Les Bonnes Lectures Bondiennes : chronique #2

Les Bonnes Lectures Bondiennes : chronique #2

A coté des films, il y a une multitudes de livres et magazines consacrés au plus célèbre des agents secrets. Aux lecteurs avisés, on propose donc un panorama des bonnes lectures et beaux ouvrages à avoir dans votre bibliothèque.

Les Bonnes lectures bondiennes – Le Bond n°33 :

Un numéro particulièrement réussi du Le Bond (magazine du Club James Bond France) consacré à un film pas si réussi que ça : Jamais plus Jamais.

Couverture n°1A l’occasion du 30e anniversaire du Bond « pirate » comme l’appelle Eric Saussine qui supervise ce numéro, pas moins de 5 articles et un édito sur ce James Bond un peu faible : plusieurs textes bien illustrés qui permettent de comprendre tout ce qu’aurait pu être Jamais plus jamais, et ce qui a fait qu’il a été ce qu’il est.

Si le portrait de Barbara Carrera, qui n’a pas fait grand chose d’autre que Fatima Bush dans sa carrière, n’apporte pas grand chose, le reportage sur la production chaotique de Jamais plus Jamais est captivant et très détaillé : de nombreuses citations des collaborateurs du film, depuis Sean Connery jusqu’au producteur, le tout sous la plume de l’éclairé Pierre Rodiac.

Pour aller plus loin, Nicolas Dupiech nous parle du scénario original post-Thunderball intitulé Warhead, et qui ne sera jamais adapté. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, et on se plait à imaginer ce que ça aurait pu donner si McClory était arrivé à ses fins.

Pour conclure, on a le droit à l’éclairage français sur les lieux du tournage du ‘Bond Pirate’ sur la Côte d’Azur, et ni plus ni moins qu’une interview exhumée de Irvin Empirecontreattaque Kershner. Bref, un film qui mérite qu’on s’y intéresse, au delà des bien connus affrontements juridiques entre EON et McClory. Les différents fans-auteurs répondent bien et de façon complète.

nsna1En plus de ce dossier, les articles plus légers et personnels qui complètent habituellement le magazine ne sont pas dénués d’intérêt. Si le carnet de voyage de Luc Le Clech au Piz Gloria pour l’ouverture de l’exposition « Bond World 007 » rend juste jaloux du Président du Club (on préfera se plonger dans les photos de l’évènement), la visite de Bond Island, l’île thailandaise servant de décors à L’homme au pistolet d’or, à travers les yeux d’un fan fait rêver.

Enfin, cette trentaine de page est complétée par quelques chroniques qui valent vraiment le détour : on a le droit à un exposé complet de toutes les bandes dessinées tirées de la franchise James Bond, un rappel que les Jeux Vidéos 007 ont également débuté leur conquête il y a trente ans, et une curieuse trouvaille sur un livre mettant en scène James Bond, et bizarrement complètement oublié de tous malgré son intérêt.

Bref, au delà de la publication dédiée aux fans, ce numéro du Le Bond est un dossier vraiment équilibré à avoir dans la bibliothèque d’un Bondophile, ne serait-ce que pour ses archives personnelles sur Jamais plus Jamais.

Cliquez ci-dessous pour la page du magazine. Pour l’acheter, vous pouvez passer par la boutique du Club.

v_bandeau-accueil
[FA_Lite id= »7810″]

About the author

Ytterbium
Webmaster de Commander007.net Ne reculant devant aucun monologue, aucune traduction et aucun codage de site internet, l'Ytterbium ne vit que pour le plaisir de parler de Jamesbonderies... entre autres !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

MGM face à un procès pour l’absence des Bond « hors-séries » dans ses coffrets Blu-Ray

The Hollywood Reporter reportait hier un procès un