La plus mauvaise incarnation du méchant

"Je m'appelle Bond, James Bond..."
Avatar de l’utilisateur
Tiger Tanaka
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 358
Enregistré le : 10 avr. 2012, 00:39

La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Tiger Tanaka » 24 mai 2012, 14:56

Pour moi, c'est sans conteste Mathieu Amalric. Il est bon pour les films d'auteur en rôle principal (genre Desplechin), certains films en second rôle, mais alors en "evil mastermind" il est aussi crédible que le Docteur Denfer (Docteur Terreur pour nos cousins québécois) dans Austin Powers. C'est l'un des rares méchants qui m'ait laissé complètement indifférent, son personnage se dégonfle assez vite et perd rapidement de sa substance. Les quelques regards d'illuminé qu'il jette, ne suffisent pas à inspirer des émotions (crainte, méfiance, attraction/répulsion, etc.), enfin on a l'impression qu'il ne boxe pas du tout dans la catégorie des méchants ("vilains"), celle des hommes de main ("henchmen") au mieux. Mais bon, c'est peut-être le rôle tel qu'il a été écrit qui dessert l'acteur ...
Memento audere semper

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Commander Bond » 24 mai 2012, 15:33

Le Blofeld de Charles Gray... c'est juste pas possible.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
007isbond
Section 00
Section 00
Messages : 1249
Enregistré le : 01 nov. 2011, 21:44
Localisation : Visé, Belgique
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par 007isbond » 24 mai 2012, 15:54

Je dirai que Charles Gray fut ma plus grosse déception après l'excellent Blofeld de Donald Pleasance et Telly Savalas, vient ensuite Mathieu Amalric qui a vouloir trop faire pencher Greene dans la folie l'a rendu sans intérêt...pourtant j'aime beaucoup la première apparition de ce personnage. La seule scène par la suite qui est sympathique c'est quand il est dans la voiture à l'Opéra et que le type tombe sur celle-ci.

Dommage, il aurait pu être un très bon méchant.

Après, je dirai que May Day n'est pas franchement ma préférée, mais je crois que ça ça provient de mon profond dégoût pour l'actrice l'interprétant...
Image

Avatar de l’utilisateur
DB II
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 270
Enregistré le : 09 avr. 2012, 19:59

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par DB II » 24 mai 2012, 16:36

Commander Bond a écrit :Le Blofeld de Charles Gray... c'est juste pas possible.


Je suis. ;)
Image

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Sir Godfrey » 24 mai 2012, 16:42

Je suis d'accord avec vos choix. J'ajoute également Kananga, le personne méritait, c'est un rôle qui aurait du être davantage exploité, comme dans les livres. Je ne suis pas impressionné par la prestation de Yaphet Kotto.

Une remarque un peu hors sujet, mais a contrario, il existe des méchants qui ont laissé une empreinte sur la saga mais quand on y regarde de plus près, c'est assez moyen. Je trouve par exemple que Goldfinger est largement surévalué. La prestation ne me convainc pas...
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Commander Bond » 24 mai 2012, 16:59

Sir Godfrey a écrit :Une remarque un peu hors sujet, mais a contrario, il existe des méchants qui ont laissé une empreinte sur la saga mais quand on y regarde de plus près, c'est assez moyen. Je trouve par exemple que Goldfinger est largement surévalué. La prestation ne me convainc pas...


Entièrement d'accord. Le film est mythique, du coup tout est mythique : personnages, voitures, répliques... alors que c'est loin d'être le cas.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Avatar de l’utilisateur
Olricc_
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 501
Enregistré le : 18 oct. 2011, 22:43

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Olricc_ » 24 mai 2012, 18:21

Tiger Tanaka a écrit :Pour moi, c'est sans conteste Mathieu Amalric. Il est bon pour les films d'auteur en rôle principal (genre Desplechin), certains films en second rôle, mais alors en "evil mastermind" il est aussi crédible que le Docteur Denfer (Docteur Terreur pour nos cousins québécois) dans Austin Powers. C'est l'un des rares méchants qui m'ait laissé complètement indifférent, son personnage se dégonfle assez vite et perd rapidement de sa substance. Les quelques regards d'illuminé qu'il jette, ne suffisent pas à inspirer des émotions (crainte, méfiance, attraction/répulsion, etc.), enfin on a l'impression qu'il ne boxe pas du tout dans la catégorie des méchants ("vilains"), celle des hommes de main ("henchmen") au mieux. Mais bon, c'est peut-être le rôle tel qu'il a été écrit qui dessert l'acteur ...


Très étonnant. Je suis assez surpris de lire son nom dans ce genre de sujet car je considère Mathieu Amalric comme l'un des meilleurs jusqu'à ce jour. Je le trouve particulièrement doué pour ce qui est des discours, ajoutez à cela ces regards percutants et sa marginalité. Il a, je vous l'accorde, démystifié le stéréotype du méchant de James Bond mais à bon entendeur bien sûr. Alors oui vous ne verrez pas chez lui une main bionicle ou des larmes de sang, mais vous verrez un adversaire de Bond en accord avec son époque. Moi je le vois un peu comme un second Max Zorin. Alors ce n'est que mon avis mais je préfère cent fois voir Amalric à l'écran dans son Bond movie que voir l'interprète de Goldfinger ou même l'acteur Charles Gray qui fait juste bien rigoler.


Je rajouterai même qu'il est dans mon top cinq des meilleures prestations de méchants (ce terme "méchant" je ne le supporte plus, faut trouver autre chose là).

Avatar de l’utilisateur
Tiger Tanaka
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 358
Enregistré le : 10 avr. 2012, 00:39

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Tiger Tanaka » 24 mai 2012, 19:00

J'ai découvert Amalric dans la Sentinelle de Desplechin, que j'avais vu au cinéma et où il était plutôt bien. Des années plus tard je le revois dans Rois et reine, toujours de Desplechin, (c'était déjà une torture de le regarder jusqu'au bout), où il est plus dans un répertoire qui lui correspond : le mélodrame ... C'est sûr qu'après, jouer les vilains ...

Dans Quantum of Solace, Dominic Greene a juste l'air du cadre sup' assez terne d'une multinationale qui se lance dans des activités criminelles pour augmenter son CA (la cupidité des world companies est un thème archi-vu et revu), un peu le gars du service paye (dont Amalric a le physique) qui cherche à faire un bon coup ... Ca, c'est pour le personnage du méchant, à la rigueur un Bernie Madoff est plus flippant parce qu'on ne le voit pas venir.
Franchement, Amalric est plus convaincant dans les rôles de grands dépressifs (Rois et reine, Un conte d'hiver) que de méchants dangereux et manipulateur.

Le gros défaut de D. Greene n'est peut-être pas son interprête, mais son rôle, pas suffisamment typé ou spécial, pour être bien joué ou laisser un souvenir impérissable. Sans tomber dans la caricature du défaut physique, genre 3ème téton, c'est une caractéristique très bondienne des romans de Fleming que les vilains soient très typés, tant au niveau du background que du physique. C'est pour ça que certains vilains deviennent mythiques ...
Memento audere semper

Avatar de l’utilisateur
Olricc_
CJBiste professionnel
CJBiste professionnel
Messages : 501
Enregistré le : 18 oct. 2011, 22:43

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Olricc_ » 24 mai 2012, 19:10

Tiger Tanaka a écrit :J'ai découvert Amalric dans la Sentinelle de Desplechin, que j'avais vu au cinéma et où il était plutôt bien. Des années plus tard je le revois dans Rois et reine, toujours de Desplechin, (c'était déjà une torture de le regarder jusqu'au bout), où il est plus dans un répertoire qui lui correspond : le mélodrame ... C'est sûr qu'après, jouer les vilains ...

Dans Quantum of Solace, Dominic Greene a juste l'air du cadre sup' assez terne d'une multinationale qui se lance dans des activités criminelles pour augmenter son CA (la cupidité des world companies est un thème archi-vu et revu), un peu le gars du service paye (dont Amalric a le physique) qui cherche à faire un bon coup ... Ca, c'est pour le personnage du méchant, à la rigueur un Bernie Madoff est plus flippant parce qu'on ne le voit pas venir.
Franchement, Amalric est plus convaincant dans les rôles de grands dépressifs (Rois et reine, Un conte d'hiver) que de méchants dangereux et manipulateur.

Le gros défaut de D. Greene n'est peut-être pas son interprête, mais son rôle, pas suffisamment typé ou spécial, pour être bien joué ou laisser un souvenir impérissable. Sans tomber dans la caricature du défaut physique, genre 3ème téton, c'est une caractéristique très bondienne des romans de Fleming que les vilains soient très typés, tant au niveau du background que du physique. C'est pour ça que certains vilains deviennent mythiques ...


D'accord mais l'adversaire de James Bond n'a pas toujours besoin d'être marqué pour être impérissable. Il n'est en rien typé par je ne sais quel défaillance physique ou autre particularismes mais ça ne l'empêche pas de marqué les esprits comme Koskov ou Sanchez avant lui par exemple. Après je sais que je n'ai pas un bagage aussi grand que vous en ce qui concerne James Bond, mais en terme d'interprétation, pour avoir vu de nombreux films (notamment ceux de ou avec Amalric), je trouve qu'il est très bon. Maintenant, effectivement, peut-être est-ce le personnage en lui-même qui te déplait mais là il est question d'interprétation dans ton sujet donc bon.

Avatar de l’utilisateur
Tiger Tanaka
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 358
Enregistré le : 10 avr. 2012, 00:39

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Tiger Tanaka » 24 mai 2012, 19:56

Ayrton a écrit :D'accord mais l'adversaire de James Bond n'a pas toujours besoin d'être marqué pour être impérissable. Il n'est en rien typé par je ne sais quel défaillance physique ou autre particularismes mais ça ne l'empêche pas de marqué les esprits comme Koskov ou Sanchez avant lui par exemple. Après je sais que je n'ai pas un bagage aussi grand que vous en ce qui concerne James Bond, mais en terme d'interprétation, pour avoir vu de nombreux films (notamment ceux de ou avec Amalric), je trouve qu'il est très bon. Maintenant, effectivement, peut-être est-ce le personnage en lui-même qui te déplait mais là il est question d'interprétation dans ton sujet donc bon.


Ben c'est ça le problème : erreur de casting ou de scénario ?
Est-ce que M. Amalric a bien joué ce qu'on lui à dit de jouer, ou alors ce qu'on lui a dit de jouer n'était pas assez bien pour son jeu. Personnellement je pense que c'est un peu les deux.
Dominic Greene n'est pas un méchant à la Fleming, c'est un méchant de thriller de fin de 20è siècle/début 21è.
Peut-être un rôle avec pas suffisamment de présence physique, pas suffisamment machiavélique (on peut remplacer le mot "rôle" par "acteur"). Mais bon ce n'est qu'un avis personnel, je discute juste le choix de cet acteur pour ce film et pas ce qu'il a pu faire par ailleurs.
Memento audere semper

Avatar de l’utilisateur
Sir Godfrey
Section 00
Section 00
Messages : 1872
Enregistré le : 14 juil. 2011, 10:18
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Sir Godfrey » 24 mai 2012, 22:02

Tiger Tanaka a écrit :
Le gros défaut de D. Greene n'est peut-être pas son interprête, mais son rôle, pas suffisamment typé ou spécial, pour être bien joué ou laisser un souvenir impérissable.


Oui, en effet. Le personnage de Dominic Greene aurait du être davantage développé. Comme à peu près tous les éléments du film, ce qui l'empêche d'être un grand cru.
Toutes les infos bondiennes sont sur http://commander007.net

Avatar de l’utilisateur
sentenza
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 441
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:54

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par sentenza » 24 mai 2012, 22:08

Moi j'aime pas trop Kristatos. Je trouve que Julian Glover n'a pas de bonne répliques, il n'est pas effrayant non plus ! Greene est plus "lobbyiste ripoux malsain", il ressemble à n'importe quel politicard lâche !
Image

Avatar de l’utilisateur
DB II
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 270
Enregistré le : 09 avr. 2012, 19:59

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par DB II » 24 mai 2012, 22:35

C'est l'apparente normalité de Greene qui le rend fascinant. Quand on sait ce qu'il a fait étant jeune avec un fer à repasser...Et quand Camille arrive,il se dit occupé alors qu'il tamponne sans but des bandes de papier...Pour Kristatos je suis d'accord, trop fade.
Image

Avatar de l’utilisateur
Sedna
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1491
Enregistré le : 06 nov. 2011, 23:02

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Sedna » 21 juil. 2012, 17:12

Je crois qu'on peut se poser la question autrement : de quel méchant se rappelle t'on le moins ?

Je me suis posé cette question il y a quelques temps, et je dois dire qu'effectivement, Kananga et Blofeld/Gray ne sont pas mémorables.
Pour Greene, je ne pense pas qu'il va résister au temps (comme les 2 que je viens de citer) mais il y a certains côtés qui me plaisent dans l'interprétation d'Amalric :
le grain de folie de Greene, son attitude à l'opéra, sa manière de "négocier" avec Medrana à la fin de film (Tuez moi, dormez sur vos 2 oreilles, ...).

Moi, mes préférés sont Blofeld (Pleasance/Savalas), Carver, Sanchez. Mais j'apprécie de plus en plus la classe de Kamal Khan. Et Scaramanga reste aussi très bon. Et Goldfinger aussi ! Ah Zut ! je vais finir par citer tout le monde ! lol

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Commander Bond » 21 juil. 2012, 17:59

En général, quand on ne se rappelle pas d'un méchant, on ne se rappelle pas non plus du film. Pour les exemples que tu cites, Diamonds are forever et Live and let die ne sont pas pour ainsi dire des films mémorables. C'est l'époque où Bond devenait plan-plan...
Certains films sont sauvés par leur méchant, que ça soit au niveau de la qualité que du souvenir général, comme The man with the golden gun, voire You only live twice et son final explosif, et peut-être même aussi A view to a kill, alors que d'autres c'est l'inverse, je pense en premier lieu à The living daylights, excellent film, méchants non pas mauvais mais inhabituels.
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Rupert
CJBiste amateur
CJBiste amateur
Messages : 48
Enregistré le : 18 mai 2012, 14:53

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Rupert » 21 juil. 2012, 18:10

La question est-elle :
- l'acteur qui incarne le moins bien le "méchant" qu'il interprète ?
- le "méchant" le moins convaincant à cause de l'interprétation de son interprète ?
- le "méchant" le moins convaincant comparativement parlant ?
...

Avatar de l’utilisateur
sentenza
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 441
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:54

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par sentenza » 21 juil. 2012, 18:16

Les méchants de "The Living Daylights" sont selon moi absolument bien trouvés, on a le salaud un peu lâche qui trahit absolument tout le monde, le trafiquant d'arme dont la survie dépend fortement du salaud, et puis le tueur professionnel à sang froid.

Au final, on sortait un peu du méchant stéréotypé, le "je veux détruire le monde" pour basculer dans un schéma plus réaliste.
Image

Rupert
CJBiste amateur
CJBiste amateur
Messages : 48
Enregistré le : 18 mai 2012, 14:53

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Rupert » 21 juil. 2012, 18:31

Effectivement, le seul vrai problème de The living daylights serait plutôt son interprète féminine, absolument insupportable et au charme discutable.

Avatar de l’utilisateur
sentenza
CJBiste confirmé
CJBiste confirmé
Messages : 441
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:54

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par sentenza » 21 juil. 2012, 18:54

Moi j'aime bien. Ce qui me bloque c'est plus les bond girls féministes à la Jinx, bien roulées mais totalement anti féminines. Elles ne procurent chez moi aucune espèce d'émotion. Mais on s'écarte du sujet là...
Image

Avatar de l’utilisateur
Commander Bond
CJBiste vétéran
CJBiste vétéran
Messages : 1444
Enregistré le : 11 juil. 2011, 15:42
Contact :

Re: La plus mauvaise incarnation du méchant

Message par Commander Bond » 21 juil. 2012, 19:09

sentenza a écrit :Les méchants de "The Living Daylights" sont selon moi absolument bien trouvés, on a le salaud un peu lâche qui trahit absolument tout le monde, le trafiquant d'arme dont la survie dépend fortement du salaud, et puis le tueur professionnel à sang froid.

Au final, on sortait un peu du méchant stéréotypé, le "je veux détruire le monde" pour basculer dans un schéma plus réaliste.


Les méchants qui veulent détruire le monde ne sont-ils pas les méchants type d'un James Bond ?
Once is happenstance, twice is coincidence, three times is enemy action.

Répondre