SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Tout sur le nouveau James Bond (actuellement en salles)
Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 28 oct. 2015, 10:42

Dans cette rubrique, vous pourrez détailler vos critiques sans trop vous soucier du contenu. Les spoilers sont autorisés alors lâchez-vous (personne ne vous regarde ) !
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Ytterbium » 03 nov. 2015, 00:13

Alors dans ce cas, je vais dire deux choses :
j'ai adoré SPECTRE au 2e visionnage, mais il y a deux choses qui m'ont géné :

qu'est ce que la relation dans l'enfance entre Bond et Blofeld apporte à ce méchant ? Waltz est un super acteur est un super méchant. Pourquoi est-il Blofeld ? Un méchant juste ami d'enfance de James Bond aurait été très bon, surtout avec la façon dont il l'a joué. Pourquoi en faire en plus le super méchant ? Blofeld est un méchant super machiavélique mais froid et sans émotions personnelles en dehors de son plan et de sa vanité. Pourquoi le rendre plus humain ? J'ai eu l'impression que ça ne le rendait que plus cliché.

Deuxième question, la cicatrice était-elle nécessaire ? On a eu Blofeld (Dawson de dos, Pleasance, Savalas, Gray, le suédois dont le nom m'échappe). Pourquoi faire un Blofeld copié au physique sur celui d'On ne vit que deux fois, plutôt que de laisser Waltz développer son propre look et sa propre cicatrice ? la veste col Mao et le chat suffisaient largement. J'ai l'impression qu'en copiant la cicatrice de Pleasance, il perd de sa superbe incarnation derrière un maquillage (et pourtant, je tiens à dire que ce maquillage est magnifique ! Si je dois faire Halloween un jour, ce sera ça que je ferai)

Et enfin, dernier (petit) regret, Oberhauser s'annonce comme ernst Stavo Blofeld, mais on avait tous compris, dès le chat persan à qui on avait affaire. Alors pourquoi faire une réplique à la ernst Stavro Blofeld pas plus mémorable que ça ?

Je pense que ça aurait été tellement plus efficace d'avoir une réplique genre :
"tu sais James, Franz Oberhauser est mort depuis des années. On m'appelle Ernst maintenant".
Quelque chose d'un poil plus subtile, et laisser le générique nous dire que c'est Blofeld.

Bon, mais à part ça j'ai adoré le film. Il y a juste que j'ai l'impression que Waltz va se rajouter à la galerie des nombreux Blofeld, au lieu de faire un méchant aussi marquant que Le Chiffre, Silva et le Blofeld de Pleasance, et donc risque d'échouer à rentrer dans l'histoire...

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 581
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Moneyofpropre » 03 nov. 2015, 07:08

Peut-être que c'était pour donner aux fans ce qu'ils attendaient, Blofeld. Ils avaient peut être peur de trop décevoir si il n’apparaissait pas. Je désapprouve aussi la forme de la cicatrice et le fait qu'il soit clairement explicite du fait qu'il soit Blofeld.
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 03 nov. 2015, 10:49

j'ai discuté avec un non fan l'autre jour et il était persuadé que le méchant chauve au chat blanc était le Dr No. Quand je lui ai dit que c'était Blofeld, il m'a dit : qui ça ??
Blofeld à un nom moins connu que le Joker, Dark Vador ou Gargamel donc il me semblait nécéssaire que le nom de Blofeld soit entendu dans le film pour le plus grand nombre. Mais je suis d'accord que tout ce qui tourne autour d'Oberhauser est un peu foireux. Le fait qu'il soit le fils d'Oberhauser est encore plus ridicule pour un méchant de cet envergure...

Il y a certains raccourcis scénaristiques qui m'ont plutôt dérangé : la facilité qu'a Q de relier la bague de SPECTRE avec les principaux méchants de l'organisation et des précédents films, c'est n'importe quoi.

Je n'ai pas non plus apprécié la course-poursuite à Rome. A l'heure de Fast & Furious 7 et Mission Impossible 5, j'aurais préféré une bien meilleure scène d'action non entrecoupé par des gags à deux balles. Il y avaient deux voitures exceptionnelles qui auraient pu nous scotcher à nos sièges et on doit se contenter de Craig qui fait des blagues avec Moneypenny au téléphone, ça m'a un peu énervé !
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Ytterbium » 03 nov. 2015, 21:55

S'il y avait eu plus de tôle froissée, sans doute la poursuite aurait été plus palpitante. la séquence est belle, mais elle manque un peu de suspense (limite, j'étais plus scotché au siège pour celle de meurs un autre jour, et pourtant, la musique y était moins bien).

Le coup de la bague de Q, je suis d'accord, c'est du gros n'importe quoi, surtout dans une scène qui rassemble trois bons acteurs. Je sais pas comment ils ont pu laisser passer ça. C'était quand même pas compliqué de penser à autre chose. je sais pas, ils avaient qu'à rajouter une micro-puce à l'intérieur de la bague que le responsable des "basses oeuvres" du SPECTRE peut utiliser, et laisser Q la pirater. Au lieu de ça, ya cette absurdité d'ADN, comme si la bague était passée au doigt de tout le monde depuis 10 ans.

Sinon, Gargamel dans le rôle du méchant du prochain James Bond, ça me dit bien !

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 581
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Moneyofpropre » 04 nov. 2015, 06:34

Et puis Rome est désespérément vide durant cette séquence... Mais c'est vraiment l'ADN dans la version finale ? Selon le script, l'ordi scanne la matière de la bague, la forme de la pieuvre ; et le dossier de White apparait. Après avec un programme style limier, Q regarde tout les endroits connu où White a été repéré dans le passé, et analyse qui était dans les hôtels, stations de trains, aéroports dans la même période, couplé avec le "matériel" de la bague.

C'est guerre meilleur, cela aurait plus être intéressant si Bond l'apprenait de Oberhauser lui-même que tout était lier au lieu de par Q.
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 04 nov. 2015, 11:17

Oui, ce genre de raccourci scénaristique a le don de m'agacer ! En plus il n'était pas vraiment utile en effet que Q découvre tout de suite les liens entre tous ces méchants...
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 04 nov. 2015, 12:18

Je suis un peu d'accord avec cette critique :

Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Ytterbium » 04 nov. 2015, 22:32

Ca me gène pas trop que ce soit Q qui découvre.

Mais disons que s'il avait trouvé un algorythme comme dans le script original plutôt que l'ADN, lui permettant de lier tous ces gens via Oberhauser et les autres éléments, ça aurait pu être intéressant (ou pourquoi pas utiliser le système de surveillance de C ? Ca aurait été de bonne guerre).
La réplique que je ne comprends pas, c'est Q qui dit à la fin "Vous devez trouver l'Américain, c'est le seul lien vers SPECTRE", c'est un peu abusé de la part de quelqu'un qui a reconstitué tous le diagramme de SPECTRE après avoir cherché juste 5 minutes ^^

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 05 nov. 2015, 11:42

Ytterbium a écrit :Ca me gène pas trop que ce soit Q qui découvre.

Mais disons que s'il avait trouvé un algorythme comme dans le script original plutôt que l'ADN, lui permettant de lier tous ces gens via Oberhauser et les autres éléments, ça aurait pu être intéressant (ou pourquoi pas utiliser le système de surveillance de C ? Ca aurait été de bonne guerre).
La réplique que je ne comprends pas, c'est Q qui dit à la fin "Vous devez trouver l'Américain, c'est le seul lien vers SPECTRE", c'est un peu abusé de la part de quelqu'un qui a reconstitué tous le diagramme de SPECTRE après avoir cherché juste 5 minutes ^^


Ahah ! J'ai hâte de revoir ce film !
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 09 nov. 2015, 16:33

Un sujet à été ouvert sur le forum MI-6. Ce sont les curieuses critiques de Timothy Dalton après avoir vu SPECTRE. Je dis bien curieuses car ça pue le fake à deux kilomètres, néanmoins, je vous mets le texte. Hélas et comme par hasard, aucune source :

They seem very confused about what they want to achieve. Dan's first was a film that I would have wanted to do. But the last two in particular have been very disappointing. The plots have had more holes in them than Klara's cello. They need to get back to basics. [...] And that torture scene. I thought finally, things were about to get nasty. But they didn't. Disappointed.


http://www.mi6community.com/index.php?p ... ers#latest
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Doctor No
CJBiste amateur
CJBiste amateur
Messages : 42
Enregistré le : 27 oct. 2015, 20:27

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Doctor No » 09 nov. 2015, 18:44

Outre le fait que l'interview parle de Klara et non de Kara, la personne qui a posté cet "interview" parle d'un interview au Goldeneye Magazine, magazine dont je n'ai jamais entendu parler jusqu'à présent, quelqu'un connaissait ce journal ? Du coup en effet je suis d'accord sur le fait que ça semble être un fake.

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Commander Bond » 11 nov. 2015, 02:15

Bonsoir à tout le forum! Je reviens tout juste de la projection de Spectre... et je suis très déçu. J'ai décroché il y a plusieurs semaines maintenant de toute actualité bondienne afin de préserver la découverte du film, et j'en ressors complètement désappointé. Je revisionnerai sans doute le film ces prochains jours avant de poster une critique complète mais j'ai l'impression d'avoir vu un Die another day à la manière Craig, c'est très étrange... En tout cas c'est une déception.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Insouf
Nouveau CJBiste
Nouveau CJBiste
Messages : 10
Enregistré le : 04 nov. 2015, 13:54

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Insouf » 11 nov. 2015, 17:00

Bonjour tout le monde !

Alors j'ai vu Spectre ce matin et j'ai eu donc quelques heures pour me remettre de mes émotions et bien sûr, COGITER. Je ne vais pas faire une analyse complète de ce film tout de suite mais en partant de mes premières impressions et réflexions, j'aimerais apporter ma contribution sur les motivations de Blofeld (selon moi).
Ce monsieur ne m'a jamais fait peur le moindre du monde (contrairement à Mr Hinx) pendant tout ce film, bien au contraire, je l'ai trouvé assez fragile. Pas jusqu'à dire que j'ai ressenti une certaine empathie à son égard mais j'ai eu l'impression parfois que lui même ne savait pas vraiment pourquoi il faisait tout ça contre James, pourquoi il faisait tout pour être "l''auteur de tout ses malheurs", excepté pour des raisons assez sadiques mais qu'il n'avait en fin de compte pas motivations concrètes. Personnellement, je pense que ce Blofeld de Spectre et grâce à l'interprétation de Christoph semble être un peu perdu dans une extrême colère, peut-être même haine qu'il ne sait pas comment l'exprimer autrement que par de la violence et des malheurs sur les autres. Et tout cela a commencé dès son enfance lorsqu'il dit à Bond, pendant la séance de torture, que c'est son père qui a recueilli James, qui l'a traité comme son propre fils ect... Je pense que Franz (devenu donc Oberhauser) ne l'a jamais supporté, il avait l'impression que James prenait sa place dans le coeur de son père, puisque Franz a toujours voulu être le fils à papa, qu'il est en fin de compte quelqu'un d'assez sensible et égocentrique. Surtout dans la séquence, la façon dont Blofeld dit que c'est son père qui a recueilli James... Enfin, on sent tout de suite la rage qu'il a quoi, malgré le fait qu'il reste extrêmement calme. Je parie que si on met Franz et Bond sur un ring de boxe, pas sûr de revoir Bond vivant hein XDD Je pense qu'il faudrait juste que Blofeld se pose un moment avec Bond et QU'IL PARLE QUOI XD S'il fallait que je me pose avec un des méchants de la saga pour parler de leurs motivations, je choisirai automatiquement ce Blofeld parce qu'il peut totalement vider son sac (et peut-être passer du côté de la force ?) si l'on engage assez bien la conversation. Ce sentiment de fragilité est à son sommet à la fin du film, lorsqu'il est sur le sol et qu'il voit James heureux avec Madeleine. Regardez juste l'expression de son visage, je n'ai pas vu de la colère dans ses yeux mais une fragilité extrême et un profond sentiment de douleur, non pas physique mais moral, accentué par un champ, contre-champ sur son visage et sur le couple. C'est encore lui qui a perdu puisqu'il est encore seul et Bond est entre de bonnes mains avec Madeleine, comme il l'a été avec le père de Franz.
Donc je ne pense pas qu'il ait de réelles motivations mais qu'il prend simplement du plaisir à voir souffrir Bond, comme lui a souffert dans son enfance, sans que Bond ne le voit.
Et je pense que cette hypothèse là est plausible si on suit la lignée sur film qui semble s'être lancé sur un fond plus psychologique.

fananar
CJBiste passionné
CJBiste passionné
Messages : 188
Enregistré le : 14 déc. 2012, 15:24

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar fananar » 11 nov. 2015, 17:17

Idem. Vu ce matin. J'ai attendu quelques heures pour brièvement poster. Je résumerai par "très décevant". Scénario, dialogues, jeu d'acteurs et j'en passe... Craig en a marre (désolé mais ça se voit), Mendes s'en fout, etc... Un film de commande type "Die another Day". Je posterai plus longuement un peu plus tard, le temps de digérer. Juste ma note : 3/10.
:(

Avatar de l’utilisateur
Olricc_
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 501
Enregistré le : 18 oct. 2011, 22:43

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Olricc_ » 11 nov. 2015, 17:18

L'impression générale est celle que je craignais. Il n'y aucun miracle dans ce film car celui-ci a fait tout ce que je ne voulais pas qu'il soit fait sur le numéro 24. Néanmoins, j'ai pris énormément de plaisir sur certaines séquences ou parties de ce Spectre pourtant bien désagréable sur le fond.

J'ai d'abord eu la satisfaction du pré-générique haletant. Le plan séquence est admirable et pertinent réellement ; et introduire James Bond sur la ligne, marchant avec élégance et prudence, dominant la foule en contre-bas, c'est une très belle idée. Craig n'a jamais eu autant de classe qu'à ce moment bien précis. La suite avec l'hélicoptère est toute autant jouissive, ce passage pré-générique complètement fou et vertigineux. C'est le meilleur pré-générique des 4 films, pour moi. Et ça m'étonnerait que le re-visionnage atténue l'opinion.

Le générique en lui-même est à oublier définitivement. Rien n'y fera jamais : le motif de la pieuvre répété en boucle et la chanson à la composition douteuse enterrent tout le charme de ces quelques minutes habituellement très attendues. Oubli : je fais par contre louange du gunbarrel qui fonctionne complètement - sauf si Craig signe pour un nouveau film. Auquel cas, il aura perdu sa légitimité pour les raisons que j'ai expliqué dans le sujet qui lui est consacré.

Passé tout ça, c'est pas compliqué : je décroche à partir de la scène de torture. Tout ce qui est avant peut me convenir et je n'en retiens finalement que Rome : quintessence du romantisme bondien et du cinéma à l'eau de rose de bon goût. Il y a une certaine magie sur la scène de l'enterrement, obscure, palpable, sublimée par Monica Bellucci à elle toute seule, dont le visage glacé derrière le voile exprime bien plus qu'une prétendue référence du genre sur toute une carrière d'actrice. La suite chez Donna Lucia est autant belle - de cette marche sombre endeuillée pour elle jusqu'au corps-à-corps amoureux, finalement salvateur. L'atmosphère feutrée, à la bougie, presque parfumée tant la scène fonctionne, a tout d'un de ses moments de grâce qui perdurent.

La scène de la réunion, aussi, fait son petit effet. Je vous laisse imaginer le silence pesant qui régnait dans la salle de cinéma lors de ces longs mutismes si dérangeants, si lourds - mais dans le bon sens du terme. La silhouette dans l'ombre de Blofeld a infiniment plus de force contraignante sur le spectateur que Blofeld à la lumière. Et on en vient à un des problèmes incontestables de l'oeuvre : la réalisation est plus forte que Waltz - et que tout le reste d'ailleurs. Sachant que celui-ci est censé être la crème de la crème du danger, et étant données les capacités bien connues de l'acteur, c'est un problème. Waltz/Blofeld était l'élément, par nous, le plus explicitement surveillé. C'est un peu comme ces films d'horreur où la révélation donne moins de frissons que la partie où l'on ne sait pas exactement ce que l'on voit. L'image est moins dérangeante que la représentation que l'on s'en fait. Javier Bardem avait su déranger jusqu'au bout.

La course-poursuite m'a plu aussi et je ne l'ai pas trouvé insuffisante contrairement à vous. Je l'ai trouvé juste. Celle du train fonctionne de A à Z : du charme le spectateur est poussé vers la brutalité nuancée d'une pointe d'angoisse pas désagréable du tout. Cette scène reste malgré tout un copié-collé d'un des affrontements bien connus entre Bond et Jaws.

Je ne retiens rien du reste. Je suis complètement hermétique au retour de Blofeld, dévoilé à la louche, et dévoilé tout court parce qu'on sent bien derrière la directive d'un très probable cahier des charges. Et de façon à bien nous prendre pour des abrutis, il est accompagné de ces artifices ringards du chat blanc et de la cicatrice. (Si vous aviez vu ma tête quand j'ai vu celle-ci apparaître. Je crois même avoir soufflé bien lourdement) Je ne veux même pas croire que ces détails aient plu à quelqu'un ici. Et maintenant qu'on y est, faîtes revenir Alec Trevelyan. L'ado fan boy que j'étais le souhaitais de toutes ses forces. Faîtes carrément revenir tout le monde en fait, les gens seront content ; et, après tout, pourquoi s'emmerder à écrire ?

La toute fin est également un copié-collé mais, et c'est là que c'est fort, une reprise de la fin du film précédent - au cas où on l'aurait oublié. Finalement, le seul détail dispensable qui m'a plu est l'importance donné au M de Dame Judi qui me manque déjà. Ralph Fiennes ne donne pas la rigueur, l'orgueil et le soupçon de sensibilité en filigrane que donnait sa prédécesseur, loin s'en faut.

Et enfin, dernier (petit) regret, Oberhauser s'annonce comme ernst Stavo Blofeld, mais on avait tous compris, dès le chat persan à qui on avait affaire. Alors pourquoi faire une réplique à la ernst Stavro Blofeld pas plus mémorable que ça ?

Je pense que ça aurait été tellement plus efficace d'avoir une réplique genre :
"tu sais James, Franz Oberhauser est mort depuis des années. On m'appelle Ernst maintenant".
Quelque chose d'un poil plus subtile, et laisser le générique nous dire que c'est Blofeld.


Edit : Ou pas. Le nom est à ce point plus fort que son propriétaire ? Je n'aurais même pas mis Ernst dans la réplique. Le générique aurait donné la réponse tout seul avec plus de surprise pour ceux que ça intéressait ; et ils sont bien peu. Ma pote, avec qui je suis allé voir le film ce matin, et qui connaît quand-même pas mal de James Bond, une petite dizaine sans doute, ne savait pas qui était Blofeld. Comme quoi c'est vraiment la mode Marvel de foutre partout des références vieillottes pour les communautés isolées. Je trouve ça bas de plafond, pardon.

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Commander Bond » 11 nov. 2015, 21:32

Je partage plutôt l'avis posté ci-dessus par Olricc. Dans Spectre, James Bond n'est plus que le fantôme de ce qu'il était.

Le prégénérique est très haletant surtout dans la première moitié, avant l'explosion du bâtiment ; la seconde partie est un peu trop brutale et agitée.
Mais le problème tient à mon sens sur le scénario. On pensait la boucle bouclée avec le diptyque Casino Royale / Quantum et Skyfall qui sortait de cette lignée et voici Spectre qui veut être le liant entre tous les épisodes. Mais alors pourquoi réexploiter une nouvelle fois le passé de 007 et faire de Bond le frère adoptif de Blofeld ? Il fallait choisir entre réintroduire Blofeld ou réexploiter le passé de Bond, les deux ficelles ensembles ne fonctionnent pas. Ca charge et grossit le trait ce qui décrédibilise l'ensemble.

Spectre est un film qui a voulu trop en faire. Le casting était prometteur mais les personnages n'ont aucune épaisseur. Monica Belluci n'a que deux scènes à l'écran, et aurait mérité plus de présence car sa prestation bien que réduite est très réussie. La mise en scène de la séquence de le l'exécution avortée est sublime et la tension entre Lucia et 007 est très prenante. Idem pour Oberhauser/Blofeld, qui n'est pas du tout menaçant et qui n'est là que pour faire le liant des épisodes de la saga Craig par un petit clin d'oeil mal venu à l'histoire de la saga.

La scène finale est pour moi le paroxysme de l'anti-bondien. D'une part, Bond aurait du tuer Blofeld de sang froid, rappelons que l'un des moments les plus salués par les fans reste l'exécution de Locque dans For your eyes only. Il y avait moyen ici de produire une scène bien meilleure. Quant au départ de 007 et Madeleine main dans la main, c'est d'un final à l'eau de rose qui ne convainc pas. Cela appelle clairement une suite : Blofeld simplement arrêté et début d'une romance... Bond 25 sera t-il un On her Majesty's secret service ?
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 11 nov. 2015, 21:39

Insouf a écrit :Bonjour tout le monde !

Alors j'ai vu Spectre ce matin et j'ai eu donc quelques heures pour me remettre de mes émotions et bien sûr, COGITER. Je ne vais pas faire une analyse complète de ce film tout de suite mais en partant de mes premières impressions et réflexions, j'aimerais apporter ma contribution sur les motivations de Blofeld (selon moi).
Ce monsieur ne m'a jamais fait peur le moindre du monde (contrairement à Mr Hinx) pendant tout ce film, bien au contraire, je l'ai trouvé assez fragile. Pas jusqu'à dire que j'ai ressenti une certaine empathie à son égard mais j'ai eu l'impression parfois que lui même ne savait pas vraiment pourquoi il faisait tout ça contre James, pourquoi il faisait tout pour être "l''auteur de tout ses malheurs", excepté pour des raisons assez sadiques mais qu'il n'avait en fin de compte pas motivations concrètes. Personnellement, je pense que ce Blofeld de Spectre et grâce à l'interprétation de Christoph semble être un peu perdu dans une extrême colère, peut-être même haine qu'il ne sait pas comment l'exprimer autrement que par de la violence et des malheurs sur les autres. Et tout cela a commencé dès son enfance lorsqu'il dit à Bond, pendant la séance de torture, que c'est son père qui a recueilli James, qui l'a traité comme son propre fils ect... Je pense que Franz (devenu donc Oberhauser) ne l'a jamais supporté, il avait l'impression que James prenait sa place dans le coeur de son père, puisque Franz a toujours voulu être le fils à papa, qu'il est en fin de compte quelqu'un d'assez sensible et égocentrique. Surtout dans la séquence, la façon dont Blofeld dit que c'est son père qui a recueilli James... Enfin, on sent tout de suite la rage qu'il a quoi, malgré le fait qu'il reste extrêmement calme. Je parie que si on met Franz et Bond sur un ring de boxe, pas sûr de revoir Bond vivant hein XDD Je pense qu'il faudrait juste que Blofeld se pose un moment avec Bond et QU'IL PARLE QUOI XD S'il fallait que je me pose avec un des méchants de la saga pour parler de leurs motivations, je choisirai automatiquement ce Blofeld parce qu'il peut totalement vider son sac (et peut-être passer du côté de la force ?) si l'on engage assez bien la conversation. Ce sentiment de fragilité est à son sommet à la fin du film, lorsqu'il est sur le sol et qu'il voit James heureux avec Madeleine. Regardez juste l'expression de son visage, je n'ai pas vu de la colère dans ses yeux mais une fragilité extrême et un profond sentiment de douleur, non pas physique mais moral, accentué par un champ, contre-champ sur son visage et sur le couple. C'est encore lui qui a perdu puisqu'il est encore seul et Bond est entre de bonnes mains avec Madeleine, comme il l'a été avec le père de Franz.
Donc je ne pense pas qu'il ait de réelles motivations mais qu'il prend simplement du plaisir à voir souffrir Bond, comme lui a souffert dans son enfance, sans que Bond ne le voit.
Et je pense que cette hypothèse là est plausible si on suit la lignée sur film qui semble s'être lancé sur un fond plus psychologique.


C'est une bonne analyse. C'est aussi le parti pris de Mendes de faire de Blofeld le "faux-frère" de James. J'ai moi aussi noté jusqu'au bout et on a vraiment l'impression qu'entre lui et Bond c'est une querelle fraternelle qui s'installe. Faut voir comment cela peut évoluer à la longue.
Je suis d'accord en tout cas que le personnage déballe trop rapidement ses émotions, ce n'est pas digne d'un grand méchant de James Bond qui se compare à une météorite.

@Olricc_ Je crois que faire revenir Blofeld était le rêve que la production avait depuis plus de 40 ans. Considéré de plus comme le seul adversaire principal qui revient à plusieurs reprises, ils ont voulu se permettre un tel come-back. Et finalement, quand un film s'appelle SPECTRE, c'était inévitable. Dommage que cela ne t'aies pas plu.
Par contre je suis assez d'accord sur ta critique concernant la menace qu'il affiche bien inférieure à celle qu'il est censé porter.
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Olricc_
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 501
Enregistré le : 18 oct. 2011, 22:43

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Olricc_ » 11 nov. 2015, 22:30

Juste une petite faute sur ma réponse à Ytterbium : j'ai rectifié -> ils sont peu nombreux ceux qui attendaient Blofeld et je n'en fais pas partie. J'avais mis "avec moi" donc ça sous-entendais que j'attendais ça mais non, ce n'était pas le cas. Je me suis trompé. Je n'avais pas changé d'avis ces dernières semaines.

La scène finale est pour moi le paroxysme de l'anti-bondien. D'une part, Bond aurait du tuer Blofeld de sang froid, rappelons que l'un des moments les plus salués par les fans reste l'exécution de Locque dans For your eyes only. Il y avait moyen ici de produire une scène bien meilleure. Quant au départ de 007 et Madeleine main dans la main, c'est d'un final à l'eau de rose qui ne convainc pas. Cela appelle clairement une suite : Blofeld simplement arrêté et début d'une romance... Bond 25 sera t-il un On her Majesty's secret service ?


Complètement d'accord. Et ça jure avec le romantisme à Rome que je trouve d'une beauté.. me rappelant à moi l'univers d'un Gautier ou d'un Flaubert pour Salammbô, le travail des vrais Romantiques en somme. Le pire c'est que je serais bien capable de retourner le voir rien que pour cette partie-là. Après, honnêtement, j'attend le scénario du prochain mais un autre comme ça et je m'arrêterai-là. Je n'aime pas aller au cinéma en connaissant les choses à l'avance alors si c'est pour me faire resservir la période Connery/Lazenby bout-à-bout avec un bout tous les trois ou quatre ans, c'est pas la peine.

@Olricc_ Je crois que faire revenir Blofeld était le rêve que la production avait depuis plus de 40 ans. Considéré de plus comme le seul adversaire principal qui revient à plusieurs reprises, ils ont voulu se permettre un tel come-back. Et finalement, quand un film s'appelle SPECTRE, c'était inévitable. Dommage que cela ne t'aies pas plu.
Par contre je suis assez d'accord sur ta critique concernant la menace qu'il affiche bien inférieure à celle qu'il est censé porter.


J'ai pas détesté non plus. Il y a des choses qui me plaisent. Maintenant voilà, est-ce qu'il fallait que l'organisation s'appelle Spectre absolument ? Est-ce qu'il fallait qu'il soit précisément Ernst Stavro Blofeld ce "méchant" ? Ne pouvait-on pas avoir une réminiscence de Blofeld juste sans le nom, avec un nouveau méchant récurrent indépendant ? Fallait-il qu'il soit de surcroît le frère d'adoption de Bond ? Je veux dire.. c'est gros partout. Tout est lourd. Et je trouve que c'est un aveu de faiblesse de tout reprendre comme ça. Ça fait deux films de suite et je ne compte pas les trois précédents qui sont déjà bourrés de clins d’œil. James Bond ne vit plus par lui-même depuis 1999 en fin de compte.

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: SPECTRE : Critiques avec SPOILERS

Messagepar Sir Godfrey » 12 nov. 2015, 10:40

Olricc_ a écrit :
J'ai pas détesté non plus. Il y a des choses qui me plaisent. Maintenant voilà, est-ce qu'il fallait que l'organisation s'appelle Spectre absolument ? Est-ce qu'il fallait qu'il soit précisément Ernst Stavro Blofeld ce "méchant" ? Ne pouvait-on pas avoir une réminiscence de Blofeld juste sans le nom, avec un nouveau méchant récurrent indépendant ? Fallait-il qu'il soit de surcroît le frère d'adoption de Bond ? Je veux dire.. c'est gros partout. Tout est lourd. Et je trouve que c'est un aveu de faiblesse de tout reprendre comme ça. Ça fait deux films de suite et je ne compte pas les trois précédents qui sont déjà bourrés de clins d’œil. James Bond ne vit plus par lui-même depuis 1999 en fin de compte.


C'est un avis tout à fait légitime. Je ne suis pas loin de le penser. Au final on a deux frères par adoption qui sont génie du mal pour l'un et au service de l'Angleterre pour l'autre. Ça fait un peu film pour enfants.
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net


Retourner vers « 007 SPECTRE (2015) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités