Le reboot, y croire ou pas ?

"Je m'appelle Bond, James Bond..."
Avatar de l’utilisateur
Tiger Tanaka
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 358
Enregistré le : 10 avr. 2012, 00:39

Le reboot, y croire ou pas ?

Messagepar Tiger Tanaka » 11 mars 2013, 23:14

Comme vous le savez, la saga actuelle est un reboot, c'est-à-dire un rédémarrage de la franchise James Bond. La preuve en est que Casino Royal débute par les séquences où Bond tue 2 cibles désignées pour obtenir le "00". On remet les compteurs à double zéro.

C'est tout doucement, que je vais vous ammener au paradoxe temporel, une situation contradictoire par rapport à la chronologie de la saga Bond, incarnée par Craig ...

En sa basant sur Casino Royale, il est plausible que Bond ait obtenu la licence de tuer entre les années 90 et le début des années 2000. Le malaise est que dans Skyfall, en voulant faire un clin d'oeil à la saga Bond, l'Aston Martin DB5 de 1964 fait une apparition. Les p'tits malins pourront arguer que c'est l'Aston gagnée dans Casino Royale, mais c'est bien l'Aston de 64 avec tous les gadgets dedans, se référer au gag de Craig et M quand ils évoquent le levier de vitesse dans Skyfall et le risque d'éjection en cas de faux mouvement. Bond a donc déjà combattu Goldfinger.

Si c'est l'Aston de Casino Royale, rééquipée de gadgets, ça voudrait dire que l'épisode Goldfinger se situe en 2006 et 2013 ... Si c'est celle de 64, alors le reboot ne tient pas la route, car Bond n'était même pas né (la bio officielle sur le site web de Casino Royale, le fait naître la même année que Craig, je crois, 1969).

Voilà, c'était juste une petite cogitation amusante entre des références qui se contredisent.
Memento audere semper

Avatar de l’utilisateur
Ytterbium
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 669
Enregistré le : 26 oct. 2012, 21:34
Localisation : Royale Les Eaux
Contact :

Re: Le reboot, y croire ou pas ?

Messagepar Ytterbium » 12 mars 2013, 00:39

Cette théorie du reboot intégral à partir de Casino Royale qui commencerait une nouvelle série fait son chemin, et même si peu de personnes y adhèrent à 100%, on ne peut pas s'empêcher d'y penser et de se prendre la tête dans des paradoxe temporels.

Même si scénaristiquement, on peut trouver des éléments allant dans ce sens (et autant d'éléments contradictoires), ça n'enlève pas le fait que pour moi, quelques soient les reboot, les 3 derniers Bond sont les dignes héritiers des 20 films précédents, quelques soient les ruptures. Il ne s'agit pas d'hommages, mais bien des films de Bond qui roulent sur les mêmes rails que leurs prédécesseurs, en variant la recette. Le reboot est juste une option scénaristique que Martin Campbell a inauguré dans la saga Bond. On pensait qu'on aurait fini le reboot après ce film qui redonne du souffle et de la modernité à la franchise, mais on a eu Marc Forster qui s'est mis en tête de le prolonger pour introduire ses idées et ses thèmes (avec plus ou moins de succès). Pourtant, le style est tellement différent que ça en fait presque un 2 reboots à la suite. Et pour conclure tout ça, Sam Mendes s'empare de la saga, et procède lui aussi à un reboot intégral, en réintégrant non seulement l'univers de Bond (MI6, M, Q, Monneypenny) de façon modernisée, mais en allant en plus creuser le passé de Bond.
Après ces 3 reboots différents et non coordonnés, c'est évidemment à nous les fans d'essayer d'y trouver de la cohérence là où il y a juste un enchaînement de circonstances dans la production des films. On peut s'inventer une histoire comme on veut, elle sera aussi fiable que la théorie du matricule ou de la chirurgie plastique qui ressortent de temps à autres pour les films précédents.

S'il y a un reboot intégral et une nouvelle franchise depuis Casino Royale, c'est d'un point de vue du traitement du personnage uniquement : depuis Casino Royale, le personnage de Bond est remis en question systématiquement, et il doit prouver lors de l'aventure qu'il mérite son statut de 007. À part dans Goldeneye, et dans quelques morceaux de scénarios en 1969, 1989 et 2002, Bond s'est toujours assumé à 100%, bien dans sa peau et dans sa mission. Depuis 2006, chaque film nous propose un Bond qui souffre pour devenir et rester 007. Et malgré toutes les réintroductions, dont celle très réussie de SKyfall, je pense qu'on n'en a pas vu le bout, et qu'il faut s'attendre à ce que Bond 24 suive la même voix : à force de voir James Bond se remettre en question, le prochain réalisateur ne résistera surement pas à poser des dilemnes à l'agent qui le forceront à se remettre en question.
Et après tout pourquoi pas ? une saga évolue avec son personnage, quitte à nous amener très (trop?) loin sous l'ère Craig, avant de passer à autre chose avec son successeur.
En ce qui concerne Casino Royale, Quantum of Solace et Skyfall comme reboot, je vous propose mon analyse détaillée sur blog (http://jamesbonderies.free.fr/index.php/02/rebooter-james-bond)

Avatar de l’utilisateur
Sedna
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1491
Enregistré le : 06 nov. 2011, 23:02

Re: Le reboot, y croire ou pas ?

Messagepar Sedna » 21 juil. 2013, 23:40

A l'époque de Casino Royale, j'essayais de trouver une logique chronologique à la série. Depuis j'ai compris que c'est impossible, et je pense même que pour apprécie la série, il ne faut pas chercher à dite "tel événement se passe avant celui là". Il faut voir à mon avis le tout comme la "mythologie" Bond, avec tous les éléments qui font la série, avec des clins d'oeil, etc. Mais pas de logique, ça c'est clair.


Retourner vers « Discussions générales sur les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité