[Poisson d’avril] McClory annonce « Warhead 2021 » avec Sean Connery

[Poisson d’avril] McClory annonce « Warhead 2021 » avec Sean Connery

- in Actualités, Les Films
4
Warhead 2021

Nous vous informons que cette info qui aurait plus être tirée du quotidien Tomorrow de Carver Media était en réalité un poisson d’avril !

Qui eu cru que même mort, Kevin McClory continuerait de vouloir faire de nouveaux films de James Bond ? La drôle d’histoire du jour nous vient de l’Irish Examiner et plus précisément de Patrick McClory, le fils de Kevin, qui se confiait hier au journal :

« De son vivant mon père n’a cessé de vouloir créer le plus grand des films de James Bond. Il avait commencé ce formidable projet avec l’auteur même des romans de l’agent secret, Ian Fleming, et y est parvenu avec le film Opération Tonnerre. Il y quelque temps, j’ai eu la chance de pouvoir rediscuter avec mon père lors d’une séance de spiritisme et son esprit m’a dit entre autres choses : fiston, il faut que tu termines ce que j’ai commencé en parlant de Bond.

Ce fut une révélation et j’ai trouvé l’idée formidable ! Pour des raisons de droits il s’agira à nouveau d’un remake d’Opération Tonnerre, les accords signés entre nous et MGM/Danjaq en 2013 leur donnaient les droits adaptations cinématographiques sur le roman tout en nous permettant de conserver les nôtres ; nous avons donc tous deux le droit d’adapter ce roman. Un script est actuellement en cours d’élaboration et nos avocats travaillent sur les questions juridiques pour une date de sortie que l’on estime à 2021. Malgré qu’il ait pris sa retraite du métier d’acteur depuis déjà plusieurs années, Sean Connery [87 ans] se dit toujours partant, en hommage à mon père avec lequel il était resté très proche jusqu’à la fin. Nous pensons tourner une grande partie de notre Warhead 2021 ici en Irlande, à New York et en Australie avec beaucoup de tournage sous-marin dont une bonne quantité sera réalisé la dans la Grande Barrière de Corail.

Warhead 2001 devrait aussi nous permettre de lancer notre propre cinematic universe 007, en proposant des films autour des personnages clés d’Opération Tonnerre et en explorant leurs origines, tels que Blofeld, Felix Leiter, Moneypenny, ou encore Nigel Small-Fawcett. Nous ne pensons pas être en concurrence avec EON Productions dans la mesure où ils ne souhaitent visiblement pas lancer de films consacrés à d’autres personnages que Bond, mais là encore nos avocats travaillent encore sur les questions juridiques. Mon père en tout cas adore l’idée et m’a donné de précieux conseils depuis où il se trouve maintenant. En fait nous en avons déjà discuter avec Alden Ehrenreich (Solo: A Star Wars Story) pour un rôle dans l’un de ces films, mais à ce stade, ce n’est pas dans notre intérêt d’en dire davantage ».

Update : Le journaliste Baz Bamigboye, qui a eu un certain nombre de scoops Bondiens qui se sont révélés corrects par le passé, vient d’annoncer que EON s’engage à prendre des mesures en justice suite à l’annonce :

Twitter baz

Les dirigeants de MGM et Danjaq ont tenu une réunion hier après l’annonce de Warhead 2021 de McClory. Barbara Broccoli a dit à la MGM qu’elle va « vigoureusement utiliser tous les moyens pour protéger la franchise » et qu’elle est « prête » a demander une injonction à une Court pour qu’elle fasse arrêter tous progrès sur le film si Patrick McClory ne cesse pas la production.

Source : Irish Examiner du 31/03/18

Comme beaucoup d’entre vous l’ont deviné hier, l’annonce de « Warhead 2021 » était un poisson d’avril !

La blague prenait évidemment son origine dans le fait que Kevin McClory a toute sa vie annoncé des films rivaux de James Bond qui n’ont (presque) pour tous jamais abouti (Warhead, Atomic Warhead, Warhead 8, Warhead 2000 A.D., etc…) ; ainsi que les actions en justices qui en ont parfois résultées.

Warhead

Le premier, dont le script fut écrit vers 1975-1979, devait faire figurer Sean Connery. Au programme, le SPECTRE et plus précisément Blofeld voulait s’emparer de tous les océans du monde (rien que cela !) en ayant recours au chantage nucléaire grâce à deux ogives nucléaires récupérées sur les restes d’un sous-marin nucléaire russe. Le script faisait figurer une certaine Fatima Blush, sa sœur jumelle Domino, une énorme base sous-marine, et les scènes finales montraient un New York évacué ainsi qu’un assaut aéroporté sur la statue de la Liberté (« base » depuis laquelle le SPECTRE lâchait des requins-robots dans les égouts de la ville !).

Scripts, conflits juridiques, rivalités des producteurs, inspirations diverses, etc…, venez (re)découvrir avec nous l’histoire détaillée de ces films Warhead qui ne virent jamais le jour dans notre dossier consacré aux Warhead.

Photo ci-contre : Sean Connery en repérage pour Warhead à New York en 1975 et un concept-art de la scène de l’assaut sur la statue de la Liberté.

4 Comments

  1. On pensait que la guéguerre était finie et …. ils n’ont rien compris.

  2. Mmm … en même temps c’est peut être parce qu’on est le 1/04 !

  3. Bon ceci est – après vérification – complètement faux !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :