait plus haut que de faire un simple remake d’une recette qui a bien marché. Dans un monde où faire preuve d’originalité est un risque financier, le choix de Daniel Craig est plus un critère marketing qu’une “démarche innovante visant à amener l’univers James Bond dans une nouvelle voie” (comme nous dirons les publicitaires du jeu). Coller un nouvel avatar à Bond devenant blond et reproduisant la voix de l’acteur est ostensiblement une technique pour vendre un Bond déjà existant sous une apparence nouvelle, de façon à conquérir le public jeune et le grand public qui a (c’est bien connu) la mémoire courte.

Goldeneye wii se présente comme une de ces innovations incrémentale. Il doit avoir l’air le plus neuf possible (même s’il s’inscrit dans une ligné historique mettant en scène un film et un jeu), le plus moderne possible (quelques nouvelles destinations suffisent à donner au massacre de soldat de Russie qu’était Goldeneye une dimension plus globalisée).

"Pierce Brosnan n'est plus Bond"

Pierce Brosnan, au même titre que Sean Connery, est maintenant un objet vintage. Le personnage qu’il a tenu sera adapté pour la publicité de produits plus classiques nouveaux (montres, banques, boissons), puisqu’il représente un monde de 007 dépassé par rapport aux critères d’aujourd’hui (dur à dire quand on pense au dernier Bond de Brosnan sorti il y a 8 ans).

Le Bond d’aujourd’hui, pour pouvoir tenir la comparaison avec les autres brutes des jeux vidéos contemporaines doit être impassible, brutal et violent dans sa façon de se battre. À cela s’ajoute un certain nombre de critères qui correspondent aux éléments des films repris dans les jeux (environnement, technologie, nature, etc). Le choix de Craig et de ses caractéristiques s’impose donc, d’autant plus qu’il donne une image moderne à une histoire qui ne l’est pas et à un jeu qui ne le sera pas longtemps. Ce qui a été réalisé précédemment appartient au passé.

En ce qui me concerne, dans cette perspective, ça ne me dérange pas outre mesure que Craig soit le visage de Bond en 2010 , d’autant plus que ma craigmania (que je ne cherche pas à dissimuler) est toujours ravie de revoir Craig en tant que Bond. Cependant, faire rechanter Goldeneye en version raccourcie pas une starlette qui sera oubliée dans 2 ans m’énerve au plus haut point, ainsi que toute tentative non réussie de vouloir effectuer un copié-collé de certaines scènes cultes du film. Heureusement, hors le James Bond Theme, le jeu semble ici s’être réapproprié l’ensemble des scènes et les développe d’une manière sensiblement différente. Dommage de devoir sacrifier la prestation de Tina Turner au passage.

Vision puriste

Alors évidemment, ce n’est pas très respectueux de la saga James Bond. On peut dire que Goldeneye s’est imposé grâce à Pierce Brosnan. Pierce est à Goldeneye ce que Connery est à Goldfinger. Si on associe étroitement le film à l’acteur en titre, il devient impensable de le remplacer par Daniel Craig qui est issu d’un autre environnement et n’a rien à voir avec l’aventure mise en scène dans le film et dans les jeux. À plus forte raison, c’est une réelle arnaque que de proposer un ersatz vidéo ludique, copiant de façon lointaine la prestation de Pierce, et mis sous le feu des projecteurs comme “LE JAMES BOND DE GOLDENEYE”.

En ce qui me concerne, je ne serais pas aussi radical dans cette approche. J’adore Goldeneye, mais sans doute plus pour son histoire, ses différents personnages, son atmosphère et ses scènes d’actions que pour Pierce Brosnan. Si Pierce remplit bien son rôle dans ce film, je préfère largement son style arrivé à maturité dans les Bond qui suivront. Les bons points de sa prestation dans Goldeneye sont plus pour moi ses qualités d’action man que la réelle personnalité qu’il donne à Bond. Dans Goldeneye, elle était selon moi pas assez développée, pas encore assez détendue dans la classe qu’il essayait de donner au personnage.

Ses qualités de 007 était indéniables, mais son charme, et son look (trop chevelu) m’ont toujours un peu déçu. C’est pourquoi, tant que l’histoire de Goldeneye n’est pas trahie, ça ne me dérange pas outre mesure d’avoir un autre avatar pour cet espion qui détruit tout ce qu’il touche dans cette aventure. Après tout, s’il peut apporter d’autres choses au personnage qui pallie les limites de la personnalité du Bond de Brosnan, ce n’est même pas plus mal.

Vision “007»

Quand je parle de vision 007, c’est au sens où l’acteur n’a pas d’importance sur le rôle du personnage. Après tout, le jeu vise à faire vivre une aventure de Bond, et c’est à nous d’incarner Bond (à plus forte raison avec la vue subjective de la version console) dans une aventure nouvelle. Goldeneye Wii propose une aventure très modifiée dans son scénario et sa présentation des personnages, et encore plus dans les “maps“, les terrains à parcourir et les bases ennemies à infiltrer. Si le jeu propose juste une trame semblable de loin à une autre aventure de Bond, autant prendre celle-ci sous un nouvel angle, en savourant pleinement les nouveaux personnages réinventés pour l’occasion, les nouvelles épreuves ainsi que leur déroulement.

Que Bond prenne la tête du Bond actuel pour une aventure actuelle, c’est bien normal. Sans atteindre le niveau d’un Goldfinger, ou d’un Casino Royale, Goldeneye est une sorte de classique. Voir Craig jouer Goldeneye, c’est un pareil que de voir Craig endosser le smoking, tirer avec un Walther PPK, séduire des femmes, bref, jouer le rôle de James Bond. C’est comme n’importe quel aspect de la saga : à partir d’un personnage, d’un rôle, d’une histoire et d’un univers que nous connaissons déjà, on amène une nouvelle interprétation, ou nouvelle déclinaison de cette histoire, avec un autre style, comme pour n’importe quelle aventure de Bond (qu’il s’agisse d’écrire un nouveau roman, ou de faire un nouveau film).

L’idéal serait même de proposer un nouveau visage à ce Bond vidéo ludique, afin que chaque Bond, (le littéraire, le cinématographique, celui des jeux vidéos) ait son propre avatar au fil du temps. Le problème est ici que les jeux vidéos 007 se cramponnent aux films de la saga plutôt que d’essayer vraiment de réinventer le héros.

Tant qu’à faire, autant proposer autant d’avatar de Bond qu’il y a eu d’acteurs. Après tout, Goldeneye Wii ramène bien sur le devant du jeu des ennemis emblématiques de la saga (Rosa Klebb, Blofeld, Scaramanga, Baron Samedi). Si jouer à James Bond consiste à vivre de nouvelles aventures face à de nouveaux ennemis : inventons un nouveau Bond. Si jouer à Bond consiste à refaire vivre des avatars précis issus des films de Bond, alors laissons la possibilité de choisir précisément le Bond que l’on veut incarner.

Une question de respect de la saga

En fin de compte, ce qui me dérangerait le plus, c’est qu’à force de marketing et d’amalgame, ce nouveau Goldeneye et les autres jeux dérivés des Bond viennent faire oublier les films d’origine. Le jeu Quantum of Solace est un pur produit dérivé, et tellement anecdotique que, au même titre que le Bons Baisers de Russie en jeu vidéo, il n’y a aucune chance pour qu’ils viennent s’élever au niveau des films.

Le fait que plusieurs déclinaisons de Goldeneye soient présentes me fait un peu plus peur. Le film n’a pas atteint le niveau de film culte au même titre que Goldfinger ou Opération Tonnerre. Il a déjà 15 ans, et les nouvelles générations ne risquent elles pas de le reléguer au niveau des reliques bondiennes diffusées sur TF1 et France 2 le samedi soir, au même titre que les anciens Bond. Si Goldeneye devient le jeu sur console / wii dans la mémoire du public, alors il y a un problème.

Quelque soit les Bond en question, il ne fait jamais oublié qui est à l’origine de quoi : Le Bond de Fleming précède le Bond de Connery, le Bond de Casino Royale n’invente rien et s’inscrit dans la lignée des films qui l’ont précédé. Goldeneye Wii n’existe que grâce au film Goldeneye, à la voix immortelle de Tina Turner, à l’aventure incroyable vécue sur grand écran, aux scènes cultes dont tout le monde devrait se souvenir, et aussi grâce à Brosnan, tout neuf dans le rôle, découvert pour la première fois la tête en bas après un saut à l’élastique du haut d’un barrage.

Heureusement, quelque soit le point de vue que l’on prenne, le film reste toujours l’échelle de référence dans les discussions enflammées des fans, et lorsque l’on interroge internet, les premiers résultats sont toujours le poster du film proclamant (aujourd’hui de façon ironique) :

No limits. No fears. No substitutes.

Merci et bravo si vous avez lu jusqu’ici !

Des Jamesbonderies... entre autres

Des Jamesbonderies... entre autres

Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

Une pensée sur “Craigmania et Trahison ?

  • 14 novembre 2010 à 1 h 26 min
    Permalink

    Tres bon article ,personnellement j’ai très mal pris le remplacement de Brosnan par Craig,les modifications du scénario ,de l’ensemble des personnages !
    Pourtant le jeu semble bon mais je suis un peu mitigé vis à vis de l’approche .
    Pour moi Brosnan = Goldeneye donc c’est difficile d’admettre ce changement !
    Et s’ajoute à cela une jaquette totalement dénuée de classe et de référence,leur travail est tout simplement dégueulasse(excuse moi du terme)! J’en créerais une pour les fans, à l’occasion ,une fois celle de Bloodstone finie bien entendu 🙂 .

    Dorian

    Répondre
  • 14 novembre 2010 à 2 h 07 min
    Permalink

    Je n’en doute pas. C’est vrai qu’ils ne se sont pas trop foulé du coté des photos et des posters. Peut-être pensent-ils que la renommée du jeu précédent suffit à faire vendre le jeu, ainsi que leur bande annonces pleines d’éloges à l’égard du jeu.

    Ensuite, il faut voir si l’expérience du jeu suffit à faire oublier la trahison Craig.

    Répondre
  • 14 novembre 2010 à 13 h 13 min
    Permalink

    De ce que j’ai lu le jeu est bon mais n’est pas à la hauteur de GE64 ,et j’ai ce sentiment bizarre, comme si la prod voulait faire disparaitre le lien, qu’ont encore les gens, avec Brosnan .

    Répondre
  • 30 novembre 2010 à 22 h 28 min
    Permalink

    Problème numéro Uno pour Activision : faire OUBLIER la daube pondue par Electronic arts ET utilisant l’appellation contrôlée de GOLDENEYE ( ROGUE AGENT )

    Problème numéro Due : vendre le jeu à une génération de fans qui considère Brosnan comme un dinosaure type Sean Connery

    Problème numéro Tre : essayer de faire croire que la version Activision sera aussi innovante dans le genre que ne le fût la version N67

    Résultat : plus trop d’options possibles , à part tenter de gruger les fans …

    CQFD !

    Répondre
  • 6 janvier 2011 à 2 h 44 min
    Permalink

    Bon point que de souligner effectivement le coté hilarant du slogan du film d’origine …Apparemment , ils n’ont même pas dû s’en rendre compte chez Activision …
    Enfin , il y a une justice puisque Blood Stone – l’autre titre refourgué en même temps que ce Goldeneye Wii – est en train de se prendre une gamelle monstrueuse en terme de vente . Bien fait . Ahaha

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.