[Interview] Pierce Brosnan pour Men’s Journal

[Interview] Pierce Brosnan pour Men’s Journal

- in Que sont-ils devenus ?
0

Traduction de Men’s Journal

L’ancien interprète de 007, qui sera à l’affiche de The November Man le 29 octobre prochain, s’est confié au Men’s Journal sur sa vie et ses expériences.

Quelle aventure ou voyage a changé votre vie ? En 1981, j’ai emprunté 2000 livres (une sacré somme pour l’époque). J’ai payé 50 livres pour un siège, j’ai fais mon sandwich et je suis monté dans un avion pour les USA. C’était un choix difficile, mais ça a fini par payé. Une semaine après, j’ai eu été embauché sur une série du nom de Remington Steele.

Pierce Brosnan - DeauvilleQuel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?
Joseph Sargent, un réalisateur et un très bon ami m’a dit un jour : « Souviens-toi que tu auras toujours à passer des tests. » Vous devez toujours prouver ce que vous valez parce qu’être acteur est un jeu capricieux. Il faut rester fort et montrer qu’on en veut, tout en sachant se montrer humble et courageux. Et ça ne change pas. Si vous vous montrez nonchalant, vous risquez de laisser passer votre chance. Je dois faire autant maintenant que quand j’avais 24, 25 ans. La seule chose qui a changé, c’est que j’ai acquis de l’expérience depuis tout ce temps.

Vous avez été élevé par une mère célibataire dans les années 50, en Irlande. Et vous avez passez du temps en famille d’accueil. Qu’est-ce que ça vous a appris ?
Ça semble assez dur sur papier, mais ça ne manque pas de charme. Il y a eu ce voyage vécut par ce petit garçon de 11 ans et ce fut une formidable expérience. Vous apprenez très rapidement à vous fondre dans cette nouvelle culture. Ils n’ont jamais oublié que j’étais un immigrant Irlandais. C’était d’ailleurs comme ça qu’ils m’appelaient à l’école, « l’Irlandais ». Alors je l’ai porté comme un emblème, c’était génial. Je suis un James Bond Irlandais. Il y a comme une pointe de délicieuse ironie dans ceci.

Vous avez été élevé dans la foi Chrétienne, quelle rôle la religion a-t-elle joué dans votre vie ?
Les Frères Chrétiens étaient assez féroces et pourtant la Foi a quelque chose d’assez séduisant. Presque théâtral. Vous connaissez cette adage « Catholique un jour, catholique toujours ». Je suppose que c’est le cas pour moi. Pour moi, la religion se rapproche de la bonté. Ma philosophie religieuse, c’est ça : essayer d’être bon. Il me semble que c’est une chose qui vaut la peine.

Quel conseil donneriez vous au jeune Pierce Brosnan ?
Ne t’inquiète pas, ça va aller. Honnêtement, je vais m’en sortir. Il y a toujours l’anxiété, le stress d’être un acteur. Mais il disparaîtra à chaque fois que tu rentreras sur le plateau. Parfois ça ira tout seul, parfois non. Tu dois juste apprendre à vivre avec ça.

Est-ce que ce fut difficile de laisser James Bond derrière vous ?
Je ne veux pas m’en débarrasser. C’était une expérience unique, mémorable. Ça a changé ma vie. Il y a toujours un peu de rancune quand la fin arrive aussi brutalement, mais vous prenez cet appel et vous avancez. C’est le business, vous savez.

Quelle place doit occuper la vanité dans la vie d’une personne ?
Une place saine. C’est une bonne chose de vous aimer, mais ça ne vient qu’à force de travailler dur. Ceci dit, la vanité est aussi dangereuse. Elle peut vite vous faire tourner la tête.

Vous avez vécu de terribles tragédies dans votre vie : votre première épouse et votre fille sont mortes du cancer. Comment gérer cette perte ?
Et bien, il faut l’endurer. Vous apprenez à trouver une place pour cette perte et vous pouvez toujours vous y rendre quand vous en avez besoin. Heureusement, j’ai de bons amis et une famille autour de moi. C’est dur. La vie est remplie de sentiments, de pertes et il viendra forcément un moment où vous souffrirez. Il faut juste parvenir à trouver la paix.

Quel est le meilleur remède à la gueule de bois ?
Je pense que le Bloody Mary se trouve au sommet de la liste de beaucoup de monde. Mais c’est n’est pas comme ça que je commence ma journée.

Ces dernières années, vous vous êtes engagés pour le Réchauffement Climatique et la protection des baleines. Quand est-ce qu’un Homme doit s’engager ?
Il est essentiel que tout le monde s’engage pour la Planète. Il faut que nous défendions l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons.

Comment un Homme peut-il aborder le fait de vieillir ?
Il faut rester en forme, être constant. Écouter ses émotions et avoir un certain sens de l’humour.

L’Irlandais sera prochainement à l’affiche du film The November Man, qui a enfin trouvé un distributeur français, qui sort le 29 octobre prochain.
Le film n’a guère un très bon score sur Rotten Tomatoes, mais qu’importe, une suite est déjà en préparation. Celle-ci a été annoncée avant même la sortie en salle et confirmée par la suite par Pierce Brosnan durant la promo.

About the author

Gregory Bertrand
Rédacteur en chef de Commander007.net. Réalisateur de court-métrage et montages en tout genre à ses heures perdues. Il a découvert 007 sous les traits de Timothy Dalton il y a maintenant une dizaine d'années et n'a jamais cessé d'accroître sa collection bondienne depuis. Sa quête ultime s'est récemment achevée avec la découverte du Teaser préventif de "Tuer n'est pas jouer" !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

[Première] Pierce Brosnan analyse son James Bond

Nous reproduisons aujourd’hui l’excellente interview qu’a fait Première