[Edito] 6 mois de tournage et les 14 promesses de SPECTRE

[Edito] 6 mois de tournage et les 14 promesses de SPECTRE

SPECTRE © 2015 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc., Danjaq, LLC and Columbia Pictures Industries, Inc. All rights reservedSPECTRE © 2015 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc., Danjaq, LLC and Columbia Pictures Industries, Inc. All rights reserved

Ce 8 juin, cela va faire 6 mois que le tournage de la prochaine aventure de James Bond a officiellement débuté. Sur leur site internet et leur page facebook, la production nous a habitués à suivre le tournage avec certains « Claps » pour nous faire saliver sur la prochaine aventure.

A moins de 6 mois de la sortie de SPECTRE, voyons ensemble les 14 promesses contenues dans ces images !

Cet article a été écrit par quelqu’un qui se tient à l’écart des spoilers de SPECTRE. Si vous avez lu le scénario ou suivi les détails du tournage, vous en savez sans doute plus que moi (et pouvez garder pour vous vos informations confidentielles).

8 Décembre – Le fantôme de M

La première photo du tournage de SPECTRE est pour le moins inhabituelle : au lieu d’annoncer une nouvelle aventure, la figurine de chien à la physionomie churchilienne de M renvoie directement à la fin de Skyfall. SPECTRE démarre donc comme Quantum of Solace, en s’annonçant dans la suite directe de l’opus précédant. On nous avait déjà dit que SPECTRE serait dans la prolongation de Skyfall. On s’en doutait au niveau du style, puisque c’est la même équipe qui rempile. Mais avec une simple image, Sam Mendes nous promet déjà que M, interprétée par la mémorable Judi Dench, n’a sans doute pas dit son dernier mot sur les missions de Bond.

Comment le Bulldog va trouver son chemin dans cette première scène filmée entre Bond et Moneypenny à Pinewood ? On le saura début novembre.

5 janvier – Sous la neige d’Autriche

A peine la nouvelle année commencée, on découvre déjà la production sur le terrain, prête à affronter les conditions climatiques d’un lac en plein hiver.

En montrant cette simple image, la production nous promet de maintenir ce qui fait l’originalité des James Bond : filmer en décors naturels, ne pas tout miser sur le fond vert pour nous faire découvrir des endroits bien réels, inhabituels et transformés par l’action de James Bond. Amener une si grosse production dans le décor naturel, c’est nous promettre à la fois l’authenticité et le réalisme, ainsi que l’extraordinaire, comme nous l’a montré l’image surnaturelle de Bond, dans la bande annonce, traversant solitairement le lac.

21 janvier – de Sölden à la Q Stage

A peine deux semaines après le début du tournage à Sölden, une partie de la production repart aux Studios Pinewood en emportant avec eux une partie du décor. Nouvelle promesse de la production : faire fonctionner la magie de Bond pour les artifices. A une époque où l’on mise tout sur les fonds verts, la production privilégie les illusions, et met à disposition toutes les ressources de la nouvelle Q Stage pour nous faire croire au monde réel. On avait déjà vu ce que ça avait donné avec le casino flottant de Macao dans Skyfall. On est curieux de voir ce que nous réservent les effets spéciaux !

12 février – l’Italie en Angleterre

Nouvelle promesse de la production : pourquoi faire à l’étranger ce qu’on peut tourner au pays ? Les James Bond ont une longue tradition de nous faire croire à des destinations exotiques, alors qu’ils ont juste grimé les monuments et décors que l’on trouve en Angleterre. Ici, on est d’abord excité en voyant que ce nouveau James Bond ne va pas se dérouler qu’à l’étranger, puis on se demande comment le palais de Blenheim va se déguiser en palais italien ?

24 février – les moteurs rugissent à Rome

La photo de la production révélée en février nous offre une vue sur deux voitures, et une promesse excitante : SPECTRE va revenir aux folies et à la démesure des James Bond des années 90s. Deux bolides de luxe, la ville de Rome comme circuit : extraordinaire et légèrement incroyable, mais digne de James Bond qui se fixe des nouveaux objectifs en termes de jamais vu.

Avec cette course poursuite de nuit, on admire aussi la puissance de ce tournage qui arrive à s’approprier le centre de la capitale italienne, la nettoyer, y faire ses cascades, et repartir quasiment sans critique des italiens.

12 Mars – Fleming est toujours présent

Une autre surprise nous attend sur le plateau de SPECTRE à la mi-mars : la présence du livre de l’ornithologue James Bond qui a inspiré Fleming pour donner un nom à son espion. Le livre avait déjà fait son apparition pour le 40e anniversaire de la franchise dans Meurs un Autre Jour. Le voici donc de retour. Alors, clin d’œil aux fans ? Hommage à Fleming ? On peut le voir comme un promesse de respecter l’esprit de Ian Fleming dans l’intrigue du film, comme le montre le choix de ramener l’affaire Oberhauser racontée dans Octopussy  au cœur de l’intrigue du film.

21 Mars – James Bond renoue avec l’exotisme

On se souvient des décors incroyables des premiers James Bond, avec leurs volcans, leur tankers immenses, leurs magnifiques villas et bases spatiales. On se souvient aussi de l’exotisme facile de l’époque des Roger Moore avec les décors de carte postale du carnaval de Rio, les cérémonies vaudous, les clichés asiatiques, les parades du Junkanoo… On trouve toujours cela un peu abusé, mais quel plaisir de voir James Bond s’inviter dans des évènements typiquement exotiques, et d’y apporter un peu d’action bondienne.

Avec le début du tournage à Mexico, Sam Mendes nous fait la promesse excitante de ramener des décors démesurés et hauts en couleurs dans les aventures de James Bond, et nous faire vibrer au rythme de la fête des morts.

28 Mars – des personnages hauts en couleur

Le 28 mars sort le teaser de SPECTRE, est avec lui quelques photos complémentaires. Un clap est dédié au personnage de Monica Bellucci jusqu’ici invisible. Les costumes sont ambitieux, la Bond Girl semble énigmatique. Après toutes les images sur les décors, il était temps d’en voir plus sur les personnages. Les photos d’Empire avaient déjà annoncé un peu les tempéraments du Dr Madeleine Swann et du mortel Mr. Hinx. Avec la silhouette de Christoph Waltz et cette énigmatique femme en deuil, on se dit que la patte de Sam Mendes va apporter de nouveaux personnages inédits dans la saga. Et quand on voit les personnages complexes des Noces Rebelles, ou les psychopathes des Sentiers de la Perdition, on se dit qu’on va être agréablement surpris par l’inspiration du réalisateur.

18 Avril – Londres et Architecture

Retour avec des décors, filmés  directement dans l’Hôtel de ville de Londres : excusez du peu. Après s’être imposé dans les centres historiques de Rome et Mexico, 007 montre qu’il arrive tout aussi bien à filmer dans la mairie de la capitale anglaise (le Parlement du Pays de Galle lui ayant refusé l’accès à la Senedd).

En choisissant ce décor à Londres, la production nous rappelle qu’elle est toujours en phase avec les architectures les plus modernes de notre époque : Dôme du Millénium, opéras flottants autrichiens, immeubles de Shanghai… James Bond ne vit pas dans le passé.

1er mai – On aime les répétitions

Le jour de la fête du travail, pas de repos pour James Bond qui devrait enfourcher ou affronter une nouvelle moto modifiée. On commence à être habitués à voir Bond sur des deux-roues, après la poursuite inaugurale d’Istanbul, ou la filature de Port aux princes. James Bond serait-il un nouveau Tom Cruise, qui ne peut faire de film sans son segment à moto ?

Toujours est-il que cette photo nous apporte une nouvelle promesse : la production n’a pas peur de se répéter, et de trouver de nouvelles cascades à proposer sur un véhicule déjà vu et revu au cinéma.

3 Mai – Redoutable Mr. Hinx

Tournage à Rome

Avec un nouveau Vidéo Blog consacré à la course romaine, apparaît un nouveau clap de l’impressionnant Mr. Hinx. On apprend donc que c’est bien lui que Bond va affronter dans son Aston. Après l’avoir vu dans les montagnes de Sölden, dans les rues de Rome, et bientôt sur un train au Maroc (à confirmer), la production nous renouvelle sa promesse d’un homme de main qui donnera du fil à retordre à 007, et dont il ne se débarrassera pas en une simple scène. On a alors l’image de Requin qui dans l’Espion qui m’aimait et Moonraker, apparaît et réapparaît dans toutes les destinations visitées par Bond.

La seule question est de savoir si Mr. Hinx arrivera à affirmer la différence. Mais avec un tel nom, on se doute déjà qu’il va devenir un méchant culte.

9 Mai – Véhicules flottants

Avec ce nouveau cliché, SPECTRE s’annonce comme le film contenant le plus de véhicules différents : après les hélicoptères au Mexique, les avions et 4×4 en Autriche, les bolides de course à Rome et les motos modifiées, voici que vient s’ajouter au garage de SPECTRE de nouveaux bateaux.

C’est une nouvelle promesse ambitieuse faite par le film : réussira-t-il à être à la hauteur en proposant de l’action adaptée à chacun des véhicules ?

23 Mai – Cuisine bondienne

Avec un Clap plus intimiste, ce nouveau cliché nous amène dans les « cuisines » de la production. Avec ce décor plutôt « chaud », on sent que ce James Bond ne se limitera pas qu’à de beaux décors agréables à l’œil, mais compte bien conserver certains de ces décors ordinaires apportés par l’ère Jason Bourne, qui forcent James Bond à se battre dans des endroits normaux.

On repense d’ailleurs à la poursuite elliptique de Quantum of Solace dans les coulisses de l’Opéra, ou à l’assaut de Nécros à l’arrière du MI6 dans Tuer n’est pas jouer.

30 mai – Bond règne sur Londres

Alors que ces 6 mois de production nous laissent deviner le coût exorbitant de production de ce nouveau film, de nouvelles images surgissent du tournage qui se poursuit à Londres. De nouvelles cascades sur la tamise avec hors-bords et hélicoptères, des grues immenses posées sur les ministères et le siège du MI6 à Vauxhall : Bond est chez lui dans la capitale Anglaise.

Sam Mendes avait déjà eu l’intelligence de faire revenir les aventures de Bond au cœur de Londres, et voilà qu’il persiste et veut renouveler l’exploit. Parmi tous les héros d’action, SPECTRE va sans doute bien insister pour faire de Bond le seul et unique héros anglais digne de ce nom et de l’action au pays.

On pourrait aussi parler des autres clichés qui ont filtré avec de l’action débridée, des figurants nombreux, et des engins de tournage impressionnants qui montrent l’importance de la production, mais le tournage n’est pas fini. Nul doute qu’on en verra davantage sous peu. Préparez-vous d’ailleurs à un reportage complet 100% spoiler sur le tournage actuel à Londres, qui sera publié ce week-end !

[FA_Lite id= »8452″]

About the author

Ytterbium
Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

1 Comment

  1. Du lourd en perspective.
    Agréable de voir ou revoir certains clichés du tournage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Spectre – le plein de concept arts

Que diriez-vous de jeter un œil sur les