Avec Bond sur le 007 Walk of fame

Avec Bond sur le 007 Walk of fame

walkoffame

Aujourd’hui, c’est avec joie que nous accueillons sur CJB à Pierre Hirsinger qui nous amène son reportage depuis le Schilthorn où se déroulait l’inauguration du 007 Walk of Fame. L’auteur de Au service de sa Majesté la Suisse nous fait vivre l’ambiance de ce rassemblement de personnalités bondiennes !

007 sur le sentier de la gloire

L’univers déjà bien étoffé de l’agent secret le plus célèbre au monde vient de s’enrichir d’une attraction supplémentaire. Cerise sur le gâteau, elle concerne « Au service secret de Sa Majesté » l’un des films les plus mythiques de la saga, et plus précisément son lieu de tournage emblématique, le restaurant panoramique du Piz Gloria. Son nom : le « 007 Walk of fame », inauguré vendredi  31 juillet 2015 en grandes pompes en présence comme il se doit d’une partie de l’équipe du film, le tout dans un cadre alpin époustouflant. Retour sur deux journées mémorables…

007 Walk of fame : de quoi s’agit-il ?

L’idée était d’immortaliser d’une nouvelle façon le tournage du 6ème film de la saga James Bond dans les Alpes suisses et plus particulièrement la participation de certains des acteurs et techniciens qui se succédèrent dans et au-dessus de la vallée de Lauterbrunnen (canton de Berne) entre le 21 octobre 1968 et le 17 mai 1969. Plusieurs des membres de l’équipe allaient ainsi être invités au sens propre à (re)venir laisser leurs empreintes au sommet du Schilthorn (2971 m.), en collaborant à une œuvre qui s’apparente un peu à un célèbre boulevard hollywoodien… les sommets  alentours de  4 000 mètres et quelques en plus. Ce sont désormais 11 nouveaux panneaux en acier de près de 170 cm de haut qui attendent les visiteurs, installés le long d’un sentier circulaire d’environ 150m. reliant la terrasse panoramique du bâtiment (l’ancien héliport du film) au point de vue PIZ GLORIA VIEW.

Sur chaque panneau, chaque participant a laissé une empreinte de sa main, une signature et un petit mot évoquant en quelques lignes un souvenir particulier du tournage. Pour l’heure, les personnalités suivantes ont déjà apporté leur contribution à cette œuvre : George Lazenby, James Bond le temps d’un film, les ex « Anges de la mort »  Catherine Schell, Silvana Henriques et Jenny Hanley, John Glen (réalisateur de la seconde équipe à partir de février 1969), Terry Mountain (Raphael, un des hommes de Draco), Gabriele Ferzetti (Marc Ange Draco), Vic Armstrong (une des doublures de 007), l’ancien champion de ski Bernhard Russi (un des skieurs du SPECTRE), le « régional » Stefan Zürcher (également homme du SPECTRE et par la suite location manager pour tous les Bond ou presque se passant dans un pays alpin) et Willi Bogner (caméraman à ski).

Cette nouvelle attraction s’inscrit en fait dans le cadre plus vaste de la restructuration en terme d’image de la compagnie du téléphérique du Schilthorn (Schilthornbahn en VO). Fort du potentiel du site et du film, et avec un lien aussi fort et unique, elle a choisi de recentrer les liens entre 007 et la haute montagne en modernisant plusieurs des sites qu’elle gère -et la communication qui va avec- sous l’appellation SWISS SKYLINE. Pari gagnant depuis près de deux ans, notamment grâce au directeur de la compagnie, M. Christoph Egger, qui a su comme personne tout faire pour rendre enfin hommage au film comme il se doit.

Ceci a abouti entre autres à la création d’une exposition interactive permanente intitulée BOND WORLD 007 (en lieu et place de l’ancien touristorama du sous-sol), accessible à tous les visiteurs qui montent au sommet du Schilthorn. Des plus réussies, l’expo couvre beaucoup d’éléments du tournage, au-delà de ceux liés aux Alpes suisses. Elle fut inaugurée avec les honneurs le 28 juin 2013, en présence -déjà- de George Lazenby, Silvana Henriques, John Glen et Terry Mountain.

Depuis, la station intermédiaire de Birg ( 2 677 m.) a également eu droit à un lifting en règle avec la création en 2014 du SKYLINE WALK, une nouvelle passerelle surplombant directement l’abîme (1 000 mètres de dénivelé séparent Birg du village de Mürren)!  Le site dans sa version d’origine est visible à deux reprises dans le film : lorsque 007/Sir Hilary et Fraulein Bunt le survolent en hélicoptère (cette dernière expliquant qu’au delà, tout est « propriété privée »), puis lorsque l’agent Campbell essaye depuis Birg d’accéder au sommet du Schilthorn, avant de se faire repousser par les hommes du SPECTRE. Autant dire que l’arrêt y est incontournable pour les fans.

D-Day : 31 juillet 2015

Rendez-vous fut donc pris cette année pour inaugurer la nouveauté 2015, le 007 WALK OF FAME présenté ci-dessus. Un parterre des plus prestigieux a été convié pour l’occasion: on prend les mêmes et l’on étoffe sérieusement la liste. Ont ainsi répondu présents : George Lazenby, Catherine Schell, Silvana Henriques, Jenny Hanley, John Glen, Terry Mountain,  Vic Armstrong, Stefan Zürcher et Wendy Leech (doublure féminine dans plusieurs Bond). Arrivés la veille, ils avaient tous déjà cumulés interviews et séances photos avant l’ouverture officielle des festivités prévue à 16h30 à la station de Stechelberg, dans la vallée. C’est en effet là que furent conviés près de 300 personnes, venues parfois de toute l’Europe et même au-delà (les médias étant déjà présents à Mürren pour la conférence de presse dès la mi-journée) pour inaugurer cette soirée. Après un arrêt-apéritif à Birg sous le soleil, c’est sous un ciel un peu plus couvert que se réunirent les convives au Schilthorn, pour accueillir comme il se doit les 9 invités vedettes sur la terrasse panoramique.

Dans la plus grande tradition bondienne, l’arrivée de ces derniers s’est faite en hélicoptère, sous l’oeil des caméras et pour le plus grand bonheur des fans présents. À peine débarqués, tous se prêtèrent volontiers au jeu des interviews, photos et dédicaces, chacun semble-t-il étant ravi d’être là.

Le discours d’accueil passé, chaque invité retroussa les manches pour le moulage de ses empreintes (mains et poignets), le moment tant attendu de cette journée. Ensuite, tous se rendirent sur le 007 WALK OF FAME pour inaugurer les panneaux fraîchement installés. Les fans auront bien sûr remarqué que trois empreintes étaient déjà en place. Willy Bogner et Bernhard Russi ne pouvant être là, leurs empreintes furent récupérés en amont par une délégation dont fit partie Markus Hartmann, le président du Club James Bond Suisse. C’est également lui qui fut mandaté pour aller à Rome récupérer les empreintes de Gabriele Ferzetti, l’inoubliable Draco dans le film, l’état de santé de ce dernier ne lui ayant pas permis de faire le voyage.

L’inauguration ainsi faite, tous les invités furent priés de rejoindre la salle du restaurant panoramique, un repas bondien soigné ayant été préparé à leur attention (chaque plat portant qui plus est le nom d’un film de la saga). Ajouté à cela un bar à champagne servant du Bollinger, des tables de jeux, une ambiance feutrée… et l’impression que fiction et réalité se rejoignent pour quelques heures n’est pas bien loin dans la tête de nombreux convives. Rien que pour leurs yeux et pour finir en apothéose, un feu d’artifice fut tiré depuis la terrasse panoramique, alors que la nuit avait déjà enveloppé le Schilthorn et ses sommets environnants. La descente faite, chacun fut libre de rentrer goûter à un repos bien mérité, ou bien de poursuivre encore la soirée quelque part, la tête encore un peu dans les montagnes et les yeux remplis d’étoiles. A priori, aucun des invités n’a choisi de commémorer l’évènement en répétant la descente à ski nocturne de 007…

01 août : le jour d’après

La journée de samedi représenta la première journée d’ouverture du 007 WALK OF FAME au grand public, marqué par la présence des invités pour deux sessions d’autographes d’une heure chacune environ (une le matin et une l’après-midi). Une météo malheureusement mauvaise en ce jour de fête nationale en Suisse a certainement découragé des visiteurs de monter, pour le plus grand bonheur des fans présents cependant (car moins de temps d’attente) … ainsi que pour le groupe de touristes asiatiques déjà présent au restaurant panoramique et visiblement pas au courant de l’événement. L’effet de surprise -un rien hystérique- à l’arrivée des vedettes passé , ils vinrent aussitôt grossir le rang de ceux qui patientaient déjà, poster, DVD ou photo -voire les trois- en main. La session de l’après-midi fut cependant plus calme, peu de visiteurs ayant fait l’ascension. George Lazenby et ses compagnons quittèrent ensuite le restaurant panoramique, sans doute pas pour la dernière fois.

Ci-dessus le Club James Bond Suisse qui a contribué à l'inauguration et pose fièrement à Murren (crédit photo : Markus Hartmann)
Ci-dessus le Club James Bond Suisse qui a contribué à l’inauguration et pose fièrement à Murren (crédit photo : Markus Hartmann)

En effet, la Schilthornbahn a d’ores et déjà les yeux tournés vers 2017 (les 50 ans de la création de la ligne du téléphérique) et même 2019 (les 50 ans du film). Dans l’intervalle, il est également prévu de développer au fil du temps le 007 WALK OF FAME en y ajoutant la contribution d’autres personnalités liées à la saga bondienne (et pas uniquement à OHMSS).

Au service de sa Majesté la SuisseL’idée même récente de cette attraction semble en tout cas déjà avoir fait des émules du côté de la station autrichienne de Sölden, cadre du tournage du nouveau film SPECTRE … alors même que celui-ci n’est pas encore distribué, la compagnie qui exploite le téléphérique montant au ICE-Q Restaurant à 3 000 m. d’altitude (tiens!) réfléchit déjà à l’exploitation des retombées qui ne manqueront pas après la sortie du film, et envisagerait la création d’une attraction similaire au BOND WORLD 007 suisse. Un point commun de plus entre OHMSS et SPECTRE, au vue de ce que la dernière bande-annonce révèle ?

Mais ceci, c’est une autre histoire !

Merci mille fois à Pierre Hirsinger pour son génial reportage. Retrouvez ci-dessous la vidéo officielle du lancement, le site officiel du Schilthorn, et surtout notre interview de Pierre pour son livre Au Service de sa Majesté la Suisse, qui raconte le tournage de ce James Bond du point de vue de ses habitants.

Sauf mention contraire, les photos sont de Pierre Hirsinger

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Au service secret de Sa Majesté : le shooting script

George Lazenby n’a fait qu’un seul Bond, mais