L’armée américaine et le script de la scène du saut en parachute de Demain ne meurt jamais

L’armée américaine et le script de la scène du saut en parachute de Demain ne meurt jamais

- in Actualités, Les Films
0
Halo Jump

Des journalistes américains ont récemment mis la main sur des documents déclassifiés de la CIA et du Pentagone. Ils rapportent que « le gouvernement américain à travaillé derrière les scènes de plus de 800 films et plus d’un millier de productions télés ».

Parmi les documents, on retrouve des demandes de « révision de script » sur des grosses productions, dont des films de James Bond.

« Quand une production approche du Pentagone et demande l’accès à des ressources militaires pour aider à faire son film, il doit envoyer son script pour un examen. L’homme qui a le dernier mot sur cela est Phil Strub du ministère de la Défense (DOD – Department of Defense). S’il y a des personnages, des actions ou des dialogues que le DOD n’approuve pas, le cinéaste doit apporter des modifications pour répondre aux exigences de l’armée. Sinon la production peut dire adieu aux équipements du Pentagone », explique les journalistes.

C’est ce qui est arrivé pour Demain ne meurt jamais selon les journalistes. « Quand Bond est sur le point de faire son saut HALO en parachute depuis un avion militaire, les personnages réalisent qu’il va atterrir dans les eaux vietnamiennes. Dans le script orignal, le copain de la CIA de Bond [Jack Wade] devait faire la blague suivante : »

Tu sais ce qu’il va arriver. Ça va être la guerre, et peut-être que cette fois on la gagnera.

TND parachute

« Cette ligne a été retirée à la demande du DOD. Étrangement Phil Strub nie qu’il y a eu du support de leur part pour ce film, […] mais le DOD est mentionné dans les crédits de fin et nous avons obtenu un copie d’un contrat entre les producteurs et le Pentagone ».

La guerre du Vietnam est évidemment un sujet sensible pour l’armée des États-Unis, les journalistes donnent d’autres exemples de portions de scripts traitant du Vietnam qui furent modifiés à la demande du DOD, en citant Hulk (2003).

« Certains films comme Top Gun ou Transformers dépendent tellement de la coopération avec l’armée qu’ils ne peuvent pas se faire sans se soumettre à ce procédé. […] Ainsi Top Gun 2 n’a jamais été fait car ils ne pouvaient obtenir le support des militaires à cause d’aspects controversés dans son script ». En savoir plus sur les « censures » du gouvernement US dans les films dans l’article des journalistes sur Medium.com.

About the author

Clément Feutry
Fan passionné de l'univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de notre agent secret préféré, Clément a traduit intégralement en français le roman The Killing Zone et vous amène vers d'autres aventures méconnues de James Bond...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Forever and a death : la critique du roman inspiré d’un scénario de Bond 18

En 1995, la MGM/UA est en pleine production