Demain ne meurt jamais – Les scènes coupées

Ski et face à face

[R/DVD] Ah, le script original de Demain ne meurt jamais ! Que disait-il déjà à propos du pré-générique ? À la passe de Khyber (Afghanistan), James Bond escalade une immense falaise gelée à l’aide de piolets ; il manque plusieurs fois de tomber, mais parvient finalement au sommet. Là il sort des objets de son sac à dos qui se transforment en skis après avoir appuyé sur un bouton, et se dirige vers une forêt enneigée. Bond arrive vers le marché d’armes et déploie un fusil avant d’observer l’endroit grâce à la lunette de l’arme. (Voir notre article sur le script de Demain ne meurt jamais.)

Tout ceci a-t-il été filmé ou n’a-t-il jamais quitté le script et les story-boards ? Le numéro d’hiver 2000 de James Bond Magazine nous apporte un élément de réponse. En effet celui-ci précise que la scène d’escalade n’a pas été tournée mais que la séquence en ski, en revanche si. Celle-ci aurait été filmée à Peyragudes et de faux arbres auraient été plantés à l’occasion. À prendre tout de même avec des pincettes…

Del TND 6

Devant cette absence de photos, nous vous proposons un extrait du story-board.

Le magazine rapporte également que le face à face entre les deux avions Albatros était à l’origine plus long et que l’on y voyait notamment le pilote de l’avion ennemi paniquer et essayer de freiner. C’est effectivement le cas, cette scène est visible dans les bonus multi-angles des DVD. On remarquera également que le silence qui suivait dans la salle de crise était un peu plus long, M passait notamment sa main sur son front.

Del TND 7

Merci à Amaury Prost pour nous l’avoir signalé.

Fusil dépliable

[R] Les armuriers de Bond auraient été chargés de créer un gadget pour le pré-générique de Demain ne meurt jamais… que le public ne verra toutefois pas vraiment à l’écran. Lorsque le Chevalier Blanc se lance dans l’action, il porte un fusil inconnu (inspiré d’un AR180) sans que le film n’explique comment il l’a obtenu. À l’origine il était apparemment prévue que Bond sorte un petit paquet de l’intérieur de sa veste, pas beaucoup plus grand qu’un P99 à silencieux. Une poignée de pistolet creuse devait être libérée révélant un court chargeur, puis Bond devait appuyer sur le devant du paquet qui devait débloquer une crosse pliable supérieur. Dans la même action, un court canon devait se mettre en place. Alors que la crosse se déployait, un padded cheek devait également se libérer. Cette séquence d’une dizaine de secondes où Bond montait l’arme, prétendument filmée mais coupée au montage, devait introduire le fusil de Bond décrit par l’un des scripts du film comme un « un fusil High Tech automatique (dépliable) ». On peut remarquer un faux raccord dans le film dans la mesure où le petit chargeur de l’arme dépliable (visible sur un plan), n’étant pas suffisant en terme de capacité en munitions pour toute la séquence du générique, est remplacé par un plus gros chargeur sur les autre plans.

Gupta, ce magicien

[DVD] Certains l’auront peut-être reconnu, mais le personnage de Gupta, l’un des hommes de main de Carver est joué par le célèbre magicien américain Ricky Jay. Ricky Jay a fait du lancer de cartes sa grande spécialité, à tel point qu’il arrive à planter des cartes à jouer dans différents objets rien qu’en les lançant. (Il a même écrit un livre d’autodéfense lié à cette pratique.) Roger Spottiswoode, le réalisateur du film, avait décidé de tourner une sorte de clin d’oeil, où Gupta entraînerait à lancer ses cartes en attendant un ordre de Carver.

TND1

En tout cas, on peut dire qu’il joue… cartes sur table.

Plus tard, lorsque Bond s’enfuit de la tour de Saïgon, un autre plan nous montrait Gupta utiliser ses cartes contre Bond. Malheureusement, n’ayant trouvé aucun moyen d’inclure logiquement cette scène dans le reste du film, ces deux scènes durent être coupées au montage.

Dans cette seconde scène coupée, il y avait aussi un plan large du couteau de la jambe de Stamper, un plan que la censure voulait faire retiré de toute façon. Voir cette vidéo et cet article pour plus de détails sur les plans supprimés à cause de la censure :

Le briefing dans la voiture

[DVD] La traditionnelle scène de briefing est ici remplacée par un dialogue entre M, Robinson et Bond dans une voiture. Si cette scène existe bel et bien dans le montage final, elle est plus longue dans sa première version, et on y apprend quelques éléments supplémentaires sur Carver et son journal, Tomorrow. Carver est décrit à peu près comme dans la novélisation du film : né à Hong Kong d’une mère allemande et d’un père (Lord Rovermann) magnat de la presse, où il fut adopté par une famille chinoise. Elliot a plus tard poussé son père au suicide.
Les plans sont beaucoup plus larges et on peut y voir Bond lutter pour boire son verre tranquillement, malgré le chaos de la route. Cette scène a finalement été raccourcie par souci de dynamisme, et également parce que le studio trouvait inconvenant de voir les personnages boire autant… ce qui est assez paradoxal quand on voit le nombre de verres que 007 descend lors des missions.

Jaguar ou BMW ?

[DVD/V] La scène où Q présente la nouvelle BMW 750iL comportait à l’origine un gag bien singulier. En effet, Q se trompait de caisse, et en ouvrait un contenant dans lequel se trouvait… un jaguar ! Évidemment, la blague qui s’en suit est évidente « Ah… Une Jaguar ? ».

TND2N’empêche, avec une Peugeot on aurait pu avoir un lion.

Au cours de cette même scène, lorsque Q présentait après les fonctions de la BMW, une réplique de Bond a été coupée face à la liste des missiles, mitrailleuses et autres armes. 007 coupait Q pour lui dire que c’était « parfait pour éclaircir le trafic », Q poussait alors un soupir. Cette réplique est visible dans le making-of Countdown to Tomorrow.

L’anecdote d’Elliot

[DVD] Quand Bond rencontre pour la première fois Elliot Carver, celui-ci est en train de vanter ses exploits autour de ses invités. Il y explique comment il a réussi à faire chanter des puissants, et fait même une référence à la vache folle, comme quoi la presse aurait accusé Carver de divulguer des rumeurs sur la vache folle après une défaite au poker. On découvre alors que cette scène était à l’origine bien plus longue, et, au lieu d’une simple référence, toute l’anecdote nous était racontée. Comme le réalisateur l’explique, l’anecdote était trop longue pour captiver le spectateur, et elle dut être coupée au montage.

L’autre anecdote d’Elliot

[DVD] Décidément, notre Elliot Carver est très friand d’anecdotes personnelles. Après son histoire sur la vache folle, Carver raconte cette fois ci les leçons qu’il ait pu apprendre de son premier travail, dans la rédaction d’une feuille de chou à Hong Kong. Si cette scène existe, elle a connu quelques changements, comme des lignes coupées, et d’autres redoublées, mais existe toujours dans sa version “originale” dans les bonus des DVD.

La bagarre

[P] Il y en a qui cherche la bagarre et d’autre comme nous qui cherchent cette scène dans le film. Hélas après avoir revisionné plusieurs fois la partie où Bond “infiltre” le QG de la CMGN à Hambourg, pas moyen de trouver ce passage où un garde se tenait derrière Bond en point une arme sur lui. Bond levait les mains en l’air et se parvenait par la suite à désarmer le garde.

Les clefs sont dans la voiture

[DVD] Après l’entrée fracassante de la BMW dans l’agence de location AVIS, cette scène montre Bond se frayer un chemin parmi les badauds et s’adresser à l’une des vendeuses, en expliquant qu’il a « laissé les clefs dans la voiture ». Cette blague n’est cependant pas incluse dans le film…

TND Del 3

Clin d’œil

[BA] Un spot TV du film montre Bond faire un clin d’œil à Wai Lin dans l’hélicoptère qui les amène à la tour de Carver.

ezgif-3-20c3c9ae9c

Utilisons le portrait

[P] Vous ne vous vous êtes jamais demandé comment Bond et Wai Lin réussissaient à détacher les câbles qui maintenaient le portait de Carver avant de se jeter avec dans le vide ? Il se trouve que l’agent Chinoise utilisait une sorte de couteau, probablement trouvé dans la boite à outils que Bond rapproche, pour couper les câbles (storyboard).

Par ailleurs, vous ne verrez aussi jamais un tel plan large des méchants en train de tirer sur Bond et Wai Lin qui se préparent à sauter :

TND del septembre 2

Pour quoi est-ce que je vous paye ?

[DVD] Cette scène étonnamment brutale n’a pas été conservée pour sa violence, certes, mais aussi pour son cadrage, que le réalisateur lui-même qualifie de mauvais. Dans cette scène, Carver se rend compte qu’un garde reste oisif alors qu’il est censé surveiller les caméras du bateau furtif. Il demande alors à Stamper de lui faire passer l’envie de dormir, et Stamper l’exécute de manière plutôt brutale en l’étranglant, puis le frappant, avant de lui fracasser le crane (ou le cou) avec son pied.

TND Del 4

Un air de déjà-vu

[DVD] Roger Spottiswoode souhaitait faire un clin d’œil aux anciens 007 à la fin du film. Alors que Bond et Wai Lin se sont réfugiés sur des débris du navire furtif et ont décidé de passer un peu de bon temps, un bateau militaire se met à les rechercher. Pour rester à couvert, Bond tire une bâche sur lui et Wai Lin, à l’image de Bond et Pussy Galore dans Goldfinger.

TND Del 5

Des plans alternatifs

[DVD] Comme nous le mentionnions au début de la page, certains DVD présentent dans leurs bonus de la poursuite en BMW et le prégénérérique sous d’autres plans qui n’ont pas été utilisés lors du montage final. Comme quoi, mêmes les plans alternatifs ne meurent jamais.


 

 

Les scènes coupées du film en vidéo :


CJB - Commander James Bond

CJB - Commander James Bond

Commander James Bond France (Codename : CJB) vous apporte les nouvelles de part le monde sur notre agent favoris. Actualités en live, traduction, interviews... Aucune nouvelle de 007 n'échappe à son œil acéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.