James Bond sur France Culture

James Bond sur France Culture

C’est la rentrée sur les radios françaises. Et certaines stations se sont décidées à ramener un peu d’exotisme pour leur nouvelle saison.

C’est le cas de James Bond sur France Culture, en quelques semaines, deux émissions ont été consacrées à l’agent secret. Une chronique rapprochant James Bond de la géographie, et un documentaire audio intégralement consacré au phénomène James Bond !

James Bond et la Géographie

C’est une émission intitulée Le temps de la géographie. L’invité est Patrick Poncet, géographe qui nous explique que James Bond est une bonne porte d’entrée pour parler de géographie, de spatialité, de géographie culturelle et de reflet de la globalisation. Mieux, c’est d’après lui la géographie et l’espace qui caractérisent le plus les aventures de 007.

Une émission intéressante qui revient sur les évolutions historiques de James Bond, plane un peu par moment mais finit avec des aspects intéressants sur les repères des méchants et les lieux transformés en destinations touristiques pas l’agent secret.

James Bond pourrait être un géographe au service de sa majesté mais non c’est un espion et le favori des géographes !

francecultureLe monde ne suffit pas au géographe, entre deux films il peut alors réfléchir à l’omniprésence de la géographie. Car James Bond est une série qui pousse au maximum la conjugaison de deux principes des lieux : leur singularité et leur généricité. Chaque film est un voyage dans des lieux extraordinaire par leur caractère unique, et chaque film s’achève dans un lieu qui est toujours la base du méchant.

Au fond cette série n’est-elle pas comme un microscope pointé sur l’univers humain depuis un demi-siècle et dont on ne fait qu’ajuster les réglages pour faire successivement à intervalle de temps régulier une mise-au-point ?

James Bond est classé dans la rubrique des films d’espionnage, souvent assimilé à la guerre froide, aux tensions entre les Etats-Unis et la Russie. Mais ce n’est pas que ça, la géopolitique sert plutôt de levier et de décor pour l’intrigue.

La géographie est un moteur de l’action avec des lieux mythiques qui offrent des scènes d’anthologie. comme les différentes scènes de lutte qui prennent place dans des lieux aussi marquant que l’Orient Express par exemple ou sur le toit du téléphérique du Pain de Sucre à Rio de Janeiro.

Diffusé le 21 août 2015

James Bond 007 contre Ian Fleming (1908-1964)

La deuxième émission est un véritable documentaire audio d’une heure. Il s’annonce comme voulant expliquer les liens entre Ian Fleming et James Bond, mais bien vite, c’est l’espion qui prend le devant de la scène avec une belle brochette d’analystes qui décortiquent le phénomène sous tous ses angles : on nous parle de masculinité, de libération sexuelle, de l’art de réussir le Vesper, du style littéraire des James Bond comme romans d’aventures. On aborde aussi le coté plus social des représentations culturelles de James Bond avec l’imaginaire géopolitique, la culture pop des grands méchants et des sociétés secrètes et de la façon dont les méchants nous sont présentés. Enfin, on nous parle même de Daniel Craig et comment il réinvente le personnage.

Il y a bien sûr à plusieurs reprises des moments où les intervenants lisent un peu trop dans le personnage de James Bond, avec moult symboliques et représentations psychologiques parfois vraiment tirées par les cheveux, mais dans l’ensemble, on entend plusieurs analyses intéressantes, la bande sonore est très réussie et parfaitement mis en musique, en alternant avec des extraits des films. Et comme bonus, on a le droit à la voix française de Daniel Craig, celle de Éric Herson-Macarel qui nous lit des extraits de Ian Fleming. Rien que pour ça, ça vaut l’écoute !

Inquiet d’avoir trouvé la paix et l’amour, un beau jour, Ian Fleming inventa James Bond… À lui les millions de livres sterling, les séances de torture et, bien sûr, les assassinats ! Quant aux plages de la Jamaïque, au gin-vodka et aux petites Anglaises, Fleming (1908-1964) connaissait déjà tout cela – même les rouages des services secrets, où il avait grenouillé pendant la dernière guerre. Mais l’agent 007, son double de papier, lui échappa finalement et tua le père, en devenant une star de cinema…

50 ans après la mort de Fleming et à la veille de la sortie sur les écrans d’une nouvelle aventure de l’espion de plus célèbre de tous les temps, plongez dans des eaux turquoises et rouges, dans la psyché des méchants et dans le lit de quelques girls indomptables, le tout sur fond de Guerre froide et de révolution des mœurs, à la rencontre de deux gentlemen pour qui le monde ne suffisait pas…

Par Martin Quenehen Réalisation : Doria Zenine. Attachée d’émission : Claire Poinsignon. Avec la collaboration d’Annelise Signoret, de la Bibliothèque centrale de Radio France.Avec :

Marie-Hélène Brousse, psychanalyste.

Vincent Chenille, auteur de Variations sur le James Bond thème (L’Harmattan).

Matthieu Letourneux, auteur de Le monde ne suffit pas. L’univers de fiction en tension des romans de James Bond (2)007. Histoire culturelle et enjeux esthétiques d’une saga populaire (Belin).

Laurent Queyssi, auteur des Nombreuses vies de James Bond (Les Moutons électriques).

Et Gilles, barman au Harry’s Bar.

Diffusé le 5 septembre 2015

Source : France Culture

About the author

CJB - Commander James Bond
Commander James Bond France (Codename : CJB) vous apporte les nouvelles de part le monde sur notre agent favoris. Actualités en live, traduction, interviews... Aucune nouvelle de 007 n'échappe à son œil acéré.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :