No Time To Die repoussé à cause de l’épidémie de COVID-19

Il n’y a pas grand-chose qui puisse faire reculer James Bond, à part peut-être l’épidémie mondiale à coronavirus COVID-19 : la sortie de Mourir peut attendre est alors repoussée au mois de novembre 2020.

Le message de la production est laconique :

MGM, Universal et les producteurs Michael G. Wilson et Barbara Broccoli ont annoncé aujourd’hui qu’après de prudentes considérations et une évaluation approfondie du marché du film mondial, la sortie de Mourir peut attendre sera repoussée jusqu’à novembre 2020. Le film sortira en salle le 12 novembre 2020 avec une sortie mondiale dans les jours qui suivront, et un lancement aux USA le 25 novembre 2020.

Peu de surprises à cela : pour un film qui a coûté des dizaines (et plus probablement des centaines) de millions à produire, le climat mondial, les interdictions de rassemblements en vigueur dans certaines régions du monde, et les spectateurs anxieux de rejoindre des lieux publics font des mois à venir la pire période pour un blockbuster. Les films de James Bond font d’ailleurs la majeure partie de leur recette à l’étranger, et se priver des marchés chinois, italiens et coréens serait une perte pour tous les efforts mis dans le film. Les tournées publicitaires en Chine, en Corée du Sud et au Japon avaient déjà été annulées tandis que la sortie du film à Hong Kong avait été repoussée au 30 avril. Rappelons qu’en Chine, d’où l’épidémie est partie et où la plupart des cinémas sont fermés ou tournent à bas régime depuis le début de la crise, Spectre avait fait environs 84 millions de dollars au box-office, soit près de 9,5% du box-office mondial du film. Comscore rapporte apparemment quant à lui une chute de 60% du box-office général coréen et de 73% de celui de nos voisins italiens entre janvier et mars 2019 si l’on en croit Deadline.

Au-delà des considérations économiques, il faut se rendre à l’évidence que mis à part les fans que nous sommes prêts à braver les éléments pour retrouver notre espion favoris, la morosité ambiante et la peur du virus n’encouragent pas vraiment les aficionados de James Bond à aller se divertir avec 007. Deux grands sites de fans britanniques (MI6-HQ et The 007 Dossier) avaient d’ailleurs publié il y quelque jours une lettre ouverte demandant le report de la sortie pour ne pas mettre les spectateurs en péril, lettre que la presse mondiale s’est empressé de relayer (après tout ce n’est pas tous les jours que des fans demandent le report d’un film qu’ils attendent depuis des années).

Rappelons pour ceux qui ne sont pas au fait de l’actualité mondiale que l’épidémie COVID-19 a commencée en décembre 2019 dans la ville de Wuhan (Chine) et que depuis 90 663 cas de personnes infectées ont été confirmés (dont 89 % d’entre eux en Chine) et a fait 3 305 victimes dans le monde (selon les chiffres de la Santé Public du 3 mars). La transmission de celui-ci se fait par contacts humains rapproché (salive, éternuements) et par contact physique avec des surfaces contaminées (dont les poignées de main, etc…). Diverses mesures ont été prises par les gouvernements du monde et leurs autorités pour éviter sa propagation, par exemple en France outre les mises en quarantaines de personnes infectées ou présentant des risques d’infections, de nombreux événements furent annulés tandis qu’une interdiction des rassemblements de plus 5000 personnes en milieux confinés fut récemment décrétée sur tout le territoire (nos voisins Suisse sont plus drastique avec une limitation à 1000 personnes), avec des interdictions plus restrictives dans certaines régions décrétées par leurs préfets. À l’heure actuelle aucun traitement de fond ou vaccin n’existe face au SARS-CoV-2 (c’est le nom de ce coronavirus ; COVID-19 veut quant à lui dire « maladie à coronavirus 2019 »).

Mourir peut attendre est donc sans doute le James Bond le mieux nommé étant donné le contexte. Alors que la promotion battait son plein, que sans doute beaucoup d’argent avait été investi dans celle-ci, que la chanson du générique était sortie, que chaque magazine titrait sur le nouveau film, que de nombreux évènements s’annonçaient autour de la sortie comme les avant-premières (auxquels certains fans avaient déjà réservé places, transports et logements pas toujours remboursables ainsi que des aménagements de leurs calendriers), et que la stratégie commerciale de certains produits était de les sortir en parallèle du film, la production va donc prendre son temps pour soigner une sortie à la fin de l’année. Il y aura donc plus d’un an entre la date de fin du tournage et celle de la sortie du film. Les fans ne sont pas les seuls à en pâtir, on imagine que la décision n’a pas du être facile à prendre pour la production et qu’elle doit aussi souffrir de ses conséquences ; même si cette stratégie est faite pour qu’elle en sorte au final plus gagnante que si la date avait été maintenue. (Et on doute que les producteurs soient toujours « extrêmement ravis » d’avoir décalé le film comme ils l’annonçaient maladroitement au dernier report).

Du côté de CJB, nous sommes bien sûr déçus, d’autant plus que depuis sa pré-production, Mourir peut attendre n’a fait qu’accumuler des obstacles dont l’épidémie est le plus récent. Malheureusement en dehors de risques sanitaires potentiellement moins élevés pour les fans (mais qui sait comment la situation mondiale sera d’ici novembre ?), pas d’autres compensations en vue pour eux. Profiteront-ils de ce temps pour rendre le film meilleur ? Peu de chance que le film diffère de sa version actuelle. Profiterons-il de ce temps pour créer une affiche décente pour le film ou lui préparer des éditions DVD/Blu-ray décentes ? Il ne faut pas trop rêver vu ce à quoi on nous a habitué ces dernières années. Profiteront-ils de ce temps pour avancer le développement de Bond 26 que l’argent qui sera gagné avec ce report devrait en partie financer ? Non ce sera probablement 7 mois de « perdus » d’un point de vu créatif… Quoi qu’ils en soit ces derniers jours l’excitation que le film et son avant-première n’étaient plus qu’à près d’un mois de sa sortie avait été remplacée par l’inquiétude, chaque jour, qu’ils puissent être annulés (ou ne pas être annulés pour d’autres fans).

Mais s’il y a une chose dont nous les fans sommes capables, c’est d’attendre. Nous avons déjà patienté plus de 4 ans depuis SPECTRE pour une nouvelle aventure (c’est le troisième report du film), et nous serons au rapport quand Bond décidera finalement de sortir de son exil à la Jamaïque pour affronter sa nouvelle mission. Espérons pas trop de spoilers pendant ce temps.

Plus que jamais, mourir peut attendre.

Spread the word. Share this post!

4 Comments

  1. Stark

    Répondre

    Si ce report peut permettre de peaufiner le montage, la BO ou encore les CGI (je pense aux scènes du planeur) alors c’est peut être un mal pour un bien, même si j’imagine mal les producteurs investir encore de l’argent dans le film… En tout cas maintenant avec cette nouvelle date il a une réelle chance de battre le record de Skyfall, ce qui aurait été impossible avec une sortie en avril.

    • Clement Feutry

      Répondre

      Profiteront-ils de ce temps pour rendre le film meilleur ? Peu de chance que le film diffère de sa version actuelle (meme si oui les putains de CGI du planeur). Profiterons-il de ce temps pour créer une affiche décente pour le film ou préparer une édition DVD/Blu-ray décente ? Il ne faut pas trop rêver vu ce à quoi on nous a habitué ces dernières années. Profiteront-ils de ce temps pour avancer le développement de Bond 26 ? Non ce sera probablement 7 mois de « perdus »…

      En tous cas c’est sur qu’il y a plus de chance maintenant de faire un meilleur score au box-office (même si qui sait comment sera la situation coronavirus d’ici novembre ?).

  2. Xav0011

    Répondre

    5 longues années depuis «  »Spectre ». Une éternité!
    Pour le Coronavirus, Safin est dans le coup c’est sûr, James Bond est toujours à la pointe de l’actualité!
    Date de sortie 11 novembre pour nous? C’est un jour férié comme pour « Spectre ».

  3. Sedna

    Répondre

    Xav0011, l’éternité, on la ressent bien quand on pas d’1 mois d’attente à 8 ! Mais à mon avis c’est ce qu’ils avaient le mieux à faire. Reste à voir si je vais recevoir la BO en précommande le 27 mars où s’ils vont les annuler aussi. Une BO qui sortirait 8 mois avant le film, ça serait je pense inédit…

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *