Dalton dans Goldeneye ?

"Avec les compliments de Sharky..."
mrbrosnan
CJBiste amateur
CJBiste amateur
Messages : 22
Enregistré le : 08 févr. 2012, 10:00

Dalton dans Goldeneye ?

Messagepar mrbrosnan » 08 févr. 2012, 10:07

Je me demande si Timothy Dalton n'aurait pas abandonner le rôle, il aurait jouer dans Goldeneye à 47 ans. Aurait-il pu relever le défi à nouveau, et surtout est-ce que le public aurait suivi. Je pense que oui, mais il n'a pas eu le temps de se poser dans le rôle et c'est dommage car ses deux films sont excellents.

Avatar de l’utilisateur
Olricc_
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 501
Enregistré le : 18 oct. 2011, 22:43

Re: Dalton dans Goldeneye ?

Messagepar Olricc_ » 08 févr. 2012, 20:05

Déjà il n'a pas rempiler pour un autre James Bond car il l'a choisi de son propre chef ; et ce un an avant la sortie de GoldenEye. Maintenant, si Dalton avait incarné Bond dans GoldenEye, je crois que l'on peut affirmer que le succès du film aurait été assurément et beaucoup moins important.

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: Dalton dans Goldeneye ?

Messagepar Commander Bond » 09 févr. 2012, 14:16

C'est moins une question de succès que de stratégie. Tous les James Bond ont connu le succès. Certains (On her Majesty's secret service, The living daylights, Licence to kill) moins que d'autres (Thunderball, Moonraker, Goldeneye, Casino Royale), certes. Mais la question n'est pas là. Goldeneye c'est le film qui fait renaître 007 sur les écrans après 6 ans d'absence. Je n'imagine pas le renouveau de la saga avec un "vieil" acteur. Et puis, Timothy Dalton avait quasiment 50 ans en 1995. Il n'aurait pas joué James Bond jusqu'en 2002 comme l'a fait Pierce Brosnan. La saga à peine renée aurait de nouveau connu une période d'instabilité ? Bof...

Après, est-ce que le film aurait été un échec ? Je ne pense pas. Aurait-il été mauvais ? Je ne pense pas non plus. En revanche, il aurait été différent. Complètement différent. Il aurait fallu changé quasiment tout le casting, histoire de l'adapter, sinon, ça aurait été l'A view to a kill de Timothy Dalton...
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.


Retourner vers « Timothy Dalton (1987-1989) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité