Et le James Bond Theme fut…

Et le James Bond Theme fut…

- in Chroniques / Critiques
1
jbtheme

jbtheme

Une petite rétrospective sur le James Bond Theme, un des éléments majeurs de la saga.

 Bond à la Jamaïque

1961. Les producteurs Albert R. « Cubby » Broccoli et Harry Saltzman adaptent pour la première fois « Dr No » , sixième roman de Ian Fleming, et bien désireux d’être à l’origine d’un mythe populaire du cinéma. L’équipe est prête : Terence Young est à la réalisation, Richard Maibaum coécrit le script avec Wolf Mankowitz et Monty Norman vient d’être contacté par Saltzman pour composer la musique du film :

Le tournage du film aura lieu en Jamaïque, pourquoi ne pas venir nous joindre à vous et trouver l’inspiration dans la musique locale ? Votre femme n’aura qu’à vous accompagner. Tous frais payés !

Norman lui demande quelques jours mais le travail en mode « Sun, sea and sand » est une opportunité que James Bond lui même ne peut refuser. C’est ainsi que le 14 Janvier 1962, Monty Norman et sa femme Diana Coupland se rendirent à Kingston en Jamaïque rejoindre l’équipe de Dr No.

monty_young
Monty Norman et Terence Young sur le tournage de « Dr No »

Dans une petite pièce sombre sans fenêtre et accompagné d’un seul piano, selon son choix, Norman compose en une semaine, trois chansons qui figureront dans l’album : « Kingston Calypso » , « Jump Up » et « Under the Mango Tree » très inspirés de la musique jamaïcaine de l’époque.

Bien que Fleming appréciât la musique de Monty Norman, il fallait une musique plus globale, qui colle davantage à la personnalité de James Bond et donc aux tonalités moins jamaïcaine, une musique que Cubby qualifiait de « dramatique et atmosphérique ». D’ailleurs, le monteur du film Peter Hunt trouvait que la musique de Norman ne supportait pas suffisamment le film :

Je ne pense pas que ça puisse fonctionner. Monty a utilisé les sonorités jamaïcaines, c’était très bien mais inapproprié pour le film.

D’après le réalisateur, sa composition relève d’avantage d’une « musique de catastrophe minière » et qu’il fallait trouver autre chose…

John Barry, a good sign

De retour à Londres, Norman se mit à la recherche de vieilles mélodies inutilisées de son répertoire. « Bad Sign, Good Sign » était une chanson composée un an plus tôt pour un projet abandonné de comédie musicale intitulée « A House For Mr Biswas ». Les premières notes semblaient répondre à la demande de la production.

C’est alors que Noel Rogers, directeur de la maison d’édition :United Artists Music fit appel à un jeune compositeur du moment : John Barry, déjà connu pour avoir écrit le générique de quelques séries télévisées britanniques comme « Beat Girl« . Le groupe dans lequel il était leader : le « John Barry Seven » dans lequel le guitariste Vic Flick était membre, avait créé des morceaux qui ont inspirés le James Bond Theme comme « Bees Knees« .

The John Barry seven
The John Barry seven

Le « James Bond Theme » fut enregistré le 21 juin 1962 ; Barry utilisa effectivement les premières notes de la chanson de Norman, le guitariste Vic Flick, et une bonne vingtaine de musiciens dont le trompettiste Derek Watkins (âgé alors de 17 ans) décédé dernièrement. Après avoir écouté le titre pour la première fois, Norman raconte :

 J’étais complètement ravi. Quels que soient les différents que j’ai eus avec John Barry, je doit reconnaître que son orchestration est la meilleure. Personne ne peut le surpasser.

Titre ou légende ?

De quels différents peut bien parler Monty Norman ? Quand le film sort à Londres le 5 octobre 1962 et aux Etats-Unis le 8 mai 1963, bon nombre de critiques saluent entre autres « la musique écrite par Monty Norman et adaptée par John Barry ». Le générique est d’ailleurs baptisé « Monty Norman’s James Bond Theme » .

monty-norman-james-bond-theme-1963

Mais c’est le talent de John Barry qui a primé puisque après le succès inattendu de Dr No, les producteurs Cubby Broccoli et Harry Saltzman se mirent au travail pour le prochain film de la série naissante : « Bons Baisers de Russie » . Mais cette fois, c’est John Barry qui sera responsable de A à Z de la musique du film. Norman a pu travailler sur d’autres films de la production, mais jamais de 007, et même s’il l’aurait bien voulu, il reconnaît aujourd’hui avec humilité :

Je pense qu’ils [Broccoli et Saltzman] ont trouvé Barry excellent dans « Bons Baisers de Russie », ce qui est vrai. Ca ne fait aucun doute que Barry est l’un des meilleurs compositeurs de musique de films. Je sers davantage les comédies musicales que les films.

En 1997, David Arnold, compositeur de six musiques de James Bond, sort un album hommage intitulé « Shaken not Stirred », constitué de reprises des grands thèmes écrits par John Barry. A cette occasion, il a pu poser la question à son idole : « Tout le monde sait très bien que vous êtes à l’origine du James Bond Theme. Il est pourtant attribué à Monty Norman… »

Sa réponse fut claire :  « Si je ne l’étais pas, pourquoi diable n’ont-ils pas continué à embaucher Norman pour 14 films supplémentaires ? […]»

YOLT_barry

 Je vous invite à consulter le passionnant ouvrage de Jon BURLINGAME : The Music of James Bond Oxford University Press pour d’autres détails tout aussi croustillants sur la musique de James Bond (en anglais, of course)

About the author

Rédacteur de Commander James Bond

1 Comment

  1. Pingback: [Les Bonnnes Lectures Bondiennes] The Music of James Bond – Jon Burlingame | Commander James Bond – CJB

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

[Les Bonnnes Lectures Bondiennes] The Music of James Bond – Jon Burlingame

À la veille de la fête de la