William Boyd : Solo

De Kingsley Amis à William Boyd...
Gaspard
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 98
Enregistré le : 01 déc. 2011, 13:12
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Gaspard » 29 sept. 2013, 18:13

Je le vois plus comme un dépressif que comme un cynique.

Il y a quelques réflexions qui ne passent plus aujourd'hui. Je ne sais plus dans quel livre celle-ci se trouve mais il y a celle de James Bond qui affirme que la femme parfaite doit savoir faire aussi bien la sauce béarnaise que l'amour (ou quelque chose de ce genre). Mais comme je le dis et comme je l'ai signalé à plusieurs reprises dans mes articles, ces réflexions sont peu nombreuses et vraiment pas grand chose à côté des portraits féminins valorisant que Ian Fleming a pu créer. Aujourd'hui encore, certains hommes (dont des personnalités publiques, suivez mon regard) peuvent en prendre de la graine.

J'ajoute aussi qu'il y a nettement plus de misogynie et de sexisme dans les publicités même de nos jours que dans n'importe quel Fleming. La femme n'est toujours pas sortie de la cuisine ! Ça en dit long sur la mentalité des concepteurs de pubs. Et que dire de beaucoup de clips de rap, franchement détestables à l'égard des femmes.

Au cinéma, James Bond et les femmes, c'est différent. Je pense à Mary Goodnight par exemple. Dans L'homme au pistolet d'or, c'est une gourde et James Bond n'hésite pas à se moquer d'elle. Dans le roman, elle est loin d'être bête et James Bond la respecte. Toujours au cinéma, à plusieurs reprises, on peut voir James Bond gifler une femme. De mémoire, dans les romans, une telle scène n'existe pas.

Concernant l'attitude de James Bond par rapport aux femmes dans les romans des autres auteurs, j'ai lu ceux qui ont été traduit en français (mis à part Carte blanche) mais ils ne m'ont laisse que très peu de souvenirs. Même Le diable l'emporte que j'ai pourtant lu en 2008 ne m'a pas laissé grand chose en mémoire.

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Ytterbium » 05 oct. 2013, 15:06

Ça y est, j'ai terminé Solo. Ma critique (sans spoilers) se trouve ici : http://jamesbonderies.free.fr/index.php/10/le-solo-de-bond/.

Au final, ça a été plaisant à lire, mais les descriptions des petites habitudes de Bond prennent trop d'importance alors que l'aventure a du mal à décoller. C'est dommage parce qu'il y a de bons ingrédients (un contexte international, des ennemis très intéressants et des Bond Girls très sensuelles), mais l'intrigue manque un peu d'enjeux pour que la mission de Bond trouve toute l'acidité et le cynisme des livres de Fleming.

Ça reste un livre sympa à lire. On est loin des thrillers à l'américaine à 100 à l'heure comme Carte Blanche, et les conflits africains et les James Bond Girls décrits par William Boyd sont vraiment prenants. Au final, c'est une histoire intéressante à lire, et une bonne imitation du style de Fleming. Mais ce n'est pas ce livre qui vous fera trembler d'appréhension.

Sinon, pour revenir à la question précédente sur le caractère de Bond, celui-ci s'est très assagi dans 'Solo'. C'est un vrai gentleman envers les femmes, même s'il pense très souvent à les déshabiller (un bon mâle alpha quoi), et il n'y a pas une seule remarque raciste. Toujours aussi cynique, mais il le prend bien. Dans ce livre, Bond savoure plus ses habitudes qu'il ne porte un regard critique sur le monde.

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Sir Godfrey » 05 oct. 2013, 15:55

De mon côté je viens de commander le livre auprès de mon libraire. Je devrais l'avoir la semaine prochaine.

En tout cas d'après ce que j'ai compris, il ne recevra la version française qu'en mai 2014. C'est la raison pour laquelle j'ai commandé la version anglaise.
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Sir Godfrey » 13 oct. 2013, 14:54

La première critique française sans spoiler de SOLO signée Ytterbium est publiée :
http://www.commander007.net/?p=5461
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
GUY007
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 239
Enregistré le : 31 juil. 2011, 10:40

Re: William Boyd : Solo

Messagepar GUY007 » 20 oct. 2013, 21:04

Sir Godfrey a écrit :De mon côté je viens de commander le livre auprès de mon libraire. Je devrais l'avoir la semaine prochaine.

En tout cas d'après ce que j'ai compris, il ne recevra la version française qu'en mai 2014. C'est la raison pour laquelle j'ai commandé la version anglaise.


Je préfère attendre. J'ai quand même encore tellement de livres et BD de James Bond à (re)lire que j'ai le temps.

Avatar de l’utilisateur
007jamesbond
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 534
Enregistré le : 12 juil. 2011, 20:13
Localisation : Bayonne, Landes, France

Re: William Boyd : Solo

Messagepar 007jamesbond » 20 janv. 2014, 22:18

La traduction est prévue pour le 6 mars les gars, enfin de la nouveauté :p
Image

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Sir Godfrey » 06 mai 2014, 17:59

Hello everybody,

J'ai fini la lecture du roman de Boyd. Je vous livre mes impressions assez tardivement car j'ai été, je le suis toujours, pas mal occupé par mon travail.

J'ai un avis globalement positif concernant son roman.
Boyd a utilisé l'essence dans les histoires de James Bond qui me fascine et provoque ma curiosité.
L'intrigue de départ est simple et terriblement haletante. L'idée de faire évoluer la mission du héros dans un pays imaginaire, mais non moins réaliste, d'Afrique est une excellente initiative qui rappelle le décor du premier roman de Fleming situé à Royale-les-eaux.

L'auteur a compris Bond et sa personnalité. Son rapport avec le travail, les femmes, son patron et son statut. Tout ceci se démarque assez du grand écran et il n'y a que dans les livres, comme dans SOLO, qu'on trouve ce trait de caractère chez le héros. Bravo.
Mais c'est sans compter le reproche suivant que j'aurai à faire.
Assez tôt dans le roman, pour ne pas dire dans les premières pages, Bond rêve et Boyd ne manque pas faire parler le personnage avec sa plume. Je n'ai plus les références et le numéro de pages en tête mais il me semble que beaucoup trop tôt, on parle déjà de son enfance, de ses parents, et du reste...
Si j'ai bonne mémoire, Bond en parle explicitement à la fille avec qui il flirte au début de l'aventure.
Tout ceci me gêne un peu parce que Bond est un homme très pudique et secret, par définition. Il ne se livre quasiment jamais et le fait de lire ces passages, dès le début du roman, m'a fait un peu peur.
Même Fleming ne s'est mis à parler que tardivement du passé de son personnage, alors j'avais de quoi être un peu douteux sur le reste.
Mais passons ce détail que je mets sur le compte de la bonne impression que voulait faire Boyd dès le début envers les fans du James Bond littéraire...

Car la suite du roman est tout de même beaucoup plus intéressante. Les personnages sont bien dessinés, très bondiens avec cette pointe d'originalité.
L'Afrique est un sujet politique de Boyd semble maîtriser à notre plus grand bonheur.
Néanmoins l'auteur a décidé de faire un peu de "fourre-tout" en nous parlant des principaux personnages de l'univers Bondien : Felix Leiter, May, etc... sans trop de cohérance, à mon avis.

Pour conclure, je dirais que c'est un bon roman, bien meilleur que les derniers que nous avons pu lire.
Je suis tombé dernièrement sur une interview de Boyd prétendant qu'il ne désirait pas faire de prochaine aventure.
Je trouve ceci extrêmement curieux vue la façon dont l'histoire se termine.
Je ne réclame qu'une chose : qu'il se trompe et qu'il revienne pour la prochaine aventure.

http://www.dailymotion.com/video/x1ipe5 ... brairie_tv
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Ytterbium » 16 mai 2014, 18:18

Je crois que tu fais une petite erreur : à aucun moment, Bond ne parle de son passé et de son expérience à la fille. Il a juste des gros flash back à différents moments de la journée de son 45e anniversaire qui le ramènent à la première GM, mais il n'en parle pas à la fille (il y fait juste allusion à Korbus le méchant un peu plus tard dans le livre).

En tout cas, je trouve amusant que Boyd ait fait en sorte que Bond ait fait la 2e guerre mondiale au sein du commando que Ian Fleming lui même à créé (la fameuse 30th Unit en charge de récupérer les documents d'espionnage de guerre. C'est une bonne idée, et un bel hommage!

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Sir Godfrey » 20 mai 2014, 09:46

Bien.
Je jetterai un coup d'oeil dans le bouquin pour corriger cela alors ;-)
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Valentin
CJBiste passionné
CJBiste passionné
Messages : 122
Enregistré le : 05 nov. 2011, 22:49

Re: William Boyd : Solo

Messagepar Valentin » 05 déc. 2016, 20:32

Après pas mal de temps de tergiversation, je me suis décidé à rattraper mon retard en ce qui concerne les derniers romans de la continuation, et j'ai commencé par celui qui m'attirait le plus, donc Solo. Même si le côté "à la Ian Fleming" me rebute toujours un peu, j'avais l'impression que ce livre assumait plus son côté littéraire que Carte Blanche qui m'avait l'air d'être plus proche d'un film (je compte lire Carte Blanche dans un avenir proche, on verra si cet à priori s'avère vrai :) ). Donc plus de possibilité de développer certains aspects qui m'intéressent (le personnage de Bond, son rapportavec le monde et son métier).

Pour faire simple : j'ai bien aimé. L'intrigue est prenant dans l'ensemble. Je trouve que la première partie, dans un Zanzarim en guerre civile -dont toute ressemblance avec le Nigeria de la fin des années 60 n'est pas forcément fortuite- est meilleure que la seconde, qui est un peu hachée. C'est dommage car à la fin de la partie africaine je trouve que l'auteur avait réussi à mettre en place une intrigue solide qui se suivait pour elle même, qui donnait envie de savoir le fin mot de l'histoire, et non pas un simple canevas pour passages obligés. C'est particulièrement vrai pour Jakobus Breed : dans le contexte de guerre, son personnage cliché dans la série de sadique défiguré rappelle un peu un Kurtz de Apocalypse Now, il s’insère "bien" dans le décor, alors qu'après, ben c'est juste le personnage cliché que l'on connaît.

Le pont le plus intéressant pour moi reste le personnage de James Bond. L'auteur a essayé de démystifier Bond, en le représentant de façon clairement moins héroïque qu'au cinéma, quitte à le rendre un peu pathétique. Fondamentalement, il y a des passages dans les romans de Fleming qui vont aussi dans ce sens, comme ça a déjà été évoqué dan ce sujet. Tout le prologue du livre tourne un peu autour de ça, mais je pense que la phrase qui résume ça le mieux est quand Bond essaye une voiture puissante et se dit "c'est le genre de voiture qui vous booste l'égo. Non pas que j'aie besoin d'un boost à mon ego".

Mais je pense que William Boyd s'est heurté à la vision des ayant-droits pour le rapport de Bond avec le monde et n'a pas pu aller aussi loin qu'il le voulait, dans sa représentation de Bond en assassin, donc en personnage pas très moral au premier coup d’œil. Du coup, je pense que l'auteur a construit le récit de façon à dédouaner Bond de leur barbouzeries tout en décrivant assez précisément ce qu'ils est réellement - c'est juste que ce sont d'autres personnages qui portent le chapeau ([spoiler]en l’occurrence, la CIA et Massinette décrit comme un 00 américain[/spoiler]). Je trouve ça assez intéressant, ça précipite un peu le récit, mais je trouve ça mieux fait que [spoiler]la vraie/fausse mort de Kobus Breed, qui n'est là que pour amener Bond à quitter Brycecar il sait qu'il n'aura jamais droit à un fin à la "ils se marièrent et vécurent heureux".[/spoiler]

EDIT : je n'arrive toujours pas à faire fonctionner les balises spoilers
top 007 : Thunderball, On Her Majesty's Secret Service, For your Eyes Only, Licence to Kill, The World is not Enough, Casino Royale, Quantum of Solace


Retourner vers « Les autres auteurs (1968-) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité