Jamais plus Jamais – Les scènes coupées

Vilain chat !

lps_nsna_japan

[R/P/T] Comme vous le savez très certainement, tous les films comportent des erreurs de montages, appelés faux-raccords. Et dans notre cas, c’est un faux-raccord qui laisse supposer qu’une scène est manquante. Lors du briefing de Blofeld, au début du film, nous voyons deux agents à gauche de Fatima Blush : une femme, habillée en jaune jouée par Marsha Hunt, et un homme en costume. S’en suit un plan rapproché sur Blofeld, et quand la caméra revient en plan large, la femme a disparu. Entre temps, une exécution dans le plus pur style du SPECTRE a eu lieu : les griffes du chat de Blofeld sont en effet enduites de poison. Cette femme certainement peu respectueuse du SPECTRE se fait donc griffer par le chat de Blofeld et meurt empoisonnée. On remarquera que sur les plans qui restent, Fatima Bush respire de façon anxieuse, devant probablement penser que c’était le sort qui lui était réservé.

Un cercle rouge rend toujours les choses plus évidentes.

Blofeld, joué par Max Von Sydow devait aussi mourir, et de cette manière. Après la mort de Largo, Bond et Domino rejoignaient un hélicoptère et Blofeld devait apparaitre sur le moniteur TV de Largo pour lui parler, mais c’est Bond qui apparaissait sur l’écran, faisant tellement sursauter Blofeld que son chat le griffait avec le poison. Bond jetait le moniteur hors de l’hélicoptère alors que l’image de Blofeld criant sur la télé finissait dans la mer. Hélas tout ce qu’il nous reste de cette séquence, c’est une photo de Blofeld mourant et le témoignage d’un membre de l’équipe technique :

NSNA del aout 3

Vous avez filmé vos plans aériens depuis un avion ou depuis un hélicoptère ?

Un hélicoptère. En fait, nous en avons utilisé un certain nombre. Les plans que nous avons faits dans les Bahamas ont été filmés à partir d’un Bell 206 Jet Ranger. L’un d’eux était pour un plan qui ne s’est finalement pas retrouvé dans le film, mais l’idée était de donner le point de vue du missile alors que celui-ci filait à six cents miles à l’heure à environ quatre pieds au-dessus de l’eau. […]

Nous avons aussi fait les plans d’ouverture, et un grand nombre de plans aériens pour des séquences qui n’ont jamais été traitées. L’une d’elles, par exemple, était une scène qui se déroulait après que Largo ait été tué et que Bond et Domino se soient envolés dans un hélicoptère des garde-côtes [cette dernière scène est aussi absente du film]. Bond avait le petit dispositif de communication vidéo de Largo que vous avez vu plus tôt dans le film, et Blofeld, toujours au siège du SPECTRE, disait : « Venez Largo ! Venez Numéro Un ! » (Come in Largo ! Come in Number One !). Et Bond apparaissait sur l’écran pour dire : « Désolé, vous avez fait le mauvais numéro. C’est 007 ». Après cela, Blofeld sursautait en arrière et était griffé par son chat – dont il était établi qu’il y avait du poison sur ses griffes – puis Bond prenait le communicateur et le jetait par la fenêtre. Notre but était de faire un plan en motion control du visage de Blofeld qui criait sur le communicateur alors que celui-ci tombait dans l’eau et ses abysses, avant de couper sur la scène finale où fille plongeait dans la piscine. À un moment donné, tout a été retiré, mais nous étions là-bas pour tourner un grand nombre de choses du genre.

Interview de David Dryer (superviseur d’effets spéciaux de Jamais plus jamais) par Don Shay, magazine Cinefex n° 15, janvier 1984.

Le réalisateur Irvin Kershner évoque une raison raison de temps pour cette coupure :

Le premier montage durait plus de trois heures. J’ai dû sacrifier certaines scènes, comme donc la mort de Blofeld, griffé par son chat à la suite du cri de surprise qu’il poussait en découvrant Bond, et non Largo, sur son écran de contrôle.

Blofeld death NSNA

Pour la défense des requins

[T] Selon Ricou Browning, le réalisateur des séquences sous-marines, Bond devait à un moment tuer un requin avec un fusil-harpon dans la scène où Fatima l’abandonne près de l’épave :

Je n’étais pas complètement excité par le montage final de la scène avec les requins. En fait ça m’a rendu fou parce-que je pensais que les passages qu’ils ont coupés étaient excellent. […] Mais je pense que quelqu’un a décidé qu’ils ne voulaient pas voir un requin être tué. Et il y a d’autres choses qui ont été éditées qui ne me satisfont pas. Peut-être que le film était trop long et qu’ils ne pouvaient pas couper autre chose que les séquences sous-marines. C’est probablement ce qui s’est passé.

Ponctualité

[T] Le numéro 12 du magazine Bondage contient un article sur la production du film (son auteur ayant été invité sur le tournage). On peut y lire qu’une scène fut tournée dans laquelle Fatima Bush demandait au réceptionniste de l’hôtel « à quelle heure M. Bond reviendra ? » (après avoir planté une bombe dans sa chambre). Celui-ci lui répondait « Five O’Clock », ce à quoi elle répliquait « Dead at five » (intraduisible en français, « mort à 5h00 », une phrase pourtant non trouvable dans le script de décembre 1982). Déjà à l’époque le magazine ne se faisait pas d’illusion sur le sort de cette scène puisque l’article l’introduisait ainsi : « dans une scène qui ne finira probablement pas dans le montage final du film ». « Dead at five », voici qui contraste bien avec Live at Five de Raymond Benson…

Du bon tabac dans ma tabatière

[P] Dans le roman Opération Tonnerre, James Bond discute pour la premiére fois avec Domino dans un magasin de tabac. Cette scène fut reprise et filmé pour Jamais plus jamais mais fut par la suite coupée. A t-elle été remplacé par la scène du massage au Centre de la Santé ?

NSNA tabac

Invitation

[P/T] Tout d’abord à la fin de scène du casino, dans le film Largo dit à Bond : « J’aimerais vous avoir à déjeuner. Si vous êtes toujours ici demain ; vous nous retrouvez sur notre bateau ». Bond ne vient pas, il y a la scène de la moto et la confrontation avec Fatima, puis 007 infiltre le bateau de Largo et celui-ci lui dit « Bonjour, c’est un peu tôt pour le déjeuner ». Or dans, le film on ne voit jamais Bond manger sur le yacht de Largo. Cependant voici deux photos qui montrent que cette scène a été filmée, mais coupée.

Et d’ailleurs, ne devait-il pas y avoir une scène de danse si l’en en croit le script et cette photo ?

Jamais plus jamais deleted

Visite

Au chapitre des visites, une de l’extérieur de Palmyra était prévue, somptueux décors s’il en est. Voici qui explique mieux la réplique de Largo : « Alors, comment trouves-tu ton nouveau royaume ma princesse ? ». En revanche, le décors sous forme d’assemblage visible sur la seconde photo est tout de suite moins somptueux, bien que le concept en lui même ne paye pas de mine ! La scène fut coupée pour une raison de rythme.

NSNA Del aout 1
NSNA Del aout 2

27757878_2Il y avait trois autres peintures en matte painting qui étaient prévues pour le film, mais qui n’ont finalement pas été utilisées. À un certain moment de leurs réalisations, j’ai reçu un coup de téléphone de l’Angleterre qui disait : « Arrêtez tout et renoncez à ce plan. Il n’est plus dans le film ». Certains d’entre eux étaient déjà terminés, d’autres non. Le premier était un plan de Bond et Domino sur le pont du bateau où la caméra passait devant eux pour aller vers sur le fort. Le plan était situé juste avant celui à travers les jumelles, que j’ai filmé à Fort Carré, Antibes, et qui est dans le film. Ensuite, il fallait enchainer avec une vue dans laquelle le fort était une peinture avec une live-action plate de l’océan dans la partie inférieure du cadre. Comme il y avait des acteurs impliqués, le plan final devait être une incrustation bluescreen, et la live-action plate a été faite en Angleterre, avec les artistes contre notre écran de projection frontale sur lequel nous avons projeté le bleu en utilisant un projecteur. C’était épineux, surtout avec de longs cheveux blonds de Kim Basinger, nous avons du faire beaucoup de bidouillage. Nous avions également prévu d’ajouter un peu de fumée, d’oiseaux et d’autres choses à la peinture, mais avant que nous ayons terminé, nous avons reçu le mot comme quoi cela avait été coupé. Une autre chose qui a été coupée était un plan reverse angle de Largo lorsqu’il ouvrait la porte pour révéler son palais en disant à Domino que c’était sa nouvelle maison. Celui-ci était loin d’être terminé.

NSNA del aout 4

La coupure qui m’a vraiment déçu était un très joli plan d’ensemble de Largo qui menait Bond et Domino vers le palais Palmyra. Il y avait deux live-action plate distinctes qui composaient ce plan. La première, avec les trois acteurs marchant, a été tourné en vue de plongée qui surplombait les magnifiques jardins de La villa Ephrussi de Rothschild, située dans le sud de la France. Cela, c’était pour occuper la partie inférieure du cadre. Autour du périmètre des jardins, Lou Lichtenfield avait peint les murs de la forteresse, qui bien évidemment, n’étaient pas là. Puis, dans le coin supérieur gauche, nous voulions pouvoir voir l’océan au-delà des murs, avec le yacht de Largo ancré dans le port. Pour obtenir la bonne perspective, j’ai filmé cette partie du tableau du haut de l’hôtel Loew, juste en dessous du casino de Monte-Carlo, alors que le bateau revenait aux docks pour accoster après une journée de tournage avec la première équipe. Nous les avons contactés par radio et dit : « Ok, ralentissez, stop, restez ici » et nous avons tourné ainsi quelques images. Donc nous avions les deux parties de l’image, tournées à différents endroits et à différentes dates, et connecté par la matte painting des murs de la forteresse. Et c’était un très beau plan, qui monterait à tout le monde où était le fort et où était le bateau et que tout était relié. Mais lorsque cela a disparu du film, personne n’a vraiment cherché à tout connecter. Ils voulaient passer à autre chose. Ils voulaient savoir si Bond était vivant ou mort. En fin de compte, cela a été coupé. C’était un très beau plan, mais il n’était juste pas assez essentiel.

La villa Ephrussi de Rothschild, l'extérieur de Palmyra que nous ne verrons pas (photo non issue du tournage).
La villa Ephrussi de Rothschild, l’extérieur de Palmyra que nous ne verrons pas (photo non issue du tournage).

Interview de David Dryer, magazine Cinefex n° 15, janvier 1984.

James fait un « Bond »

[P] Une scène où Bond sautait sur un ennemi (probablement lorsqu’il essayait de s’enfuir de Palmyra) n’a pas été gardée au montage final :

13432241_519119371624583_7105201248900964662_n(1)

Des plans en projections frontales

[T] David Dryer l’explique dans une interview : des plans en projection frontale sont passés à la trappes :

Lesquels de vos plans en projections frontales ont fini dans le film ?

Ironiquement, je ne pense pas qu’un seul d’entre eux a fini dans film. Un grand nombre de plans de Bond dans l’hovercraft [jetpack] ont été à l’origine tournés en projection frontale. L’idée était de faire cela, de les couper avec le travail fait avec la miniature, et ils auraient eu leur séquence. J’ai filmé tous les plans pour l’hovercraft à Nassau, avec quelques beaux nuages bien ​​gonflés dans le fond pour nous donner un certain effet de distance. Après Londres, nous sommes allés en Espagne et avons fait les plans de l’atterrissage, et il n’y avait aucun nuage dans le ciel. En conséquence, l’ensemble de notre projection frontale ne correspondait pas. Donc, ces plans sont partis. En outre, il devait y avoir quelques plans de Sean sur la moto. Nous avons filmé des rues, d’autres choses dans l’arrière-plan, et mis en place une plate-forme amovible pour la moto. Mais la règle est que « si vous pouvez le faire pour de vrai, faites-le pour de vrai ». Et comme ils avaient une série de plans faits sur place qui avait l’air bien, ils les ont été utilisés à la place. Donc, notre matériel de projection frontale ne s’est avéré être qu’une solution de secours.

Interview de David Dryer, magazine Cinefex n° 15, janvier 1984.

Bond en short

[P] Pour une attaque finale, il faut bien choisir sa tenue de combat. On se souviendra du choix de Bond, mais pas de cette scène qui n’apparaît pas dans le film :

Apparemment, un combat au corps-à-corps était également prévu
:

Rappelez-nous d’envoyer les tueur de SPECTRE chez le type qui a salopé les photos avec un Ebay bien dégueulasse…

Indiana Connery

[V] Une scène où James Bond devait se balancer au bout d’une corde pour franchir un gouffre dans la bataille finale a été filmée, mais n’apparait pas dans le film. Le tournage de cette séquence est visible dans un making-of (à 3 min 31). À croire qu’avec la guerre des Bond, il fallait bien faire concurrence à la séquence Tarzan d’Octopussy…

Del NSNA 7

Rescousse aéroporté ?

[P] Une photo montre des plongeurs-parachutistes que l’on ne retrouve pas dans le film.

Never say never again plongeurs

Des scènes coupées à l’étranger

Nous vous présentons ici quelque chose d’un peu différent. Les scènes qui suivent existent dans les DVD français mais ont été coupées dans certaines éditions étrangères.

Une première scène d’environs cinq minutes supplémentaires où l’on voit Bond déambuler paisiblement dans le casino où il rencontrera plus tard Domino et Largo a été coupée. On le voit déposer un pistolet dans un seau à champagne et regarder des gens jouer à la roulette. Rien de bien passionnant me direz-vous, mais cela reste très curieux que cela ait été coupé…


À part le pistolet dans le seau à champagne, on ne loupe presque rien…

Après la défense des requins, c’est au tour des chevaux. Dans cette seconde scène, Bond et Domino s’enfuient de Pamyra en sautant dans l’eau avec le cheval. Malgré les effets spéciaux grossiers et le fait que le cheval s’en sorte, la scène fut censurée en Angleterre pour violence sur animal.


On regretterait presque que cette scène fût gardée en France…

CJB - Commander James Bond

CJB - Commander James Bond

Commander James Bond France (Codename : CJB) vous apporte les nouvelles de part le monde sur notre agent favoris. Actualités en live, traduction, interviews... Aucune nouvelle de 007 n'échappe à son œil acéré.

Une pensée sur “Jamais plus Jamais – Les scènes coupées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.