Une étude des romans de Ian Fleming

L'étude du personnage.
Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar Commander Bond » 22 nov. 2011, 22:13

http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... m_8_1_1116

Je viens de finir la lecture de cette étude, je n'ai qu'un mot à la bouche : passionnant ! :shock:
Le point de vue d'Umberto Eco (auteur italien reconnu, notamment grâce à son roman médiéval Le nom de la rose) est très intéressant. Si vous avez déjà lu Ian Fleming vous n'apprendrez au final que très peu de choses, mais ça vaut la lecture pour les analyses. Je vous le conseille.

A lire pour les initiés comme pour les non-initiés, afin de leur donner envie de découvrir le personnage littéraire.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
Mister Big
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 89
Enregistré le : 01 déc. 2011, 16:34
Localisation : Paris

Re: Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar Mister Big » 07 déc. 2011, 10:36

J'ai lu cette étude il y a plusieurs jours déjà, lorsque tu l'as signalée.
Umberto Eco est un type très intelligent, diaboliquement intelligent. Il est le Blofeld de la sémiotique.
Son étude est fort intéressante. Il faut toutefois nuancer très légèrement. Au moment où elle paraît, Eco ne connaît pas encore le dernier volume des aventures de Bond, Meilleurs voeux de la Jamaïque. De plus, il cite à peine Bons baisers de Paris, au passage. Or, on ne peut pas laisser ainsi de côté les deux volumes de nouvelles de Fleming.Il raisonne sur une oeuvre de treize volumes seulement... et encore, il se limite à douze puisqu'il prévient, dès le début, que Motel 007 est trop atypique pour être pris en considération dans son raisonnement.
C'est ce qui me gêne le plus dans son texte : voilà un livre qui ne colle pas à ce que je dis, qui infirme en partie mon raisonnement, hop, je l'évacue. C'est trop facile.
Pour le reste, l'étude est vraiment intéressante, bien sûr, comme tout ce qu'écrit Eco.

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar Commander Bond » 08 déc. 2011, 11:19

Mais The spy who loved me et les deux recueils de nouvelles sont tout à fait différents des romans disons classiques. Ian Fleming s'essaye à une autre littérature dans ceux-ci, change ses codes, ses points de vue. Ça ne me dérange pas plus que ça moi qu'Umberto Eco les ignore, puisque ces romans/nouvelles ne jouent pas dans la même catégorie que les autres.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
Mister Big
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 89
Enregistré le : 01 déc. 2011, 16:34
Localisation : Paris

Re: Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar Mister Big » 08 déc. 2011, 15:01

C'est justement ce que je dis. Ce qui n'entre pas dans sa démonstration, il le vire. On peut, avec cette méthode, démontrer n'importe quoi sur n'importe quel sujet.
Allons plus loin. Bon, il ne connaît pas Meilleurs voeux de la Jamaïque, à l'époque, on ne peut pas le lui reprocher. Mais il effleure au passage Bons baisers de Paris, et c'est tout. Or, il faut raisonner, ici, selon le goût des anglo-saxons, pour qui les nouvelles (short stories) sont un genre très prisé, au rebours de ce qui se passe en France. Par conséquent, on ne peut pas laisser de côté les recueils de nouvelles.
Et c'est uniquement en considérant les deux recueils de nouvelles d'une part, Motel 007 d'autre part, qu'on peut envisager l'oeuvre de Fleming, la mettre en perspective, comme on dit. Si on le fait, on s'aperçoit que les quatorze livres sont différents, et pas seulement Motel 007 et les nouvelles. Non, les quatorze sont différents, vraiment, avec une "accélération", une amplification du propos à partir d'Opération Tonnerre. On ne gagne jamais rien à découper une oeuvre en rondelles.
En résumé, j'admire Eco pour sa lucidité et son système d'analyse. C'est pour ça que je parlais de "Blofeld de la sémiotique", plus haut. Mais précisément, il s'agit d'un système et, pour le considérer vraiment, il faudrait qu'il puisse s'appliquer à toute l'oeuvre de Fleming, pas seulement aux livres qui arrangent bien Eco.

Avatar de l’utilisateur
DB II
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 270
Enregistré le : 09 avr. 2012, 19:59

Re: Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar DB II » 12 avr. 2012, 19:49

Je suis d'autant plus en accord avec Mister Big que je pense que le recueil de nouvelles "Bons baisers de Paris" est un petit trésor. Fleming excellait dans le domaine de la nouvelle.Il ne se disperse pas dans ses célèbres descriptions, on le sent proche d'un Hammett dans l'écriture dépouillée. Faire l'impasse sur cet aspect de l’œuvre et tout spécialement sur les deux nouvelles atypiques que l'on sait est dommage, car Fleming était un homme plus complexe qu'il ne paraît, et c'est en "creusant" dans ces nouvelles qu'on percevrait mieux l'homme.
Image

Gaspard
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 98
Enregistré le : 01 déc. 2011, 13:12
Contact :

Re: Une étude des romans de Ian Fleming

Messagepar Gaspard » 08 sept. 2013, 22:52

J'ai lu cet été le bouquin de Umberto Eco, De Superman au surhomme dans lequel on peut lire cette étude, Structures narratives chez Fleming. Il s'agit en fait d'un regroupement de plusieurs essais dont le thème est celui du héros dans la littérature populaire.

En gros, il démontre que le héros de la littérature populaire est un personnage démocratique (Les mystères de Paris, Le Comte de Monte Cristo) qui évolue au fil du temps pour devenir nationaliste et même fasciste dans certains cas. James Bond fait clairement partie des héros nationalistes.

Umberto Eco décortique les procédés narratifs des auteurs au sein de cette évolution. C'est souvent passionnant même si on peut émettre quelques réserves.

Concernant Fleming, je ne suis pas totalement convaincu par ce qu'il en dit et je m'en explique dans mon blog : http://lamaisondegaspard.blogspot.fr/20 ... ition.html


Retourner vers « James Bond, un sujet de réflexion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité