Les CJBistes analysent Casino Royale

"L'odeur d'un casino, mélange de fumée et de sueur, devient nauséabonde à trois heures du matin."
Avatar de l’utilisateur
GUY007
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 239
Enregistré le : 31 juil. 2011, 10:40

Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar GUY007 » 03 août 2011, 14:38

Il s'agit pour moi d'un des meilleurs romans de Fleming. On y rencontre certains personnages qui deviendront récurrents (M, Monneypenny, Bill Tanner). Bond fera équipe avec Felix Leiter (avec qui il vivra de nombreuses aventures) ainsi qu'avec René Mathis qu'il connaissait depuis quelques années.
Ce roman est plein de suspense (la partie de carte), très violent (la scène de torture qui fait mal quand on la lit ainsi que la description de l'attentat manqué par les Bulgares). Il est, enfin, extrêmement triste. J'aime beaucoup le chapitre intitulé Fais de beaux rêves, ma chérie qui raconte la dernière nuit de Vesper ainsi que le dernier chapitre lorsque Bond lit la lettre de Vesper.

Dans ce roman, James Bond est amoureux, torturé, brisé, il ne sait plus où il en est (il parle de démissionner). Bref, c'est un être humain qui souffre comme chacun d'entre nous.

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Commander Bond » 05 août 2011, 19:36

Le Chiffre, trésorier du SMERSH, a détourné et perdu des fonds de l'organisation du contre-espionnage soviétique en investissant dans une chaîne de maisons closes. Il espère se refaire au baccarat, mais James Bond a pour mission de l'affronter, et bien sûr, de le battre. En cas de défaite, Le Chiffre ne pourra pas échapper à SMERSH et devra dire tout ce qu'il sait pour être protégé. Au cours de sa mission, James Bond fera équipe contre son gré avec Vesper Lynd, trésorière britannique. Il sera également assisté par René Mathis, français, et Felix Leiter, américain. Ils deviendront des personnages récurrents. L'intrigue a lieu à Royale-les-Eaux, ville imaginaire du bord de Manche inspirée notamment du Touquet ou de Deauville.

Pour ma part, ce que j'aime par dessus tout dans Casino Royale, c'est le côté bizarre (étrange) du roman couplé à l'intrigue réaliste et à la brutalité du monde dans lequel James Bond évolue. Sur la forme, on a des flash-backs, une explication des règles du baccara, ou encore un méchant qui meurt aux deux tiers du livre. Le côté structurel est complètement brouillé, ce qui rend la lecture intrigante, mais passionnante. Et sur le fond, Casino Royale est une lecture dérangeante. L'intrigue est, comme tu l'as dit, très triste et assez bouleversante, mais elle est aussi gênante. Il y a un certain racisme, et des réflexions sur les étrangers pleines de clichés et de stéréotypes. Live and let die, sera pas mal aussi dans ce genre là. Mais c'est aussi ce qui fait le charme de ces romans. Attention, je ne dis pas que j'approuve ces pensées, mais d'un autre côté, c'étaient les mentalités de l'époque. Casino Royale est également un roman très sombre, où la torture est physique mais également psychologique. James Bond n'est pas présenté comme un homme, mais comme une machine à tuer. L'homme, on le découvrira petit à petit, mais surtout dans le dernier tiers du roman. Les sentiments qu'il ressent pour Vesper Lynd le pousseront à se questionner sur la vraie nature de sa vie, et les dernières pages du roman sont incroyables pour ça. Très intenses et bouleversantes. The bitch is dead.

Ian Fleming instaure dès les premières phrases sa ligne directrice pour les aventures de James Bond. Nos sens sont en alerte. On suffoque presque.
L'odeur d'un casino, mélange de fumée et de sueur, devient nauséabonde à trois heures du matin. L'usure nerveuse causée par le jeu, complexe de rapacité, de peur et de tension, devient insupportable. Les sens se réveillent et se révoltent.

La récente édition de Bragelonne re-modernise la traduction.
Alourdie par des relents de transpiration, l'atmosphère poisseuse et enfumée d'un casino est écœurante à trois heures du matin. C'est alors que le travail de sape auquel les joueurs s'exposent devient insupportable. Soumis à rude épreuve par la cupidité et l'angoisse, les nerfs n'en peuvent plus. Les sens se réveillent. Et se révoltent.

Casino Royale est la naissance de la légende, le roman par lequel tout a commencé. Ian Fleming pose les bases Bondiennes qui seront développées dans les futures aventures. Il mélange réalisme et fiction dans une aventure glamour mais dramatique.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

bey-columbo
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 56
Enregistré le : 10 févr. 2012, 23:41

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar bey-columbo » 11 févr. 2012, 14:36

Je l'ai lu une fois je crois.

Assez lourd, long... et en plus je n'y connaît rien au baccara... le fin tout de même est très originale...
"Avec les anges, il joue de la harpe d'or !"
"Pendule russe, toujours à l'heure !"
"Le monde entier saura que c'est en me grattant les co**lles que vous êtes mort !"

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Commander Bond » 11 févr. 2012, 15:46

bey-columbo a écrit :Je l'ai lu une fois je crois.

Assez lourd, long... et en plus je n'y connaît rien au baccara... le fin tout de même est très originale...


Résumer le roman au baccarat, c'est beaucoup trop simpliste. Casino Royale lourd et long ? Ce serait bien de développer...
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
GUY007
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 239
Enregistré le : 31 juil. 2011, 10:40

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar GUY007 » 24 févr. 2012, 22:35

Avant de lire ce roman, je ne connaissais rien non plus au baccarat. Mais Fleming explique très bien les règles du jeu.
Depuis, j'y joue avec mes enfants.

Avatar de l’utilisateur
sofianeomari
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 329
Enregistré le : 13 mai 2012, 11:15
Localisation : Valenton, France (94)

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar sofianeomari » 03 juin 2012, 12:15

Je pense que tous les fans de James Bond qui n'ont pas lu les romans doivent lire Casino Royale afin de se créer leurs propre image du personnage et découvrir James Bond, le vrai. Cette lecture a été très bénéfique pour moi, je l'ai lu dans le bus avec un calepin sous la main dans lequel je notais tous les détails intéressants lié au personnage. Ce fut pour moi très intéressant ! :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Tiger Tanaka
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 358
Enregistré le : 10 avr. 2012, 00:39

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Tiger Tanaka » 03 juin 2012, 21:09

J'ai lu Casino Royale, il y a très longtemps. Et ai été assez déçu, je ne développerai pas car c'est un livre qui ne m'a vraiment pas laissé de souvenir (je lisais d'autres choses plus littéraires dans la même période : beaucoup de L.-F. Céline, Voyage au bout la nuit, Mort à crédit, etc), à part la résolution de ne pas le relire un jour.
A tel point que dans la foulée, j'ai lu Bons baisers de Russie et Goldfinger, pour voir si les autres romans de Fleming étaient du même tonneau. Heureusement, ceux-ci ont fait remonter Fleming dans mon estime ...
Memento audere semper

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Sir Godfrey » 03 juin 2012, 22:05

Quand mes amis souhaitent faire la rencontre avec Fleming, je ne leur propose jamais Casino Royale. C'est un bon livre, mais il y a de meilleurs Fleming, à mon avis. Je leur propose plutôt Bons baisers de Russie ou Au service secret de sa Majesté, en attendant les autres que je n'ai moi-même pas encore lus...
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 574
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Moneyofpropre » 04 juin 2012, 08:58

Perso je n'ai pas très bien accroché à Bons baisers de Russie. En revanche je te conseille vivement celui d'après Vivre et laisser mourir.

Et si tu n'as pas l’intégrale des Fleming, je te conseille l'édition Robert Laffont en deux tomes avec la couverture noire et un pistolet que tu devrais pouvoir trouver sur leboncoin, ebay ou un site du genre.
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
007jamesbond
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 536
Enregistré le : 12 juil. 2011, 20:13
Localisation : Bayonne, Landes, France

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar 007jamesbond » 04 juin 2012, 09:10

Les deux tomes existent aussi avec une couverture représentant un gunbarrel de Timothy Dalton et le sang jaune ou violet.
Image

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Sir Godfrey » 04 juin 2012, 10:06

Moneyofpropre a écrit :Perso je n'ai pas très bien accroché à Bons baisers de Russie. En revanche je te conseille vivement celui d'après Vivre et laisser mourir.

Et si tu n'as pas l’intégrale des Fleming, je te conseille l'édition Robert Laffont en deux tomes avec la couverture noire et un pistolet que tu devrais pouvoir trouver sur leboncoin, ebay ou un site du genre.


Oui Vivre et laisser mourir est également un livre très intéressant.
En revanche je ne connais pas cette édition, j'ai les PLON et les quelques Bragelonne mais ca s'arrête la. Je vais regarder ça !
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 574
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Moneyofpropre » 04 juin 2012, 12:03

Moi aussi j'ai commencé par les PLON, mais ça m'ennuyait de devoir tous les trouver, alors j'ai pris cette édition. Le contenu est exactement mot pour mot le même et comme l'a fait remarquer 007jamesbond il existe aussi en couverture avec Dalton.

Au passage, j'avais trouvé un site qui date un peu regroupant toute les éditions française des romans : http://007.edition.free.fr/partitre.html
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
Starbuck
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 86
Enregistré le : 08 août 2012, 22:12

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Starbuck » 29 sept. 2012, 17:19

M'étant acheter récemment les 2 tomes regroupant les romans de Fleming, j'ai enfin pu m'atteler à leur lecture.

J'ai donc commencer par Casino Royal, et je dois dire que le livre m'a captivé, ça se lit super bien, c'est très agréable.
On découvre dans ce livre, un James Bond assez différent des films, un Bond humain qui tombe amoureux, mais l'on découvre aussi les bases de l'univers de James Bond, M, Moneypenny...
L'idée d'affronter le méchant à travers une partie de carte est génial, et Fleming nous explique très bien les règles du baccarat, ce qui nous permet d'être a 100% dans la partie (chose que j'ai trouve dommage dans Moonraker, même si la partie reste très bien) et la tension est bien rendue.
On a certes très peu d'action dans ce roman, mais la lecture n'en est pas moins inintéressente. La partie de cartes, l'attentat des bulgares et la scène de la torture sont très bien écrites et on a peur pour Bond.
Un des gros points forts de ce roman reste le personnage de Vesper, particluilèrement fascinant et tout la partie post mort du Chiffre se concentrant sur la romance entre les 2 protagonistes est très belle. On sent James Bond amoureux, humain, prêt à tout quitter pour elle et Vesper ce personnage très énigmatique. Le dernier chapitre est par ailleurs très fort.

Avatar de l’utilisateur
Francisco
CJBiste interessé
CJBiste interessé
Messages : 64
Enregistré le : 08 déc. 2012, 12:50
Localisation : Scaramanga's Island
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Francisco » 09 déc. 2012, 15:21

J'ai relu ce roman que je n'avais jamais aimé auparavant. Cette fois il m'a plu. Par contre, j'ai trouvé Bond moins épris dans le roman que dans le film de 2006. Le gros hic, en lisant, c'est que chaque mention de Vesper me met en tête Ursula Andress à cause de la parodie 1967. C'est dommage parce qu'Eva Green avait composé un beau personnage en 2006.
En lisant, je retrouvais quand même beaucoup le film de 2006 malgré la différence d'époque.
Per ora, e per il momento da venire - To this moment, and the moment yet to come

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Ytterbium » 14 avr. 2013, 20:54

Dans l'affaire, je n'ai même pas donné mon avis sur Casino Royale.

Je l'ai lu deux fois (en anglais et en français) et à chaque fois, ça m'a laissé un souvenir inoubliable. Autant les films me reviennent facilement en mémoire pour leurs dialogues ou leurs scènes d'actions, autant c'est surtout l’atmosphère du livre qui me revient en mémoire. C'est plein de détails vus à travers les yeux cyniques de Bond. On rentre sans peine dans les lieux décris, sans jamais savoir ce qu'il va se passer. Malgré l'assurance de Bond, la situation la plus calme a vite fait de dégénérer en quelque chose de totalement différent.

Une autre grosse qualité de Casino Royale est de réussir à instaurer un suspense et un mystère opaque, dans une ville tout ce qu'il y a de plus inintéressante, où l'on trouve une concentration d'espion tout aussi pragmatiques et froids les uns que les autres.

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 574
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Moneyofpropre » 08 août 2014, 22:07

Petit hors sujet mais grand débat sur Wikipedia pour le titre le la page du roman, alors Casino Royale ou Casino Royal ?

Venez y contribuer ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussio ... .27article
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
sentenza
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 441
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:54

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar sentenza » 09 août 2014, 09:59

Normalement en VO c'est Casino Royale. C'est par le casino qui est royal mais c'est le casino de Royale-les-Eaux, puisque l'action s'y situe.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Ytterbium » 09 août 2014, 12:27

Sympa comme débat :)
La logique voudrait de prendre l'écriture originale avec le E et puis en relation avec le Casino de ROyale comme tu les dis Sentenza, mais pour les puristes et les nostalgiques des premières éditions, c'est la première traduction qui devrait compter. mais dans ce cas, ça ovudrait dire qu'il faudrait se refarcir les autres titres comme "Entourloupe dans l'azimut", "requins et services secrets", et autres noms qui accompagnaient des traduction en fin de compte pas super...

Avatar de l’utilisateur
Moneyofpropre
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 574
Enregistré le : 05 mai 2012, 18:21

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar Moneyofpropre » 09 août 2014, 17:00

En ce qui me concerne je suis aussi pour Casino Royale pour les raisons que j'évoque sur la page wiki.
Yolo.

Avatar de l’utilisateur
sentenza
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 441
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:54

Re: Les CJBistes analysent Casino Royale

Messagepar sentenza » 09 août 2014, 22:49

On pourrait s'amuser à retraduire tous les titres, ça donnerait :

Titre originale > titre francisé
Casino Royale > Casino Royale
Live and let die > vivre et laisser mourir
moonraker > moonraker
diamonds are forever > les diamants sont éternels
from russia with love > Avec amour depuis la Russie ou "affectueusement, de Russie"
dr. No > dr. No
Goldfinger > Goldfinger
For your eyes only > rien que pour vos yeux
from a view to a kill > d'une vue au meurtre
risico > risico
quantum of solace > pour un quantum de consolation...
the hildebrand rarity > la rareté d'Hildebrand
thunderball > foudre en boule
the spy who loved me > l'espion qui m'aimait
on her majesty's secret service > au service secret de sa majesté
you only live twice > on ne vit que deux fois
the man with the golden gun > l'homme au pistolet d'or
octopussy and the living daylights > octopussy et lumière du jour vivante
the property of a lady > propriété d'une lady
007 in New York > 007 à New York
Image


Retourner vers « Ian Fleming (1953-1966) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité