Waiting for the Sky to Fall

Waiting for the Sky to Fall

Nous sommes à la veille de la sortie du nouveau James Bond. La vie est belle.

J’ai l’impression d’émerger de la Bond’ Cave où je serais resté pendant 4 ans pour émerger dans un monde bondien totalement changé. Dans ma tanière, tous les aventures au cinéma de l’agent secret défilent dans ma tête. Les romans sont d’agréables souvenirs de vacances. Les livres sur Bond s’entassent soigneusement dans ma bibliothèque attendant, sous un œil amoureux que la bonne occasion se présente pour les feuilleter. Je m’écoute avec plaisir les BO qui défilent au hasard de l’ordinateur, et mes oreilles sont charmées, devant la richesse de ces accompagnements sonores. Et sur une étagère, s’entassent des magazines flambants neufs, mais non ouverts, clamant le retour de James Bond. Retour étouffé volontairement dans mon antre.

J’ai l’impression que tout le monde connaît mieux le nouveau 007 que moi. Les journaux en font leurs choux gras, reviennent sur la saga et la portent au firmament avec un semblant d’objectivité critique. Les publicités mettent en avant 007 comme s’il ne nous avait jamais quitté, alors que pendant 4 ans, il s’est fait si discret. Les librairies et maisons de la presse étalent le regard de Daniel Craig, et 007 s’affiche fièrement dans la ville. Un portrait sur fond noir avec juste un titre. Quel affiche de film ferait plus sobre ? L’affiche clame, par sont silence, qu’on ne le présente plus. Qu’on le connaît tous, que chaque agent dormant est convoqué pour une nouvelle aventure qui s’annonce classique. On ne prend même pas la peine de qualifier la spécificité du film. Skyfall suffit à annoncer le retour d’un Bond qu’on connaît. Quand on y pense, ce n’est pas si simple, puisque le nouveau Bond de Craig, depuis 6 ans nous a montré comment James est devenu Bond, mais on ne l’a pas encore vu dans la routine d’une mission de haut vol.

C’est à cela que nous invite l’affiche. Venez dans le monde de James Bond. You know the Name, you know the Number. Vous voulez un synopsis ? En voilà un. Pas besoin de promettre la lune, on vous promet un James Bond : échec du MI6, méchant mystérieux et charismatique, Bond Girl attractive et énigmatique, voitures, gadgets, voyages et action. Sauver la planète ? Non, pas la peine. On sait maintenant tous que le nouveau Bond a suffisamment à faire avec un action beaucoup plus musclée, et des ennemis à sa mesure qui justifient à eux seuls l’action. Bond, les méchants, la Bond girl… on a pas besoin de réalisme. On vous amène dans le monde spécifique à Bond que nous connaissons tous : Incroyables mais rationnel, sous tension mais séduisant, explosif mais stable, menaçant mais abordé avec classe. On a même pas besoin de sortir les grands noms : Mendes, Bardem, Finnes… Un seul matricule suffit, Bond is back.

C’est une période de fête. Comme à Noël, les vitrines, les magazines, les radios, les télés ne parlent que de ça, avec la joie de redécouvrir une formule 100 fois vue, mais devant laquelle on s’émerveille à chaque nouvelle apparition. On me croise dans la rue et on me souhaite une bonne fête. On me signale telle interview, telle émission. Merci mais c’est le film que j’attends. Comme à Noël, je cultive le souvenir et la joie des événements passés, en me cachant les yeux devant un cadeau dont tous les adultes parlent autour de moi. Je sais de quoi il retourne. Je sais à quoi m’attendre. Je connais la joie qui va me prendre à voir défiler devant mes yeux des moments familiers, mais plus neufs, bien emballés, et avec un nouvel enchaînement qui me fera voir sous un œil neuf chaque élément bondien classique. C’est ça, être fan : ce n’est pas tant savoir ce qu’il va se passer, que savourer l’attente et attendre d’être surpris.

James Bond has returned

About the author

Des Jamesbonderies... entre autres
Avant de devenir webmaster du site, Yvain / Ytterbium faisait vivre son blog "Des Jamesbonderies... entre autres". Un monde de chronique et de dossiers plus ou moins pertinents aujourd'hui disponibles sur CJB !

0 Comments

  1. –  » 007 , I’m your new Quartermaster …  »
    –  » You mustt be joking !  »

    Au fait , p’tite pub pour mon nouveau bouquin ( http://www.jamesbond007.net/007/actualites/4/463/le-dossier-secret-de-james-bond.htm ) – et séance de dédicaces prévue le samedi 27 octobre à partir de 15hrs à Movies 2000 ( 49 rue de la Rochefoucauld Paris 75009 )

  2. Merci Kevin !
    Toujours intéressant de vous lire, particulièrement pour les regards « de l’intérieur » sur le monde de James Bond.
    Pour l’instant, je suis encore plongé dans « The feminism of James Bond » de Caplen. Je verrai plus tard si mon budget de fan (durement sollicité par le 50e anniversaire) peut se permettre un bouquin de plus sur James Bond dans ma bibliothèque. Keep up the good work (et hâte de vous lire sur Skyfall) !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème :

Quelques anecdotes sur les films…

C’est devenu une tradition, chaque année CJB vous